Flammarion

  • La métamorphose

    Franz Kafka

    Un beau matin, Gregor Samsa, fils d'une famille de petits-bourgeois à l'existence médiocre, se réveille changé en un coléoptère monstrueux. Face à cette transformation aussi soudaine qu'inexplicable, c'est le comportement de tout son entourage qui se métamorphose...Régi de bout en bout par une implacable logique, La Métamorphose (1915), récit cocasse et terrifiant, est le plus célèbre des textes de Kafka.

  • La guerre de Troie est terminée depuis dix ans, mais le roi Ulysse, dont la ruse a permis la victoire des Grecs, erre toujours sur les mers, loin de sa patrie, Ithaque. En son absence, le royaume est sens dessus dessous : les prétendants, qui convoitent la reine, jouent les maîtres et pillent le palais.
    Pour retrouver son épouse Pénélope et son fils Télémaque, le héros devra affronter des monstres terribles : un Cyclope mangeur d'hommes, des Sirènes au chant envoûtant, sans oublier la magicienne Circé qui sert de funestes potions à ses convives... Ulysse sortira-t-il indemne de ces épreuves? Ne perdra-t-il pas, au contact de ces êtres cruels, une part d'humanité?

    L'édition :
    Des extraits centrés sur les monstres
    Une traduction modernisée et accessible
    Textes complémentaires :
    les monstres des contes (6e)
    les héros inspirés d'Ulysse (5e)
    Culture artistique :
    représenter les monstres de L'Odyssée
    l'épopée d'Ulysse
    L'Odyssée au cinéma.

  • Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, en 1939, le champion du monde d'échecs est mis en difficulté par un inconnu lors d'une partie improvisée.
    L'homme, qui affirme ne pas s'être assis devant un échiquier depuis plus de vingt ans, confie au narrateur sa terrible histoire : rescapé de la terreur nazie en Autriche, il a été soumis pendant plusieurs mois à la torture psychologique d'un isolement total, auquel seul le jeu d'échecs, qu'il pratiquait mentalement, lui a permis d'échapper...
    Le Joueur d'échecs, que Zweig rédigea en 1941 depuis l'exil et qu'il acheva peu de temps avant de se donner la mort, est l'unique texte de fiction dans lequel il évoque frontalement le nazisme. OEuvre d'un auteur orphelin de sa patrie comme de ses idéaux, cette nouvelle est aussi une réflexion sur le destin de l'Europe et du monde - ce monde devenu, à l'heure où écrit Zweig, un grand échiquier où « plus rien n'est à sa place ».

    Illustration de couverture : Virginie Berthemet © Flammarion

  • « La créature reparut brusquement en fonçant droit sur nous. Nous comprîmes soudain que, de poursuiveurs, nous étions devenus les poursuivis et un mouvement de panique s'empara des matelots. »

    Une immense créature aquatique s'attaquant à des bateaux sème la panique dans le monde entier.
    En 1866, Pierre Aronnax, spécialiste du monde sous-marin, se joint à l'expédition qui part à sa chasse. Mais au moment où la confrontation a lieu, le professeur comprend qu'il ne s'agit pas d'un mammifère marin : il a sous les yeux un fabuleux sous-marin d'acier...

  • Arsène Lupin deviendrait-il imprudent ? Lors du cambriolage du château du comte de Gesvres, il est surpris dans sa fuite par la nièce du propriétaire, Raymonde de Saint-Véran.
    Quelques jours plus tard, la police découvre le cadavre du plus grand des voleurs !
    Isidore Beautrelet, jeune lycéen surdoué et détective amateur, refuse pourtant de croire à l'évidence... Il décide de traquer l'homme et ses secrets. Mais peut-on vraiment lutter contre Arsène Lupin ?
    L'édition consacre un groupement de textes aux figures d'enquêteurs et d'aventuriers célèbres de la littérature (Sherlock Holmes, Monsieur Lecoq, le chevalier Auguste Dupin ; le capitaine Nemo, Porthos, Long John Silver).
    Soulignant le réalisme qui caractérise le roman, un cahier photos permet d'approfondir l'univers de l'écrivain et ses sources d'inspiration. De Robert Lamoureux à Romain Duris, il présente quelques-unes des incarnations les plus connues d'Arsène Lupin à l'écran.

  • Moby Dick

    Herman Melville

    Moby Dick (1851), chef-d'oeuvre de Melville, est l'histoire d'une obsession : depuis qu'un féroce cachalot a emporté la jambe du capitaine Achab, celui-ci le poursuit sans relâche de sa haine. Ismaël, matelot embarqué à bord du baleinier Péquod, se trouve pris peu à peu dans le tourbillon de cette folle vengeance : c'est par sa voix que se fera entendre l'affrontement final de l'homme et du grand Léviathan blanc.

    Somme encyclopédique érigeant la baleine en un véritable mythe, récit hanté par l'énigme du bien et du mal, Moby Dick nous fait naviguer sur des mers interdites et accoster à des rivages inhumains. Jamais on n'épuisera la science des baleines, suggère Melville. Jamais non plus on ne viendra à bout de la fascination qu'exerce ce roman sombre et puissant.

  • « Ce tour du monde à accomplir, autrement qu'en théorie et sur le papier, dans ce minimum de temps, avec les moyens de communication actuellement en usage, ce n'était pas seulement impossible, c'était insensé ! »

    Londres, 1872. Phileas Fogg fait le pari fou qu'il accomplira le tour du monde en quatre-vingts jours. Accompagné de l'ingénieux Passepartout, le gentleman se lance dans une course contre la montre, à bord de trains, de paquebots et même à dos d'éléphant !
    De nombreux périls attendent Mr. Fogg et Passepartout dans leur incroyable périple !

    + des informations à découvrir à la fin du livre.

  • Côte d'Azur, années 1900 : la fuite d'une mère de famille avec un séducteur rencontré la veille jette le trouble parmi les résidents d'une pension cossue. Tandis que tous condamnent l'épouse infidèle, un homme prend sa défense, suscitant l'intérêt d'une Anglaise distinguée. Elle lui raconte alors les vingt-quatre heures qui ont failli faire basculer sa vie, vers 1880, à Monte- Carlo : le spectacle d'un jeune Polonais dévoré par le démon du jeu lui avait inspiré une passion charnelle
    fulgurante...
    Dans cette célèbre nouvelle mêlant réalisme balzacien, démonisme russe et théorie freudienne, Stefan Zweig explore les origines de la passion et met au jour la puissance subversive du désir physique féminin.

    Illustration : Virginie Berthemet © Flammarion

  • Avions, automobiles, saltimbanques, fées aux cheveux verts, Orphée, Merlin, tour Eiffel, émigrants en route pour l'Amérique... Alcools, recueil qui distille et décante quinze ans de création, offre un mélange grisant d'ode au progrès et d'anciennes légendes ressuscitées. Critique d'art ami des cubistes, chantre de la modernité, Apollinaire explore toutes les possibilités du vers. Mais il renoue aussi avec le lyrisme traditionnel dans des compositions simples et musicales sur l'amour, la mort, le déracinement. À travers les souffrances qui ont jalonné son existence, il retrace une initiation poétique, au terme de laquelle il pourra se dire « ivre d'avoir bu tout l'univers ».
    + Lectures analytiques ;
    + Parcours : « Modernité poétique ? » ;
    o un certain taux d'Alcools dans la veine poétique des XXe et XXIe siècles ;
    o désir et inquiétude des temps nouveaux ;
    + Cahier photos :
    o Apollinaire, défenseur de la modernité en peinture ;
    o l'orphisme de Robert Delaunay ;
    + Écriture d'appropriation ;
    + Vers le bac :
    o exercices de grammaire ;
    o sujet de dissertation.

  • Le jeune Axel n'a pas l'âme d'un aventurier. Il apprécie de mener une vie paisible, aux côtés de sa fiancée Graüben. Mais quand son oncle, le professeur Lidenbrock, découvre qu'il existe un chemin conduisant au centre de la Terre, rien ne peut détourner le célèbre savant de cette expédition. Et voici Axel entraîné malgré lui dans une folle équipée : l'ascension d'un volcan actif n'en sera que la première étape, et la moins dangereuse...
    De galeries labyrinthiques en cavernes immenses, des flots d'un océan souterrain à ceux d'une rivière de lave, nos héros sont témoins de sidérants spectacles. Sous la plume de Verne, même les fossiles reprennent vie : champignons géants, forêt préhistorique et dinosaures marins peuplent ce voyage, extraordinaire entre tous.

    + Étude de l'oeuvre
    o explications de texte
    o points de grammaire
    + Parcours : « Science et fiction »
    o qu'est-ce que l'homme ?
    o la catabase
    + Cahier photos
    + Histoire des arts
    + Sujets de bac technologique.

  • « Ce livre, dont le titre : Fleurs du Mal, - dit tout, est revêtu [...] d'une beauté sinistre et froide ; il a été fait avec fureur et patience. D'ailleurs, la preuve de sa valeur positive est dans tout le mal qu'on en dit. Le livre met les gens en fureur », écrivait Baudelaire à sa mère, le 9 juillet 1857.
    En 1861 paraît la seconde version du recueil. Les poèmes qui le composent sont le creuset d'« opérations magiques », de correspondances inattendues : les plus charmantes créatures côtoient des monstres abominables, le sublime émane du trivial... Magnifiant damnés et charognes, le poète-alchimiste confère à la douleur et à la laideur une dimension esthétique, dotant son recueil d'une modernité géniale : « Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or. »

    Dossier :
    1. L'héritage romantique
    2. Alchimie de la douleur, alchimie de l'art
    3. L'imagination, « reine des facultés »
    4. Postérité de l'alchimie baudelairienne.

  • Madame Bovary

    Gustave Flaubert

    En 1857, Madame Bovary fait scandale. Poursuivi pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs », Flaubert est acquitté, mais la réputation sulfureuse de l'oeuvre forge la célébrité de son auteur. Les critiques s'emparent du roman pour en faire le champion du réalisme, qui s'impose sur les cendres du romantisme. L'auteur se défend contre cette assimilation à la nouvelle école en faisant prévaloir encore et toujours son amour de l'art pour l'art, son souci obsessionnel du style et sa quête d'une poétique impersonnelle qui fait entrer le roman dans la modernité.
    Ce récit corrosif de la vie de province marque l'invention d'une nouvelle façon d'écrire et de représenter le monde, subversive sans en avoir l'air, qui fait d'Emma Bovary l'incarnation d'une protestation contre la banalité du réel.
    Dossier
    1. La genèse de l'oeuvre
    2. Histoire et politique
    3. Le roman impersonnel
    4. Le procès et la réception du roman

  • Bel Ami

    Guy de Maupassant

    Alors que Georges Duroy erre dans la capitale sans un sou en poche, il rencontre un ancien camarade de régiment qui lui propose de devenir journaliste à La Vie française...
    Ainsi commence l'ascension sociale fulgurante du jeune homme qui assouvira ses ambitions à travers l'argent, le faste et les femmes.
    Cynisme d'une presse en plein essor, corruption politique, stratégie amoureuse, vanité mondaine : cette plongée impitoyable dans la société parisienne de la fin du XIXe siècle fait de Bel-Ami (1885) le roman le plus balzacien de Maupassant.

    Dossier :
    1. L'enfer de la vie de bureau ou les «courbatures de l'esprit»
    2. Lettres d'Afrique
    3. Éloge de l'adultère
    4. Les dangers du vraisemblable
    5. La bourse, la presse, le pouvoir.

  • Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l'arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine. Le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d'Elizabeth ? Les soeurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ? Tissé de nombreuses péripéties cocasses et cruelles, Orgueil et préjugés s'achèvera-t-il par le happy end tant attendu ?
    Du Journal de Bridget Jones à Orgueil et préjugés et zombies, en passant par l'adaptation bollywoodienne Bride and Prejudice, le chef-d'oeuvre de Jane Austen a inspiré des séries romanesques, des films, des bandes dessinées, et demeure, près de deux siècles après sa parution, l'un des romans anglais les plus lus dans le monde.

  • Fables

    Jean de La Fontaine

    « On fait apprendre les fables de La Fontaine à tous les enfants, et il n'y en a pas un seul qui les entende. Quand ils les entendraient, ce serait encore pis ; car la morale en est tellement mêlée et si disproportionnée à leur âge, qu'elle les porterait plus au vice qu'à la vertu. » C'est en ces termes que Rousseau, dans l'Émile, parle des Fables.
    Car les Fables ne sont pas ce qu'elles semblent être ; elles cachent, travestissent, simulent et dissimulent à la fois. On doit apprendre à les lire. Pour cela, il faut démonter leurs mécanismes et leurs codes subtils, retrouver l'architecture secrète qui les ordonne. Les Fables sont un leurre, l'envers des apparences ; il convient, pour les goûter, de retourner les évidences.

  • Un homme sans nom dont on ne sait rien, pas même le crime, vient d'être condamné à la guillotine : il ne lui reste plus que quelques jours à vivre. Dans l'attente de son exécution, il consigne ses dernières pensées et sensations. Son journal suit le flot chaotique de sa conscience, avec des moments de panique, des sursauts d'espoir ou de révolte, et une hantise - celle de la mort qui vient.
    Texte d'une inaltérable actualité et premier acte d'un combat dont Hugo demeurera le symbole, Le Dernier Jour d'un condamné (1829) est, d'après son auteur, « la plaidoirie générale et permanente pour tous les accusés présents et à venir ». Et reste sans doute le plus grand réquisitoire jamais écrit contre la peine de mort.

    Dossier
    1. Genèse et réception du Dernier Jour d'un condamné
    2. Écrits de Victor Hugo contre la peine de mort
    3. Le motif obsédant de la guillotine

  • Mrs Dalloway

    Virginia Woolf

    Londres, 1923. Par une claire matinée de juin, Clarissa Dalloway, qui donne une fête dans la soirée, sort acheter des fleurs. À la faveur de sa promenade, elle se laisse imprégner par tout ce qui l'entoure, sillonne les rues et remonte le temps. Tandis que les impressions affluent, elle se souvient d'un été à Bourton, où sa vie a basculé
    Dans ce roman du temps vécu où les voix et les époques s'entremêlent, Virginia Woolf décrit des existences hantées
    par le spectre de l'histoire et de la guerre, ou menacées par la folie. Mais entre les ruines de la tradition et les bouleversements de la modernité, Mrs Dalloway (1925) fait le pari qu'il est possible de vivre l'instant présent, ce moment « où toutes les choses arrivent ensemble».

    Dossier
    1. Clarissa Dalloway : la fabrique d'un personnage
    2. Le roman woolfien ou comment saisir le temps vécu
    3. Écrire dans l'entre-deux-guerres : la fracture du temps linéaire
    4. L'avant-garde moderniste et la représentation du temps.

  • En 1868, la critique s'épouvante et s'empresse de classer Thérèse Raquin, ce roman qui cherche à « plaire par l'horrible », parmi la littérature « putride ».
    Lorsque Laurent franchit le seuil de la mercerie des Raquin, c'est l'adultère, la passion et l'effroi conjugués qui pénètrent dans ce foyer insipide. Avec une précision chirurgicale, Zola peint l'ennui viscéral de Thérèse et la médiocrité de sa vie conjugale. À la morosité succède la fureur sexuelle, à la haine enfouie la frénésie de meurtre.
    Drame expressionniste, étude de crime, roman expérimental, récit fantastique : Thérèse Raquin est conçue par son auteur comme un manifeste de la modernité. Son matérialisme provocant et l'impudeur des descriptions ont choqué nombre de ses contemporains. À la lumière des théories de Freud et de Bataille, cette édition propose une lecture renouvelée d'un roman que Zola a écrit en peintre et qui possède l'énergie éclatante d'un coup de pinceau.
    Dossier :
    1. Structure du récit : le squelette de Thérèse Raquin
    2. Des personnages naturalistes
    3. La peinture en toile de fond de l'écriture zolienne
    4. Destin de l'oeuvre : du scandale au manifeste

  • Un brave homme - pension bourgeoise, 600 francs de rente - s'étant dépouillé pour ses filles qui toutes deux ont 50 000 livres de rente, mourant comme un chien : telle est l'indication que l'on peut lire dans l'album de Balzac qui contient le germe du Père Goriot.
    Mais ce roman est bien autre chose que le récit d'une agonie. C'est l' éducation sentimentale de Rastignac, jeune provincial monté à Paris, son apprentissage de la vie, de la société et des hommes. C'est aussi le portrait d'une ville livrée au plaisir, où les honnêtes gens se déchirent entre eux. C'est enfin Vautrin qui, sous des dehors bon enfant, cache un visage démoniaque. À l'image de la pension Vauquer, Le Père Goriot est un carrefour où se croisent les destins.
    Roman multiple, clef de voûte de la Comédie humaine, ce traité des passions n'ignore rien de ce qui est humain. Voilà pourquoi il n'a pas de morale.

  • « Il y a dans notre civilisation des heures redoutables ; ce sont les moments où la pénalité prononce un naufrage », écrit Victor Hugo au sujet de Jean Valjean. Acculé par la pauvreté, l'homme vole un pain pour nourrir les siens et passe dix-neuf ans au bagne ! À sa sortie, rejeté de tous, haineux envers la société, il n'a qu'une issue : retomber dans le crime. Mais une rencontre providentielle l'en détourne. Jean Valjean trouvera-t-il le salut espéré ? Traqué sans relâche par le policier Javert, parviendra-t-il à échapper à son passé ? Roman à suspens, récit réaliste, critique sociale et fresque épique, le chef-d'oeuvre de Victor Hugo dessine le chemin de croix d'une « humanité souffrante » qui, de « misérable », devient « sublime ». L'ÉDITION : découvrir, comprendre, explorer questionnaire de lecture parcours dans l'oeuvre genèse et postérité des Misérables groupements de textes romans de l'enfance malheureuse Victor Hugo et l'engagement culture artistique cahier photos : histoire des arts un livre, un film : à la découverte de l'adaptation de Jean-Paul Le Chanois éducation aux nouveaux médias Hugo 2.0 !

  • Pourfendeur du vice et amoureux timide, homme de l'ombre et de la lumière, Cyrano possède le nez le plus emblématique de la littérature. Habité par l'amour des mots et de Roxane, ce héros romantique manie avec panache le langage du coeur et de l'esprit. Mais cette éloquence sans pareille n'est-elle pas un cadeau empoisonné lorsqu'elle sert à séduire la femme aimée... pour un autre ?
    L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer

  • Les aventures de d'Artagnan et de ses trois célèbres acolytes, Athos, Porthos et Aramis, ce sont avant tout la vaillance et le panache, un débordement d'énergie et d'audace, de la romance et de la comédie qui virent parfois à la tragédie quand, au détour d'une page, se profile la silhouette de l'inquiétante Milady...
    Des générations de lecteurs ont été subjuguées par Les Trois Mousquetaires où Dumas, avec une incomparable puissance dramatique, mêle à la fiction l'histoire et aux êtres imaginaires des personnages réels, pour faire revivre avec brio la tumultueuse époque du règne de Louis XIII.

  • Le jour où un vieux marin au visage balafré élit domicile à l'auberge de son père, le jeune Jim Hawkins est loin d'imaginer le périple qui l'attend. À la mort mystérieuse du flibustier, il trouve une carte au fond de son coffre. Sans hésiter, il embarque sur l'Hispaniola en quête du trésor caché dans l'île du Squelette, en compagnie d'un douteux équipage...
    Chef-d'oeuvre du roman d'aventures, « mélange indescriptible de prodigieux et d'humain » selon les mots de Henry James, L'Île au trésor (1883) se double d'un récit d'initiation, qui voit un modeste fils d'aubergiste, affranchi de ses parents, affronter les mille dangers du monde de la piraterie. Mais la trahison, la cruauté et la ruse l'empêcheront-elles de rentrer chez lui riche et couvert de gloire?

  • « Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189... »
    Énigmatique et bravache, ce nouveau pensionnaire de l'école de Sainte-Agathe, rapidement surnommé le « Grand Meaulnes » par les autres élèves, n'en finit pas de subjuguer.
    Son mystère augmente encore quand, au retour d'une fugue, il raconte son étrange aventure : la rencontre d'une très belle jeune fille dans un château inconnu lors d'une fête fabuleuse. Avec l'aide de François, le fils de l'instituteur, il part en quête de ce paradis perdu. « Mais le passé peut-il renaître ? »
    Cette question qui hante Meaulnes, c'est celle que se pose Alain-Fournier, à travers ce roman nourri de souvenirs personnels.

empty