• Ancien élève de Quintilien, Pline le Jeune, sénateur et avocat réputé de la Rome de Trajan, aurait bien voulu devenir poète et historien comme ses amis Martial, Suétone et Tacite. Pleines de précieux conseils, riches en considérations sur la hardiesse du style, la lecture, la critique et la déclamation, ces lettres choisies, vibrantes d'amitié, nous rappellent que l'art d'écrire n'est rien sans celui de lire et d'écouter, et que l'on peut trouver l'épanouissement et l'équilibre dans les joies de l'étude, de l'échange et de la création.

  • L'auteur qui cache son nom sous ce pseudonyme, nous donne ici des portraits d'écrivains français d'aujourd'hui, inventés par lui, qui nous donnent une idée exacte de la littérature actuelle.

  • Les lettres

    Pline Le Jeune

    Les lettres
    Pline le Jeune
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les lettres de Pline sont un témoignage unique et important de la vie et de la pensée dans les cercles dirigeants de Rome sous les principats de Nerva et Trajan. S'ajoutent à cela certaines lettres décrivant des procès, donnant des informations sur certains personnages contemporains ou encore celles décrivant l'éruption du Vésuve. De plus, ses échanges avec l'empereur pendant sa légation en Pont-Bythinie sont une source historique de première main concernant les aspects de l'administration provinciale romaine.
    Pline le jeune et le fils adoptif de Pline l'ancien mort lors de la célèbre éruption du Vésuve ayant enseveli Pompéi.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty