• Le prince

    Machiavel

    Ecrit il y a plus de vingt-cinq siècles, l'Arthashâstra propose une véritable doctrine de l'État, moderne, bienveillant et efficace. Kautilya, surnommé le Machiavel indien, porteur d'un conservatisme éclairé y défend autant le bien-être du peuple que l'autorité de son Roi.
    De cet immense traité, Jean-Joseph Boillot a extrait, traduit et adapté les grands principes de la bonne gouvernance. Parfaitement intemporelles, les questions qu'il aborde sont parfois même d'une étonnante actualité. Comment choisir ses ministres et mettre à l'épreuve leur moralité ? Comment assurer la sécurité des biens et des personnes ? Quel soin porter aux finances publiques et en prévenir les détournements ? Quelle place accorder à la justice ? Qu'est-ce que la souveraineté de l'État ?
    Alors que les grandes démocraties occidentales souffrent d'une profonde crise de gouvernance, que leurs dirigeants et leurs programmes ne sont plus capables d'enrayer la montée des populismes, le citoyen trouvera peut-être un peu de réconfort et le politique un peu d'inspiration à la lecture de l'un des plus grands traités de l'Inde ancienne.

  • INTELLIGENCE COLLECTIVE : TOUTES LES CLÉS POUR SE LANCER !
    Dans un monde en pleine mutation, où la recherche d'efficacité se conjugue au besoin d'innover et de générer de l'engagement, l'intelligence collective est peut-être votre meilleure alliée. Bien utilisé, ce merveilleux outil permet de démultiplier par l'interaction la performance et la créativité individuelles et de répondre aux enjeux de plus en plus complexes du monde professionnel.

    Entre témoignages, données scientifiques et conseils pratiques, ce guide vous offrira toutes les clés pour vous lancer et accompagner avec succès votre équipe ou entreprise dans sa transition vers l'intelligence collective !

    Travailler autrement : la bibliothèque idéale pour inventer le monde du travail de demain
    - Un(e) auteur(e) expert(e)
    /> - Une thématique incontournable
    - Une base théorique et ses applications pratiques immédiates
    - Une fabrication éco-responsable et made in France (impression française garantie Imprim'vert®, papier FSC®, format optimisé, encres végétales)
    Biographie de l'auteur :
    Coach et formateur en management de projets interculturels, Robert de Quelen a une expérience de 25 années dans le conseil en communication. Basé à Paris, il a créé le cabinet Liwanag qui accompagne aujourd'hui des dirigeants et leurs équipes dans des projets de transformation par la voie de l'intelligence collective. Il enseigne également dans plusieurs universités où il anime des ateliers.

  • Comment renforcer collaboration, implication des collaborateurs, sentiment d'appartenance et agilité dans
    les entreprises, tout cela dans une logique de création de valeur pour tous ,
    Alors que le monde du travail connaît des transformations majeures, encore accélérées par la crise épidémique, savoir répondre à tous ces enjeux est fondamental pour les entreprises.
    Fruit d'une collaboration étroite entre managers, pilotes de la transformation managériale dans l'entreprise et consultants, la gouvernance adaptative est une démarche pragmatique, développée au sein d'Orange. Elle intégre le meilleur des méthodes et pratiques en intelligence collective, agilité et développement des organisations.
    Cet ouvrage vous offre un cadre de référence, six principes clés et des fiches-outils pour assurer une transformation d'équipe ou d'entreprise vers des modalités d'organisation agile.
    /> Vous y découvrirez :

    dans quel contexte la gouvernance adaptative a été créée, et à quels enjeux organisationnels elle répond aujourd'hui ;
    les six principes clés de ce modèle, et comment se lancer ;
    les changements managériaux qu'elle implique et les principaux bénéfices pour l'entreprise.

    Le lecteur est guidé pas à pas dans son changement de gouvernance grâce à ce guide pratique enrichi de fichesoutils. Cette approche éprouvée dans une très grande entreprise française s'avère aujourd'hui indispensable pour travailler en bonne intelligence dans une logique win-win.

  • Depuis la fin du XIXe siècle, la planète connaît un bouleversement écologique sans précédent causé par l'activité humaine. Cette crise nous oblige à repenser notre agir et à envisager une transformation de notre manière de faire de la politique.
    Cet ouvrage propose de découvrir les principales théories politiques et morales qui ont été élaborées pour faire face à cette nouvelle réalité et imaginer de nouvelles formes de vie en commun (éthique environnementale, critique de la technique, écologie radicale, démocratie écologique, etc.).
    L'étude de ces différentes propositions permet d'aborder un certain nombre de questions qui sont au coeur des débats politiques contemporains : quelles obligations morales avons-nous envers la nature et le vivant ? Faut-il reconnaître un crime d'écocide ? Lutter contre l'idéologie du progrès technique et inventer de nouvelles formes de vie plus résilientes et respectueuses de l'environnement ? Réaffirmer l'importance du principe de précaution dans l'action publique ? Ou encore proposer un nouveau contrat social et écologique qui inclurait les formes de vie non humaines et les générations futures ?

  • La mondialisation, ce terme aujourd'hui à la mode, n'est pas un phénomène récent. Elle résulte de l'européanisation du monde, c'est-à-dire de l'expansion des nations européennes dans leur mouvement de conquête.
    L'auteur se propose à la fois de démystifier ce phénomène fondateur de la modernité occidentale, en montrant qu'il n'est porteur d'aucun sens de l'histoire, et d'en étudier les enjeux les plus actuels. En effet, la mondialisation implique l'explosion de nouveaux conflits entre ses différents acteurs (individus, États), et la quête de normes universelles qui instaurent un équilibre inédit entre le monde et ses régions. Elle est aussi toujours plus inclusive : la crise des années 2000 et l'ampleur de ses conséquences en sont une expression. Et une brûlante invitation à repenser la gouvernance mondiale. À lire également en Que sais-je ?...
    Le multiculturalisme, Patrick Savidan
    Le relativisme, Raymond Boudon

  • En guise de préface, quelques lignes d'Edgar Morin, parce que les idées exprimées dans ce livre entrent en résonance avec celles qu'il défend.
    Grâce à des conditions climatiques favorables et à des milieux de vie fertiles et foisonnants de biodiversité, nous avons prospéré pendant des millénaires. Toutefois, depuis deux siècles, nous avons aussi malmené l'écosystème qui nous abrite et nous nourrit car nous évoluons comme hors-sol, isolés du reste du vivant, oubliant que nous sommes des êtres de nature.
    Nous devons réapprendre, à l'image des peuples premiers, notre rôle de gardiens. Nous devons retrouver le chemin d'une cohabitation harmonieuse avec les arbres, les plantes et les animaux mais aussi entre nous. Cette démarche exige de baisser nos armes économiques, de questionner notre rapport à la propriété, de limiter la souveraineté des États, de repenser la démocratie. Elle impose enfin de reconnaître que la nature a le droit d'exister et de se régénérer. C'est ainsi que nous pourrons garantir aux générations futures le droit à vivre dans un environnement sain et pérenne.
    Valérie Cabanes est juriste en droit international et spécialisée dans les droits de l'homme. Après vingt ans passés dans des ONG de solidarité internationale, elle oeuvre pour une reconnaissance universelle des droits de la nature et du crime d'écocide, au sein du mouvement citoyen mondial End Ecocide on Earth.

  • Quelle est l'histoire de cet homme qui a porté avec d'autres la mission d'ATD Quart Monde, pendant quarante ans et à la suite de son fondateur Joseph Wresinski ?

    Né en Suisse, Eugen Brand rencontre le Mouvement à l'âge de 22 ans et devient volontaire permanent. Il vit alors parmi des familles en grande pauvreté et apprend à leurs côtés. Cet engagement le mènera à Créteil, New York, Bâle, au Pérou, en Bolivie...

    À travers ces épisodes de la vie d'Eugen Brand, ses doutes et ses convictions, ou encore ses moments de compagnonnage avec le Père Joseph, c'est l'histoire de la gouvernance d'ATD Quart Monde qui est dressée, dans ses tâtonnements et ses évolutions.

    /> Dans cette série d'entretiens d'où naîtra une forte amitié, Michel Sauquet et Eugen Brand échangent et partagent leurs expériences et questionnements. À la suite d'Eugen Brand, ce livre nous permet de comprendre et de revendiquer que les « sans-droits » sont la source et le moteur des grandes transformations à réaliser au sein de la société.
    Coédition Editions Quart Monde.

  • La métropole francilienne peine à s'inscrire dans la globalisation, malgré sa puissance économique et culturelle qui en fait l'une des toutes premières métropoles mondiales, sans doute parce que son histoire et sa culture politique ont enfermé l'Île-de-France dans un cadre national en grande partie autoréférencé.
    En comparant Paris avec ses deux grandes rivales, Londres et New York, cet ouvrage permet de mieux percevoir cette singularité historique et culturelle. Largement dominé par le monde politique, et notamment par l'État, le système d'acteurs francilien éprouve des difficultés à s'ouvrir alors même que le processus de globalisation fait de plus en plus entendre ses exigences. Le territoire francilien apparaît alors comme un lieu de conflits où différentes visions du monde s'opposent, notamment sur la question de la place de l'Île-de-France dans la globalisation. Si l'on observe quelques tentatives de construction d'un acteur collectif, elles restent parcellaires et sectorielles. Paris, tiraillée entre ses identités et ses aspirations, pourra-t-elle s'affirmer comme métropole dans la globalisation ?

  • La gestion est à la fois la pratique et la science du gouvernement des organisations, plus particulièrement des entreprises. Gérer, ou manager - ces deux notions s'imbriquent souvent -, c'est prendre et exécuter des décisions dans des domaines variés qui vont de la finance à la logistique, de la stratégie aux ressources humaines. Dans un monde concurrentiel, c'est aussi savoir adapter l'organisation à un environnement en perpétuelle évolution.
    En 100 mots, cet ouvrage présente les conceptions traditionnelles de la gestion comme les méthodes les plus récentes appuyées sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication. À lire également en Que sais-je ?...
    'Les 100 mots des ressources humaines', Jacques Igalens
    'Les 100 mots de la comptabilité', Dominique Bonsergent, Olivier Ramon et Laurent Batsch

  • La triade « gouvernance, risque et contrôle » conditionne la performance bancaire. Remise en cause par les crises financières des XXe et XXIe siècles, dans un contexte global marqué par l'intensité de la concurrence, elle nécessite un renouvellement théorique autour de la responsabilité des acteurs dans le processus global de maîtrise des risques. C'est ce nouvel enjeu qui est au coeur de cet ouvrage. Pluridimensionnel, il articule une variété de théories pour analyser les motivations, souvent contradictoires, des acteurs, et examiner l'influence des structures et des administrateurs sur l'exposition aux risques.
    Ambitieux et intégral, ce livre propose un véritable dialogue entre les compétences des administrateurs et le processus décisionnel au sein des conseils d'administration. Il développe un diagnostic sur l'évaluation globale de la gouvernance, l'exposition aux risques, la rentabilité des capitaux propres (ROE) et des actifs (ROA).
    D'une actualité brûlante, il aborde un sujet qui a vocation à irriguer l'esprit du siècle avec la percée de l'intelligence artificielle et la virtualisation continue des économies.

  • Riche de ses quarante-trois ans d'expérience à la tête d'administrations locales dans les territoires de banlieue, Jacques Marsaud s'élève avec force contre les attaques multiples dont la commune fait aujourd'hui l'objet. Le récit très incarné qu'il fait de son travail est animé par sa passion pour la vie communale. Une conviction émane des différents épisodes de son engagement qu'il retrace dans ce livre : si les communes doivent aujourd'hui se regrouper pour coopérer, elles constituent plus que jamais le vivier de la démocratie.
    L'auteur raconte les moments marquants de sa vie professionnelle dans les différentes collectivités territoriales où il a travaillé, et aussi à la RATP. Fourmillant d'anecdotes et de portraits savoureux, cet ouvrage relate, entre autres grands dossiers, les coulisses de l'histoire du Stade de France, du gigantesque chantier de transformation de la Plaine Saint-Denis, ou bien encore de la laborieuse construction du Grand Paris.
    Grâce à son talent de conteur et de portraitiste, Jacques Marsaud fait entrer le lecteur au coeur de l'administration territoriale : on découvre les personnalités des maires et les liens très spécifiques qu'il a pu entretenir avec eux, les transformations de la gestion locale, les arcanes de la politique et des processus décisionnels.
    À l'heure où le discours dominant présente les collectivités territoriales comme des entités trop nombreuses et trop coûteuses, cet ouvrage haut en couleur et lucide réhabilite l'administration communale en lui restituant son humanité et sa noblesse, au service des citoyens.

  • L'Europe est en crise. Comment en est-on arrivé là ? Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Dans l'urgence, les États de la zone euro ne sont-ils pas en train de créer un monstre adémocratique ? L'euroscepticisme est-il réactionnaire ? Une fédération à 27 pourrait-elle fonctionner efficacement ?Ce livre est un appel. Un appel qui s'adresse à l'intelligence de chaque citoyen. Un exercice de lucidité et une incitation à la réflexion. Un cri d'alarme aussi. Le ton est franc, enflammé, les arguments implacables :
    "L'Europe doit une fois pour toutes se défaire du nombrilisme de ses États-nations. Une révolution radicale s'impose. Une révolution européenne de grande ampleur. Une Union fédérale européenne doit voir le jour. Une Union fédérale européenne qui permette aussi rapidement que possible à l'Europe de participer au monde postnational de demain. Par facilité, lâcheté et manque de vision, trop de chefs d'État et de gouvernement préfèrent ne pas voir ce qui est en jeu. Réveillons-les. Confrontons-les à leur impuissance. Ne leur laissons pas un jour de repos. Et montrons-leur la voie vers cette autre Europe, l'Europe du futur, l'Europe des Européens." L'ère de la gesticulation aux Sommets est révolue, le moment est venu de la réalisation.


  • Sommes-nous confrontés à une crise de la gouvernance d'entreprise ?

    Que ce soit la faillite des banques ou la multiplication des conflits sociaux durs (séquestration, violence), la gouvernance d'entreprise est mise en cause. Dans cet ouvr

  • Pourquoi un guide pratique des entreprises familiales ?

    Les entreprises familiales incarnent la forme de contrôle capitalistique la plus présente dans le monde. Elles intéressent d'autant plus les observateurs et acteurs de l'économie que toute

  • Cet ouvrage collectif de recherche rassemble une sélection de seize contributions, rédigées par trente-six chercheurs et praticiens, issues d'un colloque international organisé à Montpellier en partenariat avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et l'Université Paul-Valéry de Montpellier 3.
    Interrogeant l'organisation des pouvoirs décisionnels dans les entreprises et les organisations, la thématique de la gouvernance appelle des analyses multidisciplinaires. L'objectif de cet ouvrage est de discuter de la gouvernance dans toutes ses dimensions, étant donné son caractère polysémique et pluridimensionnel. Il est vrai qu'il existe de nombreux ouvrages sur le thème de la gouvernance, et de nombreux travaux scientifiques émanant d'associations académiques, comme l'Association Académique Internationale de Gouvernance (AAIG), se sont développés depuis une vingtaine d'années. Nous proposons ici un ouvrage de recherche spécifique et original. Il s'appuie sur une approche hétérodoxe de la gouvernance sur le plan scientifique en combinant théories et pratiques.
    Dans un contexte international où les défis sont de plus en plus complexes et pressants, les formes et les mécanismes de la gouvernance contribuent à faire avancer les normes productives et ainsi à endogénéiser les dimensions humaines, sociales et environnementales, au-delà des critères de rentabilité économique et financière.
    Cet ouvrage est ainsi le résultat de nombreuses recherches et d'accompagnement d'entreprises ou d'organisations sur le thème de la gouvernance. Il reprend aussi les fruits de plusieurs recherches-interventions réalisées par des chercheurs impliqués dans des démarches de conduite du changement au sein d'organisations variées. Au-delà des apports conceptuels, l'ouvrage propose aussi plusieurs grilles de lecture possibles à l'attention des dirigeants et des managers.

  • São Paulo, San Francisco, Rome... Les métropoles, au Nord et au Sud, manquent régulièrement d'eau. Les 4 millions d'habitants de Recife, au Brésil, affrontent depuis plusieurs décennies les défaillances du réseau public : l'eau au robinet fait souvent défaut et sa qualité n'est pas assurée. Les habitants se sont organisés pour faire face selon leurs moyens financiers : puits profonds, ravitaillement par camions-citernes ou connexions illégales sont monnaie courante. Les pouvoirs publics minimisent les problèmes tout en tentant de réguler le secteur et d'investir dans les réseaux d'eau et d'assainissement. Cependant, la rapidité des changements climatiques et de l'impact de l'urbanisation a des impacts majeurs sur la ressource, en particulier sur les eaux souterraines. Est-il déjà trop tard ou quand le sera-t-il ? Fruit de la collaboration de chercheurs en sciences sociales et en sciences de la terre, cet ouvrage propose une analyse sans concession du défi de la gestion de l'eau dans les métropoles.

  • La « machine à décider » des organisations publiques ou privées tend à se gripper de plus en plus. Partout, le pouvoir vertical est remis en cause, quelle que soit la légitimité de celui qui l'exerce, au profit de la participation des acteurs de terrain aux décisions. Le basculement du hiérarchique vers le collaboratif est une tendance de fond, visible et inéluctable.
    S'appuyant sur d'importants matériaux empiriques et des échanges réguliers avec des dirigeants d'entreprise, DRH et syndicalistes, Hervé Sérieyx et Michel Vakaloulis font émerger les traits d'une nouvelle « gouvernance partagée », à l'image des nouvelles pratiques dans le monde associatif (l'évolution du bénévolat), éducatif (l'accompagnement « de pair à pair »), de l'insertion (projets territoriaux multi-acteurs) ou de l'économie (coopération pour le développement d'un territoire).
    Ils montrent que l'intelligence collective, l'autonomie des acteurs, l'écoute, le goût de l'innovation et le souci de contribuer au progrès du bien commun favorisent l'émergence d'organisations originales à l'efficacité durable. Bien plus qu'une remise en cause des pratiques habituelles du management, cet ouvrage est un plaidoyer, nourri d'exemples convaincants, en faveur d'une transformation sociétale et politique fondée sur la co-construction.

  • Cet ouvrage collectif résulte du travail de jeunes docteurs et de doctorants du laboratoire ART-Dev (Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement). Grâce à des travaux empiriques avec des terrains conduits en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie du Sud-Est, les auteurs questionnent le concept de développement dans ses multiples facettes polysémiques et discutables. L'objectif poursuivi est d'analyser en profondeur la diversité de ses approches à des échelles sociales, spatiales et temporelles variées. Dans une première partie, les auteurs se focalisent sur les enjeux du développement perçus comme éléments de contextualisation propres aux cas étudiés et qui renvoient à des problématiques socio-économiques, d'aménagement du territoire et de gouvernance. Ensuite, les contributions débattent des différents outils et stratégies auxquels les acteurs recourent pour répondre aux enjeux de développement. L'action publique en passant par les normes internationales et la participation locale des habitants sont notamment interrogés. Enfin, l'ouvrage porte sa réflexion sur les innombrables défis que pose le développement dans un monde de plus en plus globalisé.

  • Chroniques de finance et de gouvernance d'entreprise est un recueil d'articles publiés dans divers organes de presse : Le Monde, Les Echos et The Conversation. La plus grande part de ces textes a été publiée dans The Conversation à partir de 2016.
    L'actualité économique et financière des entreprises est une véritable mine qui permet d'illustrer les théories et de les replacer dans un cadre vivant. Cet ouvrage aborde des thèmes faisant l'objet de débats comme les relations entre le management et la finance, l'action de l'Etat actionnaire, les fusions-acquisitions et l'activisme actionnarial, les firmes high-tech, la politique de dividende et la réforme de l'entreprise. Ces thématiques qui sont autant de champs de recherche sont rendues concrètes à travers l'actualité des entreprises.
    Cet ouvrage s'adresse principalement aux étudiants en sciences de gestion, en université ou en grande école, qui veulent approfondir leurs connaissances en finance et en gouvernance d'entreprise en les confrontant à l'actualité. Il s'adresse également aux cadres et dirigeants d'entreprises qui souhaitent alimenter leurs réflexions sur ces questions.

  • La chaire ESSEC du Changement et l'Institut indien de recherche en management Firebird vous proposent une lecture du changement et plus généralement du management dans la culture indienne au travers de deux oeuvres majeures anciennes que sont Arthashastra et Thirukkural.
    Dans la culture indienne, le monde apparaît comme circulaire au travers de la notion de réincarnation mais aussi de la dimension protéiforme des divinités. Le changement peut être défini comme la tension qui naît des contraires. En situation de changement, tout un chacun vit un dilemme entre des oppositions qui s'équilibrent. La notion binaire (bien/mal) est remplacée par un jeu ternaire entre une destination, l'énergie et l'attachement. La gestion du changement consiste à équilibrer les forces en présence. En lien avec l'objectif de sagesse, cette capacité à équilibrer les forces se fait par l'éducation et l'expérience.
    Un livre à méditer pour avoir une autre vision du changement et comprendre la culture et les entreprises indiennes.

  • Le syndic

    Dejouany Gonzague


    Sur avenue Atlantique, au n° 2 il y a le bâtiment UE 28, juste face à la Maison Blanche, au n° 1. Il y a aussi l'Eglise au n° 4... Dans le bâtiment UE 28 habitent les Lhommes, les Von und Zu Viel, les Sterling, les Alpen avec leur hôtel particulier, les Van der Union, les Polder, les Forzza, le Dr Holding, les Puigdement de Asturias, les Azulejo, les Helas, les Bourgs, les Habsz... etc. L'immeuble est organisé par un règlement de copropriété assez compliqué. La vie dans cet immeuble fait un peu penser à une grande Union qui rassemblerait plusieurs pays qui ont le projet d'aller dans le même sens, mais qui, comme nos occupants de l'immeuble sont vite rattrapés par leurs intérêts particuliers au détriment de l'intérêt collectif.

    Par la parabole du syndic de copropriété, cet « essai romanesque » nous parle du projet européen qui a vu des Etats se regrouper en une association d'intérêts, bien décidés à ne plus régler leurs désaccords par les armes. 75 ans plus tard, nous sommes dans une grande famille dans laquelle il n'est pas si facile de passer Noël ensemble. Le chef de famille n'existe pas et Bruxelles doit endosser ce rôle sans avoir de légitimité parentale... un peu comme un président de syndic ! En filigrane de ce drôle d'immeuble, c'est la fabuleuse histoire des Zeuropéens qui nous est comptée.

  • Cette étude s'intéresse à la prévention du risque d'inondation de la Seine en Ile-de-France. Elle étudie l'impact qu'une inondaton majeure telle que celle produite en 1910 pourrait avoir sur le bien-être des citoyens, le fonctonnement de la métropole et l'économie. Elle propose des pistes d'améloration relative à la gouvernance et la prévention de ce risque majeur.

  • Depuis 2008, l'économie mondiale est confrontée à une crise majeure, la plus grave qu'elle ait connue depuis la grande dépression des années 1930. Initiée par la déréglementation financière, elle s'est propagée des Etats-Unis au monde entier et affecte particulièrement l'Europe avec la montée de l'endettement public. Refonder l'action publique et sa gouvernance est devenu un enjeu majeur pour l'avenir de l'Union européenne et son modèle de société. Comment résorber les dettes européennes ? Comment réguler efficacement les marchés ? De quels nouveaux outils faut-il doter les Etats pour restaurer leur capacité à agir ? Comment repenser la gouvernance européenne, renforcer les solidarités et la démocratie ? Telles sont les questions essentielles auxquelles ce livre apporte des réponses.

    Sommaire

    Introduction : Crise et besoins de renouveau de l'action publique par Philippe BANCE
    1re partie : Les interventions publiques après 2008
    Chapitre 1 : Les politiques budgétaires dans la crise : krach, sauvetage, boomerang. . . trappe à intervention publique ? par Philippe BANCE
    Chapitre 2 : États et systèmes financiers européens : une relation biaisée par Nathalie REY
    Chapitre 3 : Les entreprises publiques européennes et la crise économique : l'occasion manquée par Luc BERNIER
    2e partie : La crise de l'action publique en France et en Europe
    Chapitre 4 : L'administration française dans la tourmente : changer de mode opératoire et de politique par Jean-Claude BOUAL
    Chapitre 5 : Politiques publiques et développement territorial en France : quid des activités tertiaires ? par Hugues JENNEQUIN
    Chapitre 6 : La libéralisation des industries de réseau: débat théorique et application aux télécommunications par David FLACHER et Hugues JENNEQUIN
    Chapitre 7 : Les partenariats public-privé en Europe ? par Cathy ZADRA-VEIL
    Chapitre 8 : Quelle contribution des services d'intérêt général à la politique de cohésion de l'Union européenne ? par Mihaela M. SIMILIE
    Chapitre 9 : Richesse et inégalités sociales en Europe par François ABALLÉA
    3e partie : Quelles refondations de l'action publique en France et en Europe ?
    Chapitre 10 : Repenser l'action publique à l'aune de l'Union européenne par Pierre BAUBY
    Chapitre 11 : La coordination des politiques budgétaires européennes : pour une coopération renforcée géométrisée proactive par Philippe BANCE
    Chapitre 12 : La stabilité de l'espace monétaire européen et le rôle international de l'euro par Faruk ÜLGEN
    Chapitre 13
    La difficile reconquête des fonctions collectives par Jacques FOURNIER
    Chapitre 14 : Économie sociale et action publique : élargissement, substitution, ou aiguillon? par Danièle DEMOUSTIER
    Chapitre 15 : De nouveaux indicateurs de convergence pour une Europe durable ? par Florence JANY-CATRICE
    Conclusion : L'impérative métamorphose de l'action publique en France et en Europe, par Philippe BANCE et Jacques FOURNIER

  • Damages to economic assets resulting from natural disasters have soared in the past fifteen years, and climate change models forecast intensified exposure to extreme weather in many OECD countries. This OECD review of risk management policies focuses on Japan, because the geography, topography and climate of its national territory subject it to serious natural hazards, especially seismic activity and typhoons. The report looks at Japan's policies in the areas of monitoring, preparing for and responding to floods and earthquakes, seeking out and identifying good practices and areas where improvements could be made. The case studies consider several issues of particular interest to policy makers, such as how to take climate change into account for long term policy planning related to large scale floods, and Japan's unique earthquake insurance scheme for damages whose probability and impact are hard to accurately assess.

empty