La laïcité mère porteuse de l'Islam La laïcité mère porteuse de l'Islam
La laïcité mère porteuse de l'Islam
La laïcité mère porteuse de l'Islam

La laïcité mère porteuse de l'Islam

,

À propos

Le choc des civilisations serait-il en train de se produire? L'actualité retentit des échos de l'affrontement entre islam et Occident:
Contrecoups des décolonisations, guerres pour le pétrole, guerres contre le terro- risme, islamisation, communautarisation et revendications religieuses, et autres atten- tats islamistes affolent une France ballottée dans la marche inexorable du Progrès.
Difficile cependant d'établir de toute autorité qu'islam et occident seraient voués par nature à la guerre, car entre ces deux-là, c'est plutôt le registre du « je t'aime, moi non plus ». L'oc- cident a en effet depuis deux siècles les yeux de chimène pour un islam dont il exploite sans vergogne les richesses pétrolières et gazières, le fanatisme religieux et militaire, les logiques de soumission à l'autorité et le potentiel élec- toral. tandis que l'irruption d'un occident mo- derne et conquérant en terre d'islam a forcé celui-ci à se redéfinir dans une dialectique de ressentiment, d'émulation progressiste et de réformisme fondamentaliste qui en a trans- formé le visage. Les dynamiques des amis-en- nemis sont étroitement imbriquées, a fortiori lorsque ce sont les mêmes intérêts politiques et financiers qui tirent parti des jeux d'alliance et d'affrontement.
L'imbrication est plus profonde encore: la re- définition de l'occident postmoderne issu des Lumières, son rejet du christianisme pour une Laïcité relativiste, lui ont fait trouver dans l'islam un allié, et bien plus, un cousin. « Hyperlibres » et « hypersoumis » ont beau s'opposer formel- lement, ils ne s'en rejoignent pas moins dans la persécution antichrétienne et les espérances qui les animent d'un monde enfin libéré du mal et soumis à la seule autorité des hommes, qu'ils soient « émancipés » ou se réclamant de la « loi de dieu ». dans ce théâtre d'ombres, les jeux semblent cependant faits d'avance: on donne sa vie pour le paradis. La donne-t-on pour un écran plat? La Laïcité nourrit ainsi un islam qui sera sa Némésis, sa punition.
Les chrétiens, ou ce qu'il en reste, sont pris en étau: ce sont eux les premières victimes du « choc », en Orient comme en Occident.
Serait-ce parce qu'ils sont les seuls à pou- voir le désamorcer?

Rayons : Religion & Esotérisme > Islam > Islam généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'islam

  • EAN

    9791097174002

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    470 g

  • Distributeur

    Sofiadis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Viot

Ancien Inspecteur ecclésiastique luthérien (évêque), Michel Viot raconte son parcours hors du commun qui l'amené à se faire ordonner prêtre catholique pour le diocèse de Blois en 2003 dans son livre De Luther à Benoît XVI, itinéraire d'un ancien franc-maçon. Il a été curé et Vicaire épiscopal chargé de la formation permanente dans le diocèse de Blois. Aujourd'hui il est au service du diocèse aux Armées comme Aumônier national des Anciens Combattants et du diocèse de Versailles pour le doyenné de Saint-Germain-en-Laye.

Odon Lafontaine

Né en 1944, michel Viot est ancien pasteur luthérien et inspecteur ecclésiastique (évêque
luthérien), ayant longtemps exercé à l'église des Billettes, à paris. ancien dignitaire franc-
maçon, il a également occupé de hautes fonctions à la Grande Loge Nationale française,
dont il a démissionné en 2000. converti au catholicisme, il a été ordonné prêtre en 2003
dans le diocèse de Blois. Vicaire, aumônier de maison d'arrêt, curé, vicaire épiscopal, il est
depuis délégué au diocèse aux armées comme aumônier national des anciens combattants.
écrivain et conférencier, le p. michel Viot est un analyste fin des rapports entre le pouvoir
politique et les églises chrétiennes, et un observateur critique de l'islamisation de la France.

empty