• Pas de questions, détends-toi. C'est le nouveau mot d'ordre des humains, obsédés par
    leur confort individuel et leur tranquillité d'esprit, déchargés de tout travail par les robots.
    Livres, films et sentiments sont interdits depuis des générations. Hommes et femmes se
    laissent ainsi vivre en ingurgitant les tranquillisants fournis par le gouvernement. Jusqu'au
    jour où Paul, jeune homme solitaire, apprend à lire grâce à un vieil enregistrement. Désorienté,
    il contacte le plus sophistiqué des robots jamais conçus : Spofforth, qui dirige le
    monde depuis l'université de New York. Le robot se servira-t-il de cette découverte pour
    aider l'humanité ou la perdre définitivement ?

  • Nuit d'épine

    Christiane Taubira

    • Plon
    • 26 Septembre 2019

    La nuit, chacun la voit, la vit, la sent, l'apprivoise à sa manière. De celle de Guyane, trouée d'un faible lampadaire sous la lueur duquel, enfant, à la faveur de la moiteur et du silence, elle allait lire en cachette, à celle qui lui permettait de régler ses comptes avec les péchés capitaux que les religieuses lui faisaient réciter dans la journée, la nuit a souvent été, pour Christiane Taubira, une complice, une alliée, une sorte de soeur intime, un moment particulier.
    C'est la nuit des chansons qu'on adore et dévore, la nuit du sommeil qui refuse qu'on annonce la mort d'une mère, la nuit des études passionnées et des yeuxen feu à force de scruter les auteurs sacrés, la nuit qui ouvre sur les petits matins des métros bougons et racistes. C'est aussi la nuit des militantismes, de la Guyane qui se révolte, des combats furieux à l'Assemblée autour du mariage pour tous - un cathéter au bras et le courage en bandouillère. C'est enfin la nuit d'un tragique vendredi 13, bientôt suivie de celle où l'on décide d'un adieu.
    Ces nuits des espoirs, des questions, des inquiétudes parfois, des colères aussi sont un roman du vrai. Un récit littéraire où l'auteur montre que la vie est souvent plus forte, inventive, poétique, envoûtante, dure, terrible que bien des fictions.

  • En 1935, José Ortega y Gasset prononce un discours au Congrès international des bibliothécaires.Depuis la naissance de l'imprimerie, l'accès aux livres s'est démocratisé. Mais cette profusion est paradoxale : « la culture, qui avait libéré l'homme de sa forêt primitive, le propulse de nouveau dans une forêt, de livres cette fois-ci, non moins confuse et étouffante. » Dans ce contexte, le bibliothécaire ne peut plus être qu'un diffuseur de livres. Il doit trier l'information, être un filtre entre l'homme et l'écrit.Ce discours vertigineux, limpide et bouillonnant, déploie l'érudition d'Ortega y Gasset. Ses intuitions les plus aiguisées portent jusqu'à la racine de notre époque et, de la place du livre au rôle du savoir, nous invitent à une profonde remise en question.

    Philosophe espagnol, José Ortega y Gasset (1883-1955) a été professeur à l'université de Madrid, avant de parcourir l'Europe, l'Amérique du Sud et les États-Unis. Il est le fondateur en 1923 de la Revue de l'Occident. Au rayonnement considérable, sa métaphysique est à l'origine d'un renouveau de la philosophie espagnole, faisant de la métaphore un outil de la pensée. Il est l'auteur du Thème de notre temps (1923), de L'Espagne invertébrée (1921) mais surtout de La Révolte des masses (1930).

  • « L'art c'est comme le chinois, ça s'apprend », aurait dit Picasso. Il aurait pu ajouter que l'enseignement du chinois constitue un art à part entière. C'est ce que démontre Jean François Billeter dans son essai L'Art d'enseigner le chinois, adressé à tous les lecteurs, et non seulement aux professeurs ou étudiants de chinois.

    Dans cette réflexion sur le pouvoir des mots, il révèle toute la finesse requise pour enseigner cette langue en tout point différente de la nôtre. Comme la musique, le chinois, pour être compris, doit être pratiqué. Le lecteur est ainsi invité à s'approprier quelques phrases caractéristiques pour comprendre comment entrer dans cet idiome, même sans en être familier. Jean François Billeter se révèle être, en plus d'un brillant sinologue, un pédagogue modèle.

    Après avoir été professeur d'études chinoises à Genève, Jean François Billeter a quitté l'université pour se consacrer à ses propres travaux. Dans ses études sur certains textes remarquables de Tchouang-tseu et sur l'art chinois de l'écriture, il allie la plus grande rigueur sinologique au souci constant de se faire comprendre des lecteurs non sinologues, à la fois par la clarté de l'expression et par la richesse des références à l'héritage occidental, ou simplement à l'expérience commune.

  • Jean François Billeter démontre ce qui caractérise la langue chinoise, composée de mots monosyllabiques et invariables : ces mots sont reliés entre eux par des gestes intérieurs. Ils sont du même ordre que ceux qu'emploie le musicien pour lier les notes d'une partition musicale. Le sinologue apprend ainsi au lecteur à exécuter ces gestes, à les comprendre et à en éprouver la subtile beauté. Cet essai se fonde sur la conviction que ce n'est qu'en pratiquant le chinois, peu importe son niveau, qu'on pourra en avoir une connaissance minimale.

    Pas seulement à destination des spécialistes, l'ouvrage s'adresse à tout lecteur soucieux de mieux comprendre le phénomène extraordinaire du langage : universellement partagé, jamais parfaitement compris, et constamment en mouvement.
    />
    Après avoir été professeur d'études chinoises à Genève, Jean François Billeter a quitté l'université pour se consacrer à ses propres travaux. Dans ses études sur certains textes remarquables de Tchouang-tseu et sur l'art chinois de l'écriture, il allie la plus grande rigueur sinologique au souci constant de se faire comprendre des lecteurs non sinologues, à la fois par la clarté de l'expression et par la richesse des références à l'héritage occidental, ou simplement à l'expérience commune.

  • À en croire le nombre de poètes contemporains, il serait tentant de penser que nous vivons un âge d'or de la poésie. Évidemment, il n'en est rien. Dona Gioia pose ici un regard acerbe sur la moindre exigence esthétique des poètes d'aujourd'hui. Cette crise de la poésie est symptomatique d'une époque obnubilée par le paraître, au détriment des charmes de l'anonymat. L'ambition d'être publié n'est-elle pas finalement le plus grand obstacle à la libre création poétique ? Quoi de moins poétique que la course à la notoriété ?

    Sans pour autant sacraliser les icônes du passé, Dana Gioia constate surtout l'absence de projet esthétique profond et novateur chez les poètes d'aujourd'hui. Publié dans les années 1990, cet essai n'a rien perdu ni de son actualité, ni de sa force provocatrice.

    Dana Gioia est un écrivain et poète américain, né en 1950. Après avoir étudié à la Stanford Business School, il travaille dans l'agroalimentaire, et occupera le poste de vice-président de la General food corporation. Lorsqu'il publie Can Poetry Matter ?dans le journal The Atlantic en 1991, il gagne une renommée mondiale. En 1992, il quitte le monde des affaires pour se consacrer exclusivement à l'écriture, en tant que poète et critique littéraire.

  • Le monde universitaire est peuplé d'enthousiastes, persuadés qu'ils aident à faire avancer la recherche. Mais à quoi bon avancer quand on a perdu sa boussole ? Dans ce pamphlet, Baptiste Dericquebourg fait le constat d'une Université profondément en crise, uniquement capable d'assurer la reproduction de ses propres ministres. Philosophie et littérature sont désormais bonnes pour elles-mêmes, et le culte de ces disciplines a finalement mené à une « esthétique de l'impuissance ». Les théoriciens structuralistes sont loin d'être innocents de ce processus, à commencer par Pierre Bourdieu.

    Âgé de 33 ans, Baptiste Dericquebourg, a étudié la littérature et la philosophie à la Sorbonne et à l'École Normale Supérieure. Plutôt que d'entrer dans le monde universitaire, il choisit d'abord d'enseigner à l'Institut Français d'Athènes, puis en lycée et en collège. Depuis cinq ans, il est professeur de Lettres classiques en classes préparatoires littéraires en Bretagne. Il a également participé à la traduction de Marxisme et philosophie de Karl Korsch, publié aux Éditions Allia.

  • Icebergs

    Tanguy Viel

    • Minuit
    • 10 Octobre 2019

    Icebergs est une série de promenades dans les allées d'une pensée qui tourne et vire, une pensée à vrai dire obsédée par les formes qu'elle peut prendre. Cette nature inquiète qui l'abrite se demande surtout comment les autres, tous les autres, ont fait avant elle. Alors elle enquête, elle arpente les rayons des bibliothèques, elle se promène sur internet, elle se renseigne sur la vie des écrivains, elle s'assied sur un banc - autant de manières pour elle de résoudre l'énigme de son expression rêvée, ici présentée en courts essais « arctiques », parties visibles et flottantes de la pensée.

  • Tout lecteur s'est un jour inquiété de ceci face à un texte?: comment bien lire?? Il est étonnant que personne ne se demande comment mal lire. C'est pourtant loin d'être une évidence. Il faut de l'art, de l'adresse, de la ruse pour pratiquer une mauvaise lecture véritablement inspirée. Une fois cela admis, vous cesserez de faire uniquement de la lecture une expérience de l'interprétation objective, de la collaboration avec le texte, de l'ordre, de la patience, de la concentration. Laissez-vous envahir par vos passions, laissez flotter votre attention, lisez de travers, sautez des pages. C'est ainsi que vous transformerez ce que vous lisez pour le réinventer. Vous en conviendrez alors?: la mauvaise lecture est souvent une excellente manière de lire. 

  • « Celui qui lit dans une langue étrangère se fait une force de sa faiblesse. Il lit avec plus d'attention que dans sa langue maternelle. L'incompétence est pour lui un stimulant autant qu'un handicap. On lit mieux dans une langue qu'on sait mal. » Comme il l'a fait de ses lectures d'enfance dans Seuls les enfants savent lire, Michel Zink se souvient ici de quelques-uns des livres lus au cours de sa vie en allemand, anglais ou italien, non qu'il possède parfaitement ces langues, mais au contraire parce que la paresse lui a trop souvent fait préférer le plaisir de la lecture à l'effort d'un apprentissage méthodique.

  • L´étude des différentes manières de ne pas lire un livre, des situations délicates où l´on se retrouve quand il faut en parler et des moyens à mettre en oeuvre pour se sortir d´affaire montre que, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d´avoir un échange passionnant à propos d´un livre que l'on n'a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu´un qui ne l'a pas lu non plus.

  • - 29%

    Mission évasion pour hamsters en détresse !
    Alors qu'il coule une existence pépère dans la famille de Pamela, (10 ans, dingue de judo qui collectionne les photos de coups de soleil), Bébère le hamster est kidnappé par l'Araignée, une vieille femme inquiétante.
    Séquestré avec une demi-douzaine d'autres hamsters, Bébère cherche à comprendre les motivations de leur ravisseuse. Quand il découvre deux chats empaillés sur la cheminée dans la pièce d'à côté, il n'a plus qu'une idée en tête : s'échapper de cette maison de l'horreur. Devenu chef de la bande des hamsters, il organise un plan d'évasion explosif.
    Réussiront-il ou finiront-ils tous pétrifiés sur la cheminée de l'abominable Araignée ?
    Découvrez dans la même collection :
    /> Tarzan, poney méchant et
    Goliath, chat pirate (de la même autrice),
    Roméo, moustique sympathique, de Luc Blanvillain, et
    Adèle, licorne malgré elle de Ludivine Irolla.
    Des romans illustrés idéaux pour les lecteurs et lectrices de 8/10 ans !

  • Françoise Sagan n'a voulu se souvenir que des moments heureux et que des gens qu'elle a aimés. C'est ce qui rend ce livre si sympathique et ce qui a fait son succès auprès du public et de la critique. Billie Holiday, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Carson McCullers, Marie Bell, Rudolf Noureev, Tennessee Williams... Autant de portraits et d'histoires inoubliables.

  • Il est fortement conseillé de préparer l'enfant à la lecture avant le CP, de le familiariser avec l'écrit en améliorant sa maîtrise des sons de la langue française. Bien lire et Aimer lire peut être utilisé à la maison ou en classe dès la Grande Section de maternelle.

    Destiné aux enfants à partir de 5 ans, cet ouvrage ludique utilise la méthode phonétique et gestuelle créée par Suzanne Borel-Maisonny, particulièrement recommandée pour prévenir les troubles de l'apprentissage et remédier à ceux des enfants DYS.

    Avec plus de 100 exercices de déchiffrage, de dessin et d'écriture, l'enfant apprend progressivement à reconnaitre les sons au sein d'une syllabe. Notre langue étant syllabique, il développe ainsi naturellement son aptitude à différencier les sons simples et s'approprie rapidement les mécanismes de base de la lecture.

    Cet ouvrage richement illustré est indispensable pour enrichir le vocabulaire des enfants et les préparer efficacement à la lecture avant l'entrée au CP.

  • Embarquez avec les Coquins pour un voyage plein de rebondissements !
    Il existe une île sans nom, qui n'est répertoriée sur aucune carte et sert de repaire à une terrible bande de pirates. En plus de leur trésor, elle abrite depuis toujours leurs enfants, surnommés les Coquins. Problème : suite à une attaque ennemie, le secret de l'île est compromis. Il est donc temps d'abandonner cette cachette et d'installer richesses et Coquins ailleurs... mais le chemin vers le nouvel abri, le lointain Comptoir de la Fesse Plate, ne sera pas de tout repos ! Entre tempête, attaque de corsaire et trahison, les Coquins devront faire preuve d'ingéniosité pour survivre à la traversée !
    #systèmeD #enrouteverslaventure #àlabordage
    Retrouvez comment l'histoire des Coquins a commencé dans une autre aventure,
    Le Trésor de l'île sans nom !

  • Dans ce premier guide pratique de lecture à voix haute, les auteurs prennent le lecteur par la main pour l'emmener dans les coulisses de cet art singulier qui ne s'improvise pas. Comme le souligne le comédienThibault de Montalembert dans sa préface, interpréter un texte revient à faire passer la musique de l'auteur avant toute chose, un travail plus proche du metteur en scène que de l'acteur.Vous saurez tout des pièges à éviter pour une lecture en public, des passages qui se prêtent le plus à la lecture à voix haute selon les genres littéraires et redécouvrirez Flaubert, Proust, Diderot, Baudelaire etbien d'autres sous un nouveau jour.Doté d'explications imagées et d'exercices amusants, ce livre offre une merveilleuse plongée dans les textes des grands auteurs.

    Les Livreurs oeuvrent depuis plus de vingt ans dans le domaine de la lecture à voix haute. Leurs événements littéraires ont pour vocation de faire découvrir la littérature par la lecture à haute voix.Producteur et lecteur, Bernhard Engel enseigne la lecture à haute voix à Sorbonne Université.Avocat et ancien secrétaire de la Conférence du stage du barreau de Paris, Jean-Paul Carminati est également écrivain.Tous deux enseignent l'art oratoire.https://leslivreurs.com/

  • « Bien lire et Aimer lire, manuel issu de la célèbre méthode Borel-Maisonny, présente une démarche originale associant phonétique et gestuelle, qui fait référence dans l apprentissage de la lecture. L enfant commence par apprendre à déchiffrer toutes les graphies d un même son, auquel correspond un geste simple, expliqué en photo. Chaque geste associe la ou les lettres écrites à l articulation correspondante, ce qui favorise la mémorisation. L enfant progresse ainsi rapidement et apprend très naturellement à lire en décodant les syllabes simples et complexes puis en les manipulant. La méthode syllabique plébiscitée depuis 60 ans par les établissements scolaires, les orthophonistes, les rééducateurs et les parents Une approche simple et efficace, particulièrement recommandée pour les enfants DYS ou en difficulté La nouvelle édition de Bien lire et Aimer lire, toute en couleurs et enrichie en outils d apprentissage, apporte également de nombreux conseils pratiques aux enseignants et aux parents. Nouveau : le guide pédagogique complémentaire disponible en téléchargement. »

  • Hélène est victime de harcèlement et d'intimidation à son école. Elle trouve alors refuge dans le monde de Jane Eyre, le premier roman de Charlotte Brontë...

  • Berlin, 1933. Sur ordre du Führer, des milliers de livres sont offerts aux flammes d'un autodafé. Parmi eux, le Gipsy Book. Dans les cendres du bûcher, une fillette blonde découvre un éclat bleu qui l'attire. Fascinée par les volutes d'or à moitié épargnées par les flammes, elle glisse l'ouvrage sous son manteau. Dix ans plus tard, Liesl retrouve ce livre interdit et commence à en tourner les pages. À dix-huit ans, éduquée dans l'idéologie allemande des Jeunesses hitlériennes, elle découvre une toute nouvelle façon de penser et de vivre. Un souffle de rébellion s'empare alors de son esprit. Liesl réussira-t-elle à ne pas se brûler les ailes ? Le Gipsy Book est un livre de sagesse écrit par un vieux gitan Nanosh Balatta. Il est passé de main en main, a voyagé dans le temps, changeant à chaque fois la vie de ceux et celles qui le lisaient.

  • Un livre spécialement conçu pour éveiller les enfants au monde qui les entoure et les initier à l'alphabet avec des images simples et des textes courts.

  • Le guide pratique pour donner aux enfants le goût d'apprendre et de lire.
    Le linguiste Alain Bentolila, créateur de la Machine à Lire, propose aux parents un guide pour accompagner les enfants dans leur apprentissage du langage, de la lecture et dans l'éveil de leur esprit critique. Le livre est construit en 3 parties : l'éveil du langage, l'apprentissage de la lecture, la conquête de la pensée. Chacune fournit des outils de compréhension des mécanismes de l'apprentissage et propose des activités ludiques pour apprendre, parler et lire ensemble.

  • Matilda Pages a passé son enfance dans un endroit féerique pour une dévoreuse de livres : la librairie familiale Pages & Compagnie, où elle a été élevée par ses grands-parents maternels. Mais pourquoi ces derniers évitent-ils toujours de parler de sa mère, disparue peu de temps après sa naissance ? Qui sont ces amis mystérieux qui leur rendent visite ? Et pourquoi Tilly a-t-elle sans cesse l'impression qu'on lui cache quelque chose ?Quand Alice, l'héroïne de l'un de ses livres préférés, l'emmène prendre le thé au pays des merveilles, Tilly comprend qu'elle est capable d'explorer les histoires et de basculer dans d'autres mondes que le sien. Un pouvoir formidable... à condition de ne pas se perdre en chemin !Pour Tilly, aidée de son ami Oskar, c'est peut-être l'unique chance de percer enfin le secret de sa naissance et de ses origines, et de retrouver les traces de cette mère qu'elle n'a jamais connue...Originally published in English under the title : Pages & Co - Tilly and the Bookwanderers

  • Le livre

    Burkhard Spinnen

    • Piranha
    • 21 Novembre 2019

    Cinq cents ans de culture du livre sont-elles en train de prendre fin sous nos yeux ? Le livre électronique va-t-il remplacer le livre imprimé aussi rapidement et complètement que la voiture et le tracteur ont remplacé le cheval il y a cent ans ? Comment nos habitudes de lecture sont-elles en train d'évoluer ?
    Burkhard Spinnen, auteur et lecteur, se pose des questions auxquelles nous sommes tous confrontés. Mais au lieu de chercher à polémiquer, d'adopter une posture nostalgique ou de se lancer dans une plaidoirie pour ou contre telle forme de livre, il préfère évoquer tout ce que le livre en tant qu'objet physique nous apporte, comment il façonne notre vie quotidienne.
    En choisissant l'illustration plutôt que la défense, Burkhard Spinnen rend un vibrant hommage au livre et à son avenir.

    Né en 1956, Burkhard Spinnen est l'auteur d'une vingtaine de livres dans des genres différents : romans, récits, critiques ou encore livres pour enfants. Il vit à Münster en Allemagne.

  • Un petit minou sort de son panier pour découvrir le monde ...
    Une histoire merveilleuse avec des illustrations extraordinaires qui émerveilleront les petits de 1 an.

    Histoires et sucres d'orge, une belle collection d'histoires adaptées à chaque âge de l'enfant, de l'éveil à la lecture jusqu'à ses 7 ans.

empty