Retz

  • La musique

    Collectif

    La partie dictionnaire de cet ouvrage (compositeurs et vocabulaire musical) est de consultation très facile grâce à un système de renvois très étudié. Pour les compositeurs, il est également fait mention de leurs écrits et des ouvrages publiés sur eux. Deux volumes en un seul.
    Pour comprendre la musique européenne depuis le Moyen Age jusqu'à nos jours, dans ses formes, son langage et ses instruments ; pour connaître les oeuvres et les compositeurs ; pour chercher un renseignement -une explication de mots, une date, etc. ; pour retrouver de qui est l'oeuvre que l'on connaît et dont on a oublié l'auteur ou pour compléter son information sur la production musicale d'un compositeur que l'on connaît mal...
    Voici, en un seul volume, un dictionnaire de 700 articles, et 10 chapitres fondamentaux rédigés par de grands spécialistes : "la Voix", "l'Art lyrique", "la Musique de danse", "les Instruments et la musique de chambre", "l'Orchestre", "l'Ecriture et la notation musicales", "l'Evolution du langage musical européen : de la modalité à l'atonalisme", "la Création contemporaine", "la Diffusion contemporaine", "les Musiques traditionnelles d'Asie" (comme modèle de musique extra-européenne).

  • Cette encyclopédie comprend 9 articles principaux et plus de 600 mots ou définitions, et est consacrée à la fois aux religions et au fait religieux. Elle informe et explique.
    Les profonds remous qui agitent l'Église catholique depuis le concile de Vatican II, la vogue des religions orientales, la mode, si l'on peut dire, de Jésus, les progrès simultanés de l'athéisme et de diverses communautés, tout nous prouve qu'on ne saurait sous-estimer l'importance et le rôle du fait religieux. La foi continue d'exister. Pour certians, elle est conflit avec la science ; pour d'autres, elle n'est pas incompatible. Même si, comme on l'affirme souvent, le sens du sacré dans notre monde contemporain se perd, il n'en est pas moins vrai que les grandes religions réunissent toujours des centaines de millions de fidèles ; que les sectes non hiérarchisées en Églises attirent des foules d'adeptes. Mais pour une grande majorité, la connaissance des religions, et même de la religion pratiquée, est assez vague et la compréhension plus vague encore.
    Cette encyclopédie a été rédigée par une équipe animée par Jean Chevalier, docteur en théologie et en philosophie ; J.-M. Aubert, professeur de théologie morale à la faculté catholique de théologie de l'université de Strasbourg ; Albert-M. Besnard, dominicain, directeur de "la Vie spirituelle" ; Olivier Clément, agrégé de l'université, professeur à l'Institut Saint-Serge de théologie orthodoxe ; Roger Mehl, doyen de la faculté protestante de théologie de l'université de Strasbourg ; Vincent Monteil, professeur de civilisation musulmane à l'université d'Aix-en-Provence ; Paul Arnold, le rabbin Josy Eisenberg, Francine Kaufman, Aimé Michel, etc.
    Chaque Encyclopédie du savoir moderne, consacrée à une branche de la connaissance, est conçue sous forme de l'Algo-Livre, dont la structure est décrite au début de cet ouvarge, pages 6 et 7.

  • L'objet du présent ouvrage est de présenter les idées contemporaines depuis le début du XIX e siècle, depuis Hegel dont l'oeuvre marque à la fois une rupture et l'ouverture d'une philosophie nouvelle.
    On rencontrera donc le noms de Hegel, Marx, Heidegger, Sartre, Merleau-Ponty, Foucault... de nombreux auteurs n'entrent pas dans la catégorie des philosophes, mais ils sont cités et étudiés en raison de leur rôle dans la pensée contemporaine et de leur influence certaine : Freud, Jung, Adler, les psychanalystes ; les inventeurs de la cybernétique : Norbert Weiner ; de la théorie des jeux : Von Neumann ; de la théorie de l'information : C.E. Shannon.
    "Ce livre apporte une mise au courant du langage en vigueur. Ce n'est pas un mince mérite de le traduire en clair." Ainsi s'exprime la revue Études à propos de ce Dictionnaire du Savoir moderne.
    "Les philosophes, pour quoi faire ?" Tel était le titre d'un ouvrage paru il y a peu d'années. Et pour quoi faire la philosophie ? Sous ce nom, l'usage courant englobe des acceptions diverses, larges et surtout vagues, tantôt teintées d'ironie, tantôt marquées d'une admiration naïve. Un examen plus serré montre que le mouvement de réflexion de l'esprit sur lui-même et de l'esprit sur le monde est un mouvement perpétuel. Même si à certains il semble vain, rien ne l'arrête.
    Ce retour que chaque époque fait sur elle-même pour se comprendre implique une description et une explication : il est un reflet du présent, il constitue un moteur pour l'avenir. Dans ce miroir où sans cesse l'image reflétée se modifie, les sciences, les arts, toutes les formes de l'activité humaine trouvent leur sens : en revanche, à leur tout, elles transforment cette image.
    Conçu sous une forme, originale, celle de l'Algo-livre dont le lecteur trouvera la description au début de l'ouvrage en pages 6 et 7, ce dictionnaire consacré à la philosophie est à la fois un traité et un dictionnaire. Il comporte huit articles principaux et 400 termes classés par ordre alphabétique qui donnent un vocabulaire complet, accompagné de biographies et d'analyses des oeuvres des grands philosophes des cent dernières années.

  • Ce dictionnaire rend compte de la situation présente : l'ensemble des définitions et articles montre l'extension considérable du domaine comptable, tout en relevant les limites de chaque notion : les articles et définitions tentent de préciser l'évolution probable des principaux points de théorie ou d'application comptables.
    Dans l'entreprise moderne, comme dans l'administration ou dans l'entreprise familiale, chacun est aujourd'hui confronté à des comptes. La comptabilité n'est plus le domaine réservé des experts, si ses formes et ses buts demeurent parfois encore mystérieux. C'est une technique que chacun doit maîtriser ; le dessein de ce livre est de donner à chacun cette maîtrise en même temps que la possiblité de mettre à jour ses connaissances à tout instant, rapidement et au plus haut niveau.
    Cet ouvrage couvre le domaine de la comptabilité publique comme celui de la comptabilité d'entreprise. Les efforts faits dans le but d'unifier les méthodes et leur instrument sur le plan national et international y sont développés largement, ainsi que les difficultés à surmonter.
    Cette encyclopédie constitue donc à la fois un outil pratique où chacun pourra puiser le renseignement technique dont il a besoin, un manuel de référence et un essai de réflexion.
    Comme toutes les "Encyclopédies du Savoir moderne", ce volume, réalisé par une équipe de spécialistes, sous la direction de Jean Scheid (expert-comptable, maître assistant agrégé à l'E.N.S.E.T.) et de Jean-Claude Teston (expert-comptable, directeur d'études à l'université des sciences sociales de Grenoble), comprend neuf articles de synthèse intégrés dans un dictionnaire de 300 articles analytiques, classés par ordre alphabétique et traitant les mots du domaine.

  • Dehors !

    Yak Rivais

    Yak Rivais est auteur de romans jeunesse long sellers, notamment à L'école des loisirs. Les enfants prendront beaucoup de plaisir à découvrir les jeux d'écriture glissés dans ces histoires délirantes, ici dans la version numérique epub de l'ouvrage. Un livre pour rire et s'amuser avec les mots ! 46 histoires qui sont autant de prouesses littéraires pour l'auteur que de défis pour le lecteur.
    Yak Rivais joue avec le langage, la littérature et détourne les contes, les fables ou de simples histoires avec plaisir.
    Chaque histoire est accompagnée d'une illustration originale en couleurs de l'auteur.
    Ils sont tous sortis : les trois petits cochons, le soldat de Prévert, le Petit Poucet, le passe-muraille, Pinokio, Guillaume Tell, le renard, le Prince des jouets, le loup, Ali Baba, le Daru, le génie de la bouteille.
    Même la porte a pris la porte.
    Blanche-Neige a sorti les nains de ses poches, la chèvre de M. Seguin a sauté par la fenêtre S.S.O.V. dans la montagne ! DEHORS ! Tarzan sort ! Tout le monde sort !
    Sans oublier le hareng... " saur " de Charles Cros : les contes sortent DEHORSdinaire.
    Les personnages, plus ou moins célèbres, sortent de leur univers pour s'inscrire dans une histoire nouvelle qui obéit à une règle d'écriture différente.
    Au lecteur de sortir de ses habitudes à son tour pour se laisser transporter dans cet univers onirique...

  • Cette sélection de mille citations présente une double originalité.
    En premier lieu, elle a éliminé tous les passages -si beaux soient-ils- extraits des textes purement littéraires ou traditionnels (datant d'avant 1900).
    En second lieu, elle s'est voulue un reflet aussi fidèle que possible des préoccupations et des curiosités des lecteurs modernes. En témoigne aussi son découpage : Ecritures, Esthétique, Imaginaire, Intelligence, Langage, Lectures, Pédagogie, Politique,, Philosophie, Psychanalyse, Psychologie, Représentations, Société, Sociologie, Spiritualité.
    En témoignent aussi ses auteurs : Valéry, Lacan, Boulez, Sartre, Barthes, bien entendu ; mais aussi par exemple Simenon, San Antonio ; et les aphorismes de ces derniers ne sont pas les moins profonds.
    À l'intention des étudiants de toutes disciplines, des gens de communication, des spécialistes... et de tout honnête homme.

  • Cet ouvrage aide le lecteur à se repérer dans le maquis des sigles et des organismes de l'organisation européenne, en accordant une place essentielle aux institutions de la Communauté européenne.
    CEE, ECU, SME, Acte unique, Maastricht... Autant de sigles et d'institutions qui traduisent la vitalité de l'idée européenne et les étapes de sa progression.
    Née au lendemain de la dernière guerre mondiale, la Communauté européenne regroupe aujourd'hui douze Etats membres. L'Europe communautaire forme le noyau le plus structuré de la "grande Europe" qui se dessine, de l'Atlantique à l'Oural, depuis que le rideau de fer et le mur de Berlin se sont effondrés en 1990.
    L'Union européenne se situe à l'horizon de la fin de ce siècle. A cette date, tous les Etats du continent auront défini le type de relations qu'ils auront accepté d'établir avec, d'un côté, un pouvoir fédéral et, de l'autre, des entités régionales. L'enjeu concerne donc chacun d'entre nous, et mérite que l'on s'y prépare en se familiarisant avec les images complexes qui donnent corps et mouvement à l'Europe en construction.

  • Rappeler en des termes simples la définition des grandes notions de base de la Gestion et des Finances, expliquer les termes nouveaux apparus au cours des cinq dernières années ou le nouveau sens pris par des termes anciens, voilà les objectifs de cet ouvrage.
    Il est conçu comme un guide et non comme un dictionnaire exhaustif, destiné à tous ceux, étudiants ou professionnels, qui souhaitent vérifier, conforter ou compléter leurs connaissances, ou tout simplement entrer pour la première fois dans le vocabulaire technique du monde de la Gestion et des Finances.
    Le contexte de la gestion financière des entreprises a beaucoup évolué pendant les années 80, autant pour des raisons légales et réglementaires (nouveau plan comptable, nationalisations et privatisations, etc.) qu'en raison de la plus grande attention donnée par les managers à la gestion financière de leurs entreprises, du fait des contraintes externes nouvellement apparues (internationalisation des relations économiques, recours croissant aux marchés financiers, développement des sources de revenus provenant d'une optimisation de la politique financière des entreprises).

  • Monep, SEC, Titrisation, SVT, PEP, Bancassurance, Pilule empoisonnée, Gestion indicielle, Suspens, Marché gris, SWAP, etc. Cet ouvrage se propose tout simplement de faire le point sur tout ce qu'il faut savoir sur les marchés financiers à ce jour.
    Depuis 1985, les nouveaux produits financiers se sont multipliés, les marchés sont devenus de plus en plus techniques, l'informatique a fait une entrée en force, les règlements ont été progressivement adaptés, en prévision de l'Europe de 1992 ; bref, entre 1983 et 1990, 80 % des règles financières et boursières françaises ont été changées ; de quoi décourager le petit investisseur ou le non-professionnel !
    Et pourtant, jamais les petits porteurs n'ont été aussi nombreux. La fermeté de la bourse dans les années 1984-1986 les a attirés et le krach d'octobre 1987 en a découragé fort peu. Depuis 1990, on estime le nombre des petits actionnaires à 9 millions, dont beaucoup aimeraient suivre plus aisément les innovations qui ne cessent d'intervenir. En effet, le non-professionnel, même s'il regarde avec intérêt la bourse, a souvent l'impression de vivre dans un monde incompréhensible, trop technique, dont les spécialistes tentent de l'écarter.
    Cet ouvrage est destiné aux amateurs curieux, aux petits épargnants, aux étudiants.

  • Une approche, désormais historique, sur l'entrée dans le métier pour les instituteurs débutants.
    Cet ouvrage s'attache à décrire:
    les rapports psychologiques -essentiels- avec le directeur, le conseiller pédagogique ; et puis les parents bien entendu ; mais aussi les collègues, le syndicat ; et encore -dans les communes petites- la mairie, les notables, etc.
    les manifestations parascolaires, tels : le voyage de fin d'année, la fête scolaire, etc.
    les aspects pratiques d'enseignement des principales disciplines : la lecture, l'expression écrite, les mathématiques, l'histoire, la musique, l'éducation manuelle et technologique...Enfin, des notions ou des concepts apparemment théoriques, mais qui devraient déboucher sur des pratiques quotidiennes. Citons en vrac : le décloisonnement, les pédagogies de la différence, le regroupement pédagogique, la pédagogie du cerveau droit et du cerveau gauche...

  • Comme toute science, la physique, et singulièrement la physique de l'atome et des particules a son vocabulaire qui est de plus en plus largement utilisé par d'autres que les spécialistes : les jounrnalistes par exemple, les étudiants et lycéens, mais aussi tout simplement les esprits curieux.
    C'est la raison de ce dictionnaire, que d'expliquer, dans un langage volontairement simple, quelque trois cents termes du domaine de la science du noyau et de ses constituants :
    les types de particules (nucléons, mésons, quarks, gluons) ;
    les processus fondamentaux (fusion et fission, matérialisation et dématérialisation) ;
    les différentes interactions entre particules ;
    les outils de recherche (cyclotron, synchroton, tokamak) ;
    la technique nucléaire (réacteurs à neutrons rapides ou lents, surgénérateurs) ;
    et naturellement, les grands noms de cette science...

  • En cette fin du XX e siècle, il n'est plus possible en Occident d'ignorer l'Islam. Que ce soit du point de vue culturel, économique, politique, la civilisation islamique est devenue une composante du monde moderne, notamment dans ses relations avec l'Europe.
    Pourtant, un grand nombre de mots qui s'y réfèrent demeurent obscurs pour la plupart d'entre nous. L'objectif premier de ce petit dictionnaire est donc de définir ces termes que nous voyons quotidiennement utilisés dans la presse : âyatollâh, amal, jihâd, imâm, mollâ, shari'ât, etc. Plus largement, il nous donne les références indispensables à une meilleure connaissance de l'Islam.
    Sa spirualité : Allâh, derviche, la Mekke, soufisme.
    Sa civilisation : calife, polygamie, pélerinage, umma.
    Son histoire : abbasside, hégire, ottoman, Qomm.
    Ses grands personnages : Hallâj, Ibn'Arabi, Sohrawardî...

  • Chaque citoyen croit savoir ce qu'est la justice, du moins celle qu'il exprime restrictivement au travers de sa propre sensibilité ; toutefois, généralement, il ignore tout du fonctionnement de l'instituion judiciaire, qui y fait quoi, comment, pourquoi et en quelles circonstances.
    Il faut reconnaître que, même à l'aube du XXe siècle, les gens de justice, modernistes ou traditionnellalistes, en bas de la pyramide ou en haut de la hiérarchie, rouages essentiels ou truchements occasionnels, continuent à cultiver le mystère, comme si la messe qu'ils servent ne devait être compréhensaible que du plus petit nombre, comme si, derrière les colonnes doriques qui les abritent et sous la robe noire qu'ils revêtent, l'indicible devait rester caché.
    Cet ouvrage est donc une évocation des notions principales sécrétées par le système judiciaire français et lui servant à la fois de fondations. Sa présentation alphabétique correspond à deux finalités : permettre au lecteur d'acquérir la connaissance de l'essentiel concernant une notion donnée et aussi comprendre l'imbrication intime des concepts étudiés dans l'édification d'un ensemble. Comment la cathédrale s'est-elle élevée ? De quels atomes multiples la molécule est-elle composée ? Pourquoi le Sphinx ?

  • Le présent ouvrage, avec ses quelques 250 mots, a été conçu essentiellement comme un outil de culture générale s'adressant à tous, croyants et non-croyants, chrétiens et non-chrétiens.
    Les références religieuses sont essentielles pour comprendre l'histoire contemporaine. Plus encore que l'Islam, le judaïsme ou le bouddhisme, le christianisme a influencé toutes les civilisations depuis 2000 ans. Evénements, noms, symboles religieux contituent autant de clés qu'il faut posséder pour entrer dans ce monde historique et culturel.
    Par ailleurs, face aux grands problèmes actuels, de plus en plus nombreux sont ceux qui aspirent à une réflexion éthique capable de guider le comportement des hommes vers la paix, la justice, la liberté. Les valeurs chrétiennes, et en particulier évangéliques, apparaissent alors au minimum comme de précieux points de repère.
    Enfin, beaucoup sont en recherche, se sentent attirés par l'aventure spirituelle et veulent en savoir plus sur Jésus-Christ.
    Cet ouvrage manifeste la diversité du christianisme et ce qui fait son unité. En ce sens, il pourra contribuer aux progrès du dialogue entre ceux qui s'en réclament.

  • Les règles de la transparence, qui existe dans la loi, n'est appliquée que par une minorité de journaux. Ainsi, pour le grand mublic, la presse française reste un monde opaque. Ses fonctionnements, ses institutions, ses groupes dominants et ses particularités ne sont connus que des spécialistes.
    Voici, en 120 articles, l'outil indispensable pour s'orienter dans ce "paysage informatif français" et mieux comprendre ce qu'on appelle la "crise de la presse".
    Plus de la moitié des nouveaux journalistes sont des femmes.
    la publicité fournit en moyenne 47 % des ressources de la presse française.
    Les journaux féminins français les plus diffusés appartiennent à une filiale du groupe allemand Bertelsmann.
    Le premier quotidien français est Ouest-France.
    Les quotidiens nationaux sont 4 fois moins nombreux qu'en 1939 et les titres qui subsistent ont perdu la moitié de leurs lecteurs entre 1960 et 1988.
    Il faut 200 camions et 1.500 porteurs pour distribuer à domicile, dans 12 départements, les 38 éditions de Ouest-France.

  • Tout comme les autres disciplines modernes, la pédagogie s'est forgée un vocabulaire particulier.
    Ce vocabulaire ayant emprunté bon nombre de ses termes à des secteurs de la connaissance qu'elle a en partie annexés : psychologie, psychanalyse, linguistique, informatique (tout récemment), etc.
    Mais à chaque nouveau terme correspond une explication et des commentaires qu'il faut connaître.
    D'où la nécessité de ce dictionnaire de plusieurs centaines de termes de pédagogie : certains traditionnels, d'autres -donc- nouveaux, quelques-uns théoriques, la plupart d'utilité pratique.
    Traditionnels, tels : Dyslexie (hélas), Handicap, méthode de lecture, Poésie...
    Nouveaux, tels : Cybernétique, Effet pygmalion, Logo, Nanoréseau, Rythmes scolaires...
    Théoriques, tels : Algorythmes, Analyse factorielle, Béhaviorisme, Sémiologie...
    Pratiques, tels : B.C.D., Closure, Ecriture, Lisibilité...
    Sur les grands noms de la pédagogie, tels : Freinet, Doman, Piaget, Wallon...
    Au total, 500 articles qui seront consultés par tous, même par les enseignants les plus compétents.

  • En cette fin du XX e siècle, où l'on a pu croire au triomphe du matérialisme, les signes d'un puissant renouveau spirituel se font chaque jous plus évidents...
    S'il prend parfois la forme d'un intégrisme spectaculiaire, il se manifeste surtout par le retour aux grandes traditions religieuses -celles d'Occident aussi bien que celles d'Orient, qui s'enracinent dans nos pays- et par la prise en compte de la dimension spirituelle dans notre vie culturelle et scientifique.
    Ce livre nous fait découvrir la vie de près de quatre-vingt de ces hommes et femmes d'exception qui, au cours du siècle, se sont engagés sur le chemin de la recherche intérieure et dont l'influence, souvent méconnue est incontestable. Ils ont tous en commun un rayonnement humain qui témoignent de la plénitude qui les habite et concainc que l'aventure spirituelle a toujours -et peut-être plus que jamais- un sens aujourd'hui.

  • Ce livre prend en compte à la fois le savoir traditionnel et les techniques spécifiques à ces nombreuses écritures.
    Vous voulez écrire pour votre plaisir ? Pour votre profession ? Parce que vous avez choisi le métier de rédacteur ? De rewriteur ou de traducteur ? Vous voulez écrire pour la publicité, pour la presse, pour le livre ? Parce que vous devez préparer un discours ? Alors voici le livre moderne qui répond à ces divers besoins modernes. Il vous révèlera toutes les règles, mais aussi toutes les subtilités et même les trucs de l'écriture efficace. Mais il vous montrera également comment adapter votre écriture à votre "cible". Car on n'écrit pas dans un journal ou une revue de bonne vulgarisation comme dans un artcile scientifique ou pour son journal intime. Et chacun d'entre nous peut et doit apprendre à adapter son écriture à son objet et à son lecteur, sinon la communication est mauvaise et irritante.
    Ce livre présente huit chapitres fondamentaux par des spécialistes de ces techniques : l'Ecriture littéraire, efficace, journalistique, publiciatire, scientifique, des discours et aussi la Rhétorique (la rhétorique moderne bien sûr) et l'Orthographe (essentiellement les "trucs") et encore l'écriture utilitaire (celle des lettres, rapports, comptes rendus, curriculum vitae, etc.).
    300 mots de grammaire traditionnelle pour le bon français et l'efficacité de leur utilisation (sous une forme très concrète) ; des renseignements pratiques de toutes sortes, etc. et de la poésie.

  • Dix milliards de francs -soit cinq fois le budget du C.N.R.S- sont consacrés cette année à la formation permanente. Quels sont les enjeux -professionnels, économiques, humains, politiques- qui justifient un pareil effort ?
    Ce nouveau volume de la collection "Les encyclopédies du savoir moderne" est un guide pratique pour comprendre le vaste secteur pédagogique ouvert par la loi de juillet 1971 et y pénétrer avec toutes les informaitons nécessaires, les connaissances requises. Quels sont les outils et les méthodes dont dispose le formateur ? Quel est leur champ d'application ? Sont-ils adaptés au nouveau public des adultes ? Les techniques de groupe sont-elles le fin du fin de la formation permanente ? Qui sont les formateurs ? S'agit-il déjà d'une noubelle classe de mandarins ? Former les autres s'apprend-il ? Quelle personnalité doit avoir celui qui se destine à cette mission ? La formation permanente offre des métiers nouveaux et des responsabilités exaltantes aux jeunes psychologues, sociologues, pédagogues, spécialistes de l'audio-visuel, etc. Quels sont précisément ces métiers ? Comment y accède-t-on ?
    Les auteurs de ce livre, réunis autour de Jean-François Delplancke, sont de formation et d'opinion différentes ; ils ont en commun d'être des formateurs et de réfléchir sur leur activité. Comme praticiens, ils vous présentent leurs expériences, leurs méthodes, leurs espoirs et... leurs inquiétudes. Ils abordent aussi les questions théoriques que soulève un domaine en pleine évolution, qui n'est pas unifié par un coprps de concepts, mais seulement défini par des pratiques souvent disparates et pourtant susceptibles de transformer les rapports sociaux dans l'entreprise et hors de l'entrteprise... Eugène Enriquez, président de l'A.R.I.P., dans sa préface à cette oeuvre collective, tente de définir les enjeux fondamentaux de l'éducation continue.
    Comme tous les volumes de cette collection, cet ouvrage comprend onze articles de synthèse dans un dictionnaire de 250 articles analytiques, classés par ordre alphabétique et traitant les mots du domaine.

  • Cette encyclopédie a été réalisée par une équipe dirigée par Jacques Mousseau et Pierre Tailhardat, et dont les membres sont à la fois des théoriciens et des utilisateurs des self-media audio-visuels dans l'enseignement, dans l'entreprise, dans les centres culturels.
    Les instruments modernes de la communication passent d'une façon générale par trois phases :
    une phase pionnière de laboratoire et d'expérimentation,
    une deuxième phase pendant laquelle ils sont détenus et utilisés par des spécialistes qui parfois tendent à les accaparer,
    une troisième phase au cours de laquelle ils sont mis à la portée des individus. La photographie d'abord a connu cette évolution : dans une première période, affaire de professionnels dotés d'un matériel lourds et coûteurs, elle est aujourd"hui pratiquée par des millions d'amateurs.Le cinéma, avec la commercialisation du super-8, a cessé depuis peu d'être un domaine réservé.L'univers du son, longtemps monopolisé par la radio de masse, a éclaté à son tour avec l'apparition du microsillon, de la stéréophonie, du magnétophone à cassette, etc.Aujourd'hui, c'est la télévision qui évolue des mass media aux minimedia avec le développement de la télévision en circuit fermé et de la télédistribution, l'apparition du magnétoscope, des vidéocassettes et des vidéodisques. Le passage de l'ère des mass media à l'ère des self-media réintroduit l'homme de la rue dans le circuit de la communication audio-visuelle et lui donne le double pouvoir d'être tour à tour émetteur et récepteur de messages, qu'ils soient informatifs ou artistiques.C'est à cette transformation profonde de la galaxie Marconi qu'est consacré ce volume. De Ampex et Auditorium à Vidéophone et Zoom, il donne à chacun la possibilité d'approcher tous les moyens audio-visuels, de les comprendre et de maîtriser leur emploi.

  • La civilisation industrielle mène-t-elle l'humanité à la catastrophe ? La faim, l'entassement, le gaspillage des ressources, les pollutions, l'enrégimentation vont-ils être notre sort ? Ou y a-t-il des perpectives moins sombres ? C'est à ces question que l'écologie commence à donner des éléments de réponse.
    L'écologie n'est pas un bilan des catastrophes réelles ou supposées, présentes ou à venir ; c'est à la fois une science, une morale, un guide pour l'action politique et économique. En tant que science, elle étudie les relations entre les être vivants et leur habitat, le dialogue entre êtres et milieu. C'est une discipline de synthèse qui va à l'encontre de l'esprit de spécialisation dans lequel les sciences se sont enlisées depuis un siècle. Chaque jour, les mass media nous donnent des nouvelles écologiques dont il faut évaluer l'impact : une marée noire, une campagne contre la chasse, une décision de construire (ou de retarder la construction, selon le pays), des centrales nucléaires, un épandage de pesticides, une controverse sur la nocivité d'additifs alimentaires, etc. Le lecteur trouvera ici les données de base lui permettant de situer ces importants éléments de l'actualité.
    Ce livre donnera aux défenseurs de l'environnement les faits scientifiques sur lesquels ils pourront fonder leur argumentation et leur action. L'ouvrage est écrit en grande partie par des militants -réunis autour d'Yves Gautier, d'Ignacy Sachs et de Pierre Samuel- qui combinent la réflexion scientifique et l'action. Il présente leurs connaissances, leurs expériences, leurs craintes et leurs espoirs.
    L'auteur de la préface et de plusieurs articles est l'agronome René Dumont, qui fut candidat écologique aux élections présidentielles de 1974 ; d'autres auteurs sont Alain Bombard, Vincent Labeyrie, brice Lalonde, Philippe Lebreton, Robert Hainard, etc. Beaucoup sont des universitaires. Mais figurent aussi parmi eux des agronomes, des urbanistes, des juristes, des économistes.
    Comme tous les volumes de cette collection, cet ouvrage comprend dix articles de fond et environ 250 articles analytiques plus courts, classés par ordre alphabétique.

  • Pour la première fois, un ouvrage rend compte de l'ensemble du mouvement analytique en le liant à la sensibilité d'une société. Pour toutes ces raisons, cette encyclopédie, dirigée par Jacques Mousseau et Pierre-François Moreau, constitue un instrument de travail pluridisciplinaire utile à tous. Elle est composée de 10 chapitres de fond et de 350 articles clasés par ordre alphabétique.
    Freud, Jung, Adler, Moreno, Reich, Perls, etc., tous parlent de l'inconscient. Pourtant, ils se sont exclus les uns des autres et leurs disciples respectifs s'ignorent quand ils ne s'excluent pas à leur tout.
    Pour la première fois, un ouvrage présente un panorama complet des différentes théories et de leurs applications. Les concepts et les techniques sont comparés ; cette encyclopédie montre la cohérence de chacun des systèmes ; elle les confronte sans les confondre.
    Libido, fantasme, fixation, refoulement, transfert, névrose, sublimation, ces mots sont passés dans le langage courant sans qu'on en connaisse toujours le sens. Quelle est leur signification exacte ? Quel est leur contenu scientifique ? Le mot castration a été créé par Freud, complexe par Jung, schizophrénie par Bleuler, psychothérapie par Bernheim, etc. Pour la première fois, un ouvrage regroupe tout le vocabulaire de la psychanalyse et des autres techniques analytiques, en donne le sens et la portée, et rend à chaque école ce qui lui appartient.
    Depuis le début du siècle, la révolution de l'insconscient a marqué profondément notre culture. Pour la première fois, un ouvrage scientifique fait figurer des articles sur la peinture, la littérature et le cinéma à côté d'articles sur les applications thérapeutiques des méthodes analytiques. André Breton et Salvador Dali y trouvent leur place comme Pierre Janet et Jean Martin Charcot. Les pères fondateurs -Freud, Jung, Adler- étaient eux-mêmes prisonniers de leur propre culture. D'autres techniques d'approche de l'inconscient sont nées après eux, plus axées sur des pratiques corporelles, moins verbales.

  • Cet ouvrage comporte 10 articles de fond et un dictionnaire rassemblant les 300 principaux termes du domaine traité.
    On confond souvent, en France, l'organisation du travail et le management. La première étudie et distribue l'ordonnancement des postes de travail dans l'entreprise, principalement des postes de production ; le second offre aux responsables un concept, une méthodologie et des outils de direction applicables à tous les niveaux dans l'organisation. L'O.S.T. organise le travail des ouvriers et des employés, alors que le management concerne tous ceux qui ont des responsabilités de conseil et de décision dans l'entreprise.
    Les spécialistes de l'O.S.T. mettent en relief les aspects mécaniques de l'entreprise et abordent les problèmes d'organisation, au niveau de l'exécution. Les spécialistes du management abordent la direction et la gestion de l'entreprise de façon globale, en la replaçant dans ses différnets environnements. Ils en dégagent les aspects dynamiques face aux changements internes et externes.
    Dans cette approche intégrée de l'entreprise -et des autres organisations humaines- nous devons beaucoup, sur le plan conceptuel et pratique, aux théoriciens et aux centres de recherche américains tels que la Harvard Business School, le Massachusetts Instutite of Technology, la Stanford University, Carnegie... depuis quelques années cependant, des centres européens (I.N.S.E.A.D. et C.E.S.A. en France, I.M.E.D.E. et C.E.I. en Suisse, Université de Louvain en Belgique...) prennent la relève et tentent d'innover dans leur approche des problèmes de gestion en tenant compte des aspects culturels et sociaux de l'Europe.

  • Cet ouvrage décrit les différentes sciences de la société et montre les liens qui les unissent.
    Jean Cazeneuve, qui a assumé la direction de cet ouvrage, est membre de l'Institut, professeur de sociologie à Paris V, chargé d'importantes fonctions à la télévision. Auteur de travaux, dont une grande partie est consacrée aux mass media, Jean Cazeneuve est donc un sociologue en action.
    Cet ouvrage ambitionne d'être à la fois un ouvrage d'introduction, un instrument encyclopédique et le bilan le plus actuel qui soit des recherches en cours. Pour un tel objectif, Jean Cazeneuve a fait appel à des collaboratuers du plus haut niveau : François Perroux (professeur au Collège de France, économiste), Francis Balle (maître de conférences à Paris II), Roger Daval (professeur de méthodologie des sciences humaines à Paris V), Pierre George (professeur à Paris IV - Sorbonne, géographe), Alain Girard (professeur à Paris V et conseiller technique à l'Intitut national d'études démographiques), Louis-Vincent Thomas (professeur à Paris V, spécialiste d'ethnologie et de sociologie africaines).
    Les sciences de la société sont des sciences jeunes ; très jeunes mêmes, si l'on considère le moment où, renonçant aux vastes synthèses et aux prophétismes, elles optent pour des résultats plus modestes mais plus assurés. Nées d'hier, elles sont aujourd'hui des sciences reines. La société moderne, avec son devenir au rythme saccadé et aux accélérations multiples, avec l'extrême complexité de ses réseaux de relations et le besoin où elle est de faire sans cesse le point quant à ses moyens, quant à ses résultats et quant à ses buts, ne peut plus se passer de l'outil qu'elle s'est forgé dès ses premiers pas.
    La démographie, l'économie politique la psychologie sociale, les différentes branches de la sociologie, on imagine mal que nos sociétés, qui visent la rationalité technique, administrative et sociale et la gestion efficace, puissent les ignorer.
    De l'avis des spécialistes, l'édition française manquait d'un ouvrage panoramique sérieux sur les sciences sociales. En finir avec cette carence a été le but d'une telle entreprise.

empty