• Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois-Fontaines situé en région parisienne. « Voir pour écrire, c'est voir autrement », écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde ou presque se côtoie, atteint la dignité de sujet littéraire. Annie Ernaux est écrivain. Elle est notamment l'auteur de La Place (1984), La Honte (1997), Les Années (2008) aux Éditions Gallimard.

  • Vers 1800, la plupart des Français étaient des paysans qui construisaient eux-mêmes leur maison, récoltaient leurs céréales, pétrissaient leur pain et tissaient leurs vêtements. Aujourd'hui, l'essentiel de ce que nous consommons est produit par un réseau de grandes et lointaines entreprises. En deux siècles à peine, la communauté paysanne autarcique s'est effacée pour laisser place à une myriade de consommateurs urbains et connectés.
    Cet ouvrage retrace les grandes étapes de cette conversion à la consommation. Comment s'est constitué le pouvoir marchand ? Quels changements sociaux ont accompagné la circulation massive des marchandises ? En parcourant l'Europe et l'Amérique du Nord des XIXe et XXe siècles, ce livre retrace l'histoire de multiples dispositifs de marché : la marque insufflant à la marchandise sa valeur-signe, les mises en scène inventées par les grands magasins, l'ingénierie symbolique déployée par les relations publiques et la publicité... Il raconte la conversion des populations à la consommation et la fulgurante prise de pouvoir des marchands.

  • Le livre noir de la mode ; création, production, manipulation Nouv.

    La mondialisation a radicalement modifié l'industrie de l'habillement et le rapport au corps. Le contenu de nos garde-robes révèle les conséquences environnementales et sociales du capitalisme de séduction. Pour assouvir les désirs, les corps des travailleurs sont consommés par le vêtement, parfois jusqu'à la mort, dans une forme d'esclavage moderne.Sur le banc des accusés, les marques et les industriels cherchent à mettre en place un code de conduite basé sur les droits de l'homme et la durabilité, tandis que les acheteurs sont invités à être plus « responsables ».Mais pour Audrey Millet, qui refuse de culpabiliser les consommateurs, c'est tout le modèle économique qui doit être repensé pour aller vers un système global de production plus éthique et respectueux de l'environnement.

    Chercheuse associée au CNRS et docteure en histoire, Audrey Millet est spécialiste de l'histoire de l'habillement. Elle a fréquenté le milieu de la mode de l'intérieur puisqu'elle a exercé comme styliste, avant de se réorienter. Elle est l'autrice aux éditions Belin de Fabriquer le désir. Histoire de la mode de l'Antiquité à nos jours.

  • En 1929, une crise économique inédite ébranle le monde. Face à l'interventionnisme de l'État et au chomâge massif, des voix s'élèvent. Bernard Landon propose une "solution miracle" : soutenir l'industrie en renouvelant fréquemment les biens d'usage. Selon lui, la crise entraîne une baisse de consommation et donc de production, menant à la fermeture des entreprises et au maintien de la situation économique critique. Seule une sortie de ce cercle vicieux pourra sauver le pays. Et si les usagers ne consomment pas d'eux-mêmes, il faut les y pousser voire les y obliger. Mais en utilisant dans cet essai autodité de 1932 le terme d'"obsolescence programmée", il ne se doutait pas qu'il désignerait quelques décennies après l'introduction volontaire de défaillances techniques dans les produits.

    Juif originaire de Russie, Bernard Landon est un agent immobilier et un courtier arrivé à New-York au début du XXe siècle. Fervent défenseur du progrès et poussé par le succès de ses investissements, il s'intéresse de près à l'économie américaine et propose des solutions innovantes pour sortir son pays de la crise et relancer la croissance. La plus connue reste l'"obsolescence programmée", qui sera transformée après-guerre par les industries en "culte de la nouveauté".

  • Depuis que la parole des femmes s'est libérée et que des violences obstétricales ont été dénoncées, l'incompréhension entre patiente et équipe médicale s'est parfois installée, malheureusement renforcée par le manque de temps consacré aux consultations prénatales.L'autrice, obstétricienne, en fait le constat chaque jour : plus on est informées, plus on se sent respectées. Dans cet ouvrage, elle rassure les femmes et leur donne des clefs pour que leur grossesse se passe sereinement, en leur prodiguant toutes les informations sur son déroulement et son suivi, afin qu'elles puissent retrouver une vraie relation de confiance avec leur médecin.Découvrez une version résolument moderne de la future grossesse où la future maman devient actrice de sa santé.Une autrice qui bouscule les tabous et aborde tous les sujets qui intéressent les futures mères.Un livre qui renoue le dialogue entre patiente et médecin.

  • Le mythe grec d'Érysichthon nous parle d'un roi qui s'autodévora parce que rien ne pouvait assouvir sa faim - punition divine pour un outrage fait à la nature. Cette anticipation d'une société vouée à une dynamique autodestructrice constitue le point de départ de
    La Société autophage. Anselm Jappe y poursuit l'enquête commencée dans ses livres précédents, où il montrait - en relisant les théories de Karl Marx au prisme de la " critique de la valeur " - que la société moderne est entièrement fondée sur le travail abstrait et l'argent, la marchandise et la valeur.
    Mais comment les individus vivent-ils la société marchande ? Quel type de subjectivité le capitalisme produit-il ? Pour le comprendre, il faut rouvrir le dialogue avec la tradition psychanalytique, de Freud à Erich Fromm ou Christopher Lasch. Et renoncer à l'idée, forgée par la Raison moderne, que le " sujet " est un individu libre et autonome. En réalité, ce dernier est le fruit de l'intériorisation des contraintes créées par le capitalisme, et aujourd'hui le réceptacle d'une combinaison létale entre narcissisme et fétichisme de la marchandise.
    Le sujet fétichiste-narcissique ne tolère plus aucune frustration et conçoit le monde comme un moyen sans fin voué à l'illimitation et la démesure. Cette perte de sens et cette négation des limites débouchent sur ce qu'Anselm Jappe appelle la " pulsion de mort du capitalisme " : un déchaînement de violences extrêmes, de tueries de masse et de meurtres " gratuits " qui précipite le monde des hommes vers sa chute.
    Dans ce contexte, les tenants de l'émancipation sociale doivent urgemment dépasser la simple indignation contre les tares du présent - qui est souvent le masque d'une nostalgie pour des stades antérieurs du capitalisme - et prendre acte d'une véritable " mutation anthropologique " ayant tous les atours d'une dynamique régressive.

  • Les aliments qui font grossir ne sont pas toujours ceux qu'on croit ! La nouvelle édition d'un livre plébiscité par 15 000 lecteurs chaque année.Jusqu'ici vous aviez le choix pour garder la ligne : aller au supermarché avec une loupe et pister les informations sur les emballages ou vous mettre définitivement à la diète. Grâce à cette nouvelle édition entièrement actualisée, vous pouvez désormais connaître la vraie valeur calorique des aliments de consommation courante et de vos marques favorites : une noisette de beurre, un verre de Coca-Cola, un steak tartare ou un macaron Picard...
    Quel que soit votre régime, où que vous soyez (au restaurant, chez vous ou au supermarché), ce guide vous permet de comparer les marques, de contrôler votre alimentation à la calorie près et vous donne enfin la liberté de choisir.

  • "Aujourd'hui, chacun est contraint, sous peine d'être condamné par contumace pour lèse-respectabilité, d'exercer une profession lucrative, et d'y faire preuve d'un zèle proche de l'enthousiasme. La partie adverse se contente de vivre modestement, et préfère profiter du temps ainsi gagné pour observer les autres et prendre du bon temps, mais leurs protestations ont des accents de bravade et de gasconnade. Il ne devrait pourtant pas en être ainsi. Cette prétendue oisiveté, qui ne consiste pas à ne rien faire, mais à faire beaucoup de choses qui échappent aux dogmes de la classe dominante, a tout autant voix au chapitre que le travail." On se persuadera à la lecture de ces textes jubilatoires, où défile une galerie d'excentriques anglais de la plus belle eau, que la paresse et la conversation - au même titre que l'assassinat - méritent de figurer parmi les beaux-arts.

  • Composter chez soi, récupérer et planter ses noyaux et tubercules, refaire pousser ses légumes à partir de ceux que l'on cuisine, recycler pots et tasses, réduire sa consommation en eau : autant de pratiques, d'astuces et d'idées pour penser la permaculture autrement en l'appliquant au quotidien dans son intérieur.Cet ouvrage vous guide pas à pas pour vous aider à créer un véritable espace végétalisé au sein de votre appartement ou votre maison dans une démarche zéro déchet.La permaculture et le zéro déchet à appliquer chez soi !

  • REJOIGNEZ LE MOUVEMENT
    ET ENCLENCHEZ ENFIN UN PROCESSUS DURABLE !

    Réduire ses déchets, c'est bon pour la planète, pour sa santé et pour le porte-monnaie. Mais comment s'y prendre et surtout ne pas renoncer à ses bonnes résolutions ? Ce guide pratique vous mènera au but en vous épargnant bien des pièges, car la difficulté est de tenir dans la durée !

    L'auteure vous propose un plan d'action détaillé et progressif pour vous lancer, sans vous mettre la pression. Avec 50 fiches pratiques simples et efficaces, vous trouverez des alternatives concrètes pour le quotidien : courses, cuisine, nettoyage, produits d'entretien, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, avec vos enfants ou votre animal de compagnie, en vacances ou à la maison... Car les déchets sont partout !

    Ce que vous allez gagner : l'amélioration de votre écobilan familial, moins de toxiques et le sentiment exaltant d'être acteur de votre vie, de votre santé et de l'avenir de notre planète.

    « Une oeuvre de colibri qui fait du bien par sa simplicité joyeuse et accessible. Un must ! »

    Anne Ghesquière, fondatrice du magazine FemininBio et créatrice du podcast Métamorphose qui éveille la conscience

    Ex-sage-femme, MARIE TOUFFET a vécu dix ans en Nouvelle-Zélande où elle a été sensibilisée au développement durable. De retour en France, elle s'est tournée vers le mouvement zéro déchet et l'a appliqué dans son quotidien, en famille. Elle développe aujourd'hui son projet d'entreprise zéro déchet dans le sud-ouest de la France (Amaterra Créations).

  • Le plastique est désormais omniprésent. On connaît tous ces images spectaculaires de tonnes de déchets flottant en mer ou de carcasses d'oiseaux le ventre rempli de plastique. On en retrouve aussi des particules microscopiques là où on s'y attendait le moins: dans les profondeurs marines jusqu'aux cimes des plus grands sommets en passant par l'ensemble de la chaîne alimentaire... et nos propres corps. Couramment utilisés dans une multitude d'emballages et de produits du quotidien, la plupart des plastiques peuvent en effet libérer des substances chimiques et persister très longtemps dans l'environnement. Pour atténuer les effets de ce matériau toxique et polluant, on fait miroiter les promesses du recyclage qui tiennent plutôt du mirage.Et si nous prenions le problème à sa source? Et si nous devenions les protagonistes de notre consommation? La surabondance de particules plastiques qui étouffent la nature et mettent en péril notre santé est telle que nous ne pouvons l'éradiquer complètement. Ce que nous pouvons faire, par contre, c'est freiner l'afflux de nouveau plastique dans nos vies, ce à quoi nous invitent justement les auteur.e.s de ce guide en nous donnant tous les outils pour y arriver.Ouvrage de vulgarisation qui nous permet de mieux connaître les différents plastiques et leurs dangers à court et à long terme, Vivre sans plastique est aussi une véritable boîte à outils pour parvenir à nous en passer au quotidien. Chantal Plamondon et Jay Sinha montrent comment analyser notre utilisation personnelle de plastique et donnent des idées de substituts sûrs, réutilisables et abordables, confirmant ainsi que nos choix personnels représentent une puissante force de changement.

  • Zéro déchet

    Marjolaine Solaro

    • First
    • 4 Juillet 2019

    Le petit livre indispensable pour tous ceux qui souhaitent réduire leurs déchets !Vous souhaitez réduire votre impact environnemental ? Adopter des habitudes durables, tout en gagnant en qualité de vie ? Consommer moins mais mieux ? Grâce à ce Petit Livre, vous aurez toutes les clés en main pour changer progressivement et instaurer le zéro déchet dans tous les domaines du quotidien !
    Acheter en vrac et éviter le gaspillage alimentaire, réparer, recycler, donner, faire ses produits d'entretien et cosmétiques, éviter les matériaux toxiques pour l'environnement, refuser l'usage unique... à la maison ou à l'extérieur, place au zéro déchet !

  • Chaque année, 150 milliards de vêtements sont produits par les usines textiles du monde.Les conditions de travail ne sont pas toujours respectées pour produire nos vêtements.Deux tiers des vêtements de grandes marques contiennent des perturbateurs endocriniens.Vous voudriez consommer mieux la mode, acheter écoresponsable et promouvoir un modèle économique durable et juste.Oui, mais comment ?Le Guide de la mode écoresponsable vous donne enfin les armes pour mieux choisir. Vous allez comprendre la chaîne de production de vos vêtements, quels sont leurs impacts sociaux-économiques, environnementaux et les conséquences sur votre santé. Les autrices vous donneront des outils de compréhension pour consommer en toute conscience, privilégier et promouvoir un monde qui porte vos valeurs et correspond à votre vision de l'avenir, sans culpabilité et sans jugement.Nous pouvons tous agir. À vous de jouer !

  • L'économie circulaire pour les nuls Nouv.

    Produire et consommer mieux pour concilier économie et écologieL'économie circulaire propose de repenser nos modes de production et de consommation pour optimiser l'utilisation des ressources, et empêcher leur épuisement à moyen terme. Elle s'appuie notamment sur les boucles courtes, les énergies renouvelables et la gestion des déchets. Simple curieux, particulier ou professionnel, association, entreprise ou élu, vous trouverez dans cet ouvrage de référence la définition de ce concept, les différentes applications et de très nombreux exemples.
    Découvrez comment :
    Concilier l'écologie, l'économie et l'action sociale ;
    Privilégier les circuits courts et s'ancrer dans le territoire ;
    Soutenir le développement des énergies renouvelables ;
    Valoriser le zéro déchet ;
    Favoriser l'économie circulaire au quotidien.

  • Chaque jour, l'humanité repousse les limites de la consommation. Un vertige suicidaire ?Depuis les années 1930 jusqu'à nos jours, la société de consommation et son mythe de l'abondance se sont imposés partout dans le monde. À travers trois symboles de ce phénomène - les parcs d'attractions, les centres commerciaux et les sites de commerce en ligne -, Florent Bussy analyse la déconnexion entre multiplication exponentielle des marchandises et limites des ressources de la planète, entre offre et besoins, jouissance et satiété. Alors que le monde est au bord du naufrage écologique, cette folie consumériste rappelle la cécité de l'orchestre qui continuait à jouer alors que le Titanic s'apprêtait à sombrer.

  • De nos jours, dans le Sud-Ouest. Malgré leurs caractères dissemblables, les jumelles Anne et Rose ont grandi en harmonie dans un foyer uni. Autant Anne est douce et rêveuse, autant Rose est audacieuse et vive. Elles ont vingt ans et sont étudiantes quand leurs parents meurent dans un accident de la route. Livrées à elles-mêmes, l'une et l'autre partent chacune de son côté mener sa vie. Rose se lance dans une quête effrénée de liberté et de plaisir tandis qu'Anne rencontre un compagnon et fonde une famille. En dépit des silences et des doutes, le lien entre les deux soeurs reste intact. Quand Anne comprend que Rose s'enfonce dans l'enfer de la drogue, elle entreprend de tout faire pour la sauver. Jusqu'à ce qu'elle découvre la raison de la dérive de Rose : un terrible secret, trop bien gardé... Auteur surdouée aux multiples facettes, traduite jusqu'en Russie, Marie-Bernadette Dupuy nous offre une nouvelle saga, haletante, pleine de péripéties et d'émotions, qui est aussi une extraordinaire leçon de vie et de courage.

  • Considérant les ravages du tourisme et les effets délétères de son industrie, il est généralement de bon ton d’opposer à la figure du touriste celle du voyageur, dont les intentions seraient nobles et les agissements respectueux des populations et des environnements. Or, est-il encore possible de concevoir le voyage comme mode d’être au monde et comme moyen d’aller à sa rencontre? Et d’où nous vient ce «besoin» de voyager? C’est à partir de ces questions d’ordre philosophique que Rodolphe Christin nous invite à penser le voyage, lui pour qui cette notion doit avant tout constituer «un acte de l’esprit, une expérience particulière de la pensée et du corps. Autrement dit, une certaine expérience du monde que les infrastructures touristiques mettent à mal et qu’il conviendrait cependant de sauver».

  • - Pollutions chimiques, multiplication des plastiques, destructions, surexploitation des poissons, l'océan est blessé... Tous les voyants sont au rouge !
    - Il est temps d'agir pour offrir à nos enfants un océan riche d'une vie retrouvée. Chaque geste est une goutte d'eau pure apportée à l'océan !
    - Car l'océan commence chez vous, à la maison. Même si vous habitez loin de la mer !Plongeurs depuis des décennies, Véronique et François Sarano sont témoins de la vie de l'océan et des bouleversements qu'il subit. Dans ce manifeste et à travers leur association Longitude 181, ils se font porte-voix afin de changer les choses et nous proposent ici 10 actions concrètes pour que chacun puisse agir efficacement à son échelle !Vous voulez que cela change ? Changez !

  • À la préhistoire, quand le clan des chasseurs rencontre celui des cueilleurs c'est le choc culinaire... et humoristique !Tout oppose Myr'ti et Kouënn : la première est élevée par des végétariens tandis que la famille du second ne jure que par la viande. Les enfants se retrouvent pourtant autour de leur passion commune : les animaux. Entre quiproquos, gags et subterfuges, cette nouvelle amitié sème la zizanie dans les deux clans préhistoriques. L'occasion de s'interroger sur les modes de consommation, la protection de la nature, la tolérance et, surtout... de beaucoup, beaucoup rigoler !

  • Tous les conseils pour repenser sa vie quotidienne en mode "Zéro déchet" pour les parents débutants et leur bébé !Méconnu il y a encore quelques années, le mode de vie " Zéro Déchet " prend aujourd'hui de l'ampleur dans notre société. Plus qu'une tendance, ce concept séduit les familles. Et justement, l'arrivée d'un premier enfant est souvent l'élément déclencheur.
    Le guide
    Zéro déchet en famille donnera, aux futurs et jeunes parents, des conseils bienveillants et des astuces pour apprendre à consommer différemment en famille et pour vous sentir mieux dans votre environnement quotidien :

    Bien trier pour ne pas gâcher.
    Préparer et consommer ses soins et ses produits ménagers, zéro déchet, pour votre bébé et pour vous.
    Organiser et décorer votre espace, avant et après la naissance de votre enfant, tout en se faisant plaisir.
    Faire les courses et cuisiner gourmand et sans gaspiller.
    S'habiller et habiller votre enfant, tendance et utile.
    Repenser sa vie sociale en mode " Zéro déchet " : gardes et écoles, écrans, activités avec bébé, sorties entre amis, vacances, etc. Sans oublier des témoignages de parents qui partageront, honnêtement et humainement, leur vision de cette transition écologique.

  • Conçu pour une utilisation scolaire ou personnelle, ce manuel permet d'enrichir son vocabulaire de manière ciblée et efficace.
    Il comporte près de 7 000 mots, classés et répertoriés en 26 thèmes de la vie quotidienne : travail, consommation, santé, famille, maison, arts, transports, mais aussi commentaire d'articles de journaux.
    Cette nouvelle édition, mise à jour avec de nouvelles expressions, est complétée d'un chapitre sur l'anglais de la vie sociale.

    Illustration de couverture : d'après © Getty Images / © Éditions J'ai lu

  • Engageons-nous maintenant !Depuis 2005, la France s'est engagée à diviser ses émissions de gaz à effet de serre par 4 d'ici 2050, car nous émettons au moins 4 fois plus que ce qui serait tenable. Nous savons bien qu'un Français moyen « consomme 3 planètes » si l'on suit l'approche de l'empreinte écologique.Nous avons à notre disposition une voie vers une solution juste, pacifique, humaine, possible. C'est la seule solution désirable et ce sont donc 10 actions concrètes, constructives et chiffrées que Gildas Véret nous propose pour vivre mieux avec moins !

  • Minceur

    Jean-Paul Blanc

    • First
    • 19 Mars 2020

    Les aliments qui font grossir ne sont pas toujours ceux qu'on croit ! La nouvelle édition d'un livre plébiscité par 15 000 lecteurs chaque année.Jusqu'ici vous aviez le choix pour garder la ligne : aller au supermarché avec une loupe et pister les informations sur les emballages ou vous mettre définitivement à la diète. Grâce à cette nouvelle édition entièrement actualisée, vous pouvez désormais connaître la vraie valeur calorique des aliments de consommation courante et de vos marques favorites : une noisette de beurre, un verre de Coca-Cola, un steak tartare ou un macaron Picard...
    Quel que soit votre régime, où que vous soyez (au restaurant, chez vous ou au supermarché), ce guide vous permet de comparer les marques, de contrôler votre alimentation à la calorie près et vous donne enfin la liberté de choisir.


  • Vous passeriez-vous de votre frigo ?

     

    Micro-ondes ou chauffe-biberon, passe encore, tentons éventuellement de nous passer de la télé voire de la poubelle... Mais le frigo ?!

     

    Nous sommes 99,6 % à posséder cette armoire

empty