• Robert Badinter L'Abolition « Ce livre est le récit de ma longue lutte contre la peine de mort. Il commence au jour de l'exécution de Claude Buffet et de Roger Bontems, le 24 novembre 1972, et s'achève avec le vote de l'abolition, le 30 septembre 1981.
    Depuis lors, l'abolition s'est étendue à la majorité des Etats dans le monde. Elle est désormais la loi de l'Europe entière. Elle marque un progrès irréversible de l'humanité sur ses peurs, ses angoisses, sa violence.
    A considérer cependant les exécutions pratiquées aux Etats-Unis, en Chine, en Iran et dans de nombreux autres pays, le combat contre la peine de mort est loin d'être achevé. Puisse l'évocation de ce qui advint en France servir la grande cause de l'abolition universelle.» Robert Badinter

    Ajouter au panier
    En stock
  • Robert Badinter L'Exécution «Un grand roman classique, une histoire de haine, de sang, de mort et d'amour. Oui, d'amour. Unité de temps, de lieu, trois personnages : l'auteur, son vieux maître, la victime - oui, la victime - et puis la foule, avec quelques silhouettes bien plantées au premier rang. Un récit qui va droit son chemin vers la réponse à l'unique question : mourra-t-il oe Ce qui importe, c'est de savoir ce qu'est la justice, comment elle fonctionne, à quoi sert un avocat, pourquoi la peine de mort. C'est tout cela qui nous bouleverse dans ce beau livre, dur et sensible à la fois. Ne laissez plus passer, en tout cas pas ainsi, ce qu'on nomme par dérision peut-être la Justice des hommes.» Pierre Viansson-Ponté, Le Monde, 3 octobre 1973.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce journal éclaire le fonctionnement et les évolutions de la justice française ainsi que ses liens à la politique entre 1981, année de l'abolition de la peine de mort, et 1986, départ de R. Badinter de la Chancellerie. Il mêle au récit des événements l'expression de ses convictions sur les actions menées : dépénalisation de l'homosexualité, progrès des droits des victimes, etc.

  • L'abolition de la peine de mort trouve son fondement dans les droits de l'homme, dont le premier est le droit à la vie.
    La déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 proclame : " tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ".
    Depuis la seconde guerre mondiale, l'abolition n'a cessé de progresser dans le monde. en septembre 1981, la france était le 35' état à abolir la peine de mort. aujourd'hui, sur les 198 états membres des nations unies, 129 sont abolitionnistes en droit et en fait.
    L'europe tout entière, à l'exception de la biélorussie, a banni la peine de mort. les protocoles 6 et 13 à la convention européenne des droits de l'homme interdisent le recours à cette peine inutile, inhumaine et dégradante. l'article 2 de la charte des droits fondamentaux de l'union européenne proclame : " nul ne sera condamné à mort ni exécuté ". instrument de portée universelle, le deuxième protocole facultatif de 1989 au pacte international relatif aux droits civils et politiques oblige tout état partie à abolir la peine de mort.
    Tous les statuts des juridictions pénales internationales, notamment la cour pénale internationale créée par le traité de rome de 1998 pour juger les responsables des crimes contre l'humanité excluent la peine de mort. en dépit de la survivance de la peine de mort dans certains états, notamment la chine, l'inde, les états-unis, la marche vers l'abolition universelle s'avère irréversible. aux nouvelles générations d'achever cette victoire de l'humanité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Présentation des 50 points essentiels à savoir en ce qui concerne le droit du travail complétée par des propositions pour améliorer cette législation et ainsi réformer une situation devenue complexe.

empty