Le climat après la fin du mois

À propos

On a longtemps vendu à l'opinion publique l'illusion aujourd'hui hautement inflammable d'une transition écologique merveilleuse, qui créerait emplois et richesses pour tous, tout en redonnant à la nature son lustre d'antan. Cette caverne d'Ali Baba n'existe pas. Au contraire, quoi que l'on fasse, la lutte pour le climat est attentatoire au pouvoir d'achat. Elle nous oblige à nous détourner à moyen terme de cette énergie fossile qui a fait notre fortune pendant deux siècles et à demander aux pays en développement d'en faire autant. Cette guerre pour le climat ne pourra se gagner sans la mobilisation de chacun. Cela nécessite d'appliquer le principe pollueur-payeur, en imposant un prix universel du carbone reflétant la valeur du dommage qu'il génère, quitte à le compenser pour les plus pauvres. Mais les Français sont-ils prêts à sacrifier un peu de leur bien-être aujourd'hui pour améliorer beaucoup le bien-être d'autrui, même si cet autrui n'est essentiellement pas français, et qu'il n'est probablement même pas encore né ? Pour la plupart, ici et ailleurs, la fin du mois passe avant la fin du monde. Ce constat dérangeant pose la question de nos responsabilités envers l'humanité.

Sommaire

Introduction.
Les enjeux de la lutte contre le changement climatique.
Principe pollueur-payeur.
Fiasco politique, économique et moral en France.
Accord de Paris : Chronique d'un échec annoncé.
En ferions-nous trop pour les générations futures ?
Responsabilité environnementale des entreprises et de la finance.
Conclusion.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société

  • Auteur(s)

    Christian Gollier

  • Éditeur

    Puf

  • Date de parution

    01/05/2019

  • EAN

    9782130818854

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19.2 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    376 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christian Gollier

Directeur général de la Toulouse School of Economics (université de Toulouse-Capitole) et président-élu de l'Association européenne des économistes de l'environnement (EAERE), l'économiste Christian Gollier est mondialement reconnu pour ses travaux en économie de l'incertain et de l'environnement.

empty