Les Editions de Londres

  • Le "Voyage au centre de la terre" est pour certains le plus grand roman de Jules Verne. Les Editions de Londres sont plutôt de cet avis, mais surtout elles n'oublient pas que le « Voyage... » fait partie des vingt-sept ouvrages de la bibliothèque du Docteur Faustroll de Jarry. C'est vrai que dans le « Voyage... », tout y est : style impeccable, poésie, intrigue serrée, personnages fouillés, mythe de l'engloutissement, du retour aux origines, narration au découpage presque cinématographique, trouvailles, rebondissements, retournements, et chute inattendue. Ce qui commence avec un vieux manuscrit trouvé à Hambourg, contenant un document en caractères runiques, continue avec le secret d'un alchimiste Islandais, un volcan, un voyage souterrain de milliers de kilomètres, des grottes de cristal, forêts de champignons géants, animaux préhistoriques combattant dans une mer intérieure de la taille d'un océan, et se termine dans une apothéose à l'italienne. Voilà, un chef d'oeuvre.

  • La «Bête humaine» est un roman d'Emile Zola publié en 1890. Dix-septième roman des Rougon-Macquart, Zola est à cette époque au sommet de son art et de sa gloire. On sous-estime souvent à quel point La Bête humaine se distingue du reste de son oeuvre, à quel point c'est une oeuvre à part. En effet, pour une fois, les personnages ne sont pas les véhicules d'une critique sociale, ils ont une vie propre derrière laquelle la société n'apparaît qu'en toile de fond, ils sont poussés par des instincts animaux, sensuels, meurtriers qui dominent et expliquent leurs actes. Par bien des traits La Bête humaine est probablement le premier roman noir ?

  • "L'Assommoir" est un roman d'Emile Zola écrit en 1876. C'est le septième volume des Rougon-Macquart, et le plus célèbre des romans de Zola avec « Germinal ». Ici, l'auteur, en peignant la condition ouvrière, atteint les sommets du mélodrame et de la tragédie personnelle. L'assommoir, c'est l'alambic qui trône dans l'estaminet où les ouvriers et leurs compagnes viennent trouver le réconfort de l'ivresse. L'Asommoir, c'est l'histoire de Gervaise, la description méthodique de sa déchéance terminale, sans espoir, c'est avant tout le roman de la condition ouvrière. L'Assommoir fonde la réputation de Zola d'auteur réaliste et naturaliste.

  • "Belphégor" est un roman d'Arthur Bernède paru en 1927 à l'origine comme un cinéroman. L'intrigue tient en quelques mots : « Il y a un fantôme au Louvre ! ». Si le romancier populaire Arthur Bernède a souvent manqué du respect des critiques littéraires, de son époque, et de la nôtre, l'adaptation télévisée de Claude Barma en 1965 en a fait un des plus grands phénomènes de la télévision française. "Belphégor" est un chef d'oeuvre du Pulp français : personnages multiples et stéréotypés, écriture efficace, multiples rebondissements, fond d'ésotérisme, jeu avec l'Au-delà, mais surtout une formidable histoire, qui fait rêver et dépasse un cadre purement littéraire pour s'épanouir avec bonheur sur le celluloïd.

  • "Chez les fous" est un reportage d'Albert Londres au coeur de l'institution psychiatrique française. De retour du Bagne, Londres éprouve d'abord des difficultés à pénétrer l'enceinte des asiles d'aliénés. Mais, une fois dans la place, le récit qu'il nous en fait est poignant, terrible, révoltant. Comme toujours, il déchaînera la colère des administrations dont le rôle est le maintien des statu quo. En refermant ce livre, on reste pantois ; pourtant, la façon dont les « fous » étaient considérés et traités par la société en 1925, a-t-elle beaucoup changé ?

  • Timée

    Platon

    Le Timée est un dialogue de Platon qui, avec le Critias, évoque le mythe de l'Atlantide. N'en déplaise à Corto Maltese, Timée, c'est aussi bien plus que ça : c'est probablement la première tentative d'élaboration scientifique d'une cosmogonie ; les quatre protagonistes, Socrate, Critias, Hermocrate et Timée y traitent de tout : genèse, religion, physique, biologie, mathématiques... Y trouve t-on, cinq siècles avant les tentatives gnostiques de fusion de la pensée platonicienne avec le christianisme primitif, les prémices du monothéisme de Platon ? Les Editions de Londres vous offrent leur point de vue dans la préface. Timée n'est pas le dialogue le plus simple, mais c'est un des textes incontournables de notre culture.

empty