• Elle vit comme un garçon, s'habille comme un garçon et passe, aux yeux de tous, pour un garçon. C'est une bacha posh : une de ces filles élevées comme des fils dans les familles afghanes qui n'en ont pas. À la puberté, elle doit redevenir une jeune femme. Mais quand on a goûté à l'action et à la liberté, comment y renoncer ?

  • Le jour de la rentrée, après les cours, May reçoit un mystérieux message d'un compte Insta privé : « Tu étais si jolie aujourd'hui... ». Signé Y. Ce message est le premier d'une longue série. May est d'abord inquiète, méfiante, elle pense à toutes ces histoires d'emprise virtuelle - Y serait un pédophile ? un recruteur de Daesh ? un garçon torturé ? Mais puisque Y lui écrit tous les jours, sur un mode doux et romantique, May se sent de plus en plus rassurée. Y est adorable et il semble la connaître de près. En parallèle, Néo, son frère jumeau que tout oppose et expert des nouvelles technologies, traque l'inconnu en espionnant les communications de tous les suspects possibles du bahut. Il pense que s'il découvre l'identité d'Y, sa soeur, qui le snobe, s'intéressera de nouveau à lui. Pendant des semaines, May vit intensément cette histoire si belle et si différente et avec ses copines, elle tente de démasquer le mystérieux prétendant : quel garçon du bahut ou de leur bande pourrait bien se cacher derrière Y ? Sans parvenir à connaître le nom de son admirateur, May tombe éperdument amoureuse d'Y. Elle le supplie de se révéler. Le jour enfin de leur rendez-vous, alors qu'Y attend déjà sur la place, May s'approche, nerveuse mais confiante. Elle croit en leur amour. Mais la jeune fille est à deux doigts de totalement déchanter. 
    Le premier tome d'une tétralogie qui traite chez les ados de l'amitié, des expérimentations de l'amour, des risques de s'exposer, à l'ère des réseaux sociaux. Et qui promet d'être addictive...

  • Comment se reconstruire après la perte d'un être cher ?Clémentine joue du violoncelle depuis l'âge de 6 ans, entrainée par son père, violoniste professionnel et professeur implacable. Pour lui, c'est évident : sa fille suivra ses traces. Mais entre les nombreuses répétitions et sa difficile intégration dans son nouveau collège, Clémentine n'en peut plus. Elle se dispute violemment avec son père et décide d'arrêter le violoncelle. Plus question de passer son temps libre à faire des gammes, elle va enfin vivre la vie de toutes les jeunes filles de son âge.
    Mais son père meurt d'une crise cardiaque, le lendemain même de leur dispute.
    Clémentine est-elle responsable de la mort de son père ?
    Un roman pour les enfants dès 10 ans.

  • Surmenage scolaire, pic de stress, ou trouble plus grave ? Arthur est hospitalisé pour cause d'épisode délirant. Le collégien passionné d'histoire se prend depuis peu pour Germaine Berton, une militante anarchiste, meurtrière d'un leader de l'Action française en 1923... Qu'arrive-t-il à Arthur, qui ne reconnaît plus les siens ni le monde qui l'entoure ? Parents, professeurs, camarades de classe, médecins, tous s'interrogent. Avec leur sensibilité, et aussi leurs peurs.

  • Depuis le divorce de ses parents, chaque dimanche soir, c'est le même déchirement pour Camille. Elle connaît la fissure créée par la garde alternée, elle l'a même apprivoisée avec le temps. Mais aujourd'hui, Camille doit faire un choix. Elle a rendez-vous avec la juge, son avis va être entendu. Désire-t-elle rester à Paris avec son père, sa nouvelle compagne et leur bébé ? Ou bien préfère-t-elle partir avec sa mère en Australie et changer complètement de vie ? Un dilemme adolescent mis en scène avec justesse et pudeur dans un huis-clos au coeur du Palais de Justice.

  • Un coup de téléphone et la vie de Manon bascule. Son frère Théo est mort électrocuté par le troisième rail du métro parisien. Au-delà de la douleur, une foule de questions reste en suspens. Que faisait Théo en pleine nuit dans le tunnel reliant les stations Père Lachaise et Gambetta ? Quelle double existence menait-il ? Terrible accident ou crime sordide ? Une enquête souterraine dans le dédale du métro parisien et le monde clandestin du graf.

  • Ils ont tiré à pile ou face : ce sera lui. Une sangle tendue entre deux tours, en dessous le vide et l'horizon qui s'étend sous ses yeux au petit jour, infini, magnifique. A cette hauteur, la vie est étourdissante et légère. Pourquoi rester au sol ? Flirter avec le vide, avec l'adrénaline, maîtriser la peur de la chute, c'est le défi qu'il s'est lancé. La traversée s'engage, les cinq minutes les plus longues et les plus folles de sa vie. Les pensées affluent, la vie défile et les souvenirs s'entrechoquent. Un texte funambule sur le goût du risque et le besoin indomptable de liberté. 

  • Ada et Judith. L'une rêve de réaliser un film, l'autre de devenir grand reporter, mais l'horizon du succès semble chaque jour un peu plus fantasmatique. Ada et Judith, ou deux fils tendus au-dessus du vide.
    Seule, sans projet concret, bientôt délogée de son appartement, Ada présente aujourd'hui son scénario à un producteur enflé par la réussite, Denis Moucheteux. Pour elle, c'est le rendez-vous de la dernière chance, pour lui, l'occasion de jouer avec une souris affolée. Dévorée d'angoisse, Ada n'a pas le choix, elle doit convaincre le matamore. Alors elle lui raconte une histoire de funambule...
    En reportage dans un cirque de seconde zone, Judith croise la route de Julien, acrobate génial mais farouche. Enfin décidée à reprendre le fil de son destin, elle lui propose une idée folle et magnifique qui les rendra tous deux célèbres. D'abord hostile, Julien finit par la rejoindre à Paris et par accepter de danser dans le ciel de la capitale...
    Comiques, parfois grotesques, toujours attachantes, Ada et Judith ne sont ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait distinctes. L'humour et la sensibilité de Charlotte Erlih glisse avec grâce sur une vertigineuse construction en abyme. Sous sa légèreté apparente, Funambules évoque le difficile trajet qui consiste à prendre le risque d'exister. A être au présent, un pas après l'autre. Sur le fil du rasoir. Vivant, parce qu'on peut tomber. Parce qu'on peut rater.

  • À la rentrée de janvier, Pierre vient de se faire larguer par Agathe. Vivant dans l'ombre d'un père tyrannique, il se réfugie habituellement dans l'humour. Mais depuis sa rupture, il n'a plus goût à rien. Pour tenter de lui remonter le moral, son meilleur ami Solal l'encourage à créer des vidéos sur Youtube. Et qui sait, devenir célèbre pourrait être un moyen de reconquérir la superficielle Agathe accro aux influenceurs. Tournant en dérision son angiome sur le visage, Pierre crée son compte "Pierrot la Tache". Ses premiers essais sont un échec. Solal, en tant que monteur des vidéos, essaie de donner des conseils à son ami. Pierre se vexe, une dispute éclate, Solal déguerpit sur son skate. Il file, tant aveuglé par la colère qu'il ne voit pas la voiture qui arrive sur le côté...  En racontant sans filtre son drame personnel, le succès frappe soudain à la porte de Pierre et redistribue les cartes complètement. Le voilà adoubé par les Youtubeurs les plus célèbres, star du bahut, et repéré par des agents... Ce deuxième tome de la tétralogie Darling explore les vertiges de la starification à l'heure des réseaux sociaux, comment elle chamboule l'existence, peut briser une amitié et faire naître la haine.

empty