• Une ode sensible et brutales aux disparus.
    Tomás Orilla a fui Buenos Aires aux heures les plus sombres du coup d'État militaire de Videla en 1976. Depuis, il s'appelle Thomas Shore et vit à New York. Mais après dix ans d'absence, le passé le somme de rentrer, le convoquant au chevet de Pichuca, la mère d'Isabel Aroztegui, son premier et seul amour, disparue elle aussi. Tel Orphée, ce voyage à l'envers emporte Tomás dans une odyssée souterraine, où l'attendent tapis ses démons intimes et les ombres de ceux qu'il a abandonnés. Il n'a alors d'autre choix que d'affronter son passé...

  • Louca le maladroit et ses coéquipiers défient les leaders du championnat, l'équipe des Condors. Ils doivent l'emporter pour assurer leur maintien et la survie du club. Mais pour la première fois Louca va devoir jouer sans Nathan, son coach fantôme, qui cherche à savoir comment il est mort. Louca échappera-t-il à une nouvelle catastrophe  ?

  • Ayant fui Téhéran pour échapper à la Révolution Islamique de 1979, Hashang, Roza et leurs trois enfants tentent de reconstruire leur vie dans le petit village de Razan, au coeur de la région montagneuse de Mazandaran. Mais personne n'échappe longtemps à la violence et au chaos... et la répression finira fatalement par les rattraper.
    Djinns, démons, sirènes et fantômes côtoient dictateurs et bourreaux dans ce texte empreint de réalisme magique à la manière d'un poème perse.
    Un voyage merveilleux et terrifiant dans l'histoire et le folklore iranien.
    Née en Iran en 1972, Shokoofeh Azar est journaliste. Arrêtée plusieurs fois pour ses articles sur les droits de l'homme critiquant le gouvernement théocratique d'Iran, elle décide de fuir le pays. Arrivée en Australie dans un camp de réfugiés, elle obtient l'asile politique en 2011. Dans les forêts de Mazandaran, son premier roman écrit en farsi, a été finaliste de plusieurs prix littéraires prestigieux.

  • Edition enrichie (Présentation, notes et chronologie)« ... un matin, comme je me promenais près de mon parterre de rosiers, je vis, je vis distinctement tout près de moi, la tige d'une des plus belles roses se casser comme si une main invisible l'eût cueillie, la fleur resta suspendue dans l'air transparent, toute seule, immobile, effrayante, à trois pas de mes yeux.
    Saisi d'une épouvante folle, je me jetai sur elle pour la saisir. Je ne trouvai rien. Elle avait disparu...
    à partir de ce moment-là, je sus qu'il existait près de moi un être invisible qui m'avait hanté et qui revenait. Un peu plus tard, j'en eus la preuve. »
    Confession lucide et maîtrisée d'un homme qui assiste au naufrage de sa propre raison, Le Horla nous révèle la trajectoire secrète et fulgurante qui relie la plénitude de la santé au martyre de la démence. Nul autre récit fantastique - en raison, peut-être, de certains accents autobiographiques - n'a développé avec plus de rigueur et de vérité clinique l'implacable logique de l'imaginaire. 

  • Le fantôme qui hante le manoir de Canterville depuis trois siècles est désespéré! Les nouveaux propriétaires, deriches américains, ne croient pas aux esprits. Vexé, le pauvre fantôme agite ses chaînes et laisse même une trace de sang dans le salon. Parviendra-t-il à prouver son existence en semant la terreur?

  • Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets.

    Après avoir reçu un mystérieux appel à l'aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu'elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais.
    Avec ses robes chic et son rouge à lèvre, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n'a pourtant peur ni de l'époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée... ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.
    Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd'hui, Noemí découvre peu à peu d'effrayantes histoires de violence et de folie.
    Si elle ne s'en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique...
    « Lovecraft rencontre les soeurs Brontë en Amérique latine. » - The Guardian
    « Une terrifiante réécriture du roman d'horreur gothique. » - Kirkus Reviews
    « C'est comme si une puissance surnaturelle nous forçait à tourner les pages de ce captivant roman. » - The Washington Post
    « Un thriller d'époque, riche en suspense, avec une belle atmosphère évoquant les années 50. » - Entertainment Weekly

  • Une ombre rôde dans l'Opéra. Une présence singulière, une apparence douteuse et une voix lugubre... Un machiniste est retrouvé pendu, un grand lustre se détache en pleine représentation. On parle du fantôme de la loge n°5. Mais a-t-on véritablement affaire à un fantôme ?

  • Un meurtre annoncé dans le reflet d'un miroir ; un héritier gênant changé en matou docile ; une religieuse qui tue à distance et à volonté. Ces histoires-là auraient pu être des énigmes policières : elles en ont la construction, le suspense. Pourtant, les limiers de Scotland Yard y chercheraient en vain les indices chers à leur coeur. Ici, point de traces de pas dans la boue, d'emplois du temps truqués ou de mégots tachés de rouge à lèvres. Quiconque désire trouver des réponses devra pour cela en appeler aux esprits...
     
    À travers ces douze nouvelles, la reine du crime nous plonge dans le fantastique avec un talent pour cette veine bien souvent insoupçonné.
    Traductions révisées de Jean-Paul Martin
     

  • Edition enrichie (Préface, notes et chronologie)Le huis clos d'une vieille demeure dans la campagne anglaise. Les lumières et les ombres d'un été basculant vers l'automne. Dans le parc, quatre silhouettes - l'intendante de la maison, deux enfants nimbés de toute la grâce de l'innocence, l'institutrice à qui les a confiés un tuteur désinvolte et lointain. Quatre... ou six ? Que sont Quint et Miss Jessel ? Les fantômes de serviteurs dépravés qui veulent attirer dans leurs rets les chérubins envoûtés ? Ou les fantasmes d'une jeune fille aux rêveries nourries de romanesque désuet ? De la littérature, Borgès disait que c'est « un jardin aux sentiers qui bifurquent ». Le Tour d'écrou n'en a pas fini d'égarer ses lecteurs.Traduction, préface, notes et dossier de Monique Nemer.

  • Pendant les vacances d'Avril, Laura, Hugo et Iassine partent visiter le théâtre de Vienne. Tard dans la nuit, alors que tout le monde dort, la lanterne se met à briller de mille feux.

    Paniqués à l'idée d'être découverts, ils mettent dans la lampe une des pierres volée sur les lieux. Aussitôt la lumière s'éteint et ils sont projetés à Vienne, en pleine époque romaine. Là bas, loin dans le passé, au temps des romains, ils devront trouver un moyen pour aider une jeune femme à monter sur scène.
    Lorsque la pièce se termine, du bout de son costume tombe une perle, LA perle qui leur permet de rentrer chez eux.

  • C'est une aventure bien singulière qui attend Laura, Hugo et Iassine. Alors qu'ils viennent de trouver une lanterne mystérieuse, une étrange adolescente leur indique qu'ils peuvent s'en servir pour voyager dans le temps, pas pour des vacances non, mais parce qu'ils auront des missions précises à remplir et d'une extrême importance. Qui est-elle ? Et pourquoi ont-ils été choisis ?

    Le premier élément de réponse se trouve peut être pendant la seconde guerre mondiale dans le quartier des États-Unis à Lyon...

  • Le jeune Hermann suit avec passion les soirées de jeu chez l'officier Naroumov. Entendant parler d'une combinaison de trois cartes gagnantes permettant de gagner à tous les coups, secret révélé à une vieille comtesse par le mystérieux comte de Saint-Germain, il décide d'intriguer pour découvrir le précieux tour qui lui permettrait de s'enrichir. Cette quête tourne bientôt à l'obsession. Quand des fantômes et des cartes lui apparaissent en rêve, c'est la folie qui guette...
    Dans cette célèbre nouvelle - "un chef-d'oeuvre de l'art fantastique" selon Dostoïevski -, éclatante et féroce, la fascination pour le jeu atteint tous les personnages, emportés par la démesure de leurs rêves secrets.

  • Adolescent et juge des mortsAdolescent de quinze ans, Ichigo Kurosaki possède un don particulier : celui de voir les esprits. Un jour, il croise la route d'une belle shinigami (un être spirituel) en train de pourchasser une "âme perdue", un esprit maléfique qui hante notre monde et n'arrive pas à trouver le repos. Mise en difficulté par son ennemi, la jeune fille décide alors de prêter une partie de ses pouvoirs à Ichigo, mais ce dernier hérite finalement de toute la puissance du shinigami. Contraint d'assumer son nouveau statut, Ichigo va devoir gérer ses deux vies : celle de lycéen ordinaire, et celle de chasseur de démons...
    Manga d'action au rythme trépidant, au graphisme soigné et à l'intrigue palpitante, Bleach vous guidera dans les méandres des shinigami, pour une intrigue entre la Terre et l'Au-delà.

  • Chaque nuit, Leodegar le Resplendissant se réveille en hurlant dans son palais. Quelle est donc l'angoisse qui étreint le conquérant dans son sommeil ? S'agit-il d'un drame intime, ou bien de l'écho multiple des émotions qui animent le peuple du vieux royaume ?
    Désenchantement de Suzelle, la petite paysanne, devant la cruauté de la vie ? Panique de maître Calame, le copiste, face aux maléfices qui somnolent dans ses archives ? Scrupule d'Ædam, le chevalier, à manquer aux lois de l'honneur ? Hantise de Cecht, le housekarl, confronté aux fantômes de la forêt ? Appréhension de Benvenuto, le maître assassin, d'être un jour l'objet d'un contrat ? Ou peurs primales, peurs fondamentales, telles qu'on les chuchote au Confident, qui gît au plus noir des ténèbres...
    À travers dix destins se dessine une géographie du vieux royaume, de ses intrigues, de ses cultes, de ses guerres. Et de ses mystères, dont les clefs se nichent, pour beaucoup, dans les méandres du coeur humain.
    Jean-Philippe Jaworski, né en 1969, est aussi l'auteur de deux jeux de rôle : Tiers Âge et Te Deum pour un massacre. Conjuguant gouaille et esprit des contes de fée avec l'astuce et le sens de l'aventure d'un Alexandre Dumas, le romancier de Gagner la guerre propose de tumultueux Récits du vieux royaume, dans un sommaire complété de trois nouvelles supplémentaires (dont une inédite), de six annexes (dont une longue chronologie)... et, en ouverture, d'un « Avertissement au Lecteur » par Don Benvenuto Gesufal !


  • C'est l'automne.
    Maria, une femme d'une cinquantaine d'années, est retrouvée pendue dans son chalet d'été sur les bords du lac du Thingvellir par Karen, sa meilleure amie. Après autopsie, la police conclut à un suicide.

    Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite de Karen qui lui affirme que ce n'était pas le genre de Maria de se suicider. Elle lui remet une cassette contenant l'enregistrement d'une séance chez un médium que Maria est allée consulter afin d'entrer en contact avec sa mère décédée deux ans plus tôt, qui lui avait promis de lui envoyer un signe de l'au-delà.
    Aussi dubitatif que réticent, Erlendur lui promet d'écouter l'enregistrement tout en lui répétant que ni l'enquête ni l'autopsie n'ont décelé le moindre élément suspect. L'audition de la cassette le convainc cependant de reprendre l'investigation à l'insu de tous.
    Il découvre que l'époux de Maria a eu un passé agité, qu'il a une liaison avec l'une de ses anciennes amours, qu'il est endetté et que Maria possédait une vraie fortune.
    Une intrigue parallèle nous raconte l'histoire d'un jeune couple disparu lors d'une promenade sur le lac.
    Et nous avons enfin des informations sur la nature des relations d'Erlendur avec son ex-épouse, Halldora.
    Le thème sous-jacent de ce roman est la question de la validité des histoires de fantômes dont les Islandais, souvent, n'excluent pas l'existence. Il pose aussi la question du deuil, un thème transversal dans l'ouvre d'Arnaldur.
    Arnaldur Indridason est né à Reykjavik en 1961. Diplômé en histoire, il est journaliste et critique de cinéma. Il est l'auteur de 6 romans noirs, dont plusieurs sont des best-sellers internationaux. Il est l'auteur de La Cité des Jarres (2005), Prix Cour noir et Prix Mystère de la critique, de La Femme en vert (2006), Grand Prix des lectrices de Elle, de La Voix (2007), L'Homme du lac (2008), Prix polar européen du Point et Hiver arctique (2009).

  • - 50%

    UN ROMAN QUI COMMENCE COMME UN POLAR ET FINIT COMME LE PLUS TERRIBLE DES THRILLERS
    Prix du Polar Romand 2020 - Prix Sang pour Sang Polar 2020
    Lors d'une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement pourtant vide.
    Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là. Cécile n'a pas pu l'entendre.
    Sauf si...
    Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes.
    Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul prêt à lui donner une nouvelle chance.
    Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d'une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches. Mais qui cachait de bien sombres secrets...

    Une héroïne décidée au franc-parler déconcertant, un rythme vif, des scènes d'une justesse incroyable. Un polar original que vous ne lâcherez plus dès la première page tournée !

  • L'anomalie

    Michael Rutger

    Certains secrets devraient rester enfouis.Archéologue au style anticonformiste, Nolan Moore publie sur sa chaîne YouTube une série de documentaires trépidants critiqués par les « vrais experts »... mais au public conquis.
    Prochaine mission : Nolan et son équipe décident de se lancer sur les traces d'un explorateur qui, en 1909, aurait découvert une mystérieuse grotte dans la paroi du Grand Canyon.
    Mais lorsque la grotte commence à livrer ses secrets les plus terrifiants, l'aventure se change en une opération de survie : le groupe se retrouve piégé dans l'obscurité, sans eau ni nourriture, tandis que les tunnels, l'eau et la roche elle-même semblent se liguer contre lui. Un par un, les membres de l'expédition disparaissent alors que d'étranges créatures les guettent dans l'obscurité...
    Que se passe-t-il réellement dans ces profondeurs sans fin, qui recèlent peut-être le sombre secret de nos origines ? Et pourquoi leurs derniers visiteurs ont-ils cherché à en condamner définitivement l'accès ?
    « En plus de ses dialogues et de son intrigue très maîtrisés, L'Anomalie distille tout au long du récit une atmosphère d'effroi et de tension oppressante. Je n'ai pas pu fermer l'oeil avant de l'avoir terminé, et l'insomnie s'est poursuivie bien après la dernière page. Michael Rutger est là pour longtemps. » Sarah Pinborough, autrice de La Maison des morts et 13 minutes
    « Prenant, exaltant, les pages se dévorent. Je me dis que Michael Crichton aurait certainement aimé apposer son nom sur la couverture. » John Connolly, auteur de Tout ce qui meurt
    « Tout à fait mon type de livre : le suspense monte lentement, lentement... avant que l'horreur s'installe pour de bon. » R.L. Stine, auteur de Chair de Poule et Fear Street
    « Une écriture admirable et un conteur à la voix affirmée. Que demander de plus ? Trépidant de la première à la dernière page, L'Anomalie fait partie des meilleurs thrillers de l'année, et vous n'êtes pas près de l'oublier. » Michael Koryta, auteur de How it happened
    « Un excellent roman, qui ménage l'humour comme la tension dramatique. Michael Rutger nous offre une intrigue palpitante. » Publishers Weekly
    « Un roman à l'ambiance mystérieuse, dont les péripéties ne sont jamais prévisibles et qui plaira autant aux férus d'exploration et de survie qu'aux fans de X-Files. » Associated Press
    « Mêlant une narration incisive et des personnages bien développés, Michael Rutger décrit adroitement les méandres oppressants d'une expédition périlleuse. L'Anomalie devrait faire vibrer la corde sensible des fans des X-Files ou de Fringe, mais aussi quiconque chercherait à profiter d'une bonne histoire. » Booklist
    « Un thriller nerveux et sans concession. N'en doutez pas : L'Anomalie est un sacré roman. » Douglas Preston et Lincoln Child

  • Marin, un copain des jumelles, a vu un fantôme dans l'école  ! C'est sans doute le mystérieux voleur qui s'introduit la nuit dans les classes et les bureaux... Mais Hercule, lui, ne croit pas aux fantômes, et il est bien décidé à démasquer l'intrus.

  • Le dieu enchainé Nouv.

    Le dieu enchainé

    J-F Dubeau

    Après la sanglante fusillade du cirque de Cicero, le village de Saint-Ferdinand s'efforce de retrouver un quotidien normal. Mais pour de nombreux habitants, ce massacre a été le coup de grâce, et des familles entières ont fui ces lieux maudits. En effet, ceux qui connaissent la vérité savent que ce n'est qu'une question de temps avant que le cycle mortel ne recommence...

    Venus McKenzie, elle, est décidée à rester, quel qu'en soit le prix. Peu à peu, elle s'enfonce plus loin dans l'enfer des secrets de Saint-Ferdinand, espérant vaincre les forces obscures qui ont bouleversé sa vie et celle des siens...

    « Dubeau se révèle l'une des voix actuelles les plus originales du genre. Une imagination superbement macabre. » Anthony Cipriano, créateur de Bates Motel
    « Une brillante contribution au genre avec l'histoire de ce village, ultime rempart entre un mal innommable et le reste de l'humanité. » VOYA Magazine
    « Dubeau fait preuve d'une puissante imagination... une expérience à ne pas manquer. » Wicked Horror
    « À la croisée de Stephen King et de Jeepers Creepers. À recommander sans réserve aux lecteurs de fantastique et d'horreur. » Fantasy Faction
    « Dubeau est un conteur hors pair. Les amateurs d'horreur, de thrillers et de mystères trouveront de quoi étancher leur soif dans ce livre. » Criminal Element

  • Après un long sommeil dans son coin de forêt, le château de Loubet reprend enfin vie. Le temps d'un été, il accueille la création d'un opéra contemporain par de jeunes artistes venus des quatre coins du pays. Aucun d'entre eux ne se doute que derrière son apparence paisible, la demeure dissimule un passé macabre.

  • Orville avait suivi Sébélia dans une lande aride où des plantes oscillaient trop rapidement dans un vent qu'il ne sentait pas. Parvenus au bord de la rivière, ils s'assirent sur un banc. Orville expliqua alors à Sébélia ce que Jahrod essayait de faire, pour ce qu'il en avait saisi. Elle conserva longuement le silence avant de reprendre.
    - Jahrod n'y arrivera pas, Karl... Mais, toi, je suis sûre que tu n'as pas tout tenté. Le plateau de jeu est là, devant toi. Il reste forcément une carte que tu n'as pas encore posée. Tu en avais toujours une capable de retourner la partie... Tu...
    Elle s'estompa lentement, cherchant à poursuivre le dialogue, se fondit malgré elle dans le néant.

    /> Entrez dans l'univers des 7 royaumes où sévit l'inquisition, et découvrez le secret de l'origine du sang bleu. Un événement en fantasy française.

    « C'est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l'adultère dans les veines de rejetons qu'une inquisition, la Garde, élimine sans pitié. Bref, on s'engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d'un torrent, tantôt avec la majesté d'un fleuve. » Le Soir

  • Ce sont certainement les dernières vacances que François, dit Sans Atout, va passer au château familial de Kermoal. Son père, l'avocat maître Robion, veut le vendre. Le coeur serré, le jeune garçon retrouve la vieille forteresse et les Jaouen qui veillent sur elle. Il ne les reconnaît pas : ils ont un comportement si étrange! Pourquoi parlent-ils tous si bas? Sans Atout sent planer un mystère. C'est alors que Jean-Marc, le fils des Jaouen, l'avertit : «A minuit, regarde à travers les fentes des volets...»

  • Le sang des 7 rois t.6

    Régis Goddyn

    Orville ne percevait rien d'autre que le vent et la discussion tranquille d'un groupe d'hommes regardant vers le nord. Il posa la main sur la poignée de son sabre, s'apprêta à bondir, mais il la relâcha et descendit à reculons.
    - Il y a effectivement des guetteurs. Nous allons faire un détour, Rosa. Je ne sais pas pourquoi je ne les ai pas attaqués. J'aurais pu les tuer avant même qu'ils réalisent que j'étais là.
    - Tu voulais les manger ?
    - Non ! Bien sûr que non.
    - Alors tu as bien fait. Leur vie mérite que nous marchions un peu.

    Entrez dans l'univers des 7 royaumes où sévit l'inquisition, et découvrez le secret de l'origine du sang bleu. Un événement en fantasy française.

    « C'est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l'adultère dans les veines de rejetons qu'une inquisition, la Garde, élimine sans pitié. Bref, on s'engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d'un torrent, tantôt avec la majesté d'un fleuve. » Le Soir

  • « Le vent hurlait. La foudre lardait le pays comme un assassin maladroit... La nuit était aussi noire que l'intimité d'un chat. Une de ces nuits, peut-être, où les dieux manipulent les hommes comme des pions sur l'échiquier du destin. Au coeur des éléments déchaînés luisait un feu, telle la folie dans l'oeil d'une fouine. Il éclairait trois silhouettes voûtées. Tandis que bouillonnait le chaudron, une voix effrayante criailla : "Quand nous revoyons-nous, toutes les trois ?" Une autre voix plus naturelle, répondit : "Ben moi, j'peux mardi prochain." » Rois, nains, bandits, démons, héritiers du trône, bouffons, trolls, usurpateurs, fantômes, histrions et tables tournantes : rien ne vous est épargné. Shakespeare n'en aurait pas rêvé tant. Ou peut-être si ? Avec, en exclusivité, le ravitaillement en vol d'un balai de sorcière.

empty