Mon Petit Editeur

  • Un récit où les failles intimes de l'être font apparaître en filigrane dans le vécu de chaque personnage l'empreinte, la trace laissée par la violence terriblement banale des liens affectifs et amoureux, lorsqu'il est question d'affronter sans détour le visage de son irrémédiable solitude... Manipulateur, cynique et désabusé, Franck s'est en effet longtemps joué des autres sans jamais chercher à se remettre en cause lui-même. Mais la faille est là. En se découvrant elle finit par révéler aussi peu à peu celle de tous ceux qui l'entourent. Invisible à la surface, une sorte de vortex se met à remuer profondément les âmes de Philippe, de Gina et d'Anya, faisant éclater dans leurs replis intimes chacune de ces solitudes pour en extraire une forme de vérité... Le vortex est un tourbillon creux qui se produit dans un fluide en écoulement. C'est le principe même du cyclone. Un mouvement physique violent qui se déclenche à la seconde, comme le moindre événement peut lui aussi venir perturber le cours stable de l'écoulement du Temps. Mais il peut être aussi la décision que chacun de nous doit prendre pour bouleverser le cours des choses ou au contraire rétablir l'ordre dans le désordre. Comme s'il n'y avait jamais en rien ni début ni fin mais seulement un principe d'harmonie vers lequel le fait de tendre demeure le seul but raisonnable et ultime.

  • Je ne me retournerai pas. Je ne veux pas les voir. Ni la mienne ni celle des autres. Nos ombres sont les rêves déçus de notre passé et nous sommes les ombres de nos rêves à venir. Il ne sert alors à rien de mettre nos espoirs en lumière. Ils disparaissent. (La peur des ombres). // Envol en triolet // Si je survis jusqu'à ma mort, Je ne veux vivre qu'avec vous. Vos bras, j'en rêverai encore Si je survis jusqu'à ma mort. Et si nos âmes quittent nos corps J'espère un voyage un peu fou. Si je survis jusqu'à ma mort, Je ne veux vivre qu'avec vous. Ars longa, vita brevis (Extrait de Prémisse cuitee)

  • Elle n'aimait pas le silence. Il avait un côté inquiétant et oppressant. Allongée sur son lit, elle aimait s'y lover les jours de vacances et week-ends pour les grasses matinées. De plus, les baldaquins rendaient les choses beaucoup plus féeriques. Telle une princesse déchue, elle aimait particulièrement s'y blottir afin de s'isoler, se faire la plus petite possible pour que le reste du monde puisse l'oublier. Pourtant devenir invisible lui était impossible. Mais aujourd'hui,c'était décidé, elle répondait à Raphaël ! Raphaël...

  • Un père aux abonnés absents, exilé à l'autre bout du monde, des valses amoureuses, celui ou celle qui choisit de disparaître une fois pour toutes, sauter le pas ou reculer encore et encore, faire les mauvais choix... Les rencontres que l'on fait, les gens qu'on va aimer toute sa vie, ceux qui vont nous décevoir, tout le bien et le mal qui va nous arriver, les moments de joie intense et de tristesse absolue. Venir au monde, chercher, se tromper, attendre...

  • Début du XXIe siècle, Donatien, jeune homme idéaliste et atypique en quête de bonheur, va passer quarante jours en Anjou pour des raisons professionnelles. Là, la Destinée mettra sur sa route deux jeunes femmes au charme physique quasi identique, mais aux antipodes l'une de l'autre : Ève, totalement libérée, séductrice, adepte d'un hédonisme raffiné, puis Marie, d'une égale beauté, mais vertueuse et toute en retenue... Il lui faudra donc faire un choix décisif entre ces deux êtres en fonction de sa propre conception de l'existence...

  • "- Où est ma fille ? Dites-moi où est mon enfant, je vous en supplie... implora Denise, mais son agresseur resta de marbre. L'inconnu avait déposé délicatement Loïs sur un matelas. La petite fille eut juste le temps d'apercevoir d'autres lits avant que la lourde porte se referme sur elle. Au matin elle fut réveillée par une petite main qui caressait sa joue. - Je m'appelle Cristal et voici Simon, comment tu t'appelles ? - Loïs. - Cette enfant est un ange. Elle est si belle, paraît si pure avec ses boucles blondes, sa peau de porcelaine et ses yeux si bleus. - Elle vaut bien un petit supplément, dit l'inconnu en tendant la main vers son interlocuteur. Elle n'est arrivée qu'hier soir. Personne n'y a encore touché. - Alors elle a encore plus de valeur, dit-il en sortant quelques billets qu'il glissa dans la poche de la chemise de l'inconnu."

  • Un avion en détresse, un orage de fin du monde qui l'emmène au crash au coeur d'une région montagneuse et désertique au centre du Kenya. De toutes les personnes à bord, elles sont deux à survivre au chaos effroyable de l'accident : Mylêna Milan et Julien Levernois. Deux inconnus qui se retrouvent agrippés l'un à l'autre et qui, en l'absence de secours rapides, vont s'épauler et partir à l'aventure pour sauver leur vie. C'est ainsi que débute leur histoire... Une histoire dont la prolongation les conduit dans une maison perdue aux fins fonds d'une campagne française. Ils espéraient pour la circonstance, passer une soirée plaisante ; malheureusement, très vite tout a dérapé. Au petit matin, Levernois groggy a tout oublié, ou presque, des évènements du début de nuit ; Mylêna quant à elle, n'est plus dans la demeure... Tenace, acharné, inébranlable malgré les difficultés et menaces dont il est l'objet, Julien Levernois s'obstinera à démêler les fils d'une énigme oppressante ; il ira jusqu'au bout, là où il a rendez-vous avec son destin...

  • A travers sept histoires poétiques et ludiques, ce recueil aborde des thèmes essentiels. Il nous guide dans notre vie quotidienne, nous aide à faire des choix et nous fait découvrir le potentiel qui sommeille en nous. Ce recueil de contes est destiné aussi bien aux enfants qu'aux adultes. Adressés aux enfants, ces contes les accompagnent dans les étapes présentes et futures de leur vie. Adressés aux adultes, ils délivrent des messages de développement personnel. Ils leur permettent également de recontacter l'enfant qu'ils étaient pour mieux vivre ce qu'ils sont aujourd'hui. Chaque conte plonge le lecteur ou l'auditeur dans des atmosphères et des ambiances différentes permettant une résonance en chacun d'entre nous. Ces contes sont autant de passerelles vers notre monde intérieur ou plus simplement, un moment de plaisir. En famille, entre amis ou seul, ces contes sont à découvrir et à redécouvrir.

  • L'été deux-mille douze tirait doucement à sa fin. Août venait de s'effacer sous la pluie et de céder la place à septembre. Depuis les premiers jours du neuvième mois de l'année, Bruxelles semblait avoir opté pour un chapeau bleu foncé et ne daignait plus s'en séparer. La capitale belge paraissait également bien décidée à séquestrer le soleil en son ciel. Le jaune étincelant de l'astre solaire redonnait joie et énergie à ses rues et à ses jardins. Les rires fusaient de toutes parts sur les terrasses tels des feux d'artifice sonores, renvoyant aux oubliettes les soirées ternes et pluvieuses des journées précédentes. Laura passa la tête à travers la fenêtre grande ouverte du salon. Une brise légère faisait valser la robe verte des grands arbres sur la Place du Châtelain. Le marché battait son plein et le parvis était noir de monde comme tous les mercredis de beau temps. Ses amies Solène, Charlotte et Natasha n'allaient plus tarder à arriver ! "Au-delà des Dunes" est un roman initiatique. Un regard positif et poétique sur la vie. C'est une ode à la joie et au bonheur.

  • Ailleurs

    Cecile Cadilhac

    « Saint-Georges-de-l'Oyapock. C'est là que je serai dans quelques jours. C'est dans cette petite ville de Guyane française que je vais enseigner dans une école primaire pendant un an. Je n'ai jamais mis les pieds en Guyane, je ne suis pas enseignante. Mais qu'est-ce qui me prend, à quarante ans, de me lancer dans une aventure qui semble s'apparenter à une galère? J'ai ici, en Normandie, un travail, un conjoint, une vie stable, des loisirs, des amis... » Avec humour et sensibilité, l'auteure vous fait partager mois après mois son aventure guyanaise à travers des récits pittoresques. Laissez-vous porter par ses péripéties au fil de l'Oyapock...

  • Retrouvailles

    Martine Gasnier

    L'auteur nous offre dans ce recueil de vingt nouvelles, où le sentiment amoureux sert de fil conducteur, des portraits d'amants qui acquièrent une dimension de héros romantiques. Le style de l'écriture, qui s'inscrit dans la plus pure tradition classique et n'est pas sans rappeler quelques noms illustres, participe pour beaucoup au plaisir de la lecture. Décrits par touches quasi impressionnistes, les êtres qui peuplent ces pages nous invitent à les rejoindre dans leur intimité où l'amour devient ce rêve qui donne sens à la vie. « Il monte de la terre une odeur annonciatrice d'orage dont je me délecte. La lune est évidente comme un dessin d'enfant et sa clarté invite à la plus délicieuse des promenades nocturnes. Nous nous égarerons, si vous le voulez bien, dans le labyrinthe du jardin avant de rejoindre le chemin qui conduit à la mer. Je vous demande de rester près de moi le temps que durera ce voyage initiatique et de m'écouter. Après, et seulement après, vous déciderez entre vos chimères et ma gourmandise. »

  • La mort aurait dû être un état de calme. Aurait pu être. Mais alors que le monde s'ouvre à nouveau à leurs yeux qu'ils pensaient à jamais clos, les tempêtes hurlent. Les hommes se déchirent. Les terres de paix des larges royaumes du centre se fissurent. Les hommes rugissent. L'équilibre des frontières de tous les mondes se fait fébrile. Et hommes comme bêtes en pâlissent. Aucune des choses mises en route ne pourra être arrêtée. Tous le savent. Qu'ils soient humains, elfes, dieux ou créatures magiques, sensibles, taciturnes, amoureux, ou blessés. Et lancés dans une quête effrénée aux quatre coins de ce large monde, tous savent qu'ils devront livrer batailles, à l'extérieur comme à l'intérieur d'eux-mêmes afin de protéger ce qu'ils chérissent.

  • Quand on s'est fait gentiment viré de la Poule pour un « regrettable incident de parcours », que faire ? Gardien de jour dans un bar de nuit ou videur de chiottes au supermarché ? L'ancien commissaire qui m'avait à la bonne m'a trouvé un boulot d'intérimaire de guet. J'assure des planques pour des poulets surbookés. Du moins, c'était ce que je croyais jusqu'au jour où on découvre un dentiste sur le carreau, une nympho argentine qui sonne faux, de prétendus espions d'arrière-Piscine, une poulette à galons, des assimilés jumeaux à-moitié morts et reconstitués, de faux terroristes etc. Mais pas de raton laveur. Je te dis ça comme je l'ai vu, en observateur débordé (donc objectif), embarqué dans ce mic-mac où « plus menteur que moi, tu crèves ». On parle même secret d'État, intérêts supérieurs de la Nation, alerte sur le pas de tir d'Ariane, tout ça pour une arnaque de la mauvaise herbe. Heureusement que les poulets du coin, en bon fonctionnaires, veillaient au grain et ont fini par montrer les dents. Autrement, on y passait tous pour pertes et profits !

  • Bienvenue dans la seule et unique boutique d'éléphants au monde ! Que vous soyez porcelaine ou céramique elle est pour vous, n'ayez crainte, vous en ressortirez à peine ébréchés ! Entrez, entrez et découvrez les histoires qu'on y raconte !

  • Parcours de vie

    Marc Loy

    Enfant, j'étais solitaire et contemplatif. J'ai mis mes rêves sur des toiles, car j'ai commencé par la peinture. Puis j'ai été profondément attiré par les couleurs et la musique de la poésie. J'aime écrire de petits contes poétiques, de brefs instants... des petits parcours.

  • Souvent pour m'endormir, j'imagine un rêve, toujours le même. Hélas, il ne se termine jamais puisque je m'endors avant la fin. Un jour, j'ai eu envie de connaître cette fin, et c'est ainsi qu'est né "Le Chapeau". Cet ouvrage est une histoire d'amour qui traverse les siècles. Le style sensible, poétique et mystérieux vous transportera vers un univers imaginaire, qui met en opposition un romantisme lyrique avec un quotidien terne mais teinté d'humour. L'intrigue accaparante vous permettra de vous évader vers d'autres horizons, réels ou non...

  • Pas facile d'accepter notre impuissance face au temps qui passe ! À trente ans passés, et malgré la pleine force de l'âge, Michaël Rodet constate avec nostalgie qu'il n'a pas vu toutes ces années lui filer entre les doigts. Dans sa cavalcade, la vie donne l'impulsion, provoque l'émotion et fournit à l'auteur une source d'inspiration sans limites. Derrière une apparente tranquillité, son esprit bouillonnant distille sans relâche les contrastes de la réalité et trouve dans l'écriture un moyen d'être soulagé. C'est dans un voyage poétique à travers l'enfance et cette période transitoire de l'adolescence qui nous conduit tous à devenir des adultes, qu'il invite donc le lecteur à comprendre sa vision du monde. Au fil des pages, il nous plonge alors dans son univers, nous invite à découvrir ses textes et ses poèmes qui, avec le recul, nous forcent à admettre que les choses ont changé. Ainsi va la vie et c'est ainsi que « la vie rythme les écrits ». Avec ses mots et un style bien à lui, Michaël rend ici un bel hommage à la vie, à la sienne, à la nôtre. Ce premier livre ponctué de « purges cérébrales » est à méditer sans modération. L'auteur vous propose de le rejoindre sur sa page Facebook « Michaël Rodet : au fil des mots » afin de suivre son actualité et lui faire part de vos avis.

  • La poésie n'est pas seulement une forme d'art, ou d'expression. C'est en fait une façon colorée de voir la beauté, et les travers qui nous entourent. Tout concept ou idée pour écrire découle de l'image différente que l'on se construit face à ces derniers. "Les Écorchés dans le temps" est une illustration de ce que ressent un être humain dans différentes situations de la vie. L'Écorché est quelqu'un qui renaît du passé et qui décrit à sa façon ce qu'il découvre.

  • Clémentine et Hugo s'installent dans un hameau en province. À peine arrivés, un étrange message leur est adressé : ils découvrent une patte de poulet clouée sur leur porte. Tandis qu'une série de disparitions se produit dans le village, et que la tension monte, ils sont confrontés à l'omniprésence de Gervaise, leur voisine du cru, tandis que le lieutenant Roniart mène l'enquête. Comédie en deux actes pour quatre personnages. Durée 1 h 20.

  • Le docteur Pierre Bertrand, médecin psychiatre psychothérapeute, décide d'envoyer des mails à son ami et confrère, le docteur Brice Martin, médecin généraliste. Une courte correspondance entre eux ne laisse aucun doute sur leurs intentions et sur leurs actes passés concernant leur patiente, Camille Arnaud. Comment va réagir Camille Arnaud ? Sera-t-elle sauvée en quittant ces deux médecins ? Clémentine Séverin, assistante sociale, a déjà écrit plusieurs récits et recueils de nouvelles, fondés sur des faits réels. « Relais mortels » est un roman, mais ne s'inspire-t-il pas d'une sombre réalité ?

  • « Ce reflet d'une femme fatiguée par le poids d'une vie, est-ce bien moi ? Moi que l'on appelait la belle, moi que l'on appelait la douce, moi dont les charmes étaient à ce point convoités ? Où la belle s'est-elle évaporée ? Où la douce s'est-elle dissimulée ? Où les jolis noms et compliments qui m'ont tant auréolée se sont-ils envolés ? Où est passé l'amour qui m'a tant enveloppée ? » Dans ce recueil onctueux de nouvelles, Jean-Christophe Duton nous dévoile les émois douloureux et la délicate alchimie du corps et de l'âme de six êtres brisés, figés par la fatalité.

  • Voici une histoire à dormir debout dans les placards. Cette aventure arriva au début d'un nouveau conte pour les enfants sages. Suivez Plumette et Crayonette, entrez dans ce livre pour découvrir au fil des pages, cette drôle d'histoire.

  • « La vision du monde de Pierre Célestin Mboua est porteuse d'un souffle et d'un frisson nouveau, d'une force et d'une pénétration extraordinaires. C'est la grande interpellation lancée au monde pour qu'il devienne une « terre des hommes », c'est-à-dire une biodiversité, une interculturalité et une régulation du co-développement, loin des préjugés raciaux, des guerres et des hégémonies qui relèguent l'humain au rang d'animal monstrueux et sauvage. Ce monde projeté, rêvé et vécu ne sortira pas de terre comme un champignon. Il sera l'oeuvre du poète demi-dieu, mage et héraut de son peuple. Le poète postule la suprématie de l'oeuvre d'art et de l'écriture. À travers une poésie bien travaillée à la manière d'un orfèvre, il fait de la figurativisation son principal ressort esthétique. Le jeu complexe des figures prolonge et amplifie l'appel obsédant de celui qui rêve d'une Afrique debout, marchant au rythme du monde, libre, confiante et prospère. » Jacques Fame Ndongo Écriture esthétique et mystique, la littérature de Pierre Célestin Mboua cherche un sens dans l'essence. Elle allie l'art à une pensée philosophique fondamentale : le singularisme, principe de fondation et de refondation de l'homme dans ce qu'il a d'intrinsèquement authentique, intemporel et atemporel. Contrairement à Diogène, elle promeut la recherche de l'homme en dedans et non dans le monde; en l'homme, avec le lampadaire des singularités.

  • Vanessa Germain, assistante sociale en faveur des personnels du Crous et Béatrice Legendre, sa stagiaire, s'engagent dans une correspondance assidue pour expérimenter une supervision en travail social. Très vite, l'amitié prend le pas sur la formalité, d'autant que la vie ne va guère épargner les nouvelles amies. Toutes les deux vont être atteintes d'une grave maladie. La correspondance va devenir un moyen pour surmonter l'angoisse inhérente à la maladie et pour les maintenir mutuellement dans la vie active. Cette correspondance se veut aussi être un message d'espoir, de vie.

empty