Le Moniteur

  • Les marchés publics en 150 questions ; passation, exécution, évaluation Nouv.

    À jour des récentes réformes, notamment celles liées à la crise sanitaire, la 6e édition de cet ouvrage, revue et augmentée, permet de comprendre et de maîtriser l'ensemble des facettes de la réglementation des marchés publics.
    Suivant la chronologie d'un marché, cet ouvrage didactique répond à 150 questions qui traitent :
    - des principes fondamentaux, des obligations de mise en concurrence, du déroulé de chaque procédure de passation possible, etc. ;
    - des modalités de sélection des candidatures et des offres à la mise en oeuvre d'une politique d'achat performante ;
    - des garanties et conditions de paiement à la gestion financière d'un marché, y compris en cas de sous-traitance ;
    - des marchés classiques aux règles spécifiques réservées aux marchés de maîtrise d'oeuvre, marchés globaux (conception-réalisation), marchés de partenariat, etc. ;
    - ou encore, des nouvelles souplesses récemment consacrées, aux subtilités du régime d'exceptions utilisable en cas de circonstances exceptionnelles.
    Cette présentation opérationnelle de l'ensemble de la réglementation des marchés publics, permettra à tous les praticiens de trouver rapidement une réponse à leurs interrogations, des méthodologies et des conseils pratiques.

  • La deuxième édition du Code des relations entre le public et l'administration rend compte de l'importance toujours plus grande du numérique dans les rapports entre les usagers et l'administration (État, collectivités territoriales, établissements publics administratifs et organismes chargés d'une mission de service public).
    À jour des textes et de la jurisprudence intervenus jusqu'en octobre 2020, notamment de la loi du 10 août 2018 pour un État au service d'une société de confiance et du décret n° 2020-1119 du 8 septembre 2020 relatif à la modernisation du service public de diffusion du droit par l'internet, le code rassemble les règles applicables aux échanges du public avec l'administration, aux actes administratifs unilatéraux, à l'accès aux documents administratifs et au règlement des différends avec l'administration.
    Cet ouvrage analyse et commente les dispositions du code officiel en s'appuyant sur la jurisprudence et les pratiques administratives en vigueur.

  • Le choix du contrat de commande publique le plus adapté à une opération constitue la première difficulté rencontrée par celles et ceux qui souhaitent satisfaire leurs besoins en matière de travaux, de services, de prestations intellectuelles, etc.
    Cet ouvrage propose, au moyen de 306 questions, de répondre simplement et rapidement aux interrogations des entrepreneurs et personnels des administrations publiques qui traitent des contrats de commande publique.
    Tout d'abord, il permet de déterminer quelle formule convient le mieux à chaque type de besoin.
    Ensuite, cet ouvrage dissèque les règles de passation et d'exécution des principaux contrats de commande publique : marchés publics, marchés de partenariat, concessions, délégations de service public. Il identifie et explicite les voies de droit ouvertes en cas de conflits : référé précontractuel et contractuel, recours ouverts aux parties et aux tiers... Compte tenu de l'actualité, certaines questions sont consacrées à l'adaptation du cadre juridique des contrats de la commande publique à la crise sanitaire.
    Enfin, des tableaux récapitulatifs des procédures et de nombreux exemples rassemblent les informations essentielles et illustrent abondamment l'ouvrage.

  • L'évaluation des fonds de commerce est un exercice extrêmement difficile tant l'emplacement, le type de commerce mais surtout la combinaison de ces seuls éléments - parmi tant d'autres - rendent l'opération complexe.
    Composé de huit parties, le Traité d'évaluation des fonds de commerce, incluant droit au bail et indemnités d'éviction, définit de manière approfondie la notion de fonds de commerce, sous ses aspects tant historiques que méthodologiques. Il détaille ses nombreuses composantes incorporelles et corporelles mais également l'ensemble des méthodes permettant d'en établir la valeur.
    En vue d'offrir une évaluation au plus juste de chaque fonds de commerce, où qu'il se situe en France, cet ouvrage livre de nombreuses monographies illustrées comprenant les ratios d'évaluation actualisés en fonction des capacités productive et bénéficiaire de plus de 600 activités du commerce de détail et de gros (correspondant à près de 150 codes NAF). Y sont inclus les indicateurs financiersessentiels : chiffres d'affaires hors taxe et excédents brut d'exploitation moyens, valeurs moyennes de cession de fonds de commerce et de fonds commercial.
    Enfin, il analyse les pratiques judiciaires en matière d'indemnités d'éviction et d'occupation mentionnées aux articles L. 145-14 et L. 145-28 du Code de commerce.
    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux, praticiens, experts, avocats spécialisés, juristes d'entreprise, bailleurs et locataires, universitaires et étudiants de troisième cycle et d'écoles supérieures de commerce ou de l'immobilier, qui doiventcomprendre et procéder à la valorisation de la propriété commerciale, sous ses formes amiable ou contentieuse.

  • Qu'elles soient petites ou grandes, des entreprises prennent chaque année la décision de construire les bâtiments, usines, installations industrielles ou équipements divers nécessaires au développement de leurs activités. Les équipes de projet doivent alors s'entourer de spécialistes, architectes, bureaux d'études, bureaux de contrôle, entrepreneurs spécialisés. Aussi, en matière de montages contractuels, il est bien souvent difficile de cerner les droits et obligations réciproques de l'ensemble de ces intervenants.
    Pour répondre à cette exigence, Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats propose un ensemble de conseils et suggestions pratiques pour établir en toute sécurité un contrat dans le domaine des marchés privés de construction, depuis les pourparlers avec les professionnels en vue de bâtir le schéma contractuel, jusqu'à la réception des travaux et l'achèvement des périodes de garantie légale et contractuelle.
    Composé de 24 fiches, cet ouvrage étudie le contrat de construction article par article, décrit précisément le droit applicable pour chacun d'eux, en précisant l'ensemble des clauses devant y être insérées. Il analyse ainsi des aspects très rarement abordés (notamment les plans et modèles ou la protection contre le travail illégal). En vue de la rédaction de chaque article du contrat, sont ainsi proposés de très nombreux exemples de clauses dont une version numérique accompagne cet ouvrage.

  • Intégrant l'ensemble de la réglementation applicable aux marchés publics et aux concessions, ce code commenté et annoté de la commande publique guide et éclaire le praticien à travers plus de 600 fiches qui regroupent la totalité des articles législatifs et réglementaires par thème.
    Suivant la structure du code officiel, chaque fiche permet l'étude de ses articles au moyen des textes d'application leur correspondant, d'un commentaire pratique et de leur environnement juridique (textes associés et jurisprudence) pour une exacte application de ceux-ci. Des conseils, des recommandations et écueils à éviter éclairent et attirent l'attention sur les pratiques à privilégier ou à proscrire.
    De nombreux tableaux et schémas de procédures facilitent la compréhension des étapes essentielles des marchés publics et des contrats de concession.
    À jour des dernières évolutions réglementaires et législatives (loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, ordonnances n° 2020-460, n° 2020-560 et n° 2020- 738 mettant en place les diverses mesures d'adaptation à la crise sanitaire, décret n° 2020-893 du 22 juillet 2020 portant relèvement temporaire du seuil de dispense de procédure pour les marchés publics de travaux et de fourniture de denrées alimentaires), cet ouvrage comprend également la reproduction des textes composant les annexes officielles du code, à jour de l'arrêté du 28 juillet 2020, ainsi que des tables de correspondance avec les textes antérieurs.

  • L'ouvrage incontournable des professionnels de l'aménagement et de l'urbanisme Publié chaque année depuis 24 ans, le DAUH est la mémoire du droit de l'aménagement, de l'urbanisme et de l'habitat. Seul inventaire annuel commenté des évolutions législatives, réglementaires, jurisprudentielles et doctrinales de l'année échue, le DAUH constitue un recueil incontournable pour maîtriser l'actualité en la matière.
    Ainsi, comme les précédentes, cette 24e édition est structurée en trois parties :
    - la première propose un dossier consacré au thème « Droit de l'urbanisme et activités commerciales » : reconquête des centralités, contentieux des autorisations commerciales, droit de l'urbanisme, droit privé et nouvelles formes de commerces ;
    - la deuxième rend compte de la publication et de l'évolution des textes officiels, de la jurisprudence, de la doctrine et de la pratique au cours de l'année écoulée au travers de 13 chroniques thématiques : administration et acteurs, aménagement du territoire, planification et règles d'urbanisme, protection de la nature et de l'environnement, patrimoine culturel immobilier, expropriation et préemption, fiscalité et participations, opérations d'aménagement, autorisations d'urbanisme, contentieux, habitat et politique de la ville, Outre-mer ;
    - enfin, la troisième partie, consacrée aux différents droits de l'urbanisme étrangers, comporte une étude sur la régulation en droit de l'urbanisme au Brésil.

  • Institué par la loi « Grenelle I » du 3 août 2009, le contrat de performance énergétique (CPE) est conclu entre un maître d'ouvrage et un opérateur d'efficacité énergétique en vue d'améliorer la performance énergétique d'un ou plusieurs bâtiments, par rapport à une situation de référence. L'opérateur s'engage donc à garantir la réalisation d'économies d'énergie fixées lors de la conclusion du contrat et mesurées tout au long de son exécution.
    Illustré de nombreux exemples, ce guide pratique et opérationnel permet d'appréhender les problématiques techniques, juridiques et financières liées à la rédaction ou à l'exécution d'un contrat de performance énergétique.
    À jour du Code de la commande publique et de l'arrêté du 24 juillet 2020, cet ouvrage présente et décrypte les cinq étapes clés de la mise en oeuvre d'un projet de performance énergétique ; il permet ainsi de :
    - définir le projet, c'est-à-dire fixer des objectifs d'amélioration de performance énergétique et déterminer des outils de mesure ;
    - financer le projet et choisir la forme de contrat adaptée ;
    - rédiger le cahier des charges ;
    - choisir l'opérateur de performance énergétique et négocier le contrat ;
    - assurer la mise en oeuvre du projet et évaluer la performance énergétique atteinte.

    Enfin, il présente en annexe une trame de contrat de performance énergétique personnalisable.

  • Le Code de la commande publique applicable depuis le 1er avril 2019 regroupe les procédures que les administrations et les collectivités locales sont tenues de respecter lorsqu'elles passent une commande de biens ou de services. Ce code précise notamment les organismes - pouvoirs adjudicateurs, entités adjudicatrices - qui y sont soumis, les contrats concernés, les règles de passation - seuils, publicité, commissions d'appel d'offres, délais -, etc. Sa compréhension, sa maîtrise et sa mise en oeuvre peuvent dérouter les professionnels qui doivent s'y conformer.
    Grâce à son approche sous la forme de 80 fiches synthétiques, cet ouvrage chronologique, analyse chaque étape de tout type de marché public : préparation, passation, exécution, règlement des litiges et contentieux.
    Chaque fiche permet de situer facilement toutes les étapes de la procédure : choix de la procédure applicable, publicité, critères d'attribution, prix, paiement, etc. De nombreux schémas et tableaux explicitent les mécanismes les plus techniques tels que les procédures de passation, les obligations des parties, le paiement ou les recours. Ces documents complètent les nombreux exemples, conseils et pièges à éviter lors de la mise en oeuvre des contrats.
    Enfin, les tableaux de correspondance entre la réglementation issue du Code de 2006, les textes de 2015-2016 et le nouveau Code de la commande publique permettent de retrouver ses repères.

  • L'assistant à maîtrise d'ouvrage (AMO) est l'intermédiaire entre le maître d'oeuvre et le maître d'ouvrage. Il établit les cahiers des charges et les plans d'actions pour tenir compte des besoins du maître d'oeuvre. La fonction de l'AMO nécessite de solides compétences juridique et technique.
    Cet ouvrage présente sous forme de fiches pratiques le contrat de l'AMO et son rôle dans l'exécution du marché public.
    De son recrutement à la définition de ses missions, il détaille, en suivant la chronologie d'un marché :
    - la préparation du marché ;
    - l'évaluation des contraintes juridiques ;
    - les techniques financières du projet ;
    - le rapport avec les autres intervenants à l'opération ;
    - le montage juridique de l'opération ;
    - la passation et l'exécution du marché ;
    - le règlement amiable des litiges.
    De nombreuses illustrations et documents types permettront aux bureaux d'étude, ingénieurs et responsables de service marché d'appréhender tous les aspects (techniques, juridiques et financiers) de l'AMO.

  • La valeur d'un patrimoine immobilier est indiquée dans tout acte de mutation à titre gratuit ou onéreux, de partage, de donation-partage, de constitution de société ou encore dans des déclarations pour l'assiette de l'IFI. Ainsi, tout propriétaire d'un bien est conduit à fournir ou à procéder à une évaluation financière de celui-ci, qu'il s'agisse d'un logement, d'un immeuble bâti, d'un terrain à bâtir ou agricole, d'un fonds de commerce, de parts ou titres de sociétés.
    Le Traité de l'évaluation des biens, ouvrage de référence depuis près de trente ans, traite de l'appréciation de la valeur de différentes catégories de biens selon les procédures visées. Il expose l'ensemble des règles techniques et juridiques en distinguant clairement les principes qui s'appliquent seulement en matière d'expropriation.
    Cette treizième édition à jour des dernières réformes décrit en neuf chapitres les différents biens évaluables et analyse les méthodes d'évaluation pouvant leur être appliquées. En outre, des annexes permettent d'éclairer le processus d'estimation des biens selon leur nature juridique.

  • Les restrictions budgétaires et la lutte contre l'artificialisation des sols font du foncier des collectivités un potentiel de développement qui, faute d'une vision d'ensemble, reste souvent peu exploité. Pourtant, de nombreux dispositifs, aussi bien juridiques (fiscalité, servitudes) qu'opérationnels (base de données foncières), permettent de le connaitre et de le valoriser. Afin d'aider les collectivités à mettre en valeur leur territoire, cet ouvrage, véritable boite à outils pour l'élaboration de l'action foncière, présente, analyse et compare les mécanismes existants, d'un point de vue juridique, économique et financier.
    Il s'articule autour de cinq parties présentant de manière pédagogique :
    - la politique et l'action foncière (définition des objectifs, observation et identification du foncier disponible) ;
    - les instruments d'orientation et de régulation du foncier (plans, documents d'urbanisme, servitudes) ;
    - les aspects financiers du foncier (son prix, la fiscalité applicable, etc.) ;
    - les actions à mener pour l'acquérir, l'organiser et l'aménager ;
    - le domaine public et privé des collectivités, les outils permettant de le gérer (les baux, la cession, les fonds de commerce, etc.).
    De nombreux schémas et tableaux illustrent et synthétisent les avantages et les inconvénients de chacun des outils abordés.
    Cet ouvrage est destiné aux agents et cadres des services d'urbanisme et d'aménagement des collectivités.

  • Les commissions d'aménagement contrôlent les implantations commerciales. Ce contrôle s'inscrit dans une perspective de lutte contre l'artificialisation des sols (lois ALUR, Pinel et Macron), mais aussi de revitalisation des territoires et des centres-villes (loi ELAN). Le pétitionnaire qui espère obtenir une autorisation d'exploitation doit connaître les modalités de ce contrôle de plus en plus complexe.
    Cet ouvrage analyse et commente les règles permettant d'instruire ou d'obtenir une autorisation d'exploitation commerciale. Il s'articule autour de six chapitres présentant de manière pédagogique :
    La planification des implantations commerciales ;
    Les autorités compétentes pour délivrer les autorisations ;
    Le champ d'application de l'autorisation d'exploitation commerciale et cinématographique ;
    La demande du pétitionnaire et la procédure de délivrance de l'autorisation d'exploitation commerciale ;
    La mise en oeuvre et la fin du projet d'exploitation commerciale ;
    Le contentieux.

    Ce guide comporte en annexe un dossier-type de demande d'autorisation commerciale, donnant ainsi aux porteurs de projet toutes les clés pour présenter un dossier d'autorisation d'implantation commerciale juridiquement fondé et inattaquable, ainsi qu'un exemple d'analyse d'impact. De nombreuses décisions de la CNAC venant illustrer les critères de délivrance ou de refus des AEC sont également commentées.
    Cette 3e édition tient compte des réformes issues de la loi ELAN et de ses décrets d'application : modification de la composition des CDAC et étude d'impact du projet sont notamment analysés.

  • 5e édition 2020 intègrant les modifications du droit de la commande publique issues de l'intégration de la loi MOP dans le Code de la commande publique ainsi que les références jurisprudentielles les plus récentes.
    Depuis plus de 30 ans, la loi MOP, désormais intégrée dans le Code de la commande publique, régit les relations entre maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre et entreprises qui participent aux opérations de construction publique. De nombreuses réformes et évolutions jurisprudentielles sont intervenues pour adapter son régime juridique aux changements économiques du secteur et aux pratiques de la commande publique, mais sans remettre en cause ses principes fondamentaux.
    Ce guide, essentiel pour comprendre l'application de cette réglementation, oriente sur le rôle et les obligations de chaque intervenant à chaque étape d'une opération de construction.
    Les relations entre les différents intervenants sont détaillées afin de prévenir les risques et éviter les contentieux potentiels. Des études de cas, élaborées à partir de la jurisprudence et de retours d'expérience, permettent d'adopter les bonnes pratiques tant d'un point de vue contractuel qu'organisationnel.
    Cette cinquième édition intègre les modifications du droit de la commande publique issues de l'intégration de la loi MOP dans le Code de la commande publique ainsi que les références jurisprudentielles les plus récentes.
    Grâce à cet ouvrage, la réglementation relative à la maîtrise d'ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d'oeuvre privée est enfin accessible, compréhensible et applicable dans un cadre sécurisé.

  • En période de crise économique, l'accès des entreprises à la commande publique est vital puisqu'il implique la sécurité d'être payé ; c'est pourquoi le contentieux de cette matière est pléthorique et obéit à des règles subtiles.
    Cet ouvrage, à jour de la jurisprudence et de l'ensemble des références doctrinales en date de mars 2018, analyse au travers de 11 chapitres, l'ensemble du contentieux relatif aux marchés publics, quasi-marchés publics, délégations de services publics et contrats de partenariat.
    Sont ainsi successivement analysés l'origine du recours (erreur lors de la passation, manquement d'une des parties lors de l'exécution), les personnes à qui ce recours est ouvert (parties, concurrent évincé, État), la procédure à suivre et enfin les pouvoirs du juge (paralyser l'exécution du contrat, l'anéantir ou le réparer).
    Enfin, l'analyse exhaustive de la jurisprudence et de la doctrine, ainsi que l'étude complémentaire de la violation du droit de la concurrence (entente sur les prix ou les secteurs, dumping...) font de ce livre un ouvrage de référence à destination des universitaires et aux professionnels du droit.

  • L'indispensable pour approfondir ses connaissances en droit de la commande publique 6e édition : à jour du Code de la commande publique Depuis le 1er avril 2019, le Code de la commande publique réunit en un seul texte toutes les règles applicables aux marchés publics et aux concessions.
    Ouvrage de référence, ce manuel analyse les sources et notions fondamentales de la législation et de la réglementation relatives aux marchés publics et concessions, explicite le rôle de chacune des parties au contrat et étudie chronologiquement le déroulement de la vie du contrat, de sa passation à son exécution, aussi bien technique que financière.
    Chaque chapitre permet de saisir les règles, parfois subtiles, qui sont propres à chaque contrat et à son environnement : fondements théoriques et pratiques, objectif poursuivi et mise en oeuvre. Le contentieux des contrats de la commande publique est également pleinement abordé.
    Enfin, grâce à son approche pédagogique et opérationnelle, ce livre fournit toutes les clés de compréhension des régimes contractuels, jurisprudence et doctrine, indispensables à tous les praticiens du droit public.
    Cette 6e édition tient compte de la publication du Code de la commande publique, mais aussi de la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises dite « Loi Pacte » et du décret n° 2019-748 du 18 juillet 2019 relatif à la facturation électronique dans la commande publique.

  • Décryptage de la dématérialisation des marchés publics et concessions.

    Le terme de" dématérialisation » est souvent employé dans le cadre de la commande publique et contrairement à une idée répandue, cela ne désigne pas uniquement le fait d'insérer une clé de signa­ture pour valider un document sur un écran aux lieu et place d'un stylo ... La réalité est en effet plus complexe car de nombreuses obligations s'imposent aux acheteurs ainsi qu'aux entreprises. Ainsi, depuis le 1er octobre 2018, tous les acheteurs ont l'obligation de dématérialiser les procédures de passa­tion des marchés publics supérieurs à certains montants. De même, depuis le 1er janvier 2020, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, sont tenues de transmettre leurs factures de façon dématérialisée.
    Au travers de cinq chapitres, cet ouvrage fournit toutes les clés pour comprendre les règles applicables et répond aux questions essentielles soulevées par la dématérialisation : quels sont ses fondements et supports ? Comment s'articule la chaîne de dématérialisation dans les procédures de passation des contrats de la commande publique ? Quels peuvent être les incidents liés à la dématérialisation ? Lors de la phase d'exécution des contrats de la commande publique, quelle place occupe la dématérialisation ?
    Des schémas, tableaux, exemples de clauses illustrent et explicitent les règles applicables.
    Compte tenu de la récente réforme du droit de la commande publique, cet ouvrage présente une analyse complète et claire permettant de maîtriser les différents aspects de la dématérialisation.

  • La référence pour réaliser et sécuriser vos opérations immobilières.

    2e édition : à jour notamment de la loi ÉLAN et des dernières évolutions en matière de logement social.
    Mener une opération immobilière requiert de posséder tant de solides connaissances juridiques (droit de l'urbanisme, règles concernant la préemption, le logement social, etc.) et financières (rédaction d'un bilan financier prévisionnel, estimation des coûts liés aux travaux, des coûts annexes et assurantiels, etc.) que de sens pratique.
    Grâce à plus de 70 fiches classées chronologiquement, cet ouvrage permet de sécuriser tout montage d'opération immobilière privée : de la recherche de foncier au montage juridique et financier, en passant par les études préalables et pré-opérationnelles (contraintes d'urbanisme, étude environnementale du site), les essentielles études de marché, d'opportunité et de faisabilité, etc.
    En outre, il présente le cas particulier du montage financier d'une opération de logement social - très encadré et devant être maîtrisé lors du montage d'un projet d'ampleur (montage mixte), notamment en zones tendues.
    Il propose une méthode pratique éprouvée, illustrée de nombreux bilans chiffrés et échéanciers établis à partir d'un exemple fictif détaillé, étape par étape, tout au long de l'ouvrage. Chaque fiche est assortie de conseils, recommandations et focus sur la réglementation.

  • Cette nouvelle édition tient compte des nombreuses réformes intervenues depuis 2017, notamment :
    - la loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un État au service d'une société de confiance ;
    - la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018- 2022 et de réforme pour la justice.

    Le Code de justice administrative, entré en vigueur en 2001, subit régulièrement de multiples modifications.
    Il édicte les règles de procédures applicables aux juridictions administratives (tribunaux, conseil d'État, cours d'appel, etc.).
    Les articles législatifs et réglementaires correspondants sont rapprochés pour faciliter la lecture et percevoir les principes et règles applicables à chaque phase de la procédure.
    Le titrage de chaque article, une table analytique détaillée font notamment de cet ouvrage l'outil indispensable pour tout professionnel du contentieux administratif.
    Cet ouvrage est devenu le code de référence en procédure contentieuse administrative pour les avocats et les magistrats de l'ordre administratif.

  • A jour de la loi Elan.

    Sous forme de fiches pratiques, cet ouvrage décrit toutes les étapes d'un projet et les différentes procédures d'aménagement pour réussir une opération d'aménagement.

    Il décrypte les aspects juridiques, techniques et financiers d'une opération d'aménagement :
    - vérifications préliminaires, études préalables ...
    - maîtrise foncière - outils de l'aménagement, - modalités de réalisation - fiscalités et participations ...

    > Des schémas récapitulatifs des procédures visées à chaque étape.
    > Des annexes avec des documents directement exploitables et personnalisables (formulaires, avis de publicité ...).

    Cette nouvelle édition prend en compte :
    - les évolutions législatives et règlementaires intervenues depuis 2013 (date de la précédente édition) notamment la loi ALUR du 24 mars 2014, l'ordonnance du 23 septembre 2015 recodifiant le Livre Ier du Code de l'urbanisme et la loi ELAN du 23 novembre 2018 créant de nouveaux dispositifs d'aménagement comme le projet partenarial d'aménagement (PPA) et les grandes opérations d'urbanisme (GOU).

  • Cet ouvrage présente toutes les étapes de la réalisation d'une ZAC, de l'initiative de la création à la commercialisation des terrains.

    Une zone d'aménagement concerté (ZAC) est une opération publique d'aménagement, initiée par une collectivité ou un EPCI et visant à acquérir des terrains, de les aménager, de réaliser des équipements, et de les revendre à des constructeurs. Profondément remaniée par la loi SRU, cette opération continue de rencontrer un réel succès auprès des collectivités en raison de sa souplesse et de son efficacité opérationnelle. Après avoir rappelé les différentes procédures existantes en matière d'aménagement urbain, l'ouvrage présente toutes les étapes d'une ZAC, de l'initiative de la création à la commercialisation des terrains. Chaque chapitre est enrichi de nombreux modèles (délibérations, cahier des charges, etc.) et de conseils pratiques issus de l'expérience unique de ses auteurs. Ouvrage de référence pour des milliers de professionnels, Réaliser une ZAC et autres opérations d'aménagement constitue un véritable outil opérationnel permettant aux différents partenaires d'orienter facilement leurs décisions au regard des exigences légales.

  • La sixième édition de cet ouvrage, à jour de la jurisprudence et de l'exhaustivité des références doctrinales au 1 er juillet 2016 analyse, dans sa première partie, au travers de 15 chapitres, l'ensemble de la réglementation relative aux baux commerciaux.
    L'auteur analyse la vie du bail commercial au travers de la vie du contrat :
    - application du statut (suis-je concerné ?) ;
    - durée du contrat (combien de temps suis-je concerné) ;
    - application du régime spécifique des entreprises en difficultés (trouver l'équilibre entre la poursuite de l'activité du locataire et la rémunération du bailleur) ;
    - rapport contractuels (loyer, réparations, obligation de bonne foi) ;
    - règles de renouvellement et de cession du contrat ;
    - application des différentes dispositions de la loi Pinel (toutes ne s'appliquent pas au même moment ni selon les mêmes modalités pour des baux de parfois 9 ans) ;
    - règles relatives au loyer et à sa fixation ;
    - changement de destination (activité exercée) et déspécialisation (demande du locataire en cours de bail de changer la destination) ;
    - renouvellement ;
    - dispositions particulières aux collectivités territoriales d'outre-mer.
    Enfin, la deuxième partie consacrée aux modèles - baux, courriers, application des clauses résolutoires, révision du loyer, cession, expulsion, congé, despécialisation - ainsi qu'un index alphabétique une table de jurisprudence complètent cet ouvrage de référence.

  • Le permis de construire est une autorisation qui permet à son bénéficiaire de mettre en oeuvre un programme immobilier avec l'accord de l'administration. Il est l'acte juridique par lequel les collectivités, dans le respect des documents d'urbanisme, exercent leur compétence en matière d'aménagement. Pour les maîtres d'ouvrage, il est le document qui conditionne et encadre la réalisation des travaux de construction.
    Clef de voûte des politiques d'aménagement, le régime du permis de construire est régulièrement l'objet de réformes visant à favoriser la construction (logement, commerces, équipements, etc.) et à lutter contre l'étalement urbain. Ainsi, depuis 2015, date de la précédente édition de cet ouvrage, les lois LCAP, Égalité et citoyenneté, ESSOC et ELAN ont largement modifié les procédures applicables aux autorisations d'urbanisme.
    À jour de ces réformes, cet ouvrage présente de manière chronologique les étapes permettant d'aboutir à la réalisation de l'opération :
    La phase préalable au dépôt : études de faisabilité, définition de l'opération de construction, qualification juridique des travaux ;
    L'obtention ou le refus d'obtention : présentation de la procédure d'instruction, explicitation des choix offerts à l'administration ;
    La mise en oeuvre, de la demande de modification d'un permis de construire à la conformité administrative.
    Sont également abordés le permis de démolir, le permis d'aménager et la déclaration préalable.
    De nombreux tableaux, schémas, conseils et modèles facilitent la compréhension des procédures applicables et aident à mener à bien les projets de construction.
    Permis de construire et autorisations d'urbanisme est destiné aux collectivités, notamment aux instructeurs, ainsi qu'aux aménageurs, urbanistes et architectes.

     

  • La loi Spinetta du 4 janvier 1978 réglemente la responsabilité des constructeurs, le contrôle technique et l'assurance construction pour laquelle elle a instauré une double obligation d'assurance :
    Une assurance dommages-ouvrage, qui oblige le maître d'ouvrage, en cas de sinistre, à proposer le préfi nancement de la réparation, son assureur recourant ensuite contre les assureurs des constructeurs ;
    Une assurance de responsabilité, imposée aux constructeurs, qui couvre les éventuels dommages causés aux tiers.
    Cet ouvrage décrit ce régime et retrace ses évolutions. Il présente ainsi l'état actuel du droit de l'assurance construction, droit technique au croisement du droit de la construction, du droit civil et du droit pénal et qui demeure complexe puisque s'écartant progressivement du droit commun de l'assurance.
    Organisé en trois parties consacrées à l'historique de la notion, à l'obligation d'assurance décennale et enfi n à l'assurance dommages-ouvrage, L'assurance construction permet de maîtriser les obligations d'assurance qui incombent aux différents intervenants ainsi que d'arbitrer entre les différentes assurances complémentaires facultatives. Toutes les subtilités de la police dommages-ouvrage (DO), de la responsabilité civile décennale, de la police tous risques chantier (TRC), de la police unique de chantier, etc. y sont ainsi détaillées. De nombreuses solutions permettent de prévenir les contentieux.
    Illustrée de nombreux exemples jurisprudentiels, l'analyse s'appuie sur les arrêts de principe, cités et commentés, pour chaque thème abordé. L'ouvrage est complété par la reproduction en annexe de l'ensemble des textes législatifs et réglementaires, relatifs à l'assurance construction, issus du Code civil, du Code de la construction et de l'habitation et du Code des assurances ainsi que par la Convention de règlement de l'assurance construction (CRAC) et son avenant n° 1.

    Cet ouvrage de référence s'adresse tant aux assureurs, aux constructeurs et aux promoteurs, qui y trouveront toutes les solutions nécessaires à la mise en place de leurs contrats, qu'aux avocats ou magistrats, à qui il offrira les moyens de résoudre les conflits résultant de la responsabilité décennale ou de l'application de la police dommages-ouvrages.

     

empty