La procréation pour tous ? La procréation pour tous ?
La procréation pour tous ? La procréation pour tous ?

La procréation pour tous ? (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

L'accès aux techniques d'assistance à la procréation doit-il alors être strictement encadré et réservé à certains ou, au contraire, ouvert à tous ?
Cette question de la « procréation pour tous » est sous le feu de l'actualité. Après que la loi du 17 mai 2013 a déconnecté l'adoption du modèle de la procréation naturelle en autorisant les couples de même sexe à adopter un enfant, il est légitime de se demander s'il faut que le droit français s'oriente dans la même voie pour la procréation artificielle.
La loi, annoncée pour appréhender le sujet, n'a pas encore été adoptée. On imagine sans mal que le débat sera aussi houleux que celui relatif au mariage pour tous.
/> Lors d'un colloque organisé à l'Université de Bretagne occidentale, le 16 mai 2014, des opinions variées et parfois opposées avaient été émises. Le point d'interrogation ponctuant le thème de « la procréation pour tous ? » visait à laisser ouverte la discussion.
Certaines interventions sont reprises dans cet ouvrage, augmenté d'autres contributions.

Sommaire

V. Amice, D. Beauvillard et M. Piraud, « Présentation des techniques de l'assistance médicale à la procréation ».

I. L'insémination artificielle ouverte à toutes les femmes ?
A. Ouvrir aux couples de femmes ?
S. Paricard, « L'ouverture de l'AMP aux couples de femmes : en droit de la bioéthique.la révolution n'aura pas lieu ».
I. Gallmeister, « L'ouverture de l'assistance médicale à la procréation aux couples de femmes : la boîte de Pandore? ».
Y. Favier, « Procréation et filiation : déconstruction dans le droit de la parenté ».
Ph. Guez, « L'insémination artificielle avec tiers donneur en droit international privé ».
Ch. Fraissé, « Réflexion psychosociale sur les recherches en psychologie concernant les enfants élevés en contexte homoparental ».
B. Ouvrir aux veuves ?
N. Blanc, « La procréation post mortem ouverte aux veuves ?».

II. La maternité pour autrui ouverte à tous les couples ?
C. Mecary, « Légaliser la GPA au nom de la dignité ? ».
A. Marais, « Résister au « droit transgressif » de la maternité de substitution ?».
S. Hennette-Vauchez, « Théorie Féministe et droit de l'Union Européenne: deux regards décalés sur la Gestation Pour Autrui ».
G. Roussel, « Sanctionner le tourisme procréatif ? ».
P. Hammje, « Aspect de droit international privé ».
F. G'Sell, « La grande variété des approches relatives à la maternité pour autrui en Europe et aux États-Unis ».

III. Propos conclusifs.
D. Mazeaud, « Rapport de synthèse du colloque sur la « procréation pour tous ? ».

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le droit

  • EAN

    9782247152421

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    416 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Astrid Marais

Astrid Marais est professeur à l'université de Bretagne occidentale (UBO).

empty