Scolaire

  • Préparation à l'agrégation session 2014 - Lettres classiques externe.
    Version numérique des oeuvres au programme, d'après les recommandations du Ministère de l'Education Nationale.
    Ernest Langlois - Couronnement de Louis
    Etienne Jodelle - Didon se sacrifiant
    Tristan l'Hermite - Le page disgracié
    Montesquieu - Lettres persanes
    Stendhal - Le Rouge et le Noir
    Cet ensemble de textes, réunis pour la première fois dans un seul et même document numérique epub, a pour objectif de fournir une documentation pratique et maniable dans le cadre de la préparation à l'agrégation. Il n'a pas vocation à remplacer les éditions imprimées, mais prétend offrir un nouvel instrument de travail sur ordinateurs, tablettes ou liseuses, au choix du candidat à l'agrégation.

  • Mr. Vigil.






    3/4

    Monsieur, je ne sais pas si vous comprenez ce que vous êtes en train de me dire ! Tandis que cela fait des ans que la Libye est décimée, que tant des familles et des tribus sont condamnées dans un désespoir innomé, et durant ces ans, nous ne cessons de pratiquer des insomnies forcées, travaillant comme des esclaves antiques, nous privons de l'affectation de nos femmes et enfants, tous ces sacrifices pour redonner aux libyens leur bonheur que nous leur avons ravi de gré et de force, à cause de notre égotisme ensorcelé et de notre manque d'amour sincère à l'égard de nos propres semblables. D'ailleurs, qui vous a dit que notre actuel véritable ennemi, c'est le Coronavirus ? Eh beuh, ça, c'est de la poudre de perlimpinpin que les individus mal intentionné se délibèrent de vous mettre dans les yeux...Le Coronavirus n'est pas notre véritable ennemi, ce potentiel ennemi se trouve ailleurs. Vous me comprenez monsieur, notre véritable ennemi se trouve ailleurs, ce n'est pas le Coronavirus...

  • Le Barbu, homme entre deux âges, travaille dans l'écologie : il ramasse les canettes en aluminium dans les parcs de Porto alegre. Il s'y promène avec nonchalance depuis des années, les mains posées sur sa longue barbe, jusqu'au jour où il rencontre...
    L'existence bouleversée de notre héros va refléter, en filigrane, les errances de la société brésilienne.


  • Avec comme fil conducteur un ensemble d'élèves et Renée, leur professeur de mathématiques, ce roman atypique raconte une année scolaire en un ensemble de petites saynètes, réalistes, certes, mais qui comportent une touche de fantastique, surtout en ce qui concerne l'ascenseur du Collège de Rimouski, où il semble se passer des choses étranges.


    Parfois un beau rêve, parfois une horreur sans nom, chacun y vit sa propre aventure, traumatisant plus ou moins tous ceux qui ont l'idée saugrenue de s'en servir. Et toujours ils arrivent en retard pour leur cours de mathématiques, ce qui exaspère Renée au plus haut point. Autour de ces péripéties ascenseuresques, un retour aux sources, des réunions, des partys , des examens, tout ce qui tourne autour de la vie scolaire d'adolescents entre 17 et 20 ans et de leur professeur.

    Ce Conte d'ascenseur se lit avec plaisir, un peu comme on mange une glace... même si c'est glacé ou glacée d'effroi qu'on en ressortira, parfois, avec cet ascenseur qui traumatise chacune des personnes qui ont la mauvaise idée d'y pénétrer...


    Née dans la région de Montréal, l'adolescence de Marie-Andrée Mongeau a été façonnée par le Collège de l'Assomption, ses professeurs, ainsi que ses confrères et consoeurs de classe (qui la qualifiaient de « spéciale »). Puis, l'appel du large se fit sentir et elle déménagea à Rimouski pour faire ses études à l'Institut maritime du Québec, en mécanique de marine. Tant qu'à être « spéciale »... Elle a navigué de nombreuses années, avec délectation, sans jamais avoir regretté son choix de carrière. Embauchée par la suite comme enseignante, toujours à l'Institut maritime, elle a pu partager sa passion, tout en continuant à naviguer entre deux sessions de cours. Et toujours, son petit carnet d'écriture l'a accompagnée. Après avoir fait plusieurs séjours prolongés en France, elle s'est établie « définitivement » dans la campagne profonde sise à cheval entre la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Elle y est, elle y reste. Avec délectation.


    Conte d'ascenseur est son premier roman.

    Deux extraits emblématiques sont à lire sur le site de l'éditeur, en suivant ce lien.




  • Le Roi cornu (mille ans avant Manesh), est une novella seulement parue dans une anthologie et ici présentée dans une version inédite légèrement allongée et revue ; un épisode secondaires du cycle des Sentiers des Astres

empty