Langue française

  • Avec sa collection consacrée aux Grandes pages du droit international, l'Institut des Hautes Etudes Internationales a choisi d'entreprendre l'étude du passé de la doctrine internationaliste, pour y partir à la recherche des pages qui permettraient de comprendre mieux le présent, mieux le penser et, idéalement, mieux nommer les choses. Après un premier volume consacré aux sujets du droit international, les doctorants, docteurs et enseignants de l'Institut ont conçu collectivement et animé une deuxième journée d'études consacrée aux sources du droit international, dont cet ouvrage est issu. Chacun selon son propre choix et ses affinités personnelles propose de retrouver ou de découvrir un ou plusieurs auteurs, et à travers eux un aspect de la doctrine des sources du droit international. De la coutume aux actes unilatéraux, du rôle de la volonté à la jurisprudence, les auteurs mettent en valeur les concepts qui ont marqué le droit international, et qui continuent d'en éclairer l'actualité permanente.
    D'Anzilotti et Triepel à Scelle et Kopelmanas, de Fitzmaurice et Jennings à Balladore Pallieri et Morelli, en passant par Kelsen, Ago, Virally, R.-J. Dupuy, Tunkin, Cavaglieri, Verdross, Wolff et Kaufmann, le lecteur percevra l'étonnante diversité doctrinale qui fait la richesse, et la difficulté, du droit international.

  • La procédure rebute le profane, et la Justice anime puis désespère l'idéaliste : entre ces deux impossibilités, les grandes pages de la doctrine internationaliste n'ont eu de cesse d'imaginer et, pour certaines d'entre elles, de défendre les conditions d'existence de la justice internationale. D'Anzilotti à La Pradelle, de Witenberg à Reuter, ou de Morelli à Broches, les auteurs du droit international, tantôt praticiens tantôt savants, ont pensé l'office du juge et de l'arbitre internationaux, les conditions d'exercice de leurs pouvoirs, leur fonction, la procédure, leur place dans l'ordre international. Ces pages, paradoxalement aussi mal connues que fortement espérées, sont au coeur de cette nouvelle publication de l'Institut des hautes études internationales de Paris.
    Fondé au lendemain du premier conflit mondial, l'Institut des hautes études internationales est aujourd'hui rattaché à l'Université Panthéon-Assas et dirigé par le professeur Carlo Santulli. Les contributions du présent volume ont été recueillies avec le concours de Claire Crépet Daigremont, maître de conférences de l'Institut, et de Charles-Maurice Mazuy, doctorant à l'Université Panthéon-Assas.

  • Après près les avoir dédiées aux sujets, aux sources, à la guerre et à la paix, aux espaces, à la justice puis à l'étranger, l'Institut des hautes études internationales consacre ses Grandes pages annuelles de la doctrine internationaliste à l'illicite. Selon un principe bien établi, docteurs, doctorants et professeurs de l'IHEI ou rattachés à lui ont joint leurs efforts et cultivé leurs affinités personnelles pour jeter un regard rétrospectif sur la manière dont les grands auteurs du droit international ont abordé certaines questions importantes posées, hier comme aujourd'hui, tant à l'appréhension même du concept d'illicite qu'à ses différentes figures.

    De Politis à Ago ou Reuter, d'Anzilotti à Morgenthau, de Scelle à Rosenstock ou De Visscher, sont abordés des thèmes aussi divers que la notion de crime international, les enjeux des règles de la responsabilité, le risque comme alternative à l'illicite, les contre-mesures ou encore l'illicéité internationale résultant d'un jugement national. Ces pages, tantôt célèbres tantôt mal connues, sont au coeur de cette nouvelle publication de l'Institut des hautes études internationales de Paris.

    Fondé au lendemain du premier conflit mondial, l'Institut des hautes études internationales est aujourd'hui rattaché à l'Université Paris 2 Panthéon-Assas et dirigé par le professeur Carlo Santulli. Les contributions du présent volume ont été recueillies avec le concours de Claire Crépet Daigremont, maître de conférences de l'Institut, et de Daphné Dreyssé, docteur de l'Institut.

    Auteurs: Eric Wyler; Daphné Dreyssé; Maryline Grange;Alexandre Hermet; Mathilde Frappier; Andrea Gattini; Anne-Marie Thevenot-Werner; Hadi Azari; Yves Nouvel; Eloise Glucksmann.

  • Après s'être intéressé aux sujets du droit international puis aux sources de ce droit, l'Institut des hautes études internationales consacre ses Grandes pages annuelles de la doctrine internationaliste au thème toujours actuel et brûlant de la guerre et de la paix. Selon un principe bien établi, docteurs, doctorants et professeurs de l'IHEI ou rattachés à lui ont joint leurs efforts et cultivé leurs affinités personnelles pour jeter un regard rétrospectif sur la manière dont les pères fondateurs et les grands auteurs du droit international ont abordé certaines des questions les plus essentielles posées hier comme aujourd'hui à ce dernier. De Gentili et Grotius à Kelsen, de Bluntschli et Martens à McNair, de Pillet et Rougier à Aron, de Kant à Lauterpacht et Bourquin, cinq siècles de doctrine sont parcourus pour traiter de thèmes aussi divers que la notion même de guerre, les théories de la guerre juste et de l'intervention d'humanité, les droits de l'homme dans la guerre et la survie des traités à celle-ci, comme symétriquement les projets de paix perpétuelle, la paix par le droit, par la juridiction obligatoire ou par l'union des Etats ainsi que l'organisation internationale de la sécurité.

    Fondé au lendemain du premier conflit mondial, l'Institut des hautes études internationales est aujourd'hui rattaché à l'Université Panthéon-Assas et dirigé par le professeur Carlo Santulli. Les contributions du présent volume ont été recueillies avec le concours de Claire Crépet Daigremont, maître de conférences de l'Institut, et de Teodolinda Fabrizi, doctorante à l'Université Panthéon-Assas.

  • Avec cette nouvelle collection consacrée aux Grandes pages du droit international, l'Institut des Hautes Etudes Internationales a choisi d'entreprendre l'étude du passé de la doctrine internationaliste, pour y partir à la recherche des pages qui permettraient de comprendre mieux le présent, mieux le penser et, idéalement, mieux nommer les choses. Il s'est représenté cette doctrine comme un vaste champ, laissant à chacun de ses membres le soin d'y cueillir des fleurs éparses, selon son propre choix et ses affinités personnelles.
    Dans la composition de ce premier petit bouquet consacré aux sujets du droit international, on ne cherchera d'autre critère que le goût de l'Institut et celui de ses doctorants, docteurs et professeurs ayant conçu collectivement et participé à la journée d'études dont cet ouvrage est issu. Le lecteur y retrouvera, ou y découvrira, l'étonnante diversité doctrinale qui fait la richesse, et la difficulté, du droit international. De Francisco de Vitoria à Rolando Quadri, d'Emer de Vattel à Louis Le Fur, en passant par Kelsen, Guggenheim, Anzilotti et Morelli, René- Jean Dupuy, Jellinek, Krylov, Lauterpacht, Scelle..., les plus éminents publicistes des grandes traditions juridiques ont pensé dans le temps la théorie des sujets du droit international, et continuent d'en éclairer l'actualité permanente.

empty