Nous qui versons la vie goutte à goutte : féminismes, économie reproductive et pouvoir colonial à La Réunion (préface Frédérique Matonti)

À propos

« Nous qui versons la vie goutte à goutte », ce titre énigmatique annonce parfaitement les enjeux du livre de Myriam Paris, une des premières thèses de science politique sur la Réunion. Celles qui parlent ici, qui disent « nous », ce sont les membres de l´Union des femmes réunionnaises, à l´occasion d´un meeting pour la fête des mères de 1952 - une photo plus ancienne de 1948, reproduite dans le livre, permet de les imaginer : elles sont nombreuses, chapeautées pour la plupart, élégantes, habillées de toilettes claires, accompagnées de leurs enfants. C´est cette émanation locale de l´Union des femmes françaises, elle-même association satellite du PCF, née dans l´immédiat après seconde guerre mondiale, puis devenue indépendante au tournant des années 1950, qui constitue le coeur de l´ouvrage de Myriam Paris. Ce que réclament ces femmes, alors que La Réunion a accédé au statut de département, ce sont les mêmes droits pour elles et pour leurs enfants que ceux que les mères ont obtenus en France, lorsque s´est mis en place en contrepartie de l´effort de guerre un État Providence. En cela, le livre contribue à l´histoire du féminisme dans une période classiquement désignée dans l´historiographie comme celle du « creux de la vague », jusqu´au renouveau des mobilisations dans les années 1960 et 1970 (la fameuse « deuxième vague »), mais il contribue aussi à le décentrer en portant l´attention vers les colonies françaises.



Sommaire

Introduction.
I. Le lait de la traite : survivre à l´esclavage colonial.
II. La goutte de lait : devenir mère dans l'orbite du colonialimse républicain.
III. "Unissons-nous pour que vivent nos enfants" : créer un mouvement féministe anticolonial.
IV. "Prendre en main ses propres affaires" : autodétermination, autonomie, selfcare.
V. Le thermomètre, l'appareil, la piqûre... : l'embarras du "choix".
VI. Exilées et émigrées : l´autre servitude en France.
VII. Le lait Debré : welfare colonialisme.
Conclusion.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le droit

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Féminisme

  • EAN

    9782247198696

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    536 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.8 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    770 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty