• Atlas du bonheur

    Frédéric Mars

    Cet atlas témoigne d'une révolution en marche ; aujourd'hui le bonheur est devenu un critère essentiel pour évaluer le développement de nos sociétés. Au PNB, produit national brut, succède le BNB, bonheur national brut.
    Amour, travail, santé, culture, environnement, niveau de vie, épanouissement personnel... Où peut-on être heureux dans le monde ?
    Page après page, embarquez pour un tour du monde du bonheur. Bonheurs économique, politique, sanitaire, écologique, culturel, relationnel, pour chacun d'entre nous, rien n'est plus relatif que cette notion. Pour l'un, le bonheur dépendra avant tout du niveau de vie ; pour l'autre, de la qualité de l'environnement ; pour un troisième encore, de l'accès à la culture ou à l'éducation, ou du respect des droits de l'Homme. Pour d'autres encore, un savant mélange de tout cela et qui n'appartiendra qu'à eux.
    À vous, donc, de déterminer là où il fait bon vivre selon vos critères. Et, qui sait, d'arriver à une conclusion surprenante. Car au cours de vos pérégrinations, plus d'un résultat viendra prendre à revers vos idées reçues.

  • 9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s'est-il arrêté sur le quai de la station qu'il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l'enquête, doivent admettre qu'ils sont confrontés à une attaque terroriste d'une envergure inouïe. Une attaque non revendiquée et d'autant plus difficile à contrer qu'elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d'eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S'ils s'arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu'ils soient. Quels que soient leur âge, leur sexe et leur couleur de peau. La cavale sans fin de ceux qu'on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

empty