Robert Shiller

  • « Présente un message que tous les investisseurs ont intérêt à entendre. » Burton Malkiel, Wall Street Journal L'auteur est spécialiste des marchés financiers et des bulles qui s'y forment, il met l'accent sur le comportement et la psychologie des individus pour expliquer les crises qui frappent régulièrement l'économie.
    Cet ouvrage tient compte de tous les événements survenus depuis la dernière crise financière et apporte des réponses convaincantes aux crises économiques passées, ainsi que des clés pour analyser l'état financier actuel.

  • Peut-on encore croire, après la crise de 2008, que les acteurs économiques sont rationnels et les marchés capables de s'autoréguler ? Keynes, avec la théorie des esprits animaux, avait démontré le contraire : l'économie réelle est bizarre, incertaine, irrégulière.

    Les esprits animaux, ce sont les facteurs psychologiques qui influencent notre économie, sa part d'incohérence et d'instabilité naturelles - et souhaitables! Car si l'incertitude qu'elle génère, à certaines périodes, nous paralyse, elle se révèle, à d'autres, stimulante et féconde.

    Les auteurs expliquent comment ces comportements irrationnels font et défont nos économies. Comment adviennent les crises? Quel est le pouvoir réel des banques centrales? Le chômage est-il inéluctable? Revisitant les grands épisodes de l'histoire économique, cet ouvrage donne la clé d'une autre vision de l'économie - plus réelle, et plus humaine.

  • Robert Shiller est persuadé que les risques auxquels doivent faire face les individus, les entreprises et les Etats, vont inexorablement s'accroître dans le futur. En effet, les avancées technologiques, quels que soient les domaines (informatique, cybernétique, robotique) sont porteurs de nouveaux risques de confidentialité, mais surtout économiques, qu'il est absolument nécessaire de couvrir pour éviter une aggravation des inégalités tant au niveau des personnes que des nations.
    Or, il n'existe pas aujourd'hui d'instruments capables de répondre à ce besoin, essentiellement en raison du manque de statistiques fiables permettant d'avoir les informations suffisantes sur les évènements passés, seules à même de donner la capacité de prévoir le futur. Or, les institutions financières (en particulier les marchés et les compagnies d'assurance), munies de ces informations et des avancées offertes par la science sur l'analyse du comportement humain, pourront, dans l'avenir, proposer de nouveaux types de couverture, par exemple sur les revenus et les moyens d'existence tout au long de la vie des individus, sur la valeur de leur logement, sur l'évolution des PIB des nations...
    Shiller insiste sur la nécessité de mutualisation des risques entre personnes, entre générations ou même entre pays. Se basant sur son expérience, sur ses analyses mathématiques, Shiller trace, de manière claire, l'avenir d'un monde heureux, à partir du moment où les hommes sauront utiliser à bon escient les progrès des connaissances, à la fois techniques et financières, pour réduire les risques économiques les plus importants.
    Cet ouvrage intéressera non seulement les spécialistes de la finance, mais aussi toutes les personnes souhaitant réfléchir sur les conséquences de la mise en oeuvre des nouvelles technologies qui vont révolutionner notre monde dans les toutes prochaines années.

  • Cet ouvrage doit faire partie d'une petite bibliothèque d'économie comportementale. Il traite non pas de l'économie telle qu'elle devrait être, mais de son fonctionnement réel. La vision (libérale) de marchés capables de s'autoréguler, avec des acteurs sérieux opérant des choix rationnels, a été mise à mal par la crise économique et financière. L'économie réelle est bizarre, incertaine, irrégulière, et ne doit pas faire abstraction de nos « esprits animaux ».
    Les esprits animaux, ce sont les facteurs psychologiques qui influencent notre économie, sa part d'incohérence et d'instabilité naturelles - et souhaitables ! Car si l'incertitude qu'elle génère, à certaines périodes, nous paralyse, elle se révèle, à d'autres, stimulante et féconde. On doit la théorie des esprits animaux à Keynes. Akerlof et Schiller, deux des économistes les plus respectés aujourd'hui, présentent et expliquent comment ces forces irrationnelles et inconscientes font et défont nos économies.
    Comment adviennent les crises ? Quel est le pouvoir réel des banques centrales ? Qu'est-ce qui explique l'instabilité récurrente des marchés financiers ? D'où vient le caractère cyclique du marché immobilier ? Le chômage est-il inéluctable ?. Revisitant les grands épisodes de l'histoire économique, cet ouvrage examine les réponses possibles à la crise et offre une autre vision de l'économie - plus réelle, et plus humaine.

empty