• Ce livre s'ouvre lorsque Georges-Marc Benamou se recueille dans la chambre mortuaire de François Mitterrand et, face à toutes les critiques sur leur relation, l'auteur a décidé aujourd'hui, 20 ans après la mort de François Mitterrand, de livrer la teneur de la soixantaine d'entretiens dont il n'avait jamais fait état.
    Les Mémoires interrompues côté coulisses, leurs promenades vagabondes où ils parlent de l'amour, de leurs lectures, de l'énigme de son ménage à trois, mais aussi de Christine Gouze-Rénal, « la vraie patronne », Bertie Albrecht ou encore Marguerite Duras.
    L'année 42, qu'il cherche à faire disparaître, le mystère Jean Moulin et la piste Bénouville, l'erreur du gouvernement Guy Mollet, son antigaullisme, son obsession Mendès-France, les Juifs et la France, la déception Fabius, lui et la postérité avec cette curieuse prophétie : « Je suis le dernier des grands Présidents. »  

empty