• Au bord de l'Amazone, un vieil homme ami des Shuars, qui lui ont appris à connaître la forêt, découvre la lecture et chasse un jaguar.
    "Il ne lui faut pas vingt lignes pour qu'on tombe sous le charme de cette feinte candeur, de cette fausse légèreté, de cette innocence rusée. Ensuite, on file sans pouvoir s'arrêter jusqu'à une fin que notre plaisir juge trop rapide." - Pierre Lepape, Le Monde
    "Un livre sauvage et beau, bâti comme un thriller américain." - Frédéric Taddei, Actuel

    Prix du roman d'évasion des Relais H 1992


    Prix du meilleur roman étranger France Culture 1992

  • Moby Dick, c'est la monstrueuse baleine blanche, l'incarnation du Mal, cette figure de l'obsession et du double qui, des profondeurs glacées, accompagne le capitaine Achab habitué en surface aux combats titanesques des océans. Moby Dick est ce chef-d'oeuvre total que tout le monde peut lire comme le plus formidable des romans d'aventures ; la quête aussi d'une humanité embarquée de force à bord d'une histoire qui reste pour elle un mystère...
    « Lire Moby Dick ? Ce n'est pas seulement faire provision d'embruns et de bourlingue. C'est se frotter au roman le plus mythique des lettres américaines. » André Clavel. Lire
    « L'un des mythes les plus bouleversants qu'on ait imaginés sur le combat de l'homme contre le mal. » Albert Camus

    Texte français et postface d'Armel Guerne

    Né le 1er août 1819 à New York, orphelin de père à treize ans, Herman Melville a beaucoup bourlingué. Cet écrivain immense, non reconnu de son vivant, s'est éteint à New York en septembre 1891. Il ne s'était alors trouvé qu'un seul journal pour lui consacrer une notice nécrologique de trois ou quatre lignes. La renommée l'a depuis rattrapé. Il est considéré comme l'une des plus grandes figures de la littérature mondiale.


  • Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d'eux-mêmes.
    Un roman sauvage et puissant.
    Dans l'obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre.
    Elle sait qu'elle ne devrait pas s'en mêler. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.
    Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs.
    Parmi eux, Lior, une Française. Comment cette jeune femme peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l'adore, n'a jamais résolu.
    Quand elle chasse, le regard de Lior tourne à l'étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d'un flair affûté, dangereuse.
    Elle a quelque chose d'animal. Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d'un ours.
    Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même.
    Humain, animal, les rôles se brouillent et les idées préconçues tombent dans ce grand roman où la nature tient toute la place.

  • Prix Nobel de littérature 2018

    Il y a un vieux remède contre les cauchemars qui hantent les nuits, c'est de les raconter à haute voix au-dessus de la cuvette des W.-C., puis de tirer la chasse.
    Après le grand succès des Pérégrins, Olga Tokarczuk nous offre un roman superbe et engagé, où le règne animal laisse libre cours à sa colère.
    Voici l'histoire de Janina Doucheyko, une ingénieure en retraite qui enseigne l'anglais dans une petite école et s'occupe, hors saison, des résidences secondaires de son hameau. Elle se passionne pour l'astrologie et pour l'oeuvre de William Blake, dont elle essaie d'appliquer les idées à la réalité contemporaine. Aussi, lorsqu'une série de meurtres étranges frappe son village et les environs, au coeur des Sudètes, y voit-elle le juste châtiment d'une population méchante et insatiable. La police enquête. Règlement de comptes entre demi-mafieux ? Les victimes avaient toutes pour la chasse une passion dévorante.
    Quand Janina Doucheyko s'efforce d'exposer sa théorie - dans laquelle entrent la course des astres, les vieilles légendes et son amour inconditionnel de la nature -, tout le monde la prend pour une folle. Mais bientôt, les traces retrouvées sur les lieux des crimes laisseront penser que les meurtriers pourraient être... des animaux !


    L'email a bien été copié

  • La toute première nouvelle du recueil, La Bécasse, sert de préambule, de récit-cadre, au recueil. Durant la période de la chasse à la bécasse, le vieux baron des Ravots, amateur de chasse et d'histoires, organise des dîners au cours desquels la cérémonie du "conte de la bécasse" désigne celui qui aura le privilège de manger toutes les têtes de bécasse ; l'heureux élu doit ensuite conter une histoire pour "indemniser les déshérités". Les nouvelles suivantes sont censées être quelques-unes de ces histoires.

  • Mon année zéro souffrance animale Nouv.

    Dans ce livre, vous trouverez :
    - Le point sur la situation,
    - Pourquoi tant de haine ?,
    - Heureusement On peut changer les choses !,
    - Un calendrier de l'année avec pour chaque mois : Pourquoi ? On explique la situation. Et moi je fais quoi ?
    Des actions pour que chacun puisse participer à ce grand mouvement.
    Ils se battent : les associations auxquelles on peut adhérer, les pétitions à signer, etc. Des initiatives, des changements de mentalitées. Quelques exemples de thèmes abordés dans le calendrier : janvier : fourrure, avril : corridas, juillet : abandon des animaux, septembre : ouverture de la chasse, décembre : l'orgie carnivore (foie gras, dindes).

    Yolaine de la Bigne est journaliste et militante écolo. Elle a fondé Néoplanète, bimestriel gratuit dédié à l'environnement et au développement durable, ainsi que l'Université d'été de l'animal, la Journée mondiale de l'intelligence animale et le site "L'animal et l'homme". Elle est devenue l'une des voix de France Info grâce à son émission "Quelle époque épique" qu'elle a animée pendant 12 ans. Elle tient la rubrique quotidienne "Est-ce bien sérieux ?" sur Sud Radio.

  • Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Héros de la petite ville de Tarascon, Tartarin ne rêve que d'aventure et de chasse au lion. Mais que l'Afrique est loin pour qui n'a jamais quitté sa maison ! L'intrépide chasseur s'embarque enfin : parviendra-t-il à débusquer un fauve du désert ? Personnage burlesque mais si attachant, Tartarin est le type même du Méridional hâbleur qui se dupe lui-même autant qu'il dupe les autres. Où se rejoignent cocasserie et vérité, mais « une vérité d'outre-Loire qui enfle, exagère, ne ment jamais, et tarasconne tout le temps ».
    Sans jamais se départir d'une réelle tendresse pour son personnage, Daudet a déployé dans Tartarin de Tarascon toutes les ressources de sa verve et de son ironie, créant ainsi l'un des plus grands types comiques de la littérature française.
    Edition de Marie-Ange Voisin-Fougère. 

  • Quelque part au nord du monde. Le froid, la faim. Un campement attaqué, des chiens éventrés. Un ours devenu fou. L'expédition punitive tourne mal, le sang rougit la banquise. Un jeune chasseur armé d'un simple harpon se retrouve seul à suivre les traces du redoutable carnassier. Mais en vérité, qui traque qui ?

    Rédigé dans une langue sobre, d'une rare intensité, Kamik est l'histoire cruelle de cette chasse au long cours, à la fois haletant récit d'aventures et quête initiatique. C'est aussi le tout premier roman écrit par un Inuit du Canada, un geste d'une portée historique et sociale considérable. Traduit fidèlement depuis l'inuktitut, Kamik est un classique de la littérature autochtone nord-américaine.

    Markoosie Patsauq est un écrivain inuit du Canada, né en 1941 dans la toundra près d'Inukjuak (Nunavik), au sein d'une famille semi-nomade, à une époque où le mode de vie traditionnel est encore possible. Il devient pilote d'avion, se fait connaître dans le monde entier par ses textes de fiction et ses autres écrits, puis joue un rôle politique en tant que leader communautaire. Il est décédé en mars 2020.

  • La reine des elfes a fermé toutes les Portes qui mènent vers l'Autre Monde pour protéger son royaume. Mandred ne reverra jamais ses semblables et Farodin et Nuramon craignent de ne jamais trouver un chemin vers le Monde Brisé, le lieu d'exil de Noroelle. Pourtant, ils refusent de perdre espoir. Farodin pense qu'enrassemblant les grains du sablier disséminés à tous les vents qui ont servi au sortilège, il pourra sauver sa bien-aimée.
    Quant à Nuramon, il est persuadé de trouver un chemin grâce aux Étoiles d'Albes : si les Portes entre les mondes sont fermées, il en créera de nouvelles ou retrouvera celles qui furent oubliées. Mandred, qui estime n'avoir plus rien à perdre dans ce monde ou dans l'autre, les accompagne dans leur quête.
    Ainsi, les trois amis s'engagent dans un long et périlleux voyage durant lequel leur amitié, leur foi et leur courage seront de nouveau mis à l'épreuve.

  • Les humains redoutent leur froideur apparente.
    Les nains craignent leur arrogance et les fuient comme la peste. Les orcs et les trolls ne voient en eux que du gibier... Mais qui sont vraiment les elfes ? Quel est le destin de ces êtres de légende ? Farodin et Nuramon, deux puissants guerriers elfes, sont envoyés en chasse par leur reine dans le monde des humains afin de terrasser un démon, fléau ancestral de leur race. Leur courage, leur amitié et leur loyauté seront rudement mis à l'épreuve dans cette quête, car tous deux aiment Noroelle qu'ils ont laissée derrière eux et qui devra affronter seule un funeste destin.

    Voici l'aventure définitive d'un peuple qui appartient au trésor des mythes de l'humanité. Un livre indispensable à tout lecteur du Seigneur des Anneaux !

  • Pangée, terre immense au milieu de l'océan unique, continent de terre sèche et d'embruns où vit le peuple de Ghiom, dont l'histoire, en ce jour de la dixième chasse à l'Odalim, bascule.
    Les Grands de Pangée ont parlé : le monstre marin doit mourir. Pour la paix. Pour l'ordre. Pour la promesse d'une nouvelle ère faste à venir, dans ce monde rongé par les mésalliances et les guerres fratricides.
    Pourtant, quand les Nefs s'engagent sur l'Océan, une seule question demeure : si la traque échoue, si l'Odalim survit, si l'union faillit, les enfants de Pangée se dévoreront-ils ?
    Cette dixième chasse ne serait-elle alors qu'un chant du cygne ?

    Prix des blogueurs Planète SF 2016

  • Cygnis poche

    Vincent Gessler

    Est-ce le ciel ou la forêt ? Un fourmillement frémit à la limite de son champ de conscience, sensation familière associée au danger. Il se redresse à demi et s'empare de son fusil. Ses oreilles bourdonnent. L'oeil à la lunette, il fait défiler différents modes de vision. Au-delà de l'espace délimité par l'ouverture de l'abri s'étend la forêt. Et au milieu, bien droit sous la pluie, un robot solitaire. Il n'a pas d'arme et se contente de regarder Syn dans les yeux.
    C'est l'histoire de Syn, un trappeur accompagné de son loup au pelage greffé de bandes synthétiques, dans un monde de ruines technologiques. La menace est partout, une guerre se déclare mais Syn ne veut plus tuer ses semblables...
    /> Seule la science-fiction peut nous donner ce vertige d'être des archéologues du futur. Dans une langue raffinée, Vincent Gessler réussit son pari de nous envoûter par son récit âpre et exaltant de l'éternelle recherche des origines.

    Prix Utopiales 2010.

    Prix Julia Verlanger 2010.

  • Peut-on comparer un trophée de chasse à un crucifix ? Et le boeuf malmené avant l'abattage à une victime émissaire ? Et les dévorations perpétrées par les ours et les loups à des immolations ? Ce n'est pas très sérieux, nous prévient Sergio Dalla Bernardina, tout en nous invitant à jouer le jeu. Quel sens prend alors notre rapport au vivant si l'on essaie de le lire sous l'angle sacrificiel ? Faut-il s'en tenir à un point de vue manichéen, les amis des animaux du côté du bien, les autres du côté du mal ? Et si, derrière la contemplation horrifiée du sang qui coule, derrière l'indignation et la compassion, il y avait aussi du plaisir ?
    Conçu comme une enquête réflexive, ce bref essai au ton souvent narquois explore des pistes qui, en interrogeant les rapports de notre société à la nature, à la violence et au sacré, bousculent nos certitudes. Écologiquement incorrect.

  • Maurin des Maures

    Jean Aicard

    Comme Alphonse Daudet ou Paul Arène, Jean Aicard chante la Provence en narrant des histoires merveilleuses et drôles, pittoresques et savoureuses. Frère cadet de Tartarin de Tarascon, dont les Aventures prodigieuses parurent en 1872, Maurin est le «prince des braconniers, duc des maires, empereur des gendarmes, roi des Maures». Grand chasseur devant l'Éternel, grand coureur de filles, l'histoire de ce don Juan des bois est surtout prétexte à anecdotes, histoires de chasse et galéjades dans une langue colorée, relevée de provençalismes.

  • Jean Fortel, blessé à la jambe par un sanglier durant une partie de chasse, est contraint de rester alité.
    Sa femme, qu'il aime comme un fou, a prévu d'assister, avec une proche, à la représentation de « Pelléas et Mélisande » à l'Opéra-Français.
    Jean décide de communier avec elle à distance en écoutant la pièce retransmise via le théâtrophone.
    Lors d'un entracte, il demande à son ami Marc, tout juste revenu d'un long voyage de 18 mois, de venir passer la soirée en sa compagnie.
    Alors que les deux camarades philosophent sur l'amour, Marc avait fui Paris après s'être rendu compte que son épouse le trompait, des cris retentissent depuis le théâtre : « Au feu ! Au feu ! » puis des crépitements qui ne laissent aucun doute sur le drame qui est en train de se dérouler à l'autre bout du fil...

  • Cet ouvrage de référence s'est installé comme l'outil incontournable pour devenir un chasseur moderne, responsable et respectueux du milieu sur lequel repose sa passion : la mer.
    Le chasseur sous-marin (débutant ou confirmé, sédentaire ou voyageur) est curieux de nature.
    À l'écoute de son corps, de son matériel, du milieu, il se pose un grand nombre de questions pour améliorer son efficacité.
    Remplie d'astuces et de conseils de spécialistes, cette édition actualisée et complétée inclut tous les progrès, notamment en physiologie de l'apnée ou biologie des poissons, pour mieux répondre à cet impératif de savoirs.

  • Alexandre Dumas (1802-1870)

    "Le quinzième jour du mois d'août de l'an 1385, vers la huitième heure du soir, monseigneur Gaston III, vicomte de Béarn et comte de Foix, assis à une table et penché sur un parchemin, écrivait aux derniers rayons du soleil couchant, qui pénétraient dans l'appartement à travers les fenêtres armoriées de son château d'Orthez, le soixante-troisième chapitre de son ouvrage sur la chasse des bêtes sauvages et des oiseaux de proie. Celui qui l'eût revu alors, après une longue absence, aurait eu peine à reconnaître ce gentil chevalier que, quinze ans auparavant, on appelait le beau Phoebus : les uns disent parce qu'il avait les cheveux dorés comme ceux d'Apollon, les autres parce que, s'occupant incessamment d'astronomie, avait pris un soleil pour sa devise. C'est que, pendant l'espace de temps qui s'était écoulé entre sa jeunesse et l'âge mûr auquel il était parvenu, il avait éprouvé de rudes chagrins qui avaient argenté ses blonds cheveux et sillonné son front de rides. Or, quoique ces chagrins soient antérieurs à l'époque où commence cette histoire, comme ils sont lamentables et véridiques, je vais brièvement vous les raconter. Ils seront au récit qui va suivre ce que le cadre est au tableau."

    Gaston III de Foix-Béarn, dit Gaston Phoebus, fut un personnage célèbre au XIVe siècle. Alexandre Dumas, autour de celui-ci, nous entraîne dans une série de chroniques historiques et parfois fantastiques...
    Roman court.

  • Mi-humaine, mi-vampire, Catherine Crawfield traque les morts-vivants dans l'espoir de tuer son pere, le monstre qui a fichu la vie de sa mere en l'air. Elle est alors capturee par Bones, un vampire chasseur de primes, qui lui impose une association contre nature: il aidera Cat dans sa quete et, en echange, ce tres sexy predateur de la nuit fera d'elle une chasseuse aux reflexes aussi aceres que ses crocs. Mais avant de pouvoir jouer les buteuses de demons, Cat est elle-meme prise en chasse par une bande de tueurs. Forcee de choisir son camp, elle va vite se rendre compte qu'etre une suceuse de sang a ses avantages...

  • Michel Cardoze aime les chasseurs : ils contribuent aux équilibres naturels, ils font vivre les paysages, ils battent la campagne et gardent sangliers, chevreuils, lièvres ou oiseaux migrateurs dans une cohabitation raisonnée avec nos villes et leur expansion « rurbaine ». Chaque mois, il ponctue avec sa chronique la conversation que le lecteur du Chasseur Français (130 ans d'âge) entretient avec ses passions, ses outils et son amour de la nature. Michel Cardoze soulève le tapis des certitudes et interroge les évidences, il se demande si l'agriculture industrielle est la réponse à tout, il fait dialoguer le tracteur et la binette, il interroge sa bêche et les traditions, il se souvient des tue-cochon et pense que la démocratie a besoin des petites communes et de leurs conseils municipaux, que le tourisme rural est un moyen de nourrir le désir des citadins avec du végétal propre, que la « modernité » consiste à remettre les haies debout et les arbres au milieu du paysage. La proximité du poulet de grain et du palmipède qui court, c'est son dada, les carottes sans insecticides aussi, et les haricots beurre sans engrais, de même que les tomates, exclusivement de juillet à septembre. Bonne balade avec ses moustaches !

  • En chasse !

    Jess Kaan

    Nord de la France. Le lieutenant Boris Lisziak vient d'arrêter Le Moraliste, un tueur en série manipulateur et retors. À quelques encablures, la capitaine Garance Fazuras piste des barbares « chassant » en groupe, coupables de viols collectifs particulièrement atroces. Le commandant Demeyer rejoint le duo de policiers pour l'épauler dans une traque qui s'annonce impitoyable.
    Une bande de criminels monstrueusement pervers. Des victimes marquées à jamais. Trois flics prêts à tout. En chasse ! est bien plus qu'un roman policier, c'est une tragédie terriblement contemporaine.

    En chasse ! est le deuxième opus des aventures du trio de policiers découvert dans Punk Friction aux Éditions Lajouanie.
    On peut évidemment lire l'un sans avoir lu l'autre.

  • La demi-vampire Cat Crawfield est devenue agent spécial, engagée par le gouvernement pour débarrasser le monde de la racaille morte-vivante. Elle n'a rien oublié de tout ce que Bones, son ex, lui a appris. Pourtant, lorsqu'elle se retrouve avec des tueurs aux trousses, elle est contrainte de faire de nouveau appel à lui. Les retrouvailles sont tumultueuses, et malgré tous ses efforts pour que leur relation demeure strictement professionnelle, Cat va découvrir que le désir ne meurt jamais... et que le ténébreux vampire compte bien souffler sur les braises encore chaudes.

  • Prisonnier d'une société qu'il méprise, un homme décide de partir à la rencontre de son animalité profonde. Perdu en plein bois, vivant de ses chasses avec, pour seule compagnie, son chien Lione, le narrateur va se détacher de toute notion de réalité et vivre de ses rêves. Une errance onirique qui lentement bascule...
    Auteur-compositeur-interprète de profession, Paul-Bernard Moracchini vit entre la Corse et Nice. La Fuite est son premier roman.



  • Seul au monde, Adrien a trouvé refuge dans la forêt, au creux d'un hêtre qui lui sert de maison. Il apprend à ne plus craindre les loups, à pêcher, à chasser et à vivre des ressources de la nature qui lui livre ses secrets.
    Mais par une nuit d'orage, des hurlements éclatent en plein bois. Adrien décide de quitter son arbre.


  • Pousouères, brouches, haytilhères sont les noms que les Béarnais donnaient aux sorcières qui allaient soi-disant courir au sabbat, sur les landes d'Ogeu, de Marcerin ou de Sauvagnon...
    Vastin Lespy, auteur d'un toujours d'actualité dictionnaire du béarnais ancien et moderne, nous livre là une très intéressante étude sur les sorcières en Béarn, du moyen-âge jusqu'à la fin du XVIIe siècle, siècle exalté où culminera la chasse aux sorcières. Même si le Béarn, au contraire de ses voisins basques, conservera toujours une modération devenue depuis légendaire...
    Outre son étude, Lespy nous livre une cinquantaine de documents d'époque, en français et surtout en béarnais, qui témoignent, en filigrane, de l'aveu poignant de la haine et de l'opprobre qui s'abattirent sur les femmes de ces siècles-là.
    Puissent ces siècles d'obscurité et d'obscurantisme rester du seul domaine de l'Histoire...

empty