• "Quand je suis né, je n'ai pas ri, j'ai pleuré. Au fond, je devais savoir où je mettais les pieds."
    Le monde prend feu.
    Les crises se succèdent.
    Les injustices s'accentuent.
    La colère monte.
    Comment garder espoir ?
    Akhenaton s'interroge, s'insurge, fustige.
    Sa plume acide, ses mots syncopés pointent la voracité
    des décideurs en tout genre, leur faim toujours accrue.
    La faim de leur monde, à lire haut et fort, est un manifeste d'aujourd'hui. Un cri de ralliement.

  • Un chat, observateur perspicace, sûr de ses informations de premières griffes, n'hésite pas à se faire historien pour notre plus grand plaisir. Mêlant astucieusement l'anecdote à l'érudition, parcourant le temps et l'espace, bondissant de l'Égypte des pharaons au Paris contemporain, Akhénaton, sans aucune retenue, raconte la vie de l'homme et de la femme, de leur sexualité, de leurs amours, de leurs faiblesses, de leurs rares qualités animales ou humaines. La guerre, la violence, la méchanceté se conjuguent sans cesse avec la peur de Dieu, l'angoisse de la mort et la crainte de la femme pour confectionner cette histoire, notre histoire. Chroniqueur du « temps long », notre chat serait-il pessimiste ? Caustique et réaliste, répondra-t-il. Il ne croit en rien, n'espère rien, n'attend rien. Est-ce cela la sagesse féline ? Pour le savoir, donnons notre langue au chat.

empty