• Le budget de l'État (environ 16 % du PIB) est un sujet citoyen et politique, qui touche au droit, à l'économie et à la gestion des finances publiques. C'est le résultat de choix qui divisent : pour certains, les dépenses publiques sont nécessaires à la croissance, mais aussi à la redistribution des revenus et au bien-être. Les citoyens (et les fonctionnaires) souhaitent un bon budget de l'État. Pour d'autres, c'est d'abord un acte contraignant d'intervention de l'État qui lève l'impôt et ne contrôle pas assez ses dépenses.

    L'ouvrage offre, entre autres, un aperçu du nouveau management public de la performance et traite des questions d'actualité concernant les missions et leur pilotage, les dépenses, les impôts, leur efficacité et leur justice, concernant aussi les déficits publics, la dette publique, la soutenabilité de la politique budgétaire et le respect (ou non) des règles du Pacte européen de stabilité et de croissance.

  • L'individu, à la sortie d'une grave crise économique, vit dans une hypermédiatisation, une société du spectacle avec effets de battage. La croyance citoyenne dans les institutions est plus faible qu'avant la crise. Le paysage politique des démocraties et de la France est occupé de plus en plus par les résultats des sondages. A trop en faire en n'utilisant que cet instrument, le marketing politique pourra être accusé d'être un miroir trop fugace. En sait-on assez sur les effets des politiques publiques, lois et règlementations en vigueur ? Se donne-t-on les moyens d'en savoir plus ? Pour réformer, ne faudrait-il pas en savoir davantage ? Comment remplacer la tactique aveugle de la guillotine budgétaire de programmes publics ? On peut mal préparer l'avenir en sousestimant les besoins d'investissement d'avenir (société fondée sur la recherche, l'innovation, la créativité, l'enseignement supérieur, la culture). Peut-on mieux connaitre à l'avance le potentiel des résultats des actions publiques (Evaluation préalable devenue constitutionnelle) ? La politique est aussi animée par nombre d'annonces officielles (politique-spectacle) qui ne se traduisent jamais par des réalisations effectives. Les médias s'enrichissent en contenus avec de telles « news » : peut-on effectuer un meilleur suivi des réalisations-résultats (suivi-évaluation de programmes publics avec des outils logiciels de type SEVALPRO) ? Peut-on vraiment connaitre la chaîne de valeur des actions publiques, c'est-à-dire les résultats et l'impact sur les populations et les territoires ? Faut-il faire davantage d'expérimentation sociale en « testant » la qualité de l'action publique nouvelle ?
    L'auteur conclut en se demandant : « que manque-t-il de manière criante dans le paysage français des l'évaluation publique des Politiques publiques? »

  • L'Allemagne a connu au XIXe siècle et au XXe siècle deux périodes (l'une longue, l'autre très brève) d'unification nationale. Il était tentant de dresser un parallèle entre les économistes allemands de chacune des périodes concernées. Ainsi l'auteur suggère-t-il ici de se replonger dans la lecture de Fichte, List, Rodbertus, Marx, Roscher, Schmoller, Wagner, Oppenheimer, et même Sombart le socioéconomiste oublié. Cette lecture plongera le lecteur dans des doctrines historicistes, institutionnalistes et souvent nationalistes. Les théoriciens de l'économie sociale de marché issus d'un mouvement de résistance aux doctrines antérieures sont ensuite présentés : Eucken, Rpke, Erhard ou Boehm sont les vrais architectes d'un modèle « libéral social » en passe d'être adopté par l'ex-Allemagne de l'Est.

  • Le budget de l'Etat (environ 300 milliards d'euros) est un sujet politique, qui touche au droit, à l'économie et à la gestion des finances publiques, de dimension à la fois française et européenne. C'est un sujet qui divise : pour certains, les dépenses publiques sont nécessaires à la croissance et au bien-être, les citoyens (et les fonctionnaires) souhaitent un "bon" budget de l'Etat. Pour d'autres, c'est d'abord un acte qui organise les prélèvements par les impôts et ne contrôle pas assez les dépenses.
    Cet ouvrage donne un regard pluridisciplinaire sur le rôle du gouvernement et de Bercy, celui des élus au Parlement ainsi que sur le contrôle. Il offre un aperçu du nouveau management public de la performance et traite des questions d'actualité concernant les missions et leur pilotage, les dépenses, les impôts et leur justice, les déficits publics, la dette publique, la soutenabilité de la politique budgétaire et le réalisme du pacte européen de stabilité et de croissance.

  • Ce guide méthodologique propose d'initier les lecteurs et lectrices à toutesles méthodes d'amélioration de l'intelligence des affaires publiques. Après une introduction centrée sur les principes fondamentaux et les concepts-clés de l'évaluation suit une description des métiers de l'évaluation en France avec les acteurs qui y sont associés. Vient ensuite une description des méthodes et techniques mobilisables pour évaluer les politiques publiques, notamment ceux qui font l'objet de la plus grande attention aujourd'hui : théorie du programme avec arbre des objectifs, diagramme logique d'impact, sociogramme des acteurs ; évaluation expérimentale et quasi expérimentale ; évaluation d'efficience avec analyse coût-bénéfice, coût-efficacité ou multicritère. La présentation de ces méthodes et techniques est accompagnée d'arbres de décision et de tableaux comparatifs permettant de choisir, selon les besoins et les contraintes, la technique la plus appropriée. L'ouvrage comprend également sept études de cas illustrant les pratiques évaluatives en France. S'ajoute enfin une annexe introductive aux outils statistiques les plus fréquemment utilisés dans les évaluations publiques.

    Ce guide s'inscrit dans la continuité d'une étude qui a été réalisée par les trois auteurs en mars 2018 à la demande du Comité d'évaluation et de contrôle de l'Assemblée nationale en France qui a rendu et fait voter son rapport en séance le 15 mars 2018. Il s'adresse aux étudiants en économie et gestion, administration économique et sociale, droit public et administratif, science politique, et aménagement. Il est également destiné aux cadres de la fonction publique et aux élus souhaitant mieux comprendre les méthodes et résultats des évaluations qu'ils commanditent ou contribuent à réaliser. Il intéressera aussi tout citoyen souhaitant savoir comment on fabrique les évaluations publiques en pratique et quels sont les enjeux de cette activité de connaissance sur l'action publique, la qualité des services évalués, la satisfaction des usagers, etc.

  • « La politique économique est un thème central de l'actualité en France : l'intervention de l'État est-elle en mesure de sortir le pays de la crise ? Quels sont les moyens dont dispose l'État ? Quels ont été la logique et l'impact des politiques menées par le passé, notamment du point de vue de l'inflation et du chômage ? Par ailleurs, le changement de gouvernement ranime le vieux débat : la croissance de l'État ne risque-t-elle pas de tuer l'initiative privée et d'être incompatible avec le développement d'une économie restée capitaliste ? » Un livre publié en 1982 par Jacqueline Guéguen-Baslé et Maurice Baslé.

empty