Labor Et Fides

  • L'éthique de la liberté vise non pas à résoudre des problèmes mais à aider à mieux les poser par une confrontation entre ce que nous pouvons comprendre du texte biblique et ce que nous vivons concrètement dans notre société technicienne. De page en page, la liberté paraît comme une dominante de la vie chrétienne  : pour Jacques Ellul, la liberté n'est pas une simple vertu, elle  est  la vie chrétienne même et doit donc s'incarner dans un agir individuel spécifique. Dans ce grand-oeuvre de Jacques Ellul, la pénétration de son analyse sociologique et la solidité de son exégèse biblique s'unissent pour exhorter les chrétiens, à la suite de l'apôtre Paul, à ne plus se conformer au monde présent. Car la liberté chrétienne est cette liberté orientée par l'amour, celle de Dieu, qu'il s'agit de glorifier, et de mon prochain, qu'il s'agit de servir.
     

  • En suivant le thème de la liberté, ce recueil d'écrits pour beaucoup inédits de Jacques Ellul fournit un panorama de la vie et de la pensée d'un homme à la fois entier et aux multiples facettes. Le professeur de droit et le théologien, le citoyen et l'historien, l'intellectuel et le chrétien délivrent un message commun  : la liberté qui réclame toutes les libertés se coupe de son origine (Dieu le Libérateur), de son cadre (le commandement de Dieu) et de son but (manifester l'amour). Plus que jamais, l'homme moderne doit choisir entre la puissance et la liberté c'est-à-dire entre le bien-être et l'ascèse, l'illusion et la lucidité, la justice et le pardon, l'émancipation et la sagesse... Ou encore  : quel dieu veut-on servir  ? Celui de la Technique, de l'Économie et de l'État, le Dieu Efficacité qui ramène l'homme au rang des objets qu'il consomme ou celui d'Abraham, de Moïse et de Jésus-Christ, le Dieu Amour qui appelle l'homme à vivre la vraie liberté en relation avec Lui, le prochain et la Création  ?

  • Ce livre conclut l'étude théologique magistrale initiée dans l'Ethique de la liberté. Jacques Ellul y développe les implications d'une liberté chrétienne incarnée, traitée dans son rapport étroit avec la vie humaine sous divers aspects : le témoignage et la politique, le travail et l'argent, la révolution et le désir d'autonomie, la drogue et le désir d'évasion, le plaisir sexuel et la famille, les valeurs féminines et masculines...
    Dans cette "société de fer" , les injonctions de la technique relatives a notre mode de vie se font de plus en plus impératives et, tandis que l'Etat incline vers un absolutisme régulateur, les groupes sont tentés par la promesse mensongère d'une violence émancipatrice. Les combats de la liberté se révèlent alors combats contre les multiples puissances de mort : il s'agit de retrouver le sens du bien commun et la possibilité d'une vie véritablement libérée.
    Vécue dans l'espérance mais sans facilite aucune, la liberté chrétienne est ce don divin qui est a la fois grâce et exigence : "Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta descendance. "

  • Pour Joanna Macy, figure emblématique de l'écopsychologie, l'humanité se trouve à un moment carrefour où elle doit faire le choix entre trois manières de donner du sens à l'évolution du monde : le business as usual, la grande désagrégation, ou le changement de cap, c'est-à-dire la transition d'une société qui détruit la vie vers une société qui la soutient, à travers des relations plus harmonieuses avec tous les êtres - humains et autres qu'humains. Synthèse de plus de trente ans de praxis écocitoyenne, son livre présente de manière profonde les tenants et aboutissants de ce changement de paradigme, « aventure essentielle » de notre temps.

  • Alors que l'islam est au coeur de l'actualité, souvent dramatique, et nourrit les peurs partout en Europe, très peu de voix se font entendre pour offrir une analyse lucide et sans complaisance, et surtout proposer des solutions qui sortent de la polémique. Dans ce livre, trois personnalités réfléchissent à la place et à l'avenir de l'islam au sein des démocraties européennes : Yadh Ben Achour, juriste et personnalité majeure de la transition démocratique en Tunisie, Olivier Roy, islamologue mondialement connu, et François Dermange, professeur d'éthique et spécialiste des questions religieuses, proposent une vision débarrassée de tout fantasme et de tout angélisme qui permet de mieux comprendre les enjeux de la place des musulmans en Europe, et les conditions d'une intégration réussie. Un livre fort et indispensable en ces temps troublés.

  • 4 avril 1968, King est assassiné à Memphis. Cinquante ans plus tard, de nombreuses questions se posent encore. Pourquoi ce pasteur d'Atlanta se mêlait-il tant de politique ?
    Où se ressourçait ce résistant non violent ? Celui qui s'opposa vivement à la guerre du Viêt Nam, n'était-il pas un grand naïf ? Et aujourd'hui, qui a repris le flambeau ? Le rêve, qui fit vibrer le pays le 28 août 1963, s'est-il réalisé avec l'élection d'un premier président noir ? La situation des Africains-Américains s'est-elle vraiment améliorée ? Finalement, King est-il un héros de l'Amérique ou un prophète du XX e siècle ? Cet essai tente d'y répondre.

  • Aldo Brina travaille depuis 2007 au coeur du réseau de défense des réfugiés. Son témoignage, il le puise dans l'expérience quotidienne des permanences juridiques et des mouvements associatifs. Il raconte la beauté miraculeuse d'une politique qui sauve des vies et décrit le labeur héroïque des acteurs de terrain. Mais le tableau serait incomplet sans ses zones d'ombre : il y a aussi l'impuissance avec laquelle chacun doit tôt ou tard composer face aux expulsions et aux situations où des individus sombrent, les doutes qui surgissent et tempèrent la ferveur des discours militants, l'horreur des récits de réfugiés fuyant des pays pas si lointains. De là, l'auteur pose des questions urgentes : qu'est-ce qui motive des êtres humains à en aider d'autres à pouvoir vivre dignement ? Qu'est-ce qui, dans notre époque, fait obstacle à ce geste fondamental ?

  • En combinant les perspectives des sciences des religions et des études urbaines avec l'analyse d'événements et de mises en scène artistiques et musicales, le présent ouvrage montre comment les acteurs musulmans performent leurs appartenances de manière situationnelle, dans le but de «  faire communauté  », mais aussi de se faire une place dans des espaces et des entités qu'il convient d'appréhender à différentes échelles  : du voisinage de quartier aux réseaux transnationaux, en passant par les associations et les instances politiques. Cette perspective invite donc à reconnaître, du côté des acteurs, la pluralité des appartenances, des raisons d'agir et des régimes d'engagement, et du côté des terrains étudiés, la pluralité des scènes de visibilité, des territoires aussi bien que des logiques qui sous-tendent la vie publique

  • La religion n'est-elle pas une affaire sérieuse  ? N'appelle-t-elle pas les humains à vénérer et à respecter la divinité et à mener une vie conforme aux prescriptions religieuses plutôt qu'à vivre joyeusement et à rire à temps et à contretemps  ? Oui, et il en sera question tout au long de ce livre. La première approche sera donc de présenter ce que les textes en disent, négativement certes, mais aussi positivement, car de nombreux textes dans ce sens existent  ! Il s'agira d'autre part de montrer qui rit dans l'espace des religions abordées et de quoi l'on rit.

    Il s'agira enfin de faire réfléchir sur le côté humain des religions, sur les dérives et les failles de leurs représentants et de leurs fidèles, sur leur liberté aussi et sur leur oui à la vie. Ce faisant, ce livre ne s'adresse pas seulement aux spécialistes de l'histoire religieuse ou aux sociologues, mais à tous ceux qui, croyants ou non, s'intéressent à l'héritage religieux et à ce qu'il peut apporter à la joie de vivre et à l'envie de rire.

  • La Tunisie, à l'origine de ce qui a été désigné comme les « printemps arabes », a inventé un type de révolution sans équivalent dans l'histoire. Qu'est-ce, en effet, que cette révolution qui n'est ni idéologique ni partisane ? Pourquoi rappeler l'ancienne garde pour assurer la relève ?
    Dans ce livre, Yadh Ben Achour - alors à la tête de la Haute Instance pour la transition démocratique - fait le bilan théorique et pratique du moment révolutionnaire. Les différentes étapes, le contexte sociologique, culturel, les acteurs impliqués, les retours en arrière : l'auteur suit pas à pas et sans concession l'histoire en train de s'écrire. Il démontre la portée de ce soulèvement, et l'importance du droit face à toutes les idéologies.

  • Un journaliste dans sa ville. Le plein air lui sert de lieu de travail. Du matin au soir, il arpente les marges de l'actualité courante, déambule dans les rues à la rencontre des gens, sillonne les quartiers à bicyclette. Aux communicants qui rêvent de faire la pluie et le beau temps, il préfère les ciels gris et les aubes incertaines. Son journal a fait de lui un localier, après l'avoir employé pendant longtemps comme chroniqueur culturel. On le cherche, il est au Palais de Justice, à écouter la vraie vie en procès. On le cherche toujours, il est en conversation avec un sans-abri, son frère de bitume  ; puis au bord du fleuve, en train de confesser le plaisir des baigneurs en eau vive, adeptes comme lui de la nage à contre-courant. On le cherche encore, il est dans une maison de retraite, à fêter l'anniversaire d'une centenaire. Jusqu'à l'heure du bouclage, il couvre les embardées de la nature, les chutes d'arbres et les caves inondées, les gestes qui sauvent et les mauvaises nouvelles. Le malheur des gens est au bout de la rue. C'est le moment de sortir sa carte de presse  : «  Racontez-moi...  »  

  • Abattoirs bloqués, boucheries caillassées, manifestations... Depuis plusieurs mois, les actions de militants antispécistes font la une des médias. Derrière ces actes jugés parfois choquants et souvent illégaux se cache un véritable combat éthique pour une égale dignité entre humains et non-humains. " Quand l'injustice devient loi, la résistance est un devoir " , disait Thomas Jefferson, initiateur de la démocratie américaine.
    Que faire, dès lors, lorsque l'attachement à la législation prévaut sur le devoir moral découlant du constat d'une injustice flagrante ? L'incohérence de l'opinion publique majoritaire face à des valeurs pourtant communément admises implique-t-elle la résignation d'un mouvement militant ? Dans ce manifeste, Virginia Markus montre l'évolution du mouvement antispéciste vers des revendications politiques plus offensives et l'intégration de la nécessité de faire usage de son pouvoir d'action citoyen en faveur des animaux.

  • 17 jeunes chercheurs en sciences politiques engagés sur des questions citoyennes Dans ce livre, 17 jeunes chercheurs en sciences politiques ou sociales ont choisi de répondre à 15 questions qui fâchent ou que tout le monde se pose : les étrangers volent-il notre travail ? Les citoyens sont-ils trop bêtes pour voter ? Peut-on tout dire au nom de la liberté d'expression ?
    En utilisant des outils scientifiques, mais les rendant accessibles au grand public, les auteurs ont eu à coeur de proposer une réflexion exigeante mais claire qui permet d'aborder de manière sérieuse des questions qui ne cessent de revenir dans le débat citoyen.

  • Nicolas Tavaglione propose ici un abécédaire philosophique aussi subjectif que décapant. De « Blabla » à « Paris Hilton » en passant par « Dieu », « Transsexuel» ou « Mort », ce sont autant de questions existentielles, politiques ou métaphysiques qui sont traitées avec des outils philosophiques pointus et une volonté ludique affichée ; et avec l'idée, comme dirait le poète Mallarmé, de « donner un sens plus pur aux mots de la tribu ». Une clarification nécessaire et réussie doublée d'un regard sans concession jeté sur notre époque.

  • Sarah et Angelina Grimké, actives militantes de la lutte contre l'esclavage au XIXe siècle, jouèrent un rôle majeur au sein du féminisme naissant aux Etats-Unis. Les arguments bibliques et théologiques qui leur permettent de défendre les droits du Noir face au Blanc servent ainsi à promouvoir la femme. Dans ces Lettres sur l'égalité des sexes, elles condamnent avec une cinglante ironie les traditions masculines et se livrent en particulier à une analyse libre et nouvelle d'un certain nombre de passages bibliques sur les relations entre l'homme et la femme.

  • Cas de conscience

    Pierre Joxe

    L'exercice du pouvoir provoque inévitablement des cas de conscience chez ceux qui veulent rester fidèles à leurs convictions. Au cours de sa carrière publique, l'ancien ministre de François Mitterrand Pierre Joxe s'est retrouvé plongé au coeur de nombreuses situations qui ont mis son éthique à l'épreuve de la réalité. Relativement discret jusqu'ici sur sa vie de magistrat et de responsable politique menée au plus haut niveau, il révèle dans ce livre les dessous d'affaires célèbres et emblématiques : réhabilitation des généraux de l'OAS, libération des terroristes du groupe Abou Nidal, participation de la France à une force d'interposition « humanitaire » en Somalie, complaisance à l'égard de Silvio Berlusconi. Membre en exercice du Conseil constitutionnel, Pierre Joxe évoque également des affaires en cours, autant de révélations soulignant le rapport délicat qui existe entre l'éthique et l'efficacité. Un livre décapant !

  • Il est rare que les amish du Vieil Ordre accueillent sous leur toit une famille étrangère (« anglaise », comme ils disent) et la fassent participer à la plupart de leurs activités religieuses et sociales. Jacques Légeret, sa femme et leur fils ont ce privilège de vivre de l'intérieur cette expérience depuis plus de vingt-cinq ans, dans une communauté amish de Pennsylvanie où ils ont séjourné plus d'une trentaine de fois. Comment est-il possible, au coeur des Etats-Unis, de vivre au XXI e siècle tout en respectant des règles religieuses et morales établies aux XVI e et XVII e siècles ? Comment parvient-on, au pays de l'individualisme et de la concurrence à outrance, à refuser la compétition ?
    Jacques Légeret répond à ces questions et nous introduit dans une société qui relativise fortement nos valeurs et nos certitudes : malgré un système qui nous semble, de l'extérieur, relativement coercitif, les communautés du Vieil Ordre amish sont en expansion sans avoir sacrifié une once d'un héritage issu directement de la réforme anabaptiste du XVI e siècle .

empty