• Soumission

    Michel Houellebecq

    Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.
    Le talent de l'auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste.
    Ce livre est une saisissante fable politique et morale.

  • Même s'il lui arrive souvent de s'amuser avec ses compagnons et cousins, Raphaël Émond fait partie de cette espère rare qui vit entre deux couvertures de livres. Très jeune, il a appris à lire par lui-même, dévore des ouvrages d'histoire et de géopolitique et, surtout, retient tout ce qu'il lit et voit.

    Et lorsque Jean-Claude Larouche, président des Éditions JCL, lui promet de publier ses réflexions sur la politique, il rétorque sur-le-champ : « Est-ce que ce livre pourrait me nuire si, un jour, je me présentais en politique? » Car ce jeune homme a une idée très précise de ce qu'il veut faire plus tard: devenir politicien. C'est ce qu'il affirme dans ses écrits, où il prend position sur des enjeux importants tels la souveraineté du Québec, le système électoral canadien, l'immigration, la santé, la défense nationale et même les accommodements raisonnables.

    Cet ouvrage unique en son genre nous invite à une sorte d'expédition dans l'esprit d'un adolescent qui tient à son pays, le Canada, et qui est en mesure de nous expliquer pourquoi avec un aplomb impressionnant.

    «Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années », disait justement Corneille...

empty