• Ne croyez surtout pas qu'il s'agisse de science-fiction : 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois entreprenait d'«améliorer» le génome de quatre-vingt-trois embryons humains.
    Jusqu'où ira-t-on dans cette voie ? Sera-t-il possible un jour (bientôt ? déjà ?) d'«augmenter» à volonté tel ou tel trait de caractère de ses enfants, d'éradiquer dans l'embryon les maladies génétiques, voire d'enrayer la vieillesse et la mort en façonnant une nouvelle espèce d'humains «augmentés» ? Nous n'en sommes pas (tout à fait) là, mais de nombreux centres de recherche «transhumanistes» y travaillent partout dans le monde, avec des financements colossaux en provenance de géants du Web tel Google. Les progrès des technosciences sont d'une rapidité inimaginable, ils échappent encore à toute régulation. En parallèle, cette «infrastructure du monde» qu'est le Web a permis l'apparition d'une économie dite «collaborative», celle que symbolisent des applications comme Uber, Airbnb ou BlaBlaCar. Selon l'idéologue Jeremy Rifkin, elles annoncent la fin du capitalisme au profit d'un monde de gratuité et de souci de l'autre. N'est-ce pas, tout à l'inverse, vers un hyperlibéralisme, vénal et dérégulateur, que nous nous dirigeons ? Certaines perspectives ouvertes par les innovations technoscientifiques sont enthousiasmantes, d'autres effrayantes. Ce livre cherche d'abord à les faire comprendre, et à réhabiliter l'idéal philosophique de la régulation, une notion désormais vitale, tant du côté de la médecine que de l'économie. » Luc FERRY

  • Ce petit recueil de citations et de textes philosophiques se veut subjectif et ne prétend donc pas à l'exhaustivité.
    Le choix correspond à un regard personnel sur l'histoire de la philosophie qui prend pour fil conducteur la question de la vie bonne et distingue cinq grandes étapes : la sagesse ancienne, le salut chrétien, l'humanisme des Lumières, la déconstruction nietzschéenne et la naissance d'un nouvel humanisme. Pour chaque époque, les citations et textes sont présentés dans le cadre de la tripartition qui est celle de toute grande vision du monde philosophique : théorie, éthique et doctrine du salut (sagesse ou spiritualité).

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le transhumanisme est un courant de pensée, désormais international, prônant l'usage des sciences et des techniques, dans le but d'améliorer l'espèce humaine, en augmentant les performances physiques et mentales de L'homme. Il considère en outre certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. À ce titre, il interroge et il inquiète...

    Pour éclairer l'actualité de façon constructive, et tracer un pont entre les fantasmes et la réalité, l'auteur décrypte ce courant de pensée en proposant un texte accessible, synthétique et vivant. Il commence parfaire un retour historique sur les origines et les influences du transhumanisme. Il s'interroge ensuite, à travers une lecture humaniste de la situation actuelle, sur la pertinence d'une telle "révolution". Il nous interpelle enfin sur les orientations que nous souhaitons réellement donner à notre évolution en soulignant les parts d'ombre et les raisons d'espérer.

  • Publié à l'origine en trois volumes dans la collection Recherches politiques, cet essai remarqué, repris aujourd'hui dans la collection Quadrige
    illustre la méthode des deux auteurs qui, depuis lors, chacun selon son style propre, sont restés fidèles à la démarche qu'ils inauguraient ainsi ensemble. Elle consiste à étayer une approche des interrogations politiques sur une maîtrise des grandes philosophies qui, de Kant, Hegel ou Fichte à Heidegger, Strauss ou Arendt, constituent des réservoirs inépuisables d'intelligibilité. La première partie, La nouvelle querelle des Anciens et des Modernes, et la deuxième, Le système des philosophies de l'histoire, écrites par Luc Ferry, s'attachent à montrer comment la modernité, plus diverse que ne le laissent penser les critiques existantes, n'est pas derrière nous, mais, sous certaines conditions, devant nous. Le programme s'y ébauche d'un nouvel humanisme ne faisant pas son deuil des valeurs de la raison, de l'universel ou de la subjectivité. La troisième partie, Des droits de l'homme à l'idée républicaine, complète ce programme sur son versant politique. Écrite par Luc Ferry et Alain Renaut, elle manifeste à quel point le clivage, issu de la Révolution française, entre libéralisme et socialisme a retenti sur la conception des droits de l'homme. En dissipant les confusions qui en résultent, Luc Ferry et Alain Renaut explorent les voies sur lesquelles ce clivage peut être, sinon dépassé, du moins relativisé par une philosophie politique et par une politique résolument contemporaines.

empty