• En 2014, Philippe Paul, sergent-détective à la Division du crime organisé du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), est l'objet d'une controverse : dans les médias, on relate des opérations qu'il a menées, on dévoile des aspects de sa vie privée et on aborde les relations qui le lient à des informateurs... On sème le doute quant à son intégrité. La situation est des plus délicates : s'il se défend, il aura à révéler l'identité d'informateurs, mettant de ce fait leur vie en danger. Il décide de garder le silence et de prendre la retraite à laquelle il a droit. Pour la première fois, dans ce livre qui captivera tous les amateurs d'enquêtes, il raconte sa trajectoire. Se confronter aux criminels qui n'hésitent aucunement à faire appel à des tueurs à gages ou à infiltrer le milieu des policiers afin d'en corrompre un certain nombre, ce fut le lot quotidien de l'enquêteur Philippe Paul.

    « Il a été partout : à Polytechnique, à Dawson, à McGill, au Venezuela. Il a côtoyé tous les trafiquants, tous les mafieux. [...] Tandis que le "monde ordinaire" se rend tranquillement à son travail, à ses loisirs, à ses amours, il existe en parallèle tout un univers souterrain de luttes, de trafics, de violence auquel les enquêteurs sont mêlés chaque jour. Ce livre nous en fait prendre conscience et c'est là, me semble-t-il, son grand intérêt. Ces policiers sont souvent des gens hors du commun ; Philippe Paul en est un. »

    Extrait de la préface, Denys Arcand, cinéaste

  • Alors que l'on croyait en avoir fini avec le fait religieux sous la poussée
    d'une modernité occidentale qui semblait en avoir fortement réduit l'impact
    social, la religion occupe à nouveau une place centrale dans l'actualité
    française. Au coeur de discussions et polémiques, elle figure également à
    l'agenda politique, les autorités publiques cherchant à redéfinir aussi bien
    les conditions d'exercice de la liberté religieuse et ses limites que le point
    d'équilibre à trouver pour garantir la neutralité religieuse de l'État dans
    la société. Dans ce contexte, les diverses religions relisent leurs traditions
    et l'actualisent, suscitant des réactions diverses en leur sein.
    Cet ouvrage présente les données les plus actuelles sur les reconfigurations
    contemporaines du religieux en France : net décrochage du catholicisme,
    progression des « sans religion », pluralisation accentuée, essor de certaines
    croyances, brouillage des frontières entre religieux et non-religieux...
    Congédiant l'idée selon laquelle plus de modernité signifierait moins de
    religion, il vient également montrer que, bien au contraire, l'ultramodernité
    contemporaine, pénétrée d'incertitudes, entraîne de profonds
    bouleversements du religieux qui ont des conséquences politiques, sociales
    et culturelles dont on ne mesure pas encore suffisamment l'ampleur.

  • Trou de la sécu, dette sociale, abus des assurés, déficit de la branche santé de la sécurité sociale, depuis le début des années 1970, les discours économiques critiquant le montant et la croissance des dépenses de santé ne cessent de se multiplier.
    Les débats sur le système de santé portent quasi exclusivement sur son coût et sur les moyens de réduire les dépenses, alors qu'ils pourraient porter sur la stagnation des recettes ou l'existence de nouveaux risques sanitaires à couvrir.
    Ce manuel a comme double objectif :
    De présenter de façon synthétique et accessible le fonctionnement du système de santé et les différentes théories économiques inspirant la politique publique ;
    De souligner les affrontements théoriques de façon à montrer l'existence d'un débat académique qui peut avoir des implications du point de vue de la politique publique.

  • Ces gens ont de curieuses manières de vivre. Ils laissent venir des trous à leur manteau, enseignent dans une école vide, s'accouplent en public, tombent en extase. Leurs façons de mourir ne sont pas moins singulières : l'un se jette dans un volcan, l'autre s'enduit de bouse de vache, un troisième ne s'arrête plus de rire. Presque tous ont des problèmes avec l'argent.Ces expérimentateurs obstinés, on les appelait dans l'Antiquité chercheurs de sagesse, ou encore philosophes. La modernité a oublié combien ils furent étranges.Pour rencontrer ces sages perdus, deux écrivains ont choisi de fouiller dans une poussière d'histoires, de propos et d'anecdotes. Ils ont filtré et restauré. Résultat : une face inhabituelle et très surprenante de la philosophie occidentale.

  • Peut-on prédire la qualité d´un vin ? Quels seraient les critères pour y parvenir ?
    Les auteurs ont conçu un modèle inédit qui prend en compte l´ensemble des éléments considérés comme fondamentaux en vitiviniculture : le sol, la plante, la météorologie, le terroir et les variables agronomiques, l´analyse des raisins observés et mesurés le jour de la vendange. Ils ont établi et utilisé une liste de 88 variables pertinentes couplées à un sous-modèle oenologie pour concrétiser leur méthode.
    Pendant plus de trente ans, Paul Coulon, vigneron de père en fils depuis 7 générations, propriétaire du Domaine de Beaurenard à Châteauneuf-du-Pape, a multiplié les observations relatives au milieu et aux résultats commerciaux. Il les a patiemment enregistrées, classifiées, recoupées et interprétées. Philippe Abbal, ingénieur agronome-mathématicien mais également vigneron, grâce aux mathématiques, a défini un modèle générique appliqué au Domaine de Beaurenard dans le but de le transposer et de l´utiliser dans d´autres exploitations.
    Dans cet ouvrage les auteurs exposent :
    -l´évaluation du potentiel qualitatif d´un vin à élaborer -les différents éléments fondamentaux du modèle : la météorologie, les sols viticoles, l´ampélographie, la technologie viticole, les vendanges, l´oenologie -l´application du modèle Leur ambition est de percer et de livrer les secrets de la vigne et du vin, de pouvoir donner, dès la récolte, la qualité potentielle d´une cuvée en synergie avec les pratiques oenologiques. Avec ce livre, ils posent la première pierre de leur rêve de vignerons.



  • Face au tumulte des jours, à un monde désenchanté, toujours plus exigeant, des images et des mots "d'une apaisante clarté" nous interpellent en nous murmurant l'essentiel, l'authenticité des êtres et des choses, l'amour et l'humilité, comme autant de promesses. Appel ultime à la sobriété, qui peu à peu nous effleure.



    Sous l'apaisante clarté résulte alors d'une conversation poétique et philosophique entre un pharmacien-poète et un philosophe-écrivain, deux voix qui se retrouvent et s'expriment à l'unisson avec en contrepoint l'image qui balance sa note.




    AUTEURS :


    Gaston-Paul Effa, né à Yaoundé (Cameroun), il vient en France pour étudier la théologie et la philosophie. Professeur de philosophie en Lorraine.



    Lauréat du prix Erckmann-Chatrian ( Goncourt Lorrain) 1998



    Lauréat du Grand Littéraire de l'Afrique Noire 1998



    Le prix de Littérature de l'Académie rhénane lui est remis en 2012 à Strasbourg.







    Jean-Philippe Goetz est pharmacien à Sarrebourg.




    Photographies de Nelly Blaya qui vit et tranvaille dans le Lot.


  • À l'heure où les chrétiens d'Orient sont menacés d'être rayés de la carte du monde, où la mémoire du christianisme des origines est blessée, où la force d'équilibre essentielle qu'ils représentent dans cette région déchirée par les guerres intestines entre différentes communautés et confessions religieuses vacille, quelle issue politique peut-on envisager ? Lorsque le pape François alerte l'ensemble des pays sur le non-sens d'un Proche-Orient sans chrétiens, il est urgent d'entendre ce que témoins, experts et hommes d'actions ont à nous dire. Initié par l'Académie catholique de France et soutenu par un large partenariat institutionnel, ce livre donne la parole aux meilleurs spécialistes géopolitiques, diplomatiques et ecclésiaux. Plutôt qu'un mémorandum de la situation, un véritable manifeste de survie et de solidarité.

  • Etablissement de crédit, opérations de paiement, carte bancaire, défiscalisation, etc. : le droit bancaire n'a cessé de se complexifier au fil des ans, et tout particulièrement, depuis ces cinq dernières années... A jour de l'ordonnance du 20 août 2015, de la loi Macron, et de l'intense jurisprudence émergeant de la Cour de cassation, ce nouveau Précis aborde d'une façon inédite les spécificités du droit bancaire.

    Auteurs: Nicolas Éréséo, Jean-Philippe Kovar, Jean-Paul Laborde, Jérôme Lasserre Capdeville, Marc Mignot, Jean-Louis Rives-Lange, Richard Routier, Michel Storck

  • Les pirates sont-ils de retour ? Si l'on en croit les chiffres diffusés par les instances internationales et professionnelles et si l'on considère l'importance de la couverture médiatique du phénomène, la piraterie maritime est en pleine expansion. Après avoir sévi dans les eaux du Sud-Est asiatique, les pirates font désormais des ravages dans l'océan Indien et dans le golfe de Guinée.
    Devant ce phénomène, le recours à des solutions privées s'est développé : fortification des navires, installation d'équipements de dissuasion et, surtout, embarquement d'équipes armées fournies par des sociétés privées spécialisées... Mais toutes ces mesures sont-elles viables et en harmonie avec le droit de la mer ? Comment riposter légalement à ces attaques ?

  • Cet ouvrage est le premier tome d'une série de trois.
    Après une introduction consacrée à la définition et aux sources, tant réelles que formelles, du droit commercial, il présente les diverses formes d'entreprises commerciales ou para commerciales et les règles qui leur sont communes, notamment celles relatives au fonds de commerce, aux baux commerciaux et, de manière spécialement développées, celles qui forment le droit national et le droit européen de la concurrence.
    Le tome II traitera du droit des sociétés et le tome III comprendra les effets de commerce et le droit des procédures collectives, conformément aux programmes généralement suivis dans les Facultés de droit. Cet ouvrage se veut un ouvrage de doctrine et d'enseignement. Il cherche à donner une vision à jour et synthétique d'une législation qui est au coeur de notre système tant économique que juridique.
    Il s'adresse à tous ceux, étudiants ou non, qui désirent apprendre et comprendre l'importance et l'actualité de cette branche essentielle de notre droit privé.

  • C'est à Louvain, en 1516, qu'Érasme fit publier l'Utopie, ce petit livre pétillant de malice, d'intelligence et d'esprit critique de son ami Thomas More. Un demi-millénaire plus tard, il s'agit plus que jamais de mettre l'utopie à l'honneur. Toutes les langues du monde, en effet, doivent un nom commun à Thomas More : utopie. Ce volume rassemble quelques-uns des passages les plus forts du livre de 1516, dans une nouvelle traduction du latin, éclairés et actualisés par des commentaires émanant de membres de la communauté univer- sitaire, de tous horizons et de toutes les disciplines, étudiants, professeurs, chercheurs, alumni... La peine de mort, l'exode rural, la propriété privée, l'éducation citoyenne, la tentation totalitaire, l'esprit des lois, le dialogue interreligieux, l'urbanisme, l'égalité sont quelques-uns des thèmes abordés par More, il y a cinq cents ans, et qui ne cessent de passionner les chercheurs dans la société d'aujourd'hui... et de demain.

  • Pour son numéro d'hiver 2015, année qui marque les 30 ans de la revue, XYZ propose le thème « Séductions » sous la direction de Gaëtan Brulotte. Nous voilà au coeur du monde des désirs et des fantasmes. Conviés au jardin des délices ou à l'enfer du leurre au royaume des amants et du flirt. Mais cela peut être aussi un désir d'un autre ordre, comme celui de l'enfant voulant plaire à ses parents ou celui d'un professeur souhaitant charmer son auditoire. Et bien sûr, ultimement, ce sont des écrivains qui tentent ici de nous séduire. Avec les textes de Jean-Paul Beaumier, Natalie Jean, Bertrand Laverdure, Philippe Mottet, Elsa Pépin, Jérôme Tousignant et Francine Tremblay.

  • En couverture de ce numéro, Avant les rues, premier long métrage de Chloé Leriche, qui jette un regard sur la culture méconnue des Atikamekws. Ciné-Bulles propose un entretien en primeur avec la réalisatrice. La sortie de la biographie de Claude Jutra par Yves Lever a créé tout un émoi au Québec. Une entrevue avec l'auteur, la plus exhaustive publiée jusqu'à présent, permet d'en apprendre davantage sur les intentions de Lever ainsi que son immense travail de recherche. Aussi au sommaire de ce numéro, des hommages aux réalisateurs Ettore Scola et Jacques Rivette ainsi qu'à David Bowie, tous trois disparus en janvier dernier, un entretien avec Louis Bélanger pour son nouveau film Les Mauvaises Herbes et la chronique Histoires de cinéma sur le grand classique du comique de Jacques Tati, Playtime.

  • Ce numéro de Ciné-Bulles propose en couverture Elle de Paul Verhoeven, un film mettant en vedette la magistrale Isabelle Huppert qui a connu un grand succès à Cannes en mai dernier, et en profite pour revenir sur la filmographie hétéroclite du cinéaste hollandais. Les entretiens de cette édition donnent la parole aux cinéastes Steve Patry (Waseskun), Kim Nguyen (Two Lovers and a Bear) et Vincent Biron (Prank). De plus, le sommaire est riche en documentaires : des textes mettent en lumière les excellents Fuocoammare, par-delà Lampedusa, We Can't Make the Same Mistake Twice et Sur les traces d'Arthur. Un hommage est rendu au cinéaste Abbas Kiarostami disparu au cours de l'été et une réflexion est proposée sur l'érotisme au cinéma. Des critiques des films 1:54, The Girl King, Les Innocentes et Le Peuple interdit, entre autres, sont aussi publiées dans cette livraison.

  • Ce numéro de printemps fait état d'une embellie du cinéma québécois. Plusieurs réussites sont à célébrer : en film immersif, en documentaire (Combat au bout de la nuit de Sylvain L'Espérance, Gulîstan, terre de roses de Zayne Akyol), en ovni historique (Le Cyclotron d'Olivier Asselin), sans oublier la fresque-événement de Mathieu Denis et Simon Lavoie Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau. Également au menu, un portrait et entretien avec le cinéaste israélien Nadav Lapid et l'inauguration d'une nouvelle chronique pour 2017 : Montréal et cinéma, carte blanche pour célébrer le 375e anniversaire de la ville. Le numéro est accompagné d'un DVD rassemblant sept des courts-métrages québécois les plus marquants des deux dernières années, aussi réunis en table ronde. Peut-être la meilleure façon de faire connaissance avec les créateurs de la relève de notre septième art?

  • (1732-1773)Pierre-Auguste Caron de Beaumarchais, si célèbre par l'énergie de son caractère, l'étendue de son esprit, la douceur de ses moeurs et la diversité de ses talents, naquit à Paris, dans la. rue de Saint-Denis, presque en face de la rue de la Ferronnerie, à quelques toises de la maison où Molière avait reçu le jour.Il vint au monde le 24 janvier 1732, année mémorable à plus d'un titre : elle est célèbre dans la littérature par la première représentation de Zaïre ; dans les fastes du Parlement par des querelles religieuses, et la conduite de plusieurs curés qui refusèrent de publier le mandement de l'archevêque de Paris (M.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Les oeuvres présentées dans le numéro printemps-été de Ciel variable peuvent sembler relever, au premier abord, d'un simple travail sur le motif. Un regard plus attentif montre cependant que ce qui se désigne ainsi, dans une telle focalisation sur les arbres, les icebergs ou les nuages, c'est le façonnement des éléments naturels par l'action humaine en un paysage qui est devenu un environnement. Des essais sur la série Arbres de Jocelyn Philibert, Eidôlon d'Alain Lefort et Espaces aériens de Denis Farley constitue le coeur de ce numéro où l'on retrouve aussi plusieurs portraits d'artistes, comptes-rendus d'exposition dont celui de la récente présentation des oeuvres de Robert Mapplethorpe au MBAM, ainsi qu'une entrevue avec Luce Lebart, directrice de l'Institut canadien de la photographie du MBAC.

  • Exam Board: AQA, Edexcel, OCR & WJEC
    Level: A-level
    Subject: Politics
    First Teaching: September 2017
    First Exam: June 2018Inspire political thinking with our bestselling politics textbook and help students get their best grade with political commentary and analysis; , fully updated the new 2017 specifications and including coverage of the June 2017 general election results.
    Covering key topics for all exam boards, this textbook puts politics in context with topical analysis of politics today and how UK governmental and political history shaped current events and thinking.- Extend knowledge and improve key skills with comprehensive coverage and analysis of relevant political developments, including the 2017 snap election, possible consequences of Brexit, and its effect on Scottish independence
    - Understand how different topics within the A-level link together with the new Synoptic Links feature
    - Develop key analysis and evaluation skills with activities and case studies throughout the textbook - look out for Debate, Case Study and Activity boxes
    - Clarify knowledge and understanding of political language with summaries and explanations of key terms
    - Test and develop understanding of key topics with exam focus sections tailored to the new Politics specifications

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En couverture du numéro d'hiver de la revue Ciné-Bulles, retrouvez Portrait de la jeune fille en feu, un film de Céline Sciamma ayant remporté le Prix du scénario au dernier festival de Cannes. Le long métrage raconte une histoire d'amour impossible au XVIIIe siècle entre une peintre et son modèle. Frédéric Bouchard en signe le commentaire critique. Le numéro présente aussi deux entretiens, l'un avec le Winnipegois iconoclaste Matthew Rankin dont le premier long métrage prendra l'affiche prochainement. Le réalisateur est déjà bien connu des adeptes d'animation et de cinéma expérimental. Le second entretien a été mené avec Guillaume de Fontenay dont le premier long métrage, Sympathie avec le diable, raconte l'histoire vécue du siège de Sarajevo en 1992 à travers les yeux du correspondant de guerre Paul Marchand. Aussi au sommaire : un portait du cinéma de Ken Loach, un retour sur Où êtes-vous donc ? de Gilles Groulx en 1969 et une analyse du Joker de Todd Phillip, entre autres.

  • No limit dit sans filet de sauvetage, sans roue de secours, dit pas de plan B. No limit : on est propulsé dans le noir, filant vers la lumière des étoiles ou sombrant dans les gouffres du néant.
    Qu'on regarde en noir et blanc ou en couleur, il nous sera donné du ravissement, de l'envie, de l'exaltation, mais il y aura aussi de l'égoïsme et de l'oubli, de la haine peut être et du secret sûrement.

    NO LIMIT : 13 textes extravagants -13 auteurs se sont tout permis.

empty