l'Etat moderne ; 1715-1848 ; regards sur la pensée politique de l'Europe occidentale

l'Etat moderne ; 1715-1848 ; regards sur la pensée politique de l'Europe occidentale

À propos

Si l'invention du sens moderne du mot Etat est due à Machiavel, c'est au XVIIIe siècle que, après la paix d'Utrecht, l'institution étatique prit franchement le visage de la modernité.
Faisant suite à l'Etat baroque (1610-1652) et à l'Etat classique (1652-1715), l'Etat moderne (1715-1848) donna corps aux espoirs de paix, de justice, de bonheur et de liberté sécrétés par la philosophie des Lumières. Il réalisa les grandes mutations juridiques qui, principalement dans le droit constitutionnel, le droit pénal et le droit des gens, devaient contribuer à forger l'épure de l'Idée républicaine à laquelle la Révolution de France donna sa première forme historique.
Mais si l'Etat moderne s'est enrichi, des intuitions fondatrices de l'humanisme libéral, s'il a été le berceau des grands Codes napoléoniens, il a également suscité des critiques et laissé place à des apories. Aussi les triomphes étatiques de la rationalité moderne commencèrent-ils à faiblir lorsque, dès le milieu du XIXe siècle, les requêtes sociales s'imposèrent à la politique, ouvrant la voie, non parfois sans ambiguïté, au renouvellement de certaines structures institutionnelles que l'Etat du XXe siècle eut charge d'élaborer.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782711614288

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    16 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    700 g

  • Distributeur

    Vrin

  • Support principal

    Grand format

empty