À propos

Aboutissement d'un projet de recherche collectif mené sur la base d'un consortium de juristes français, espagnols et italiens et d'une ouverture au regard pluridisciplinaire, le présent ouvrage a pour ambition d'analyser le rôle des identités dans l'organisation territoriale de l'État, en partant du constat que l'État et les collectivités territoriales sont souvent appelés à répondre aux volontés de communautés humaines infra-étatiques de voir leurs traits spécifiques d'ordre identitaire intégrés au coeur des institutions et des politiques publiques. Les identités concernées sont diverses (d'ordre ethnique, autrement dit linguistique, culturelle, historique, religieuse, territoriale, patrimoniale, etc.), et, au fond, ce dont il est question est de savoir si, et dans quelle mesure, il convient de les traduire juridiquement et d'adapter la forme et le contenu de l'organisation politico-administrative de l'État à leur expression.
L'actualité récente illustre parfaitement le phénomène et l'évolution qu'il est susceptible de provoquer. En France, citons, parmi de nombreux exemples, le débat récurrent sur l'avenir de la Corse, de la Nouvelle-Calédonie ou de l'Alsace, la question de l'enseignement des langues régionales (en particulier selon une méthode dite immersive) ou la conservation de certaines traditions locales (comme la corrida). En Espagne et en Italie, songeons, entre autres illustrations topiques, au défi lancé par certaines communautés territoriales pour obtenir une plus grande autonomie (comme en Lombardie ou en Vénétie), voire pour accéder à l'indépendance par sécession (comme il en va du Procès indépendantiste en Catalogne).
Trois types de figures juridiques, aptes à contenir ou à révéler des formes identitaires, ont pu être identifiés (figures élémentaires, figures institutionnelles, figures normatives), et les contributions réunies dans cet ouvrage s'efforcent de les manier pour montrer comment de telles identités sont susceptibles de s'exprimer dans notre droit ou, au contraire, comment elles sont susceptibles d'être bridées. Il s'agit, en somme, d'aider le lecteur à mieux comprendre l'un des enjeux le plus fréquemment rencontré dans les États-nations comportant des groupes humains infra-étatiques - aux caractéristiques et aux aspirations - suffisamment singuliers pour vouloir exprimer, c'est-à-dire vivre, cette singularité par rapport au reste de la population, à savoir la coexistence dans le même ordre étatique de communautés humaines dont l'identité est distincte et revendiquée comme telle.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Etat et administration publique > Collectivités locales


  • Auteur(s)

    Olivier Lecucq, Ferdinand Mélin-Soucramanien

  • Éditeur

    Institut Francophone Justice Et Democratie

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    12/09/2023

  • Collection

    Colloques Et Essais

  • EAN

    9782370323897

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    432 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ferdinand Mélin-Soucramanien

Professeur à l'Université de Bordeaux.

empty