• Quand un grand théologien se fait exégète, il se révèle également historien. Relisant les milles et une façon qu'a eu l'Église de lire la Bible à travers les âges, E. Durand montre combien il n'y a pas de parole sur Dieu qui puisse ignorer la Parole de Dieu.
    Sans congédier ni diminuer la sainteté des Écritures, osons-nous affronter leur complexité ? Nous n'avons pas vraiment le choix. La condition mixte des Écritures est si sensible, par l'intrication constante de l'humain et du divin, la conjugaison de l'alliance et du péché, l'alternance de l'humain et de l'inhumain. Puisque Dieu s'adresse à son peuple et à l'humanité tels qu'ils sont, de grands défis sont incorporés au témoignage écrit de la parole de Dieu. L'interpellation divine et la réponse humaine, parfois confuse, souvent rebelle, sont étroitement tissées dans les corpus de la Bible. Alors jusqu'où ouvrir le livre ? Comment lire plus loin ? Qui le fait avec compétence ? À quel prix et sous quelle visée ? Pour affronter ces questions de façon responsable, il est nécessaire de clarifier la nature et le bon usage des Écritures selon la tradition chrétienne. D'où cette brève théologie des Écritures, orientée vers une conversion individuelle et ecclésiale.

  • Par-delà l'accumulation des siècles et des doctrines, Jésus de Nazareth peut-il être notre contemporain ? Comment s'y retrouver parmi les divers portraits du Jésus de l'Histoire ? Y a-t-il un gouffre entre le Christ de Paul, le Jésus des Synoptiques et le

  • Impassible, Dieu ? Lointain, distant, indifférent ? Ou, au contraire, le Dieu de la Bible serait-il celui qui sent et qui ressent ? Après le cerveau émotionnel, voici un traité du coeur intelligent.

    Dieu a choisi non seulement de parler la langue des hommes, mais aussi de se faire l'un d'entre eux. Pour s'adresser à l'humanité en sa condition réelle, Dieu a fait sienne la chair humaine, affectivité incluse. Le Dieu biblique est sujet d'émotions : jalousie, colère, regret, joie, etc. Pourtant, un Dieu incorporel paraît de soi inapte aux émotions. Ce Dieu émotif est-il simplement une projection humaine ? Le Dieu biblique tombe-t-il sous la critique ? Cet ouvrage trace un itinéraire anthropologique, littéraire et théologique. Pour interpréter les émotions de Dieu, il faut d'abord entrevoir la signification des émotions et des passions humaines. Il convient aussi d'explorer les scénarios bibliques dans lesquels interviennent les émotions de Dieu. Celles-ci deviennent alors les indices d'un engagement total. Amour, joie, espoir, colère, regret et tristesse sont ici envisagés de façon sémantique ou narrative, non seulement comme des notions à élucider, mais aussi comme les traits d'un Dieu en action.

  • Comment entrer dans le mystère de la Trinité ? Comment ce coeur insondable de la foi chrétienne peut-il illuminer l'existence de tout homme ? Comment, enfin, le mystère qu'est Dieu peut-il nous éclairer sur l'énigme de l'humain ? Reconnu par ses pairs com

  • Est-il encore possible de lire l'action de Dieu, au quotidien et au long cours, dans les coeurs et dans l'histoire? Pour envisager l'action de Dieu dans ce monde tel qu'il est, bouleversé par le mal, et non pas dans un monde théoriquement pur, il faut rep

  • Où fonder la singularité de l'humain face aux démesures du monde et de l'histoire ? La précarité de la vie donne le vertige. Les générations se succèdent. Que reste-t-il des attentes personnelles, des liens quotidiens, des espérances intimes ? Dans la nui

  • Pour retrouver le chemin de l'innovation et de la croissance, les entreprises du secteur culturel doivent renoncer à leur posture monolithique. Entrer dans le monde hybride qui est désormais le nôtre plutôt que dresser de vaines murailles réglementaires.

    En permettant à la multitude de participer à la création et au partage des savoirs, internet a aboli la frontière entre producteurs et consommateurs de biens culturels, et développé de nouveaux modes de création de valeur.

    Massivement adoptées par les individus, les nouvelles pratiques instaurées par le web 2.0 ne menacent pas l'existence du cinéma, de la musique ou des livres - aucun média n'a jamais tué ses prédécesseurs -, mais elles remettent en cause les logiques économiques qui ont dominé ces métiers jusqu'à présent.

    Loin de céder au catastrophisme ambiant, cet ouvrage propose quelques clés pour faire face à l'incertitude, pour apprendre à naviguer selon les nouvelles lois du monde numérique et à en relever les défis.

  • Dans la tradition dominicaine, prêcher est une activité contemplative et amicale. C'est un service de la conversation de Dieu avec le monde. L'Ordre des Prêcheurs a reçu la mission d'annoncer Jésus Christ dans la vérité et la miséricorde, à travers divers

  • La culture est déboussolée. Elle a subi la révolution copernicienne du numérique, qui place le public au centre, au détriment des créateurs : création, production, programmation et critique sont désormais aux mains du public. Face à ce bouleversement, la réponse politique s'est limitée à l'érection de barrières illusoires et contre-productives. Consommateurs, producteurs et régulateurs sont pris dans un entrelacs de contradictions dont ils peinent à se dépêtrer : vouloir la gratuité et refuser la publicité, s'inquiéter de l'accaparement des données personnelles et plébisciter les services dont c'est le coeur de métier (Amazon, Netflix, Facebook), prétendre accéder à toute la culture du monde et s'enfermer dans le semblable de la série à succès.

    En fin connaisseur du secteur culturel, Emmanuel Durand rappelle que ce qui fait la valeur de la culture est la découverte et que l'enjeu, aujourd'hui, est de favoriser la diversité. À l'heure des algorithmes et des big data ? Oui, car ceux-ci ne représentent pas que la menace du même, ils peuvent tout aussi bien créer de nouveaux usages et nous inviter à la curiosité.

  • Qu'est-ce que nous apprend sur nous-mêmes ce que Jésus et celles ou ceux avec lesquels il échange apprennent sur eux-mêmes ? En quoi la rencontre est-elle le moteur de nos vies, de nos ouvertures et de nos fermetures au salut ? C'est la relation qui nous révèle et la conversation qui nous convertit. Un magnifique éloge à deux voix du face-à-face.
    Toujours en chemin, Jésus de Nazareth est maître dans l'art de faire advenir les autres à une nouvelle stature comme sujet. Tandis que certains résistent et s'immobilisent, d'autres émergent et s'élancent. Jésus lui-même naît, marche et devient. Joseph ou Hérode, la Cananéenne, les fils de Zébédée et leur mère, la femme au parfum, Jésus en prière, les deux Marie et les Onze en mission... ces figures sont interrogées sous l'angle des déplacements et des renversements. À partir du texte de l'évangile selon Matthieu, les auteurs proposent une conversation stimulante entre exégèse et théologie.

  • Le lecteur dispose dans ce volume d'un cours complet intégrant les données les plus récentes. L'approche verticale des collectivités territoriales par niveau (région, département, commune, établissements publics de coopération intercommunale) est complétée par une étude transversale qui présente les éléments communs du régime juridique et de l'activité.
    L'ouvrage intègre l'ensemble des réformes adoptées jusqu'en 2017, s'agissant en particulier de la fusion des régions, de la répartition des compétences, des nouveaux régimes électoraux des assemblées et de la carte des intercommunalités.

empty