Jean-Jacques Roche

  • Relations internationales

    Jean-Jacques Roche

    • Lgdj
    • 24 Août 2021

    Les Relations internationales suscitent un intérêt croissant auprès des étudiants qui, dans leur vie professionnelle à venir, seront quotidiennement au contact du monde extérieur. La discipline se présente ainsi comme un enseignement de synthèse, destiné à intégrer la dimension extérieure des différents cursus universitaires.
    Cet ouvrage d'introduction aux Relations internationales se présente donc comme un instrument d'accompagnement destiné aux étudiants des instituts d'études politiques, des facultés de droit et d'économie ainsi qu'aux élèves des classes préparatoires.
    Afin de mieux appréhender les caractéristiques du monde contemporain, celui-ci a été abordé à partir de quatre « scènes » distinctes :

    . La scène de la société interétatique est le domaine privilégié des diplomaties ;
    . La scène des organisations internationales permet de comprendre comment la coopération intergouvernementale peut, sous certaines conditions, se transformer en intégration supranationale ;
    . La scène de la société transnationale analyse les conséquences de l'ouverture des sociétés internes sur le monde ;
    . Enfin, la scène de l'économie-monde est le domaine d'expansion du marché qui organise l'interdépendance des nations.

    La prise en compte des dimensions historique, politique, économique, sociologique et juridique des Relations internationales vise ainsi à comprendre le rôle des multiples acteurs impliqués dans la structuration du monde contemporain, lequel oscille en permanence entre coopération et compétition.

  • Théorie des relations internationales (9e édition)

    Jean-Jacques Roche

    • Lgdj
    • 16 Août 2016

    L'ampleur des bouleversements internationaux, la rapidité des évolutions et les signaux contradictoires qui assaillent l'observateur rendent difficile l'interprétation d'une actualité pléthorique. Il peut dès lors être utile de recourir aux instruments théoriques pour dépasser l'empirisme du commentaire « à chaud », hiérarchiser les informations, les organiser et leur donner sens.
    Plurielles du fait de l'ampleur de leur objet, les théories des relations internationales offrent ainsi des grilles de lecture alternatives de la réalité qui ne prétendent pas être justes, mais seulement utiles.
    N'ayant plus vocation à l'universel, obligatoirement temporaires et en constante évolution, ces théories n'ont pas d'autre ambition que de fournir une aide à la compréhension d'un monde en devenir.
    Passant en revue les différentes approches, cette nouvelle édition présente une version actualisée des débats en cours en insistant sur les transformations au sein même des grandes écoles théoriques.

  • Relations internationales (7e édition)

    Jean-Jacques Roche

    • Lgdj
    • 2 Septembre 2014

    Les Relations internationales suscitent un intérêt croissant auprès des étudiants qui, dans leur vie professionnelle à venir, seront quotidiennement au contact du monde extérieur. La discipline se présente ainsi comme un enseignement de synthèse, destiné à intégrer la dimension extérieure des différents cursus universitaires. Cet ouvrage d'introduction aux Relations internationales se présente donc comme un instrument d'accompagnement des étudiants des instituts d'études politiques, des facultés de droit et d'économie dans leur formation initiale.
    Afin de mieux appréhender les caractéristiques du monde contemporain, celui-ci a été abordé à partir de quatre « scènes » distinctes :
    - la scène de la société interétatique est le domaine privilégié des diplomaties ;
    - la scène des organisations internationales permet de comprendre comment la coopération intergouvernementale peut, sous certaines conditions, se transformer en intégration supranationale ;
    - la scène de la société transnationale analyse les conséquences de l'ouverture des sociétés internes sur le monde ;
    - enfin, la scène de l'économie-monde est le domaine d'expansion du marché qui organise l'interdépendance des nations.
    La prise en compte des dimensions historique, politique, économique, sociologique et juridique des Relations internationales vise ainsi à comprendre le rôle des multiples acteurs impliqués dans la structuration du monde contemporain, lequel oscille en permanence entre coopération et compétition.

  • L'agenda de Rome

    Jean-Jacques Roche

    • Stock
    • 1 Juin 2005

    Un ouvrier immigré d?origine kurde est sauvagement assassiné aux abords du chantier du Berlaymont, le siège de la Commission européenne. À deux mille kilomètres de là, le City of Kalamata, un vieux cargo rouillé sur lequel sont entassés plus de cinq cents clandestins, est bloqué au large des Pouilles, à la limite des eaux territoriales
    italiennes.
    Tanguy Remacle, un inspecteur de la PJ bruxelloise, et Maria-Pia Virgilio, de la guardia di Finanza de Bari se lancent chacun à corps perdu dans leur investigation. Résolus à inculper les responsables des deux affaires, même si ceux-ci bénéficient de l?immunité de la très arrogante eurocratie ou de la protection de gangs mafieux d?Europe du sud, les deux policiers se retrouvent rapidement isolés, sans le soutien de leur hiérarchie.
    Les deux enquêtes n?en formeront plus qu?une : elle les mènera sur les traces d?un influent groupe occulte, farouchement opposer à l?adhésion de la Turquie à l?Union Européenne. Qui sont ces hommes et jusqu?où sont-ils capables d?aller pour défendre leur idée de l?Europe ? C?est ce que Remacle et Virgilio tenteront de comprendre dans ce thriller haletant, qui mêle habilement intrigues policières et enjeux géopolitiques.


  • Un empire sans rival : essai sur la pax democratica

    Jean-Jacques Roche

    • Fenixx réédition numérique (vinci)
    • 12 Août 2016

    « Nous vous avons privés d'ennemis ! » Cet ultime défi lancé aux démocraties par les derniers hiérarques soviétiques contenait en germe toutes les incertitudes de l'après-guerre froide. Déconcertées par leur victoire imprévue, les démocraties hésitèrent à investir l'empire du monde qui leur était dévolu et se trompèrent par deux fois de diagnostic sur leurs responsabilités à venir. En inventant l'ingérence, elles crurent leur mode de gouvernement universel, quand il était seulement universalisable. Intransigeantes dans leurs relations mutuelles, elles se voulurent tolérantes avec leurs adversaires. Comme aux origines de la bipolarité, les premières crises de l'après-guerre froide se chargèrent de détruire les illusions. Si le monde avait subi de profonds bouleversements, il n'avait pas fondamentalement changé pour autant. La pax democratica n'annonce donc ni un monde sans guerre, ni l'avènement du règne de la Loi ; tout au plus est-ce la promesse d'un ordre à peine moins imparfait que celui qu'il remplace et l'espoir d'un avenir un peu plus pacifique, un peu plus juste et donc, un peu plus stable. Cet objectif est aujourd'hui envisageable ; il n'est nullement garanti. Il suppose que la démocratie relève le défi qui lui est proposé, en acceptant de placer les forces des nations démocratiques au service des valeurs qui sont les leurs.

  • L'ampleur des bouleversements internationaux, la rapidité des évolutions et les signaux contradictoires qui assaillent l'observateur rendent difficile l'interprétation d'une actualité pléthorique. Il peut dès lors être utile de recourir aux instruments théoriques pour dépasser l'empirisme du commentaire « à chaud », hiérarchiser les informations, les organiser et leur donner sens. Plurielles du fait de l'ampleur de leur objet, les théories des Relations internationales offrent ainsi des grilles de lecture alternatives de la réalité qui ne prétendent pas être justes mais seulement utiles. N'ayant plus vocation à l'universel, obligatoirement temporaires et en constante évolution, ces théories n'ont pas d'autre ambition que de fournir une aide à la compréhension d'un monde en devenir.Passant en revue les différentes approches, cette nouvelle édition présente une version actualisée des débats en cours en insistant sur les transformations au sein même des grandes écoles théoriques.

  • L'idéologie allemande ; Marx, Engels

    , ,

    • Nathan
    • 30 Octobre 2014

    Le texte intégral de l'oeuvre philosophique et un dossier pédagogique complet !Une oeuvre fondatrice de la pensée marxiste. Son introduction constitue un ouvrage à part entière ; elle est, en France, habituellement édité de façon indépendante.
    Contexte En 1846, Marx comme Engels se trouvent à Bruxelles, terre d'asile de nombreux réfugiés politiques. Leur collaboration débute cette année-même, pour ne s'achever qu'en 1883, date de la mort de Marx.
    L'oeuvre Si certains passages de L'idéologie allemande sont particulièrement polémiques, et visent directement plusieurs ressortissants de la pensée allemande, tels que Bruno Bauer, Karl Grün ou encore Max Stirner, la première partie du tome I, " Feuerbach ", expose les principes de ce qu'on appellera, plus tard, le " matérialisme historique ", et adopte un ton plus posé.
    Les concepts clés L'idéologie
    Le communisme
    L'histoire
    La production
    L'individu...
    La collection Intégrales de philo, une approche complète et approfondie d'une oeuvre essentielle Une oeuvre commentée par des spécialistes
    Des dossiers autour de l'oeuvre
    Plus de trente titres
    4 périodes : Antiquité, Moyen Âge et Renaissance (Ve - XVIe s.), période moderne (XVIIe - XIXe s.), période contemporaine (XXe s.)

empty