• Dans la nuit étoilée du 5 au 6 juin 1944, Alexandre Renaud, maire de Sainte Mère Eglise, a vu les premiers parachutistes américains sauter sur la terre normande. Dans les heures qui suivirent, il a vécu la libération de son village, maison par maison, verger par verger. De ses. notes, prises au jour le jour, naît une évocation précise et imagée de ces combats qui décidèrent de la réussite du débarquement. Face à la farouche résistance des Allemands, ces soldats d'élite allaient connaître ici, après l'Afrique et la Sicile, des pertes terribles. Cet ouvrage, publié dès 1945, best-seller des années 1945, 1946, 1947 constitue un témoignage exceptionnel, enrichi dans sa nouvelle présentation de nombreuses photos, dont certaines inédites.

  • L'influence d'Henderson et de Venkatraman dépasse largement le cadre des Systèmes d'Information (SI). Venkatraman est un auteur clé en management stratégique alors qu'Henderson a participé à des travaux importants en management des ressources humaines et en management stratégique. Néanmoins, tous deux ont contribué, individuellement ou collectivement, à la discipline des SI avec leur article Strategic alignment: Leveraging information technology for transforming organizations publié en 1993 dans l'IBM Systems Journal et qui a profondément marqué ces trente dernières années.
    Nous débutons en présentant les conditions d'émergence du concept d'alignement stratégique. Dans un deuxième temps, nous développons les travaux à l'origine du concept et du modèle avant de le décrire plus précisément. Dans un troisième temps nous proposons une analyse approfondie et critique de ses hypothèses et postulats. Nous ouvrons ensuite sur les développements ultérieurs.

  • Blake Ives fait partie des auteurs fondateurs de la discipline du management des systèmes d'information (SI). A travers ses travaux, Blake Ives fait montre d'une capacité certaine à apporter un regard toujours innovant sur des sujets pourtant éprouvés par la littérature. Il fait également preuve d'une force d'anticipation et de détection des futures tendances.
    Traditionnellement, les SI sont définis comme « un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures, permettant de collecter, stocker, traiter et diffuser les données qui représentent l'information de l'utilisateur » (Reix, Fallery, Kalika et Rowe, 2016 : 2). Parmi ces trois dimensions du SI, la recherche de Blake Ives s'est principalement tournée vers la dimension humaine. Dans la multitude d'articles qu'il a co-signés, nous pouvons identifier quatre grandes approches. La première, développée dans les années quatre-vingt, s'inscrit pleinement dans la thématique en vogue à cette période, à savoir l'impact ou le caractère stratégique des SI. La deuxième porte sur l'implication des utilisateurs et des dirigeants et son influence sur la performance du SI. La troisième thématique aborde la virtualité à travers ses travaux sur les mondes et les équipes virtuels. Enfin, Blake Ives travaille sur la question de l'usage des SI, thématique qu'il a abordée en début de carrière et sur laquelle il est revenu ces dernières années.
    Dans ce texte nous commencerons par revenir sur les deux premières thématiques qui ont occupé ses premières années de publication. Celles-ci, bien que datées, ont été fondatrices pour la recherche en SI et ont contribué, au même titre que d'autres travaux séminaux publiés à cette époque, à la consolidation et légitimation du champ. Nous aborderons ensuite les deux dernières qui s'inscrivent pour leur part dans des problématiques plus contemporaines car liées aux potentialités nouvelles offertes par les SI. Elles contribuent plus directement à la conversation scientifique actuelle.

  • Le Vendée Globe, qualifié d'Everest des mers, raconté par celles et ceux qui le vivent, aventuriers des océans. Pendant plus de trois ans, Alexandre Chenet et Renaud Garreta sont allés à la rencontre de skippers partis à l'assaut de ce tour du monde sans égal. En mer, au coeur de la course, entre navigation et incidents techniques, choix stratégiques et engagement humain, ils nous emmènent au coeur de cette course légendaire qui passionne énormément de lecteurs.

  • Voici les Mémoires d'un homme né à Moscou en 1948, qui a commencé sa carrière diplomatique en France sous Pompidou et l'a terminée sous la présidence Macron.
    Dans son pays, Alexandre Orlov a débuté son parcours dans l'Union soviétique de Leonid Brejnev pour l'achever dans la Russie de Vladimir Poutine. Sous Gorbatchev, il observe de près la succession rapide des événements qui transforment l'URSS jusqu'à la faire disparaître.
    Après son passage au Conseil de l'Europe à Strasbourg, il parvient à la consécration de ce long itinéraire français et de sa passion pour la France en devenant ambassadeur à Paris durant neuf ans.
    Parmi ses réussites, la construction de la nouvelle cathédrale russe à Paris  sur le quai Branly,  associée à un centre culturel. En 2017, Alexandre Orlov organise la rencontre de Versailles entre les présidents Macron et Poutine, qui a donné naissance au Dialogue de Trianon, forum des sociétés civiles russes et françaises, auquel il participe activement aujourd'hui.
    Ces Mémoires sont pour nous, Français, l'occasion de connaître le cheminement d'un citoyen soviétique qui témoigne que l'on pouvait aussi être un Soviétique heureux. Il est vrai qu'Alexandre Orlov a appartenu à une partie de la société que les tragédies du système soviétique ont épargnée. On est, comme le dit Hélène Carrère d'Encausse dans sa préface, devant un «  témoignage qui revendique le monde qui l'a formé et qui permet de mieux comprendre le désarroi de nombreux Russes ou Soviétiques devant la disparition d'un pays et d'un système auxquels ils entendent rester fidèles  ».
    En faisant revivre les cinquante dernières années de la Russie et de la France, Alexandre Orlov nous fait comprendre tout ce qu'elles ont en commun.
     

  • Le Vendée Globe, qualifié d'Everest des mers, raconté par celles et ceux qui le vivent. Pendant plus de trois ans, Alexandre Chenet et Renaud Garreta sont allés à la rencontre de skippers partis à l'assaut de ce tour du monde mythique. En mer, au coeur de la course, entre navigation et incidents techniques, choix stratégiques et engagement humain, ils nous emmènent dans cette régate planétaire. Avec la participation de MICHEL DESJOYEAUX, FRANÇOIS GABART, ARMEL LE CLÉAC'H, VINCENT RIOU, JEAN LE CAM, JÉRÉMIE BEYOU, YANN ELIÈS, SAMANTHA DAVIES, ARNAUD BOISSIÈRES, TANGUY DE LAMOTTE et ROLAND JOURDAIN.

  • Dans la Rome ancienne, la honte constituait un outil efficace de contrôle des comportements. Phénomène social, moyen idéologique, objet intellectuel, elle offre une voie d´accès privilégiée aux mentalités et aux modes de pensée romains.
    Mais tout en se présentant aux modernes à travers le prisme trompeur d´une désignation uniforme, la honte recouvrait des réalités, des pratiques et des fonctions diverses : tantôt formalisée par les études savantes ou exploitée dans des oeuvres littéraires, tantôt subie ou infligée dans la vie quotidienne ou sur la scène politique.
    D´un domaine à l´autre, d´une époque à l´autre, ce volume interroge l´unité de la notion sur le temps long de l´histoire romaine. Entre extériorité et intériorité, pensée réflexive ou expérience formalisée, l´idée d´une honte proprement romaine est ici mise à l´épreuve.

    Textes édités par Renaud Alexandre, Charles Guérin et Mathieu Jacotot

empty