• Elvis Presley, Serge Gainsbourg, Led Zeppelin, Kate Bush, Beyoncé, Daft Punk, Kendrick Lamar, Rihanna : ces artistes n'ont pas seulement marqué l'histoire de la musique, ils ont aussi façonné et transformé une industrie, n'hésitant pas à bousculer les pratiques en vigueur pour mieux s'imposer. Ces grands noms du rock, de la pop, ou du hip-hop sont aussi des innovateurs qui peuvent inspirer tous ceux qui veulent développer des idées nouvelles.
    En mobilisant, de manière très accessible, les résultats les plus importants de la recherche sur la créativité et l'innovation, l'auteur montre comment les oeuvres musicales naissent, prennent forme et se diffusent. Le lecteur pourra ainsi découvrir l'histoire souvent mouvementée de groupes sur la route du succès, les déceptions de créateurs de nouveaux instruments convaincus de leur réussite, et l'ambiance qui règne au sein des camps d'écriture où des équipes travaillent sans relâche à la création des hits de demain.
    Dans le monde de la musique enregistrée, il est nécessaire d'innover sous peine de disparaître. Et les leçons que l'on peut tirer en étudiant les musiciens qui produisent des oeuvres, ou leurs labels qui imaginent de nouvelles techniques pour les soutenir, sont utilisables dans bien d'autres domaines. Ce livre s'adresse aux passionnés de musique, aux professionnels en charge des projets d'innovation, et à tous ceux qui veulent mieux comprendre le processus par lequel une idée créative devient un produit ou service à succès.

  • Les champs théoriques autant que les univers concurrentiels en viennent à développer des schémas cognitifs partagés qui prennent les traits d´évidences difficiles à bousculer. Une d´elles en management stratégique est de considérer que les comportements d´innovation stratégique proviennent pour l´essentiel d´organisations extérieures au champ concerné. Dans les écrits de Schumpeter, l´innovation (ou les « réponses créatrices ») prend forme dans la création d´entreprises ex nihilo - ce qui s´inscrit dans un contexte. L´auteur reconnaît toutefois que : « Tout est différent dans un capitalisme "de trust" [trustified]. L´innovation n´est, dans ce cas, pas typiquement incorporée dans de nouvelles entreprises, mais progresse à l´intérieur des grandes unités en présence, d´une manière largement indépendante des personnes individuelles » (1928, p. 384)112. La contribution de Charles Baden-Fuller et John M. Stopford - Rejuvenating the Mature Business (1992 [1996]) - prend donc à contre-pied cette évidence par une analyse fouillée des stratégies de régénération au sein de secteurs prétendument matures. L´ouvrage perturbe assez peu le champ : une consultation de la base de données Social Science Citations Index® de l´ISI® fait état d´un ensemble net de 50 citations au sein de publications académiques anglosaxonnes113 ; l´ouvrage n´est pas non plus à l´index des manuels de référence (Johnson et al. (2005) par exemple). Ce travail articule pourtant dans une approche cohérente un ensemble de mots-clés qui fait écho à des préoccupations actuelles de la stratégie : on y découvre les notions d´expérimentation, d´organisation entrepreneuriale, d´avantages concurrentiels temporaires et de renouvellement stratégique.

empty