Arenes

  • La méthode d'Eline Snel est directement inspirée de la pratique de la pleine conscience élaborée par Jon Kabat- Zinn. Elle repose sur des exercices de respiration simples qui aident peu à peu à se recentrer sur l'instant présent et à prendre du recul par rapport à l'agitation et aux ruminations.
    La Grenouille fait peau neuve et propose une vraie nouvelle édition : 5 nouvelles méditations, 1 chapitre de conseils pratiques, 1 nouvelle introduction.
    Parents.

  • Ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent, découverte d'un monde inconnu.

    Les citadins regardent les arbres comme des « robots biologiques » conçus pour produire de l'oxygène et du bois.
    Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d'un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement « Bois Wide Web ».
    La critique allemande a salué unanimement ce tour de force littéraire et la manière dont l'ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.

  • L'histoire de l'Humanité racontée en 515 cartes.
    Depuis sa création, la revue L'Histoire publie des articles d'historiens faisant état des dernières avancées de leurs recherches. Ces textes sont souvent enrichis d'une ou plusieurs cartes. En partant de ce fonds cartographique exceptionnel, Christian Grataloup a sélectionné, recréé et commenté 515 cartes racontant la marche du monde, des origines de l'Humanité à aujourd'hui.
    Cet atlas est à la fois à la pointe de la recherche historique et accessible au plus grand nombre. Une création originale destinée à devenir un ouvrage de référence.

  • Mêlant la bande dessinée avec des textes clairs et pleins d'humour, ce roman graphique transforme la « science obscure » de l'économie en une histoire amusante et accessible à tous.

    De la naissance du capitalisme à la crise financière de 2008, Economix nous raconte pour la première fois en BD l'histoire de l'économie mondiale.
    D'où vient la dette ? Peut-on retrouver la croissance ? Le plein emploi ? Est-ce que l'on vit mieux que nos grands-parents ? Pourquoi la crise ? Pourquoi le mouvement Occupy Wall Street ?

    Cette BD/document d'un nouveau genre explore trois siècles de pratiques économiques. Elle raconte la mondialisation, les grands penseurs, les impasses et les rebonds, l'impact des guerres, des changements climatiques ou des pénuries de ressources.

    Clair et pédagogique, tout en images, avec l'humour en prime, Economix est indispensable dans toutes les bibliothèques. Comprendre l'économie, c'est maîtriser notre destin.

  • Le livre de maître Mô

    Jean-Yves Moyart

    • Arenes
    • 16 Septembre 2021

    Jean-Yves Moyart était avocat au barreau de Lille, sa ville natale. " Avocat provincial ", comme il aimait à se décrire, pénaliste dans l'âme, il se donnait corps et âme à son métier. La nuit, il profitait de ses insomnies pour raconter les histoires qu'il avait vécues. Il les publiait sur son blog sous le pseudonyme de Maître Mô.
    Les récits les plus forts ont été rassemblés dans un livre - Au guet-apens - qui a suscité bien des vocations. Personne n'a su comme lui raconter l'humanité des prétoires. Ses histoires ont la force du réel. Si la fiction a besoin de vraisemblance pour être crue, la vie est capable de tout. La justice ordinaire est souvent extraordinaire.
    Ce livre, aujourd'hui épuisé, méritait une nouvelle vie. Cette troisième édition est augmentée de textes inédits. De nouvelles générations de lectrices et de lecteurs pourront ainsi découvrir le coeur immense de cet avocat humaniste qui " portait la peine des autres, se consumait pour eux et ne riait que de lui ", selon les mots de la chroniqueuse judiciaire du Monde Pascale Robert-Diard.

  • L'aube à Birkenau

    ,

    • Arenes
    • 20 Novembre 2019

    « La guerre avait fauché une génération. Nous étions effondrés. Mon oncle et ma tante avaient beau être médecins, ils ne possédaient plus rien. Leur clientèle avait disparu. Leur maison avait été pillée. Leurs économies avaient fondu. Le lendemain de mon arrivée à Paris, comme ils n'avaient ni argent ni vêtements à m'offrir, c'est une voisine qui m'a secourue avec une robe et des sous-vêtements.
    Il régnait dans la maison une atmosphère de désolation. Il n'y avait plus le moindre meuble. Les miroirs avaient été volés, à part ceux qui étaient scellés aux murs et que les pillards n'avaient pas pu emporter.
    Je faisais ma toilette matinale devant un miroir brisé par une balle. Mon image y apparaissait fissurée, fragmentée.
    /> J'y voyais un symbole.
    Nous n'avions rien à quoi nous raccrocher. Ma soeur Milou était gravement malade, mon oncle et ma tante avaient perdu le goût de vivre.
    Nous faisions semblant de vouloir continuer. ».
    Simone Veil raconte son enfance, sa déportation, et l'impact de cette épreuve dans sa vie.

  • Alors que l'on ne cesse d'annoncer sa fin, Thomas Legrand décrypte 60 ans d'un régime controversé.
    Notre façon de faire de la politique, la nature de nos débats, tout ce qui anime, au jour le jour, le feuilleton de la politique que les Français aiment détester et détestent aimer est le fruit de la V e République, imaginée par le général de Gaulle il y a 60 ans pour sauver la France.

  • Ils ont grandi dans la même ville, ils ont été élèves dans le même lycée.
    L'un est devenu président de la République, l'autre son opposant n° 1.

    François Ruffin retrace le parcours de l'enfant prodige de la bourgeoisie d'Amiens, qui choisit Paris, l'Ena, la commission Attali sous Sarkozy, la banque d'affaires, rejoint l'Élysée du temps de François Hollande, puis se lance dans la course à la présidence de la République. Il met en lumière les choix du chef de l'État, les protections qu'il sollicite, ses relations incestueuses avec les patrons de médias et les grandes fortunes (qui sont souvent les mêmes).

    LA FRANCE DE FRANÇOIS RUFFIN.
    En contrepoint, François Ruffin se raconte aussi : son mal-être de jeune homme qui rêve de « sauter les grilles » du lycée, le refus de faire carrière après le Centre de formation des journalistes, le choix de pratiquer un journalisme dissident (« Là-bas si j'y suis », Fakir), le film Merci patron ! et l'aventure de la députation, dans l'aspiration de la France insoumise. Il raconte ses rencontres avec ces Français qui comptent en euros, voire en centimes, il partage avec les lecteurs son engagement de tous les instants, jusqu'à l'austérité.

    UN VRAI LIVRE DE GAUCHE.
    Ce livre, écrit au scalpel, se lit d'une traite. Il est truffé de formules cinglantes sur la présidence et d'histoires bouleversantes de la France populaire. C'est un livre de gauche, profondément, viscéralement, qui tient du réquisitoire implacable des Nouveaux Chiens de garde de Serge Halimi, d'un appel à l'engagement de Indignez-vous ! de Stéphane Hessel, et du livre d'intervention, au coeur de l'événement, comme Murmures à la jeunesse de Christiane Taubira.

  • Nouvelle édition d'Economix avec une vingtaine de pages supplémentaires et la frise Chronologix insérée dans le livre.
    100 000 exemplaires vendus !

  • Porter l'enfant de l'autre, le grand débat citoyen : Experts, médecins, juristes et sociologues nous éclairent.

    Mais qui est la mère détaille la Gestation Pour Autrui, pratique encore méconnue et ses enjeux, objet de débats homériques, soulevant des questions inédites dans l'histoire de l'Homme. Qui est la mère ? Quels sont les liens entre les uns et les autres ? L'enfant doit-il connaître sa génitrice ? Faut-il rendre obligatoire le maintien d'un contact entre eux ?... Le droit international va-t-il supplanter les droits nationaux ? Six scientifiques (médecins, juristes, psychologues) aux opinions divergentes ont accepté de confronter leurs positions pro ou anti et d'alimenter un débat dépassionné et éclairé.
    Catherine Malaval est journaliste à Libération depuis 1989, en charge des questions de société et plus particulièrement de la famille.
    Mathieu Nocent est journaliste indépendant, spécialiste santé, LGBT et famille.

  • Grands reporters

    Collectif

    • Arenes
    • 27 Septembre 2012

    Joe Sacco s'est intéressé aux oubliés de la croissance indienne : les paysans. Emmanuel Guibert a travaillé avec le photographe Alain Keler sur la piste des Roms en Europe. Jean-Philippe Stassen a suivi les migrants de Gibraltar et, trois ans plus tard, un enfant soldat au Congo. Olivier Kugler a accompagné un routier iranien, as de la débrouille, puis, deux ans, après un vétérinaire au Laos dont les patients sont des éléphants. Jean Harambat raconte l'histoire de son frère, agriculteur dans les Landes. Hugo Bertotti et Agnès Montanari nous font entrer dans le quotidien des femmes au Yemen. Didier Tronchet met en scène sa vie à Quito, à 2850 m d'altitude. Olivier Balez raconte comment son frère a entraîné un groupe de malade à la conquête du Mont Blanc. D'autre part, avec Pierre Christin il a enquêté sur l'installation d'observatoires géants au Chili. Hippolyte s'est rendu à Kinshasa enquêter sur les enfants de la rue. Jacques et Pierre Ferrandez ont rencontré un père et un fils à Cuba, entre la révolution et les dollars. Denis Deprez, Renaud De Heyn, Jeroen Janssen, Frédéric Lemercier, Maximilien Le Roy, Erwan Manac'h, Gwenaël Manac'h

empty