Dunod

  • Les violences sexuelles sont un phénomène de très grande ampleur dont la reconnaissance par les pouvoirs publics et la société dans son ensemble n'en est qu'à ses balbutiements. L'écart est encore immense entre les faits de violences sexuelles et les condamnations des agresseurs. Il n'est pas excessif de considérer que cela constitue un système d'impunité pour les agresseurs. L'objectif de ce livre est de mieux comprendre les différentes formes de violences sexuelles (viol et agression sexuelle, prostitution, violences au travail, mutilations sexuelles féminines, inceste) et leur impact sur les victimes afin de promouvoir des pratiques professionnelles protectrices. Pour cela il était nécessaire de faire appel aux professionnels les plus reconnus dans leurs différents champs de compétence.
    François Molins  : procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris. Marie-France Casalis  : conseillère technique à la délégation régionale aux droits des femmes et à l'égalité d'Île-de-France. Emmanuelle Piet  : médecin de Protection maternelle et infantile (PMI) en Seine-Saint-Denis, présidente du Collectif féministe contre le viol (CFCV), dont l'action a permis de faire évoluer la loi sur le sujet. Membre du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes. Marilyn Baldeck  : déléguée générale de l'AVFT (Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail). Hélène de Rugy  : déléguée Générale l'Amicale du Nid. Stéphanie Caradec  : directrice du Mouvement du Nid-France. R. Job  : psychologue formateur au centre de formation de la Gendarmerie nationale. Anne Soussy  : cheffe de service de l'Unité Médico-Judiciaire (UMJ) de l'Hôpital intercommunal de Créteil. Patrick Poirret  : 1er avocat général à la Cour de cassation. Christine Gilles  : gynécologue, cheffe du service de Gynécologie-Obstétrique (Bruxelles). Olivier Christen  : Procureur de la République adjoint au tribunal de grande instance de Paris. Cécile Pudebat  : avocate en droit social, membre du Conseil d'administration de l'association FIT, une femme un toit, depuis avril 2017. Linda Tromeleue  : psychologue clinicienne.

  • La petite enfance est un univers en plein essor. Les établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE), les assistantes maternelles et familiales, les accueils de loisirs, les établissements de l'Aide sociale à l'enfance, les lieux de soins et les écoles évoluent.
    De nombreuses initiatives et recherches actuelles permettent aux professionnels de revisiter leurs pratiques. De nouveaux modes relationnels côtoient les approches plus traditionnelles...
    Dans ce grand dictionnaire, écrit à plusieurs mains, 84 auteurs - professionnels de terrain et personnalités du monde de la recherche - croisent leurs regards pour faciliter les échanges et encourager le partage, en équipe et avec les parents, d'une réflexion critique, dynamique et humaniste.
    Cet ouvrage pratique réunit l'ensemble des grandes notions liées aux métiers de la petite enfance et intègre les thématiques et les concepts les plus récents. Il sera utile aux professionnels, aux parents et à tous ceux que le coeur de l'enfance intéresse.

  • La zoothérapie est utilisée comme auxiliaire aux thérapies conventionnelles. C'est une technique d'intervention faisant appel à l'animal, lui faisant jouer un rôle de trait d'union entre l'intervenant (le zoothérapeute) et l'individu auquel doit s'appliquer cette thérapie. Soutenue par la réflexion de médecins sur les effets médico-psychologiques de l'animal de compagnie, elle intervient en appoint des thérapies conventionnelles pour accompagner et dynamiser les personnes fragilisées par le handicap ou la dépendance. Le contact animal réussit et produit des effets, là où la relation humaine semble définitivement bloquée. Les animaux impliqués dans cette thérapie doivent être sélectionnés dans des normes d'éducation et de comportement et doivent être suivis attentivement sur le plan sanitaire. Cet ouvrage est consacré à l'utilisation de la zoothérapie dans la prise en charge de l'autisme, de l'hyperactivité et de la trisomie chez l'enfant.

  • Le contour des politiques sociales n'est pas toujours aisé à déterminer pour les professionnels de l'action sociale et médico-sociale. L'exercice est d'autant plus délicat au regard de l'arsenal législatif depuis 22 ans et des orientations en cours (notion de parcours, logement d'abord, transformation de l'offre d'accompagnement des personnes en situation de handicap...).
    Cet ouvrage propose une relecture des politiques sociales mises en oeuvre depuis 1998 en France. Les 27 fiches présentent :
    o un regard sur l'actualité sociale et politique ;
    o une chronologie des politiques sociales en fonction de leur importance législative ;
    o une synthèse des tendances repérées, volontairement partielle pour prolonger la réflexion personnelle.
    Cet aide-mémoire peut être utilisé pour une initiation aux politiques sociales, une actualisation des connaissances ou des révisions.

  • Cet ouvrage a vocation à être utile à tous les soignants, dès lors qu'ils sont confrontés dans leur pratique quotidienne à des décisions médicales qui les interpellent au plan éthique et qu'ils veulent pouvoir y voir plus clair, pour participer à leur juste place à la décision à prendre, en assumant leur part de responsabilité. L'ouvrage utilise un langage simple, clinique, abordable pour tous. La question n'est pas de proposer des développements théoriques pour justifier les fondements éthiques des décisions. Tout au plus propose-t-on des encarts  : «  Pour aller plus loin  », donnant quelques références plus académiques permettant au lecteur qui le souhaite d'approfondir un point ou un autre. Par contre, on trouve dans le manuel des check-lists, permettant d'être un peu systématique dans la procédure d'instruction éthique d'un cas singulier, afin de ne pas oublier une étape ou une question importante, et aussi pour être au clair avec les grands repères éthiques qui balisent et encadrent la pratique soignante.

  • Notre monde n'a jamais été aussi riche ni si inégalitaire. N'en déplaise aux fondamentalistes de la croissance économique, le fossé continue de se creuser entre les uns, de plus en plus riches, et les autres, de plus en plus pauvres. À l'heure actuelle, une infime minorité de la population mondiale concentre près de la moitié des richesses totales. La «  main invisible  » des marchés opère pour une petite caste, étranglant tous les autres.
    Dans cet essai incisif, Zygmunt Bauman condamne les mirages de la société de consommation, du toujours plus. Il poursuit sa réflexion sur les ravages de la mondialisation, en attaquant les systèmes élitistes. Il montre leur inefficacité économique et sociale, ainsi que les dangers qui pèsent désormais sur la démocratie.

  • Deux cent soixante-dix mille enfants et adolescents sont concernés en France par le dispositif de protection de l'enfance.
    Ce dispositif est souvent inefficace et même très nuisible ; il repose depuis des décennies sur deux règles implicites :
    o ne pas évaluer les résultats, c'est-à-dire l'état des enfants dont il est supposé favoriser le bien ou le mieux-être ;
    o ne pas prendre connaissance des nombreux travaux qui démontrent qu'on peut mieux faire.
    De fait, nous ne sommes pas en retard sur d'autres pays... nous sommes sur une voie différente avec une idéologie bien ancrée, hors réalité : celle du maintien du lien familial à tout prix.

  • "  Un livre humble et solaire (...)  c'est bien l'écologie de l'âme qui sauvera notre humanité. " ABD AL MALIK 
    Vous avez une conscience écologique mais vous n'êtes pas militant ?
    Vous voulez agir mais vous ne savez pas par où commencer ?
    Vous vous demandez comment réinventer la société ?
    Ce livre n'a pas été écrit pour rebondir sur la crise du Covid19 pourtant il y répond étrangement.Parti à la rencontre de psychologues, de sociologues, d'activistes, de dirigeants de grandes entreprises et même d'un président de la République, Gregory Pouy nous invite à réfléchir sur nos contradictions et les solutions pour en sortir. 
    Une (en)quête pour repenser notre modèle de société.
    Plutôt que de se concentrer sur chaque petit geste, l'auteur nous propose de faire un pas de côté et prend le problème à la racine : notre modèle de société et notre définition du bonheur et de la réussite ne fonctionnent pas.
    Ce livre apporte une compréhension d'ensemble, accessible, mais surtout des réponses apaisées et positives.

  • Depuis l'aube des temps, les techniques de soins ont utilisé le registre rythmo-mélodique intimement lié à la parole et aux mouvements dansés du corps. Ces techniques prenaient leurs sens dans les mythologies. Les pratiques orales du récit et du conte articulées au rythme musical et à la danse soutenaient ces
    mythologies.
    C'est de cet ensemble d'éléments que s'inspire la musicothérapie active proposée ici. Elle est une pratique thérapeutique utilisant le registre musical, tout en se libérant des contraintes de la technique. Elle porte attention à ce qui est spécifiquement humain : le jeu relationnel. De façon plutôt artisanale, ce jeu déploie des matériaux élémentaires qui encouragent et stimulent la prise de parole ainsi
    que les processus de symbolisation.
    Les formes de la musicothérapie active proposée et exposée ici sont pratiquées depuis de nombreuses années dans les domaines du soin, de l'éducation spécialisée et de l'accompagnement médicosocial des enfants, nourrissons et leur mère, adolescents, adultes ou personnes âgées en situation de handicap et/ou dépendantes.Avec la collaboration de :Dominique BRUGGER - Anne-Marie CAZANAVE-ROBERT - Tullia CONTE
    Christophe GROSJEAN - Hugues HOLLENSTEIN
    France SCHOTT-BILLMANN - Odile SPENGLER-GERAULT

  • À partir de quand doit-on s'inquiéter lorsqu'un enfant ne communique pas ou ne parle pas  ? Le bilinguisme est-il un frein au développement du langage  ? Quel est l'intérêt de lire des livres aux tout petits  ? Comprennent-ils ce qui est lu  ? Ces quelques questions illustrent l'importance de l'attention portée au développement de la communication, de la pensée et du langage en accueil de la petite enfance. D'un nouveau-né sourd, aveugle et ne ressentant pas la douleur en raison de son immaturité neurologique, tel qu'on le concevait naguère, nous avons aujourd'hui l'image d'un tout-petit en capacité de traiter les informations qui lui viennent de son environnement, très précocement. Cet ouvrage décrit les conditions d'émergence de la pensée et du langage du petit enfant à partir de sa capacité originelle, non verbale, à communiquer. Ils donnent les clés pour un accompagnement de qualité de ce processus fondamental du développement.

  • Dans le parcours scolaire de chaque enfant, l'école a pour mission de lui réserver épanouissement, bien-être et réussite personnelle. Mais actuellement la culture scolaire, avec ses modalités d'apprentissage et d'évaluation, est trop souvent source de difficultés et de souffrance, autant pour les élèves que pour les enseignants.
    Cet ouvrage, écrit par des professionnels de terrain, explique les possibilités de scolarisation pour les enfants « différents » et « à besoins spécifiques » : malades, handicapés, allergiques, hyperactifs, en souffrance psychique, en difficultés d'apprentissage qui impliquent non seulement les professionnels de santé scolaire mais également toute la communauté éducative. Dans ce contexte, cet aide-mémoire pédagogique et positif a été conçu pour promouvoir la santé et le bien-être à l'école de tous les élèves. Il propose des perspectives constructives pour l'avenir.

  • La fin de l'État providence et des politiques sociales qu'il rendait possible est l'occasion d'un retour en force de «  la psychologie positive  » dans l'accompagnement des populations fragiles. La relation d'aide a de fait une histoire ancienne, et notamment aux États-Unis, où l'individu est tenu pour seul responsable de la réussite de son développement. L'usager étant désormais d'abord un citoyen (avec ses droits... et ses devoirs), il n'est plus tant question de compenser, voire soigner, ses fragilités, que de l'aider à se réaliser. L'ouvrage pend acte de ce tournant en travail social. Il replace ces nouvelles pratiques dans le contexte de l'approche classique, sociale et psychanalytique, de l'accompagnement en action sociale, pour en noter les apports positifs, et pour proposer des garde-fous afin de se prémunir de dérives graves.

  • Comment obtenir la participation active de tous les élèves dans une classe hétérogène  ? Comment aider ceux qui ont encore besoin de progresser dans la maîtrise des savoirs de base (lire, écrire, parler, calculer) quand il faut «  faire le programme  »  ? Comment soutenir les meilleurs et les mener à l'excellence, sans marginaliser ceux qui semblent refuser l'effort intellectuel  ?
    Pour répondre à ce défi, Serge Boimare présente dans ce livre l'essence de son savoir pédagogique, fruit d'expérimentations réussies et d'observations, référence pour toute la communauté éducative depuis la parution de l'Enfant et la peur d'apprendre.
    Tout repose sur un principe simple : consacrer une heure journalière au nourrissage culturel et à l'entraînement à s'exprimer en partant des récits fondateurs de notre culture  : moyen simple, efficace, recommandé par tous les programmes, pour mobiliser tous les élèves, quel que soit leur niveau - et première étape pour espérer la réussite de tous.

  • En réponse aux orientations des politiques sociales et de la commande publique, les associations gestionnaires des ESMS se sont profondément transformées. Ces mutations impactent les fonctions politico-stratégiques relevant de la dirigeance (directions générales), en lien et par délégation de la gouvernance, les fonctions supports incarnées par «  le siège  », les fonctions de direction hiérarchiques et fonctionnelles, l'offre de service structurée en pôles, en dispositifs et en «  plate-forme  ». Cet ouvrage a rend compte de ces évolutions en observant les conséquences de la mise en place des nouvelles organisations sur les fonctions de direction et sur le fonctionnement des ESMS. Il s'attache à comprendre comment les choix d'organisations, notamment en pôles, s'agencent avec la conception et la mise en oeuvre d'une activité dispensée à travers des plates-formes de service et/ou de dispositifs intégrés. En quoi l'ensemble de ces transformations garantissent-elles ou pas un accompagnement plus efficient des personnes vulnérables  ? En quoi ces évolutions impactent-elles l'exercice en propre des directeurs  ?F. Batifoulier - D. Bedrani - M. Cadre - M. Defrance
    V. Dominjon  -  J.-Cl. Dupuis - F. Gadret - F. Guélamine
    J.-Ch. Janny - R. Janvier  -  R. Lafore - D. Levy Bellahsen
    D. Malherbe - B. Mouchard - Ch. Mulot  -  E.-A. Pinto
    M. Tand Nowak - V. Socirat - J.-M. Tavan

  • La maltraitance infantile confronte les professionnels de l'enfance à des situations difficiles. Animés par la volonté d'améliorer leur pratique, ils demandent des moyens d'évaluation plus efficaces : une méthode solide pour renforcer la prévention et la prise en charge de l'enfance en danger.
    La méthode Alfldi® s'inscrit dans le champ de l'évaluation porteuse de sens, une évaluation spécialement conçue pour les professionnels de l'action sociale.
    Des développements importants abordent les aspects délicats de la méthodologie d'évaluation : le recueil et la pertinence des informations retraçant les faits ; la construction et l'utilisation des critères. Une étude de cas accompagne la présentation de l'outil. Cette édition offre les nouveautés introduites dans un instrument sur lequel le concepteur et son équipe travaillent constamment depuis vingt ans.

  • Ce livre propose une formation complète à l'utilisation professionnelle des huiles essentielles dans un contexte de soins réalisés par des soignants : médecins, infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes, ergothérapeute, psychologues, etc. Manuel pratique, il aborde les différentes thématiques du soin en fonction des maux les plus fréquemment rencontrés dans le traitement de la santé au quotidien (anxiété, douleur intestinale, cicatrisation difficile, maux de tête, fatigue, etc.). Les huiles essentielles les plus adaptées sont décrites avec leurs synergies possibles.  Préface d'Isabelle EL KHIARI,  infirmière DE clinicienne, consultante en approches complémentaires en soin, Hôpitaux Universitaires Henri Mondor, APHP.

  • Les personnes polyhandicapées présentent un dysfonctionnement cérébral responsable d'une déficience intellectuelle sévère à profonde et de troubles moteurs, souvent associés à des perturbations psycho-comportementales ou sensorielles, entraînant une situation évolutive d'extrême vulnérabilité cognitive, physique, psychique, perceptive et sociale. L'expérience partagée des familles, des professionnels (éducatifs, médicaux, psychologiques et sociaux) et l'apport scientifique des chercheurs ont permis de constituer progressivement un savoir spécifique multidisciplinaire sur le polyhandicap, articulant soins, accompagnement social et éducatif, vie quotidienne, recherche scientifique et démarche éthique.
    La 2e édition de cet ouvrage, entièrement révisé et augmenté de dix nouveaux chapitres, est conçue comme un état des savoirs et des pratiques autour du polyhandicap. Il propose une présentation complète de ces connaissances, de leurs fondements, de leur mise en oeuvre concrète ou de leur mobilisation dans la formation et la recherche. Il aborde également les dimensions institutionnelles et les politiques sociales mises en oeuvre.
      COMITÉ DE RÉDACTION
    Th. Billette de Villemeur, A-M. Boutin, R. Brault-Tabaï,
    C. Jaubert-Brisse, Ph. Camberlein, C. Plivard, G. Ponsot.

  • Cet aide-mémoire présente de manière concrète et pratique l'essentiel
    du dispositif français de protection de l'enfance. Il rappelle le rôle
    primordial des parents, et détaille successivement :
    o les notions de danger, de risque de danger et de maltraitance avérée;
    o les droits des mineurs placés ou pris en charge (vie privée, sexualité,
    accès aux soins, expression en justice, etc.), et ceux de leurs
    parents ;
    o la subsidiarité des modalités d'intervention, de l'information préoccupante
    destinée au service départemental d'aide sociale à
    l'enfance au signalement d'un enfant victime de maltraitances
    avérées au procureur de la République ;
    o les acteurs de la protection de l'enfance (conseil départemental,
    justice, associations, etc.) et la complémentarité entre le juge des
    enfants et le juge aux affaires familiales ;
    o la confidentialité et les modalités de partage des informations qui
    concernent l'enfant.

  • Notre société a pris conscience des effets délétères des violences conjugales sur l'enfant. Elle a plus de difficulté à admettre les perturbations induites par ces violences dans l'exercice de la parentalité. L'idée assez répandue qu'« un mari violent peut être un bon père » est une construction sociale mise à mal par toutes les études. Qui plus est, la violence conjugale affecte également la capacité parentale de la victime. Cet ouvrage propose d'explorer la parentalité face à la violence conjugale sur les axes psychologiques, sociaux, politiques et judiciaires, autant dans le couple parental que dans la relation parento-infantile. Il propose tous les éléments nécessaires à mise en oeuvre de bonnes pratiques par les professionnels de la protection l'enfance.

  • Pourquoi l'enfant dessine-t-il ? Ses premières traces recouvrent-elles une signification autre qu'un simple indicateur de développement ? Quelles sont les étapes de la représentation de l'être humain, miroir du devenir-soi ? À quelles organisations psychodynamiques renvoient-elles ? Comment s'expriment l'angoisse, la dépression, le vécu traumatique, les violences sexuelles à travers les productions graphiques ? Comment analyser le dessin d'un personnage, un dessin
    libre ? Autant de questions sur lesquelles cet ouvrage apporte les éclairages de la recherche et de l'expérience clinique des auteurs auprès des enfants et adolescents.
    Cette deuxième édition, enrichie de nombreuses vignettes cliniques et d'une méthodologie d'analyse des productions graphiques, propose aussi un nouveau chapitre consacré à l'utilisation du dessin en psychothérapie et un cahier de 64 dessins en couleurs.

  • Pour pouvoir grandir, il convient d'abord d'apprendre à se séparer. Une séparation réussie d'avec le monde «  d'avant  » est la condition nécessaire à la croissance, à l'accès à plus d'autonomie dans un univers aux dimensions également élargies. Les professionnels de la petite enfance le savent bien  : à chaque étape de son développement le petit enfant refait ce geste de confiance qu'il faut savoir accompagner au mieux. De l'entrée en crèche à la juste distance du professionnel lui-même, en passant par l'apprentissage de la propreté et de la vie en collectivité  : tout dans la vie du petit enfant est séparation.

  • Partout où des enfants de moins de 3 ans sont pris en charge, se posent pour les adultes qui les encadrent des questions concrètes sur les méthodes d'éveil, sur le contenu des activités et sur leurs attitudes éducatives. Dans la première partie, l'auteur transmet son regard d'éducatrice et de formatrice sur les modes d'accueil, sur les attentes des parents et sur les questionnements des professionnels de la petite enfance. Dans la seconde partie, elle partage des idées d'activités sensorielles, motrices, manuelles, symboliques et langagières en les accompagnant d'éléments de réflexion qui visent à préserver la valeur du jeu spontané et le besoin de jouer pour jouer.

  • Le lien social autour de la personne autiste se crée par l'inclusion en milieu ordinaire associé aux pédagogies comportementalistes et grâce à la participation active des personnes concernée. C'est à ce modèle de pédagogie, pratiquée en Amérique du Nord et dans beaucoup de pays européens, qu'introduit cet ouvrage pratique. Illustré de nombreux exemples d'intervention pédagogique, il présente un modèle d'échange et de communication, «  l'éducation structurée  », réalisant l'inclusion participative des personnes dès l'école. Ce modèle de réussite éducative permet aux personnes autistes, en faisant des choix, d'exercer leur droit à la citoyenneté à chaque étape de leur formation et de leur inclusion sociale.

  • Comment expliquer que l'accompagnement de dizaines de milliers d'enfants porteurs de « dys » soit encore si difficile dans notre pays ? Pourquoi leurs trajectoires se révèlent-elles toujours aussi chaotiques, alors même que nous n'avons jamais été à ce point en mesure de comprendre leurs troubles, et de mettre en oeuvre les moyens adaptés dont ils ont tant besoin ? Comment rendre compte du fait que nombre d'enseignants, mais aussi de professionnels de la santé et de la rééducation, ignorent encore ces troubles, quand ils ne les confondent pas avec d'autres ?
    Ce livre se propose de démystifier cette problématique des « dys » en examinant les différents obstacles, résistances et controverses qui, en dépit des bonnes volontés individuelles, compromettent la prise en charge de ces enfants et de ces jeunes, et de ce fait, leur future inclusion sociale et professionnelle.

empty