• L'économie circulaire pour les nuls Nouv.

    Produire et consommer mieux pour concilier économie et écologieL'économie circulaire propose de repenser nos modes de production et de consommation pour optimiser l'utilisation des ressources, et empêcher leur épuisement à moyen terme. Elle s'appuie notamment sur les boucles courtes, les énergies renouvelables et la gestion des déchets. Simple curieux, particulier ou professionnel, association, entreprise ou élu, vous trouverez dans cet ouvrage de référence la définition de ce concept, les différentes applications et de très nombreux exemples.
    Découvrez comment :
    Concilier l'écologie, l'économie et l'action sociale ;
    Privilégier les circuits courts et s'ancrer dans le territoire ;
    Soutenir le développement des énergies renouvelables ;
    Valoriser le zéro déchet ;
    Favoriser l'économie circulaire au quotidien.

  • À L'HEURE OÙ LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES commencent sérieusement à faire sentir leurs effets, nous devons nous préparer à une profonde transformation dans la façon dont nous produisons et utilisons l'énergie à travers le monde. Le passage obligé des combustibles fossiles à des sources renouvelables entraînera un changement majeur dans notre façon de vivre. À quoi pourrait ressembler un avenir 100% renouvelable? Quelles technologies joueront un rôle crucial dans notre avenir énergétique? Quels défis allons-nous devoir affronter dans cette transition? Et comment pouvons-nous nous assurer que le nouveau système énergétique soit juste et équitable?
    Dans Un futur renouvelable, Richard Heinberg et David Fridley explorent les défis et les opportunités que présente le passage aux énergies renouvelables. En brossant le portrait de notre système énergétique actuel, les auteurs examinent la question de l'offre et de la demande d'énergie dans des secteurs clés de l'économie: la production d'électricité, les transports, les bâtiments et la fabrication. Leur analyse détaillée permet d'identifier les problèmes cruciaux auxquels nous serons inévitablement confrontés, de l'intermittence des sources de combustible au stockage de l'énergie en passant par la refonte des réseaux de distribution.
    Véritable travail de prospective pour nous aider à préfigurer ce dont demain sera fait, Un futur renouvelable est un ouvrage lucide et nécessaire pour planifier la transition énergétique à venir. Soyons prêts à relever le défi.

  • Le monde s´emballe. Démographie, déforestation, consommation d´énergie s´accélèrent, au risque de dérégler durablement l´équilibre de la planète. Dans un premier temps, le présent livre étudie minutieusement les six enjeux environnementaux principaux : l´eau, l´air, le bruit, les déchets, les produits « propres » et sans risque, la nature elle-même.
    Dans un second temps, il propose six leviers pour l´action : les lois, les incitations économiques ou fiscales, les associations et les citoyens actifs, l´éducation à l´environnement, les recherches scientifiques, et enfin une action internationale digne de la hauteur du défi à relever.

  • Dans un contexte de raréfaction des ressources en énergie fossile et de changements climatiques, la Nouvelle-Calédonie, qui n´est pas actuellement soumise au protocole de Kyoto, doit répondre aux préoccupations environnementales et trouver les voies et moyens d´une moins grande dépendance énergétique. Au moment où le Territoire définit son Schéma d´aménagement et de développement 2025 et, dans le prolongement, son Schéma de l´énergie et du climat, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et l´ADEME, via le Comité territorial pour la maîtrise de l´énergie (CTME), ont demandé à l´Institut de recherche pour le développement (IRD) de produire un état des lieux complet et une analyse pluridisciplinaire des enjeux constitutifs de la question de l´énergie dans le développement de la Nouvelle-Calédonie. La maîtrise de l´énergie, les nouvelles technologies en matière de production et de stockage d´énergie, les moyens de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la géopolitique de l´énergie et du climat et la coopération régionale, la gouvernance de l´énergie et du climat en Nouvelle-Calédonie, ont ainsi été examinés au cours de l´année 2009 par un collège d´experts qui en restitue ici le bilan détaillé. Cette expertise collégiale, qui a mobilisé l´ensemble des données scientifiques disponibles pour les décliner sur le cas particulier de la Nouvelle-Calédonie, livre une série de recommandations qui pourront utilement venir à l´appui des politiques que le Territoire est sur le point de se donner. Against the backdrop of increasingly scarce fossil fuel resources and climate change, New Caledonia, which is not currently subject to the Kyoto protocol, must respond to environmental concerns, and find ways and means of becoming less energy-dependent. With the Territory defining its Land Use and Development plan for 2025 and, further down the line, its energy and climate plan, the Government of New Caledonia and the Environment and Energy Management Agency (ADEME), via the Territorial Energy Management Committee (CTME), have asked the Development Research Institute (IRD) to produce a complete report of the situation and a multi-disciplinary analysis of the issues involved in the question of energy in the development New Caledonia. During the course of 2009, a board of experts also examined energy management, new energy production and storage technologies, ways of reducing greenhouse gas emissions, the geopolitical position concerning energy and climate, and regional cooperation along with energy and climate management in New Caledonia. Their detailed assessment is provided here. In accordance with the expert report model developed, the body of experts called up all available scientific data and knowledge so as to apply this understanding to the specific situation in New Caledonia. The body was thus able to deliver a series of recommendations, which may usefully support the policies that the Territory is on the point of adopting.

  • Qu'elle soit smart ou knowledge, la ville du futur avec ses atouts et ses promesses est déjà là. Caractérisée par l'innovation écologique et urbaine, elle a comme finalité le bien-être commun. Le concept de ville éco-soutenable se fait route. Une ville que nous construisons progressivement en transformant nos espaces, nos pratiques et nos représentations, et en innovant dans de domaines aussi variés que les transports, les mobilités, l'énergie, le cadre bâti, l'environnement, le patrimoine urbain, etc. Les articles publiés dans cet ouvrage, issus du Séminaire International de Recherche, IDEX SUPER de Sorbonne Universités, coordonné par Patrizia Ingallina, proposent une approche transversale et internationale de toutes ces thématiques. Le principe d'innovation écologique y apparaît en filigrane. La préface de Sébastien Maire interroge la notion de résilience. Les postfaces de Klaus Kunzmann sur la smart city et de Francisco Javier Carrillo, sur les marchés de la connaissance, clôturent l'ouvrage.

  • Ouverture à la concurrence, développement des énergies renouvelables, volatilité des prix du pétrole, réchauffement climatique... Avec la généralisation de la prise de conscience des défis à relever, les questions énergétiques passionnent. Ces défis ne sont pas uniquement économiques mais sont aussi de vrais sujets de société. C'est sur les spécificités « du modèle énergétique français » et du rôle de l'État que se sont penchés, régulièrement durant trois ans, historiens, économistes et acteurs lors d'un séminaire organisé par le Comité pour l'histoire économique et financière de la France. En effet, s'il est bien un domaine industriel dans lequel l'État a été, depuis le début du XIXe siècle, tout à la fois législateur, opérateur, régulateur et financier, c'est celui de l'énergie. Véritable secteur moteur des différentes phases d'industrialisation, l'énergie (charbon, gaz, électricité, pétrole) s'est révélée stratégique tout en étant le champ privilégié de l'émergence de la notion de service public. Quels sont les différents rôles de l'État dans ce domaine ? Comment se sont élaborés, dans la longue durée, ces rapports complexes entre l'État et les opérateurs ? Quelle est la généalogie du modèle de la grande entreprise publique qui mettait son monopole au service de la nation ? Pourquoi l'énergie est-elle un secteur privilégié de l'action publique ? La trentaine de textes et de témoignages rassemblés dans ces actes retrace, analyse et permet de mieux comprendre les principaux mécanismes de cette histoire.

  • Glaciations

    Baudouin Bierry

    Un Green Deal Européen qui oriente de futures dépenses considérables dans des énergies dites "vertes" afin de satisfaire les objectifs des Nations Unies concernant la réduction de gaz à effet de serre. Des médias et politiques compatissants aux sirènes apocalyptiques d'une écologie sectaire et intégrale. L'Homme accusé de tous les maux, jusqu'à celui du changement climatique alors que celui-ci est tout naturel. L'étude des cycles solaires, des glaciations depuis l'ère quaternaire, du volcanisme, du bénéfique effet de serre, de l'océanographie ne sont que des témoignages scientifiques et historiques allant à l'encontre de cette nouvelle religiosité verte. Ce livre apporte aussi une critique sur un système politico-financier dénoncé par le film de Michael Moore (Planet of the Humans) quasi censuré en France ; ainsi que les bénéfices au niveau sanitaire du réchauffement climatique.

empty