• Edition illustrée et enrichie (illustrations originales de la collection Hetzel et dossier sur l'auteur)Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé.
    Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvi siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre !
    Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...
    En décrivant les prodigieuses aventures qui s'ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d'un art accordé à la puissance de l'imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l'oeuvre exceptionnelle du romancier.

  • Édition enrichie (Introduction, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)René Descartes peut être considéré comme celui qui a fait définitivement basculer la philosophie dans la modernité, en plaçant au principe de toute connaissance vraie le sujet pensant. Le Discours de la méthode (1637) a été le premier ouvrage publié par Descartes ; autobiographie intellectuelle et texte programme, il condense l'essentiel du message philosophique de son auteur. Descartes invite à méditer son propre parcours intellectuel, guidé par la recherche la plus radicale de la vérité. Prenant appui sur quatre règles de la méthode, il expose, après avoir réservé le cas de la morale, la découverte décisive du «Je pense, donc je suis», dont la clarté et la distinction deviennent
    critères de tout ce qui peut être connu. Il nous achemine alors vers la pensée de Dieu et de l'âme, des sciences et de leurs principes, du monde et des corps.

  • Édition enrichie (Introduction, notes, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Un mécanicien de locomotive, tourmenté par une lourde hérédité, et qui ne s'entend vraiment qu'avec sa machine... Une femme qui semble née pour faire le malheur de tous les hommes qui l'approchent... Un juge pétri de préjugés, prêt à renier la justice au profit de l'intérêt social ou politique... Tels sont les personnages de ce drame, un des plus sombres qu'ait imaginés le romancier des Rougon-Macquart.
    Vivante et précise comme un reportage, puissante comme une épopée, son évocation du monde des chemins de fer au moment de leur âge d'or va de pair avec la vision d'une humanité en proie à ses démons héréditaires et sociaux - l'alcoolisme, la misère -, et chez qui la jalousie et la convoitise charnelle portent le meurtre comme la nuée porte l'orage.
    Chez Zola, les choses surgissent égales dans leur réalité et se reflètent, élargies, jamais déformées, répugnantes ou sédui-
    santes, laides ou belles indifféremment, dans ce miroir de vérité, grossissant, mais toujours fidèle et probe, que l'écrivain porte en lui.Maupassant, Choses et autres.
    Préface, commentaires et notes de Gisèle Séginger. 

  • Edition enrichie (introduction, notes, dossier sur l'oeuvre, bibliographie)Qu'est-ce qui nous fascine dans la vie « simple et tranquille » de Gervaise Macquart ? Pourquoi le destin de cette petite blanchisseuse montée de Provence à Paris nous touche-t-il tant aujourd'hui encore ? Que nous disent les exclus du quartier de la Goutte-d'Or version Second Empire ?
    L'existence douloureuse de Gervaise est avant tout une passion où s'expriment une intense volonté de vivre, une générosité sans faille, un sens aigu de l'intimité comme de la fête. Et tant pis si, la fatalité aidant, divers «assommoirs» - un accident de travail, l'alcool, les «autres», la faim - ont finalement raison d'elle et des siens. Gervaise aura parcouru une glorieuse trajectoire dans sa déchéance même. Relisons L'Assommoir, cette «passion de Gervaise», cet étonnant chef-d'oeuvre, avec des yeux neufs. 

  • Baudelaire écrit en 1851 cette étude savante et voluptueuse sur l'alcool et le haschisch.
    Il révèle la puissance créatrice et la force destructrice, les illusions et les charmes sinistres de ces deux substances addictives, comparées comme moyens de multiplication de l'individualité.

  • Edition enrichie (présentation, notes, appendices, chronologie et biblioggraphie)Lorsque Baudelaire publie Les Paradis artificiels en 1860, l'expérience du hachisch n'a guère été pour lui qu'une curiosité passagère, quand l'opium, au contraire, accompagne depuis longtemps le traitement de ses souffrances. Le Poème du hachisch précède donc, dans les Paradis, Un mangeur d'opium, recomposition assez libre des Confessions d'un opiomane anglais de Thomas De Quincey, où Baudelaire a tenté de fondre ses « sensations personnelles avec les opinions de l'auteur original ».
    Le livre fut jugé extravagant et immoral. On aurait tort pourtant d'y lire une apologie de la drogue - et l'adjectif artificiels a sa pleine valeur de dénigrement. Car s'ils transcrivent des expériences, les Paradis touchent à la quête de l'infini : art poétique dissimulé, traité moral marqué d'anecdotes, ils sont la clef d'un monde où la volonté et la volupté entrent en concurrence pour que finalement triomphe une lumière supérieure qui refuse l'abandon trop facile à de fantasmagoriques jouissances. Et c'est le livre d'une poésie fondatrice.
    Edition de Jean-Luc Steinmetz. 

  • L'autre génie
    Zurich, 1886. Mileva Mari´c quitte sa Serbie natale et décide de braver la misogynie de l'époque pour vivre sa passion de la science. À l'Institut polytechnique, cette étrangère affublée d'une jambe boiteuse, seule femme de sa promotion, est méprisée par tous ses camarades. Tous, sauf un étudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, stigmatisé par sa religion. C'est Albert Einstein. Les deux parias tombent aussitôt amoureux. Et élaborent ensemble leur pensée scientifique. Mais y a-t-il de la place pour deux génies dans un même couple ? De drames domestiques en humiliations conjugales, Mileva apprend la dure réalité du mariage, passé les premières ferveurs de l'amour.
    Dans un récit à la première personne aux poignants accents de vérité, Marie Benedict rend hommage à l'une des femmes les plus bafouées de l'histoire du xxe siècle, dont la contribution à la théorie de la relativité a donné lieu à un virulent débat, et brosse un portrait nuancé - mais toujours documenté - de celui qui reçut à lui seul tous les honneurs.

  • Un mystérieux fantôme hante le musée du Louvre. Un gardien est assassiné, le personnel est en émoi. Le commissaire Chantecoq, aidée de sa fille, la charmante Colette, doit débrouiller cette sombre affaire, assisté par Jacques Bellegarde, un jeune et beau reporter. Ils vont tenter de découvrir qui se cache derrière Belphégor, à moins qu'il ne s'agisse véritablement d'un fantôme.

  • Comme un immense musée, mais en moins poussiéreux... et en plus amusant ! A METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

  • Avec les Nuls, la Bretagne n'a pas fini de vous suprendre !Vous êtes breton de coeur, d'origine ou d'adoption ? Vous pouvez déjà bien connaître cette région à l'identité forte, ou vous voulez la découvrir ? Alors ce livre est fait pour vous !
    D'où viennent les premiers Bretons ? Qu'est-ce que l'identité bretonne ? Quels sont les lieux à avoir vus en Bretagne, les plats à avoir goûtés ? Des mystérieuses légendes sans lesquelles la Bretagne ne serait pas la Bretagne à la langue et aux spécialités culinaires, en passant par l'Histoire de ce territoire têtu qui résista à tous les envahisseurs, jusqu'au débat sur le rattachement de la Loire-Atlantique, ce livre vous invite à un voyage inédit.
    /> Loin de la caricature et des clichés, avec
    La Bretagne pour les Nuls, la Bretagne n'aura bientôt (presque) plus de secrets pour vous !
    Dans ce livre :

    L'Histoire de la Bretagne, des origines à nos jours
    L'économie de la Bretagne
    L'identité bretonne : langue, culture, patrimoinen spécialités culinaires
    La Bretagne du nord au sud, d'est en ouest : les lieux à voir

  • Cueillez dès aujourd'huy les roses de la poésie !
    " Sous le pont Mirabeau coule la Seine ", " Heureux qui comme Ulysse ", " Mignonne allons voir si la rose "... Vous souvenez-vous de ces quelques vers appris sur le banc de l'école ? Et n'avez-vous pas envie de connaître la suite ? Jean-Joseph Julaud est là pour vous rafraîchir la mémoire et vous souffler à l'oreille les plus beaux vers de la poésie française !Prenez la machine à remonter le temps pour découvrir les somptueux Ronsard et Du Bellay. Sans oublier Chrétien de Troyes, La Fontaine, Corneille, Racine, Rousseau, Voltaire, Lamartine et son célèbre " Ô temps, suspends ton vol "... Laissez-vous emporter dans le XIXe siècle des romantiques en compagnie du grand Hugo qui fait boum boum... Naviguez au gré des courants du symbolisme avec Baudelaire, Verlaine et Rimbaud... Faites attention aux coups de feu ! Éluard, Aragon, Bonnefoy, Sampiero et jusqu'à Grand Corps Malade... Car la poésie n'a pas oublié de nous enchanter au XXe siècle, et continue encore de nos jours ! Découvrez ou redécouvrez plus de 500 poèmes et toutes les anecdotes qui les entourent. Bien plus qu'une anthologie, voici une véritable étude de la poésie du IXe siècle à nos jours. Vous allez même apprendre à écrire votre premier poème : les Muses ne vont plus savoir où donner de la tête !

  • Il était une fois... le 7 e art !
    Rédigé dans un style vivant et clair, cet ouvrage fait revivre l'histoire du 7e art. Cette saga pleine de vie s'appuie sur de nombreuses anecdotes. Saviez-vous que Louis Lumière a eu l'idée du du cinématographe en regardant la machine à coudre de sa mère ? Qu'Alfred Hitchcock a saisi le mécanisme du suspense après avoir été soumis à un rituel sadique lorsqu'il était élève ? Ou que les grands studios d'Hollywood ont assuré leur fortune avec autre chose que des productions de films ?
    Sous ses dehors légers et fluides, cet ouvrage traite en profondeur aussi bien des aspects artistiques que des évolutions techniques et économiques. Principalement axé sur la cinématographie américaine et française, il ne néglige pas les autres pays (expressionnisme allemand, école soviétique, néoréalisme italien, movida espagnole, cinéma asiatique...).
    Doté d'une solide structure à la fois chronologique et thématique qui embrasse plus d'un siècle d'histoire, il permettra à chacun de : -Se constituer des repères clairs et précis sur les différentes périodes et les révolutions majeures que le cinéma a déjà traversées. -Passer en revue les principaux artisans du 7e art, et mieux comprendre leurs mérites respectifs. -Connaître leurs films les plus marquants, en situant leur place et leur importance. -Mesurer l'évolution permanente et percevoir les révolutions futures qui se profilent déjà.
    Au final, le lecteur disposera de véritables clés pour établir des liens entre le passé et le présent. Il mesurera mieux tout ce que Peter Jackson doit à Georges Méliès, Quentin Tarantino à Jean-Luc Godard et Harry Potter à Fantômas.
    Inclut 60 illustrations couleur réparties dans 2 cahiers de 16 pages.

  • Le banquet du savoir est ouvert !
    Vous avez la mémoire qui flanche ; le peu que vous saviez, vous l'avez oublié. Tests et examens vous donnent des sueurs froides, tandis qu'en société, par crainte de dire une sottise, vous restez obstinément muet, honteux, buté ? un cancre face à l'instituteur... Pourtant, érudition ne rime pas forcément avec punition : avec de bons outils, apprendre devient même un véritable plaisir. Exemples, chiffres et anecdotes à l'appui, cette nouvelle édition mise à jour et augmentée de La Culture générale pour les Nuls vous permettra d'assouvir, sans complexes ni ennui, votre appétit de connaissance sur les sujets les plus divers : l'histoire et la géographie, les arts et la littérature, les sciences, la technique et la vie quotidienne, le sport, les loisirs et les divertissements, ou encore la religion, la philosophie et la société. Prenez place : le banquet du savoir est ouvert ! Découvrez comment : o Expliquer la naissance de l'Univers o Retenir les événements clés de l'Histoire o Comprendre les chefs-d'oeuvre de la littérature o Revivre les grands exploits sportifs o Entrer dans le monde de la technique o Déchiffrer les mystères des religions

  • Pour en présenter les développements récents, il couvre aussi bien les questions relevant de la philosophie générale de l'activité scientifique (qu'est-ce qu'une explication scientifique ? l'unité des sciences est-elle un mythe ou un idéal ?...) que celles portant sur l'épistémologie des sciences particulières (de quoi les mathématiques sont-elles l'étude ? l'économie est-elle une science empirique comme les autres ?...). Ce précis constitue, pour les étudiants de Licence 3 et de Master en philosophie et en sciences, un support d'approfondissement de leurs cours mais aussi de préparation aux épreuves d'épistémologie des CAPES scientifiques. Il sera également utile aux doctorants et aux chercheurs confirmés qui souhaitent élargir ou actualiser leur savoir dans ce domaine.

  • Tremblements de terre, tsunamis, éruptions volcaniques : ces dernières années, l'ampleur de certaines catastrophes naturelles et leurs conséquences dramatiques nous ont rappelé la puissance des phénomènes terrestres et, par-là même, la nécessité de la recherche scientifique pour documenter, modéliser et mieux comprendre la dynamique du Globe, afin de pouvoir mieux les anticiper. Pendant des années, la tectonique des plaques a occupé une place centrale en géophysique interne. Toutefois, depuis vingt ans, l'étude de l'intérieur de la Terre a subi une véritable révolution, notamment grâce au développement de techniques toujours plus performantes de tomographie sismique et à la puissance de calcul rendue possible par l'informatique. La connaissance de la structure et de la dynamique interne de la Terre se situe au carrefour d'un certain nombre de sciences comme la physique, l'astronomie, la géodésie, la géologie, la géodynamique ou encore la géochimie.

  • Matière et lumière sont intimement liées dans notre modélisation du monde physique. De l'élaboration de la théorie quantique à l'invention du laser, l'interaction entre atomes et rayonnement a joué un rôle central dans le développement de la science et de la technologie d'aujourd'hui. La maîtrise de cette interaction permet désormais d'atteindre les plus basses températures jamais mesurées. Le refroidissement de gaz d'atomes par la lumière d'un laser conduit à une « matière quantique » aux propriétés radicalement différentes des fluides ordinaires. Ces atomes froids sont à la base d'une nouvelle métrologie du temps et de l'espace, qui trouve des applications dans des domaines aussi divers que la navigation, les télécommunications ou encore la géophysique.Ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé de physique, Jean Dalibard travaille au laboratoire Kastler Brossel de l'École normale supérieure. Il est membre de l'Académie des sciences et, depuis 2012, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Atomes et rayonnement.

  • Fondée par Claude Bernard au XIXe siècle, la médecine expérimentale a orienté de façon décisive la recherche médicale et surtout la biologie moderne. C'est grâce à elle qu'a été mis en relief, entre autres, le rôle du système immunitaire, c'est-à-dire des moyens de défense développés par l'organisme contre les microbes. Situés au croisement de la génétique, de l'immunologie et de la pédiatrie, les travaux d'Alain Fischer consistent à identifier les bases génétiques et moléculaires de maladies rares, les déficits immunitaires héréditaires (DIH), provoquant une vulnérabilité infectieuse, des maladies auto-inflammatoires, auto-immunes et parfois des cancers.
    Alain Fischer est médecin, professeur d'immunologie pédiatrique et chercheur en biologie. Il dirige depuis 2011 l'Institut Imagine de l'hôpital Necker - Enfants malades. Membre de l'Académie des sciences et de l'Académie nationale de médecine, il a reçu le Grand Prix de l'Inserm en 2008. Il est depuis juillet 2013 professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Médecine expérimentale.

  • Après des décennies d'études descriptives, la biologie du cancer vit une véritable révolution : les approches génétiques ont permis d'identifier beaucoup des dérégulations cellulaires susceptibles d'entraîner des tumeurs. Un traitement combinant arsenic et acide rétinoïque cible la protéine responsable de la leucémie promyélocytaire. Ce traitement, qui a permis de guérir la quasi-totalité des patients, suscite l'espoir que la compréhension intime des mécanismes de la cancérogénèse puisse bientôt déboucher sur de nouvelles approches thérapeutiques transposables à d'autres cancers.
     Ancien interne des Hôpitaux de Paris, docteur en médecine et docteur ès sciences, Hugues de Thé est chef du service de biochimie/biologie moléculaire de l'hôpital Saint-Louis, directeur de l'UMR « Pathologie et virologie moléculaire » et professeur de biologie moléculaire à l'université Paris-Diderot. Membre de l'Académie des sciences depuis 2011, il a été nommé professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Oncologie cellulaire et moléculaire, en mars 2014. 

  • pgt;Un fabuleux trésor qui disparaît ; un ordre religieux accusé d'hérésie et de spéculation financière... Le 13 octobre 1307, une opération policière sans précédent est lancée par le roi de France Philippe le Bel contre l'ordre des Templiers. br /gt; br /gt; /pgt;
    Comment expliquer cette brutale décision d'anéantir les anciens et valeureux héros des croisades ? Que leur reproche exactement le roi? D'avoir installé un Etat dans l'Etat ? D'être plus riches que le roi lui-même ? D'être des hérétiques ? Les accusations de dépravation et de sacrilège soutenues contre les membres de l'ordre et les aveux - obtenus sous la torture - vont dans ce sens. Qui étaient réellement les " pauvres chevaliers du Christ " qui, après des débuts humbles en Terre sainte, connaîtront la fortune et la gloire avant de périr sur le bûcher ? Qu'est devenu le trésor des Templiers ? Mais en fait, ce trésor a-t-il vraiment existé ?

  • " De la merde dans un bas de soie " disait de lui Napoléon. Mais la formule fait oublier les services indiscutables que ce corrompu de génie rendit à la France. Talleyrand trahissait-il les hommes pour pouvoir rester fidèle à son pays ?
    Au congrès de Vienne, les quatre alliés, la Prusse, la Russie, l'Autriche et l'Angleterre se réunissent pour reconstruire l'Europe. Napoléon est vaincu et n'a rien à revendiquer. Et cependant, Talleyrand parvient, à force de cynisme et d'habileté diplomatique, à faire imposer ses vues à ses anciens adversaires et à disloquer la coalition alliée. Talleyrand a commencé sa vie politique en 1789 aux états généraux. Grâce à son absence de scrupules - son réalisme ? - il survit à tous les régimes : la Législative, le Directoire, le Consulat, l'Empire, Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe... Ses revirements étaient-ils des trahisons ou une façon de toujours et encore servir la France ?

  • Voyage au pays des merveilles.
    Ce livre offre un panorama d'ensemble des grandes civilisations du monde :
    - le Proche et le Moyen-Orient : la Mésopotamie, l'Égypte et le monde hébreu
    - l'Asie Mineure et l'Extrême-Orient : la Perse, l'Inde, la Chine et le Japon
    - le bassin méditerranéen : la Grèce, Rome et les Etrusques
    - les " barbares " venus du nord et de l'est : les Celtes, les Germains, les Vikings et les Huns
    - les civilisations amérindiennes : les Mayas, les Aztèques et les Incas
    D'autres mondes prestigieux, injustement oubliés, complètent ce parcours, comme le continent africain, les tribus indiennes d'Amérique du Nord, les Aborigènes d'Australie et les nomades du désert. Enfin, les habitués de la collection " Pour les Nuls " retrouveront dans la traditionnelle " partie des dix " dix grandes reines, dix rites funéraires et dix textes sacrés.
    Pour chaque civilisation présentée, sont évoqués les grandes étapes de l'histoire, les principaux sites et monuments, les grands personnages, les religions, mythes et légendes, pour finir par ce que nous leur devons. Il sera ainsi facile d'accéder à une information particulière, par exemple les dieux égyptiens ou l'art maya, et de comparer toutes ces civilisations thème par thème, point par point.

  • Les mathématiques sont la seule discipline qu'on se vante de n'avoir jamais comprise. Mais ces vantardises ne sont pas éternelles, et vient le jour où les regrets prennent le dessus.
    Jeunes frères, enfants ou petits enfants à aider, déclaration de revenus à remplir, emprunts, placements, achat d'une moquette ou de la quantité exacte de peinture, les occasions sont innombrables d'utiliser les mathématiques " élémentaires ", disons du niveau du collège ou des classes de seconde. C'est ce champ là que nous vous proposons d'explorer d'une manière non scolaire, mêlant quelques éléments d'histoire des sciences, de nombreuses applications concrètes. Nous irons sur les traces des Mésopotamiens et des anciens Egyptiens mesurer les champs et le mouvement des étoiles, nous chercherons verrons comment un gâteau peut se découper et d'où vient la beauté de certaines figures. Nous admirerons le cercle et ce célèbre nombre p qui n'a pas, au XXIe siècle, livré tous ses mystères. Quant aux théorèmes qui paraissent si abstraits à certains de nos collégiens, les Thalès, les Pythagore, nous explorerons leur richesse et leurs conséquences. Nous explorerons ensuite les nombres entiers, indispensables aux puces de nos cartes bancaires. Pour des fractions, pour des nombres incommensurables, pour des nombres négatifs, nous verrons que des hommes se sont déchirés. Nous approcherons aussi la statistique, celles de nos journaux et de nos gouvernants, science (ou art ?) des dénombrements. Enfin, avec les premiers éléments de l'analyse, nous nous demanderons par exemple ce qui se passe lorsqu'une force irrésistible se heurte à un obstacle insurmontable, et ce afin que vous ne confessiez plus votre " nullité " !

  • Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps.
    C'est en 1910 à Harvard que William Sidis donne sa première conférence devant un parterre composé de quelques-uns des professeurs et chercheurs américains les plus éminents. Alors âgé de 11 ans, il est déjà étudiant de cette prestigieuse université. Le lendemain, tous les journaux titrent sur le " phénomène " Sidis : lecture du New York Times à 18 mois, maîtrise du latin et du grec - qu'il a appris seul - à 3 ans, rédaction d'ouvrages de grammaire, d'astronomie et d'anatomie à 8 ans, âge auquel il avait même déjà inventé une langue, le Vendergood. D'aucuns prédisent qu'il sera le prochain Newton ou Euclide. Alors pourquoi l'histoire n'a-t-elle pas retenu le nom de Sidis ? Qu'est-il arrivé à cet enfant prodige que ses parents n'ont cessé de pousser ?

empty