• L'une et l'autre

    Collectif

    Ces romancières ont une oeuvre, un lectorat fidèle et sont estimées des libraires. Elles sont habitées par la passion des mots et ont chacune une voix puissante et singulière. Elles ont choisi des auteures qui leur sont proches, et racontent ces vies de femmes habitées par la création.
    En creux, on devine à travers ces héroïnes un peu d'elles-mêmes et beaucoup des femmes en général, leur rapport à liberté, le choix d'avoir des enfants, l'amour. Collectif littéraire, L'une et l'autre est aussi un livre sur les femmes d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

  • Un jour de juin 1999, peu avant la fin des classes, Maureen, 10 ans, bat un garçon jusqu'à le rendre sourd. Tara sait alors que l'événement marque le début officiel de son amitié avec la jeune fille, et que cette scène exaltante est annonciatrice d'un été palpitant.
    Vingt ans plus tard, les deux amies ont perdu contact. Maureen est quelque part à San Francisco ; Tara, désormais enseignante au secondaire, revient vivre chez ses parents à Salaberry, petite ville de banlieue - seulement pour la durée d'un contrat de remplacement, se promet-elle.
    Bien vite, il devient indispensable pour Tara de retrouver Maureen. À peine est-elle revenue que l'immuabilité du quartier de son enfance l'étouffe déjà. Seuls les souvenirs de moments passés avec Maureen, au magnétisme envoûtant, lui apportent du réconfort. Mais où est-elle tandis que la banlieue use sans pitié de son emprise et reconduit les histoires de violence avec une force sûre et implacable ?

  • Grâce à Maurice Agulhon, la symbolique a son histoire, tout comme l'histoire a sa traduction symbolique. Maurice Agulhon a prouvé en trois livres magistraux sur l'imagerie et la symbolique républicaines de 1789 à nos jours, Marianne au combat (1979), Marianne au pouvoir (1989), et enfin en 2001 Les Métamorphoses de Marianne, que l'image symbole de la figure féminine, avec ou sans bonnet phrygien, avec ou sans le nom de Marianne, fait partie de l'histoire générale de la République en France. Cet ouvrage collectif construit en dialogue avec des spécialistes d'histoire politique, des historiens d'art et des spécialistes des symboles dans d'autres temps et d'autres espaces prolonge et interroge la quête de l'historien sur les relations entre images mentales et images figurées qui migrent d'une nation à une autre et connaissent des mutations de sens au coeur des transferts culturels. L'histoire du « genre » permet de re-visiter l'histoire physique et sexuée des allégories féminines et masculines. Dans notre monde de plus en plus éclaté et divers, où les images sont à la fois plus nombreuses et plus banalisées, quelle place reste-t-il aux symboles politiques et nationaux, entre art, folklore, idéologie, caricature et publicité? Est-on passé du temps de l'idéologique à celui du médiatique? Le contraste entre les symboles optimistes choisis par Le Douanier Rousseau en 1907 et le pessimisme engendré par la « starisation » des dernières années nous éclaire sur l'évolution de notre société politique et de ses cultures.

  • Évangéline la catholique, héroïne de la déportation acadienne ; Marianne l'anticléricale, issue d'une famille protestante, héroïne de la Révolution française... Durant les années 1730, la France continue à persécuter les protestants, alors que l'Acadie de la Nouvelle-Écosse vit l'apogée de son développement. À la faveur de l'exil de plusieurs familles huguenotes protestantes vers l'Amérique, Marianne rencontre Évangéline, elles grandissent ensemble et vivent la déportation acadienne. La rencontre avec Mary, l'Amérindienne, durant l'exode des Acadiens, viendra sceller, autour d'un indicible mystère, une amitié profonde et une lutte contre la colonisation en marche... Évangéline, Marianne et Mary, figures féminines révoltées et combatives, véritables icônes transnationales. Évangéline, Marianne, symboles des destins acadiens, français et amérindiens, pionnières hors du commun, sont au coeur du récit d'une page bouleversante de l'histoire franco-canadienne. Avec cet ouvrage, Guy Rousset nous offre un roman historique précis et extrêmement documenté, aussi épique que passionnant, qui nous fait revivre les drames d'un peuple déraciné et nous plonge dans un monde en pleine ébullition.

empty