• Chères lectrices, chers lecteurs,
    Ce livre n'est pas une oeuvre poétique au sens étymologique du mot, mais un répertoire de pensées et de réflexions s'offrant à la fois à la méditation et à la distraction.
    Il résume des pans de pensées condensées sous forme de textes courts évitant de vous plonger dans la lecture du contenu étendu d'ouvrages spécialisés.
    Toutefois, n'ayant nullement l'intention d'être moraliste, « Penser par soi-même » a pour but de vous divertir par des séquences de poèmes d'amour, de la fête du vin et de la nature.

  • Le bitume s'est ouvert devant moi et m'a dérouté.
    La Planète Bleue me demanda le prix fort pour l'avoir perturbée.
    Le monde vers lequel je me dirigeais allait-il me recevoir ?
    Durant cette expérience qui m'a conduit de ce monde à un autre monde une grave décision s'en suivit.

  • Ce livre est réservé au plus de 16 ans !
    Connaître l'autre par les mains est peut-être le geste le plus humain qu'un terrien puisse accomplir. Cette connaissance traverse les chairs comme une cause d'exaltation. L'un s'imprègne en celui qui le parcourt et son corps réveillé par ce geste attentif devient une révélation qui se transmute.
    Cette communication tactile s'érige en connaissance, en influx, en émanation comme si l'autre sortait de lui-même pour se livrer consentant et, de ce fait, devenir sublimé par l'amour des mains qui le parcourent. Si la parole va d'une oreille à l'autre, ce courant tactile va jusqu'à l'âme et ce fluide transmet un amour encore inexprimé.
    Le plaisir étant une dimension du moi, peut-on dire que, quand un membre se réjouit, il réjouit tous les autres aussi.



    LES MAINS

    Les mains après avoir aimé
    Caressé les pieds, le sexe, les fesses
    Accordent à la bouche les doigts
    La saveur suprême
    La communion du ressenti
    S'accomplit par cet acte
    On croit manger ses sens
    L'envahissement de l'extérieur
    Saturé de délices muris
    Se propagent à l'intérieur
    Afin d'atteindre les prémices
    De l'extase
    *
    Quand passe la semence
    Où passe tout ce qui nait en ce monde
    La saveur du frisson se multiplie par deux.

empty