• Après dix ans de gouvernance conservatrice, qui ont fait de la France un pays divisé, la gauche a le devoir de gagner en mai 2012. Pour réconcilier les Français, leur redonner fierté et sens du projet collectif.
    Donnons la priorité à l´éducation, au logement, à la justice fiscale et sociale, à la jeunesse, à l´environnement, à la moralisation de la vie politique, à la réforme du fonctionnement des marchés financiers, mais n´oublions pas de construire des « galeries vers le ciel » comme le disait Aragon.
    La culture fait partie intégrante de notre identité et de notre histoire, elle fédère et rassemble les citoyens, contribue à donner à la France sa place spécifique en Europe et dans le monde. Vecteur d´épanouissement individuel autant que de valeurs collectives, elle est le socle de notre République.
    Parce que nous traversons une crise économique et morale profonde, il me semble indispensable de défendre une politique culturelle audacieuse et réformatrice, en phase avec son temps, ouverte à tous les citoyens.
    C´est l´objet de ce Petit livre rouge de la culture.

    Couverture : Livre rouge © Andy Crawford / Dorling Kindersley / Getty Images

  • "Je suis père et homosexuel, j'écris ce livre pour que ces deux mots aillent ensemble."

  • Une enfance au bord de la Loire, du côté d'Angers. C'est une famille de quatre enfants, douce, sans excès, dans une forme de bonheur incertain. Et puis, les choses basculent.
    Une des deux soeurs, Marianne, meurt. On ne sait pas très bien dans quelles circonstances.
    C'est le mystère qui unit et sépare, qui pèse désormais sur les jours comme une chape de plomb, et qui engloutit la mère dans un désespoir lancinant, avec les absences et les maisons de repos. Un jour, elle disparaît dans la Loire de l'hiver, en un discret suicide.Sans emphase ni pathos, le narrateur cherche à comprendre un mystère et peut-être les signes d'un destin mélancolique que seul un formidable appétit de vivre lui permettra de tenir à distance.

empty