• Peggy Guggenheim

    Francine Prose

    Héritière d'une richissime famille juive américaine, Peggy Guggenheim (1898-1979) a rassemblé une des plus belles collections au monde d'art moderne.
    Excentrique, anticonformiste, libertine, Peggy Guggenheim éprouve un goût effréné pour l'art et les artistes. Après guerre, sur les conseils de son ami André Breton, elle expose à Londres Kandinsky, Calder ou Brancusi. Venue à Paris, elle achète, paraît-il, un tableau par jour, aide Giacometti et Picasso, puis elle part à New York où elle épouse Max Ernst. En 1942, sa galerie Art of this Century révèle au public les surréalistes européens - Paul Klee, Marcel Duchamp, Piet Mondrian - et la jeune avant-garde américaine - Jackson Pollock, Marc Rothko. En 1949, installée à Venise, au bord du Grand Canal, dans un palais du xviiie siècle, elle expose une somptueuse collection que le monde entier admire encore aujourd'hui.
    Mais Peggy Guggenheim est aussi une femme malheureuse qui se trouve laide et rate ses deux mariages. Avide de tous les plaisirs, elle a pensé sa vie comme une oeuvre d'art. Elle boit, danse et s'étourdit dans une vie tumultueuse, sans cesse à la recherche de la beauté. Dans un récit enlevé, Francine Prose dresse le portrait d'une femme iconoclaste, intransigeante et attachante.

  • Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. À son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque... grâce aux livres, bien sûr.

  • Les petits danseurs : sur un tango Nouv.

    Retrouve Anthony Colette, le célèbre danseur de Danse avec les stars, dans son premier roman jeunesse !
    Anthony Colette, célèbre danseur, décide d'organiser un concours au sein de son école : réunir quatre enfants et les emmener découvrir les pays qui ont vu naître les danses de salon ! C'est ainsi qu'Anya, Flore, Marcel et Quinsey se retrouvent dans un avion en direction de Buenos Aires, capitale de l'Argentine, mais surtout capitale du tango. Pour les petits danseurs, c'est l'occasion d'apprendre un nouveau style de danse, de découvrir la ville et de se faire de nouveaux amis ! Mais, aux côtés d'Anthony, ils vont être confrontés à la rigueur de Doncarlito, professeur de tango argentin. Pour l'amour de la danse, parviendront-ils à s'entendre et à mettre de côté leurs différences ?

  • 14 juillet 1919. Le défilé militaire le plus impressionnant qui ait jamais existé consacre l'armée française victorieuse. Quelques jours après la signature de la paix, le 28 juin, la cérémonie est à la fois un hommage aux 1 400 000 hommes tombés en quatre ans et une célébration de la victoire, celle de la France.
    L'armée française a joué un rôle capital dans la victoire sur l'Allemagne durant la Première Guerre mondiale. Si elle fut toujours l'armée principale des Alliés - sur la Marne en 1914 ou à Verdun en 1916 -, c'est lors des combats gigantesques de 1918 qu'elle a été la plus grande, la plus moderne et, à partir de l'effondrement allemand, la plus puissante du monde grâce à une industrie de guerre aussi imaginative que performante. Arsenal des nations et force majeure des Alliés injustement oubliée de l'historiographie anglo-saxonne et française, la France de 1918 est pourtant l'équivalent de ce que seront les États-Unis en 1944 sur le front Ouest.
    Grâce à son approche originale de la Grande Guerre, Michel Goya dresse le portrait de cette armée française depuis la préparation des combats du printemps 1918 jusqu'au traité de paix de Versailles et la démobilisation. Il nous éclaire sur la manière dont cette armée s'est transformée jusqu'à la victoire finale et revient sur le processus qui l'a conduite de la gloire au déclin dans les années qui ont suivi.
    Un vibrant hommage aux soldats français, grands vainqueurs de la Première Guerre mondiale.

  • Italie, années 1950. La jeune Ada Maria est la fille d'un couple sans amour. Lorsque sa mère meurt prématuré¬ment, elle s'occupe de son petit frère tout en s'efforçant d'ignorer sa belle-mère qui s'impose peu à peu dans la maison.
    C'est dans ce quotidien en dehors du temps, rythmé par la couleur des frondaisons, la succession des naissances et des deuils, que l'Histoire fait irruption. Un jour, Ada Maria aperçoit un homme dans le bois avoisinant le village : c'est un Allemand, reclus dans une cabane depuis la fin de la guerre. De leur amour naîtra une petite fille aux yeux clairs et à la peau diaphane, Magnifica, changeant à tout jamais le destin tranquille auquel Ada Maria se croyait livrée

  • Tour à tour traditionnelle, raffinée, poétique, moderne et simple, la pâtisserie japonaise a de multiples facettes et rassemble des merveilles délicieuses et faciles à réaliser. Moshi, daifuku, dorayaki, anpan, mais aussi tiramisu, macarons et truffes au matcha, cheesecake et éclairs au sésame... apprenez à réaliser les meilleures pâtisseries japonaises.Toutes les bases, près de 50 recettes en pas à pas, des infos sur les ingrédients et les ustensiles, des astuces. Pour devenir un pro de la cuisine japonaise !

  • À cinquante ans, Bernard est un homme comblé, menant une vie tranquille qu'il pense devoir durer toujours. Évidemment rien ne se passe comme prévu, et son monde s'écroule. Il faut croire que les revers appellent d'autres revers. Délaissé par tous, le voilà contraint à retrouver sa chambre d'adolescent chez ses parents qui se seraient bien passés, eux, de son retour. Peut-il recommencer sa vie quand chacun voit en lui un homme fini ? Notre Bernard va trouver d'innombrables ressources pour affronter les épreuves et autres absurdités d'un monde en crise dans lequel il n'a plus de repères. Il y a toujours une seconde chance cachée quelque part.

  • Grande fresque épique de fantasy inspirée des romans de George R. R. Martin, Game of Thrones, diffusée depuis 2011, est certainement la série la plus vue au monde. Pour beaucoup, cette fascination pour un univers médiéval dont les protagonistes craignent la venue d'un long hiver apocalyptique fait écho aux angoisses contemporaines concernant le dérèglement climatique causé par l'activité humaine.

    George R.R. Martin n'a pas été le premier auteur à utiliser la fantasy pour parler des dérives du monde moderne et d'écologie. À bien y regarder, le genre du merveilleux contemporain développé à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne a constamment servi d'outil pour critiquer la société industrielle.

    William Blanc est historien spécialiste du médiévalisme et de la culture populaire. Il est notamment l'auteur de Super-Héros, une histoire politique (Libertalia, 2018) et Le Roi Arthur. Un mythe contemporain (Libertalia, 2016). Il a également contribué au Dictionnaire de la fantasy (Vendémiaire, 2018).

  • Le deuxième tome d'une série de danse pas comme les autres !
    Depuis les dernières vacances, Lou passe son temps à regarder des vidéos de son idole, BetterDanse. Et son jumeau, Max, n'en peut plus ! Il ne comprend pas pourquoi sa soeur aime autant les tutos de la YouTubeuse. Lorsque BetterDanse propose un concours de danse avec, à la clé, une visite de ses studios, la querelle entre Lou et Max s'intensifie. La rouquine rêve de participer ! Si Antoine, Victoire et Effia acceptent tout de suite de l'aider, son frère, lui, se montre plus réticent. Lou réussira-t-elle à convaincre Max de l'accompagner dans cette grande aventure ?

  • Louis XIV était un homme secret. Dès sa jeunesse, ses proches remarquent cette capacité à dissimuler ses sentiments comme ses opinions.
    Derrière la gloire flamboyante, ce livre nous révèle la face noire du Roi-Soleil, revenant sur les épisodes les moins glorieux du règne : de l'acharnement contre Fouquet à la révocation de l'édit de Nantes, en passant par nombre d'affaires d'espionnage, d'enlèvements ou d'accords secrets. La liste des affaires ténébreuses et des manipulations est longue. En voici pour la première fois la terrible chronique.

  • L'oeil du prince

    Frédérique Deghelt

    • J'ai lu
    • 3 Septembre 2014

    Années 1980 : Mélodie, une jeune Cannoise, commence son journal intime. 1964 : Yann, un Français habitant New York, semble avoir laissé sa vie derrière lui. Vingt ans plus tard à San Francisco, Benoît voit son couple se déliter alors même que sa carrière de pianiste connaît une envolée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux résistants, Alceste et Agnès se découvrent amoureux grâce à leur correspondance. Celle-ci sera ouverte, un demi-siècle plus tard, par une vieille dame aux pensées habitées par les hommes qu'elle a aimés.
    Cinq voix s'élèvent à travers le temps et l'espace pour tenter de saisir leur chance, de comprendre leur vie, de mettre des mots sur le sentiment amoureux. Destin, hasard ou fatalité, un seul être peut savoir ce qui les lie : le lecteur.

  • Avec un humour décapant, l'auteur vous dévoile ses armes pour mener à bien le plus beau des combats, celui d'élever vos enfants SEUL... Que maman soit partie depuis quelques jours, des mois ou des années, retrouvez dans ce livre des conseils et des exemples concrets pour faire face, dans la joie et la bonne humeur ! Comment gérer toutes les situations, assurer en toutes circonstances, devenir un super papa mais surtout rester vous-même et profiter de la vie !Parce que s'occuper des enfants n'est pas toujours facile, Lynda Corazza croque avec humour la vie quotidienne du papa solo et rend ses aventures, parfois embarrassantes mais toujours drôles, plus vraies que nature.

  • Dans un style plein de franchise et de spontanéité, Benoît offre au lecteur une peinture à la fois drôle et bienveillante d'un certain milieu catholique parisien vu par les yeux d'un célibataire (presque) impénitent. Derrière les anecdotes, les expériences et les réflexions qu'il nous livre, il dessine la carte du tendre de la génération Jean-Paul II, tiraillée entre le désir de se donner pleinement dans le sacrement du mariage et les aléas de la vie moderne. Ce faisant, il décrit aussi un authentique cheminement spirituel : comment se libérer de fausses idées ou d'impasses existentielles pour appréhender de façon plus sereine la relation amoureuse. Il livre ainsi un précieux vademecum pour déjouer des pièges qui entravent souvent notre vie sentimentale, quel que soit le milieu auquel nous appartenons.

  • Des vies « sans défaite ni combat », dans tout ce que lordinaire peut offrir de merveilleux pour celui qui sait observer, ressentir et dire le moindre souffle, la plus infime palpitation. Nicolas Kurtovitch compose ici lun de ses recueils les plus personnels où souvenirs, contes et réflexions poétiques sentremêlent. Tisserand, il noue un à un les fils des mémoires et des instants vécus ou imaginaires pour nous dire limportance dêtre au monde en pleine conscience, de transmettre, de célébrer le pouvoir de la littérature et de lhumanité

  • La recette du bonheur

    Jean-Michel Riou

    • J'ai lu
    • 4 Novembre 2015

    Il était une fois le Roi Gros le Premier. Dans son royaume tout le monde était gros. La vie s'écoulait sans heurt au rythme des repas copieux aux mets nombreux. Gros le Premier et ses sujets vivaient en parfaite harmonie, le bonheur était le lot de tous. Un jour, le Maire du Palais rapporte au Roi qu'il existe dans son fief un individu qui ne souhaite pas vivre pour manger et refuse d'être gros. De mémoire de roi, on n'avait jamais connu ça ! Décidé à lui faire entendre raison, le monarque se rend chez le frondeur qui, intraitable, provoque le Roi dans une joute. Le vainqueur régnera sur le royaume. La recette du bonheur est une ode à la tolérance, un plaidoyer espiègle et bienveillant dans lequel Jean-Michel Riou nous rappelle les fondamentaux de l'humanité.

  • Jeu de patience

    Jennifer Armentrout

    • J'ai lu
    • 19 Février 2014

    Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien rien, excepté peut-être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...
    Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

  • premier pas

    les plaies sont ouvertes sur le côté
    les fleurs sont autour :

    septembre 2005
    je regarde le bassin
    les morceaux de verre

    dans le noir

    quelqu'un porte
    des entrailles
    à pleine main

    je repars en arrière

  • «J'ai fréquenté les mots
    Qui disent les mots
    Les mots qui le disent
    J'ai fréquenté la chambre
    Des mots j'ai fréquenté
    L'hôtel j'ai fréquenté la rue
    Celle
    Git-le-Coeur mot obscur
    Dans la nuit
    Dans la suite des nuits
    Et l'heure
    Juste à point nommée
    Pour ceci
    Pour cet autre mot
    Pour cet autre versant
    Et l'autre versant
    Rue Git-le-Coeur
    D'un autre mot
    J'ai trouvé ce que je cherchais
    Quelques mots
    Dans quelques mots isolés puis
    Encore rassemblés»

  • La tragédie est grecque, mais voici qu'elle rattrape l'islam moderne. La tragédie est celle-ci : l'islam a perdu son identité rigide et aucune autorité n'est en mesure de décider ce qu'est le " vrai " islam. Entre tradition et modernité, il oscille, pratique le mélange et la cohabitation. La tradition – multiple – est devenue insaisissable, et sur la modernité – protéiforme – il n'y a aucun consensus. En réalité, à y regarder de plus près, on peut vérifier que le " sacré islamique " travaille toujours la volonté ou les prétentions de réforme, et que les avancées vers la modernité démocratique dissimulent mal l'immobilisme et le conservatisme : le statut des femmes a peu bougé, la charia (loi coranique) et le jihad (guerre sainte) restent omniprésents même s'ils sont moins visibles. La laïcité parfois revendiquée n'entre pas dans les exigences de la séparation moderne, même si l'islam " mou ", le plus répandu, prétend le contraire. Plus que jamais s'impose donc la vigilance critique : ne pas ignorer, certes, que la modernité est toujours inachevée, mais avoir une conscience aiguë qu'en islam elle demeure un terrain toujours en friche, qu'il faut encore et encore cultiver et retourner.
    Un livre percutant sur la crise de l'islam, qui met en lumière à quel point il est désorienté par la coexistence indiscernable, de tradition et de modernité, qui le ronge.
    Hamadi Redissi est professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques de Tunis. Il est déjà l'auteur, au Seuil, de L'Exception islamique (2004) et Le Pacte de Nadjd (2007).

  • Continue de klaxonner

    David Roux

    Un soir, à partir d'un coup de klaxon au départ anecdotique, Emma jeune femme émancipée, est victime de violence conjugale. Vivant jusqu'à ce moment, loin des injonctions et des contraintes, sa vie bascule en un instant dans une dimension inconnue. Dorénavant, en essayant de maintenir sa tête hors de l'eau, son quotidien sera fait d'appel à l'aide, de remise en cause, mais aussi d'illusions. Dans un climat sociétal dégradé, plus propice au clivage et au manichéisme insidieux qu'à la sérénité, la situation d'Emma se complique. Autour d'elle, tout le monde semble chercher une réponse à la question : est-ce vraiment la vie dont j'ai envie ? La paix semble pour eux aussi, bien difficile à apprivoiser. Progressivement, Emma comprendra que ce coup de klaxon, ce soir-là, a eu un impact sur plusieurs personnes et sera l'élément déclencheur de nouvelles vies.
    Roman de la résilience aux multiples prismes, « Continue de klaxonner » défend l'idée de la fragilité de toute chose. Emma en est son étendard.

  • Voisin,voisine

    Angela Behelle

    • J'ai lu
    • 7 Mars 2018

    «Le plus difficile n'est pas de découvrir sa véritable nature, c'est de connaître ses limites. Jusqu'où est-on prêt à aller? Voilà bien une question que je ne m'étais jamais posée. Et pourtant»
    Andréa est professeure d'anglais dans un lycée parisien. Partagée entre son métier qu'elle adore et son travail de traductrice de romans, elle mène une vie tranquille et insouciante jusqu'au jour où l'appartement vide juste en face de chez elle accueille un nouveau propriétaire qui offre, à lui seul, un spectacle pour le moins attrayant. Quelques regards et politesses échangés à distance
    suffisent à établir un lien conventionnel et innocent. Mais lorsque ce très séduisant voisin l'invite chez lui pour lui déconseiller de mettre des rideaux à ses fenêtres, la donne change brusquement et le jeu qui s'instaure devient diablement sexy!

  • Un texte historique de l'Église catholiquePar ce décret, le Concile Vatican II reconnaît que les moyens de communication sociale sont la place publique du monde moderne et il invite en conséquence les chrétiens à en tenir compte. Avec Communion et Progrès, que le Vatican publie en 1971, il pose les bases d'une communication moderne.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Max Beckmann, Otto Dix, George Grosz, Emil Nolde, E.L. Kirchner, Paul Klee, Franz Marc as well as the Austrians Oskar Kokoschka and Egon Schiele were among the generation of highly individual artists who contributed to the vivid and often controversial new movement in early twentieth-century Germany and Austria: Expressionism. This publication introduces these artists and their work.
    The author, art historian Ashley Bassie, explains how Expressionist art led the way to a new, intense, evocative treatment of psychological, emotional and social themes in the early twentieth century. The book examines the developments of Expressionism and its key works, highlighting the often intensely subjective imagery and the aspirations and conflicts from which it emerged while focusing precisely on the artists of the movement.

empty