• Belphégor

    Arthur Bernede

    Un fantôme tue dans Paris... Mais pas n'importe où : à l'intérieur même du Louvre ! C'est en effet dans le département des Antiquités orientales que l'on découvre le corps inanimé d'un gardien, tombé juste à côté de la statue renversée du dieu des Moabites nommé Belphégor. L'inspecteur Ménardier prend en charge cette enquête qui s'annonce peu banale mais s'agace de l'intrépidité d'un jeune journaliste fort ambitieux qui entend résoudre le mystère avant lui.
    Paru en feuilleton dans les colonnes du Petit Parisien du 28 janvier 1927 au 28 mars 1927, le roman obtient un immense succès critique et public. Il est simultanément adapté au cinéma par Henri Desfontaines sous la forme d'une série en quatre épisodes.
    En 1965, c'est Claude Barma et Jacques Armand qui reprennent l'intrigue d'Arthur Bernède pour en faire l'un des fleurons de la fiction télévisuelle française.
    Arthur Bernède (1871-1937) est un auteur de roman populaire. Très prolifique, il publiait ses livres en feuilleton alors même que leurs adaptations sortaient dans les salles de cinéma. La plus célèbre de ses séries reste Belphégor.

  • « Surcouf, roi des corsaires » est un roman d'aventures historique d'Arthur Bernède paru en 1925. En prenant certaines libertés avec la liberté historique, Bernède nous trace le portrait d'un corsaire attachant, patriote au possible, courageux, fidèle, loyal, élégant, un gentleman-détrousseur des mers, dont les péripéties tournent autour de la prise du Kent, l'amour (inventé) pour la femme (inventée) de son meilleur ami Marcof, l'attaque sur les pontons de Portsmouth, la rencontre avec Bonaparte et Pitt, et le coup d'éclat final. A l'origine un ciné-roman, Surcouf, roi des corsaires est un roman d'aventures construit comme un scénario, aux multiples rebondissements, et l'une des meilleures fictions écrites sur la vie du corsaire Surcouf, un des meilleurs symboles de l'esprit malouin. Précédé d'une préface et d'une biographie originales.

  • Judex

    Arthur Bernede

    Le banquier Favraux est un spéculateur sans scrupules, tous les moyens lui sont bons pour parvenir à ses fins : faillites et suicides jalonnent son parcours. À la veille de marier sa fille avec un marquis ruiné, dont seul le titre de noblesse l'attire, il reçoit l'ultimatum d'un mystérieux personnage surnommé Judex : perdre la moitié de sa fortune ou mourir...


  • Dans ce roman le fameux détective "Chantecoq" fait sa première apparition. Dans ce roman, Chantecoq met ses talents au service d'un ami, l'inventeur "Jean Aubry" dont la fille est impliquée dans une histoire d'espionnage entre la France et l'Allemagne du début du siècle. "Chantecoq", surnommé le "roi des détectives", se remarque pour son goût des déguisements, son esprit de déduction et son sens du théatre. On le retrouve ensuite dans toute une série d'enquêtes dont "Belphégor" est la plus connue. Les 17 romans d' Arthur Bernède où apparaît Chantecoq sont: Coeur de Française (1912); L'Espionne de Guillaume (1914); Cocorico !... (1916) (Chantecoq, 1); L'Homme qui sourit (1916) (Chantecoq, 2); La Chasse aux monstres (1916) (Chantecoq, 3); On les a !... (1916) (Chantecoq, 4); Belphégor (1927); Le mystère du train bleu (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 1); La maison hantée (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 2); Le crime d'un aviateur (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 3); Zapata ? (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 4); L'ogre amoureux (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 5); Le fantôme du Père Lachaise (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 6); Condamnée à mort (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 7); Le tueur de femmes (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 8 ); La Fille du diable (1931) et Vampiria (1933).
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.


  • Arthur Bernède racconte l'histoire d'Henri Désiré Landru (1869 - 1922), un célèbre tueur en série et criminel français. Landru fut surnommé «le Barbe-Bleue de Gambais». Pour se procurer des revenus, Landru va, à partir de 1915, franchir le pas qui le conduira à l'échafaud. Se faisant passer pour un homme veuf, esseulé et disposant d'une certaine aisance, il entreprend de séduire des femmes seules qui, sans être véritablement riches, possèdent quelques économies et surtout, mènent une vie suffisamment isolée de leur entourage. À force d'éloquence, il fait signer à ses victimes des procurations lui permettant ensuite de faire main basse sur leurs comptes bancaires. Il ne lui reste plus qu'à assassiner ces dames imprudentes, puis à faire disparaître les corps. Avec ses crimes, Landru prend aussi soin de sa femme et de ses enfants, qui le croient brocanteur, et qu'il fait profiter du produit de ses
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.


  • Un jeune Milliardaire séduisant vient d'arriver dans une belle ville de Touraine. Toutes les familles avec une fille à marier se mettent à la 'Chasse au Milliardaire'...
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.


  • Dans ce roman le fameux détective "Chantecoq" est au centre de l'action. "Chantecoq", surnommé le "roi des détectives", se remarque pour son goût des déguisements, son esprit de déduction et son sens du théatre. On le retrouve dans toute une série d'enquêtes dont "Belphégor" est la plus connue. Les 17 romans d' Arthur Bernède où apparaît Chantecoq sont: Coeur de Française (1912); L'Espionne de Guillaume (1914); Cocorico !... (1916) (Chantecoq, 1); L'Homme qui sourit (1916) (Chantecoq, 2); La Chasse aux monstres (1916) (Chantecoq, 3); On les a !... (1916) (Chantecoq, 4); Belphégor (1927); Le mystère du train bleu (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 1); La maison hantée (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 2); Le crime d'un aviateur (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 3); Zapata ? (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 4); L'ogre amoureux (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 5); Le fantôme du Père Lachaise (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 6); Condamnée à mort (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 7); Le tueur de femmes (1929) (Nouveaux exploits de Chantecoq, 8 ); La Fille du diable (1931) et Vampiria (1933).
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.

  • Landru

    Arthur Bernède

    L'affaire Landru !

    Elle date de plus d'un siècle et pourtant personne ne l'a oubliée.
    La physionomie du tueur en série demeure encore dans l'esprit de tous.
    Mais qui se souvient des onze victimes de celui qui fut surnommé « Le Barbe-Bleue de Gambais » ?
    Cet ouvrage se compose comme suit :
    La première partie : « Landru » par Arthur Bernède. L'auteur, à travers un récit écrit quelques années après l'exécution d'Henri Désiré Landru, nous conte à sa manière le parcours meurtrier de ce dernier.
    La seconde partie : Elle permet de découvrir l'affaire Landru à travers de nombreuses retranscriptions d'articles de quotidiens de l'époque, depuis le premier insert mentionnant l'arrestation de Henri Désiré Landru jusqu'à son exécution.


    Revivez une enquête exaltante prenant de l'ampleur, de jour en jour, au fil des révélations des journalistes dont la plume n'avait rien à envier à celle des romanciers pour maintenir le lecteur en haleine !

  • "L'affaire Fualdès" est un roman policier d'Arthur Bernède tiré d'un des faits-divers criminels les plus célèbres de l'histoire de France. Dans la nuit du 19 au 20 Mars 1817, l'ancien procureur impérial Fualdès est égorgé dans une rue sordide de Rodez et son corps est jeté dans l'Aveyron. A ce jour, « L'affaire Fualdès » reste dans les mémoires comme l'une des plus célèbres affaires et erreurs judiciaires de l'histoire de France.

  • Les médecins sont formels. Si Anne d'Autriche n'a pas encore donné d'héritier au trône de France, ce n'est pas de son fait, mais de celui de Louis XIII. Cette situation ne satisfait pas Richelieu qui redoute que son plus grand ennemi, Gaston d'Orléans, frère du roi, ne puisse accéder au trône. Or, un jour, un émissaire de Richelieu, M. Durbec, lui apprend que la reine est partie du Val-de-Grâce où elle s'était retirée pour quelques semaines. M. Durbec en connaît la raison : la reine va être mère. Richelieu comprend immédiatement que le père de l'enfant à naître ne peut être que Mazarin, alors confident de la reine. L'enfant naît et est secrètement confié au chevalier Gaëtan de Castel-Rajac, amant de Mme de Chevreuse, confidente de Mazarin et de la reine. Gaëtan n'aura de cesse de protéger cet enfant contre tous les complots visant à le faire disparaître, derrière lesquels on retrouve Richelieu, puis, bien des années après, Colbert, et toujours M. Durbec...

  • Vidocq

    Arthur Bernede

    "Vidocq" est un roman d'aventures historique d'Arthur Bernède paru en 1923. Ce roman, qui se lit d'une traite, s'inspire de faits réels tirés de la vie mouvementée d'Eugène-François Vidocq, mais les remanie à la sauce Bernède pour en faire une histoire...inventée. On découvre Vidocq au début du roman en forçat évadé, sans ressources et sans moyens. Privé de sa femme partie avec ses enfants, il fera tout pour les retrouver, même pactiser avec l'ennemi, la police, qui désespère de mettre la main sur ce cruel et mystérieux personnage, l'Aristo, chef de la bande des enfants du soleil. La lutte sera longue et terrible. Vidocq deviendra chef de la Sûreté. Le lien entre l'Aristo et les malheurs de Vidocq apparaîtra au grand jour. Et à la fin tout rentrera dans l'ordre...Précédé d'une préface et d'une biographie originales, découvrez cet inédit numérique.

  • "Mandrin" est un roman d'aventures historique d'Arthur Bernède paru en 1924. Si cette histoire de Mandrin s'écarte quelque peu de la réalité, Bernède s'appuie tout de même sur une bibliographie et des recherches sérieuses. Bon, c'est vrai qu'il invente, crée des personnages, des situations, imagine Mandrin comme un Robin des Bois du Dauphiné. Mais tout ceci se lit facilement, et Bernède fait agréablement revivre cette époque passionnante. Le règne hésitant de Louis XV, la domination de ses ministres, la puissance des fermiers généraux, le rôle de Madame de Pompadour, l'émergence des philosophes, le peuple écrasé d'impôts...forment les contours de cette époque pré-révolutionnaire, où la contrebande est le contrepoids nécessaire à la tyrannie fiscale. Précédé d'une préface et d'une biographie originales.

  • L'aiglonne

    Arthur Bernède


    Le lecteur est irrésistiblement emporté par la plume jubilante de Bernède dans un véritable roman de cape et d'épée greffé sur l'épopée napoléonienne: Napoléon est maintenant empereur. Laurence, sa fille ignorée, est devenue auprès de ses parents adoptifs une farouche républicaine, une patriote fervente, membre du très secret club des Philadelphes qui veut la mort de l'empereur. Fidèle à la parole donnée à la comtesse, Malet n'a pas révélé ses origines à celle qui est devenue sa fille...
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.

  • Poker d'as

    Arthur Bernède


    Avec Poker d'as, Bernède signe un roman policier passionnant et original. La marquise de Rhuys a deux fils, des jumeaux aux caractères et aux vies totalement différents : le premier, Robert, est un écrivain reconnu et même académicien. Le deuxième, Jean, est un aventurier surnommé Poker d'As au passé plus tumultueux. Il a en effet commis un crime et vit donc à l'étranger pour se faire oublier. Il revient en France avec l'intention de dérober de l'argent à sa mère mais Robert le surprend. L'altercation qui s'ensuit est fatale : Robert tue Jean. Pour que le déshonneur ne tombe pas sur la famille, Robert va prendre l'identité de Jean et faire croire à son propre décès. Une situation des plus compliquées à tenir qui va engendrer de nombreux rebondissements.
    Arthur Bernède (1871 - 1937), est un romancier populaire français. Auteur très prolixe, il a créé plusieurs centaines de personnages romanesques, dont certains, devenus très célèbres, tels que Belphégor, Judex et Mandrin, ont effacé leur créateur. Il a également mis en scène Vidocq, inspiré par les exploits de ce chef de la Sûreté haut en couleurs. Il est également connu sous les noms de plume de Jean de la Périgne et de Roland d'Albret.

empty