À propos

Aujourd'hui à la cour d'appel de Poitiers, dont elle est la première première présidente, Gwenola Joly-Coz, a d'abord été juge d'instruction et juge aux affaires familiales, deux fonctions qui l'ont mise au coeur des relations femmes/hommes. Experte des questions de lutte contre les violences faites aux femmes au sein du ministère de la justice, elle a mené des politiques judiciaires dédiées dans les tribunaux qu'elle a présidés depuis 20 ans, en métropole et outre-mer.

Elle a fondé l'association "femmes de justice", dirigé le cabinet de la secrétaire d'État des droits de femmes, assuré la direction scientifique du premier cycle de conférences aa1 la Cour de Cassation consacré aux femmes dans la justice, et reçu pour ses travaux une mention spéciale du grand prix de l'école nationale de la magistrature.


Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le droit

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Faits de société / Actualité

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Violences / Criminalité


  • Auteur(s)

    Gwenola Joly-Coz

  • Éditeur

    EDITIONS DIALOGUES

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    09/11/2023

  • Collection

    Mercuriales

  • EAN

    9782369450900

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    19.3 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    104 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gwenola Joly-Coz

  • Naissance : 1-1-1968
  • Age : 56 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Gwenola Joly-Coz est entrée à l'École nationale de la magistrature à 22 ans. Elle a été juge d'instruction, juge aux affaires familiales et présidente de tribunaux, en métropole et outre-mer. Aujourd'hui première première présidente de la cour d'appel de Poitiers, elle a fondé l'association Femmes de justice, dirigé le cabinet de la secrétaire d'État des droits
des femmes, et assuré la direction scientifique du premier cycle de conférences à la Cour de cassation consacré aux femmes dans la justice.

empty