• Wall Street à l'assaut de la démocratie : comment les marchés financiers accroissent les inégalités Nouv.

    «?En pleine pandémie mondiale, l'indice Dow Jones dépassait le cap des 30?000 points. Alors que l'économie faisait face à une récession brutale, les indices boursiers caracolaient en tête des records et ignoraient l'accumulation des menaces pesant sur la stabilité économique, sociale et financière de la planète. Cette déconnexion entre l'économie réelle et les marchés financiers atteint le coeur même de nos démocraties. Elle repose sur plusieurs piliers?: l'influence (et la corruption) des responsables politiques par les acteurs des marchés?; la vision court-termiste de l'horizon boursier qui fragilise les infrastructures?; la décision des banques centrales de sacrifier les épargnants au profit des emprunteurs?; des soutiens massifs aux grandes entreprises et surfaces au détriment des PME et des indépendants. Cette année 2020 nous aura démontré qu'une nouvelle forme de capitalisme solidaire devra faire place au "tout pour l'actionnaire". Cette révolution sera le seul moyen d'empêcher que la démocratie se déroule dans la rue.?» G. U. Georges Ugeux est un spécialiste de la finance internationale, qu'il enseigne à la Columbia University School of Law. Il a assumé pendant sept ans les fonctions de vice-président du New York Stock Exchange, puis a fondé Galileo Global Advisors, une société spécialisée dans le conseil international. 

  • La crise financière a ébranlé nos sociétés et choqué les non-initiés qui se sont sentis dépassés par une technicité qui les laissait sans défense.

    Sauvées par les banques centrales, les banques ont retrouvé leur équilibre. Pendant que l'attention se focalisait sur la réglementation financière, les gouvernements ont continué à vivre au-delà de leurs moyens. Depuis 2008, la dette souveraine est passée de 30 à 63 billions de dollars. La politique monétaire alternative des banques centrales a quadruplé leurs bilans et réduit les taux d'intérêt à zéro, ou même plus bas, au détriment des épargnants.

    Le déni des gouvernements entraîne un risque de tsunami financier. Les gouvernements auront-ils le courage d'agir maintenant ? ou est-il déjà trop tard ? Ce sont ces questions essentielles qu'explore ce livre qui montre qu'il ne faut plus rien attendre des banques centrales, tant elles sont devenues juge et partie.

  • Ce lundi matin, vêtue d'une robe rouge, Victoria boit son thé vert tout en laissant errer son regard, à travers la vitre de ses fenêtres, sur l'émergence de l'aube : Kowloon Bay d'un côté, les vieux bâtiments et les parcs de l'Empire britannique de l'autre. Deux mondes contrastés qui avaient appris à vivre ensemble.
    Victoria regarde, une fois de plus, le document qui venait de lui parvenir : « Henry Chang est en danger. J'ai un besoin urgent de te rencontrer. Peux-tu me retrouver à 9h00 à l'hôtel Mandarin Oriental pour un café ? J'ai désespérément besoin de ton aide. - Diana Y. »
    Le patron des produits dérivés d'une grande banque a été trouvé mort, tombé du 22ème étage. Suicide ou crime ? Passion ou fraude ?

  • Le choc provoqué par la crise financière est considérable. Comment quelques centaines de dirigeants d'institutions financières ont-ils réussi à jouer à la roulette russe le sort de l'économie mondiale ? Qui leur a donné ce pouvoir ?Si les différents plans de sauvetage ont eu massivement recours à l'aide publique, c'est parce que les gouvernements, les autorités de contrôle et les banques centrales ont leur part de responsabilité dans la plus grande débâcle depuis 1929. Et c'est aussi parce que, dans le système que nous avons construit, le reste de l'économie est pris en otage par les financiers. Comment desserrer cette emprise ? Comment retrouver une croissance et une confiance autres qu'illusoires ?Figure haute en couleur de la finance mondiale et esprit libre, Georges Ugeux livre le point de vue tout sauf lénifiant d'un expert. Banquier d'affaires d'origine belge, Georges Ugeux a été vice-président du New York Stock Exchange. Il dirige aujourd'hui une minibanque d'affaires internationale basée à New York. Son blog du Monde suscite fréquemment le débat.

  • As the global market expands, the need for international regulation becomes urgent Since World War II, financial crises have been the result of macroeconomic instability until the fatidic week end of September 15 2008, when Lehman Brothers filed for bankruptcy. The financial system had become the source of its own instability through a combination of greed, lousy underwriting, fake ratings and regulatory negligence. From that date, governments tried to put together a new regulatory framework that would avoid using taxpayer money for bailout of banks. In an uncoordinated effort, they produced a series of vertical regulations that are disconnected from one another. That will not be sufficient to stop finance from being instable and the need for international and horizontal regulation is urgent. This challenge is the focus of Georges Ugeux's book. International Finance Regulation: The Quest for Financial Stability focuses on the inspirations behind regulation, and examines the risks and consequences of fragmentation on a global scale. Author Georges Ugeux has four decades of experience in the legal and economic aspects of international business operations. He created and run the New York Stock Exchange'sinternational group in charge of developing the NYSE's reach to non-US companies, including relationships with regulators and governments.  Ugeux teaches European Banking and Finance of the Columbia University School of Law. Ugeux is uniquely positioned to provide recommendations and suggestions from the perspective of a top global authority. In the book, he explores international regulation with topics such as: o Laws, regulations, and risks of overregulation
    o Transformation of the U.S. market and creation of the Eurozone
    o Development of a global framework and stability of the banking system
    o In-depth examination of Basel III, the Dodd-Frank Act, the European Banking Union, and the Volcker Rule The book also contains case studies from real-world scenarios like Lehman, CDS, Greece, the London Whale, and Libor to illustrate the concepts presented. Finance consistently operates within an increasingly global paradigm, and an overarching regulation scheme is becoming more and more necessary for sustainable growth. International Finance Regulation: The Quest for Financial Stability presents an argument for collaboration toward a comprehensive global regulation strategy.

empty