Langue française

  • De nombreux changements à la tête des PME voient le jour en raison notamment des départs à la retraite de nombreux chefs d'entreprise. La maîtrise de la fiscalité des cessions et transmissions d'entreprises constitue un des éléments clés du succès de ces opérations. Après l'ensemble des mécanismes d'exonération des plus-values de cession et de transmission des petites entreprises, cet ouvrage aborde les règles applicables à la cession de droits sociaux (flat fax ou abattements), notamment en cas de départ à la retraite du dirigeant de PME, ainsi que le régime des plus-values professionnelles immobilières des entreprises relevant de l'impôt sur le revenu. La présentation sous forme de fiches des régimes d'exonération et d'imposition est complétée par : l'examen de situations particulières liées aux sociétés de personnes et aux différés d'imposition notamment suite aux opérations d'apports d'entreprise ou de titres ; des tableaux de synthèse sur l'ensemble de ces dispositifs et sur la possibilité de cumuler ces différents dispositifs.

  • Bien que l'innovation et la Recherche & Développement soient souvent assimilées au progrès scientifique et technologique, elles concernent en réalité tous les savoir-faire, tous les produits, procédés et services. Elles peuvent être présentes dans toutes les entreprises quels que soient leur taille et leur secteur d'activité. L'innovation fait partie intégrante de la stratégie de l'entreprise en tant que facteur de compétitivité.
    Les mesures fiscales en faveur de l'innovation (crédit d'impôt recherche et crédit d'impôt innovation - CIR et CII - et le statut de jeune entreprise innovante - JEI) sont un formidable levier à long terme sur cette compétitivité, ainsi qu'à court terme sur leur trésorerie, de plus en plus gérée au plus juste.
    Cette première édition est rédigée sous forme de 15 fiches techniques (comptabilisation du CIR, les brevets,...) et de 4 cas pratiques. Elle complète le guide "Innovation et compétitivité : missions pour l'expert-comptable" qui présente les dispositifs de financement, les acteurs de l'innovation, les incitations fiscales et sociales et les principales missions réalisables par l'expert-comptable.
    Cet ouvrage a été rédigé par le Comité intelligence économique et innovation des entreprises du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La comptabilité est essentielle pour toute personne qui s'intéresse au monde de l'entreprise : le chef d'entreprise, bien sûr, qui veut comprendre pour exploiter au mieux les documents préparés par son expert-comptable, le banquier qui doit accorder un prêt à l'entreprise, le fournisseur qui veut éviter les clients à risque, le salarié qui veut comprendre pourquoi il n'aura pas de participation cette année...
    Cet ouvrage a l'ambition d'apporter les connaissances indispensables à toute personne qui souhaite comprendre la comptabilité sans pour autant y consacrer ses études ou sa vie : les enjeux, les principes, les mécanismes, les documents. Pour faciliter le passage entre la connaissance et l'action, les auteurs s'appuient sur des cas réels puisés dans leur expérience de praticien et d'enseignant.

  • A partir de cette liste officielle de comptes, chaque entité doit établir son propre plan de comptes.
    Le plan de comptes général est théoriquement suffisamment détaillé pour permettre l'enregistrement de toutes les opérations. Cependant, lorsque les comptes prévus par le PCG ne suffisent pas, l'entité peut ouvrir toute subdivision nécessaire. Inversement, si les comptes prévus dans le PCG sont trop détaillés par rapport aux besoins de l'entité, elle peut regrouper les comptes dans un compte global de même niveau ou de niveau plus contracté.
    Le plan de comptes général proposé par le PCG est commun au système de base, au système abrégé et au système développé. Les comptes utilisés dans chaque système sont distingués de la façon suivante : système de base : comptes imprimés en caractères normaux, système abrégé : comptes imprimés en caractères gras exclusivement, système développé : comptes du système de base et comptes imprimés en caractères italiques.
    Seuls les systèmes de base et abrégé présentent un caractère obligatoire. Le système développé est optionnel, quelle que soit la taille de l'entité. Une entité peut adopter le système développé qui prévoit des documents mettant en évidence l'analyse des données de base en vue de mieux éclairer sa gestion. A titre d'exemple, le système développé prévoit de faire figurer en annexe un tableau de financement ainsi qu'un tableau des soldes intermédiaires de gestion.

empty