Yannick Essertel

  • Spécialiste d'histoire des Missions, Yannick Essertel s'est demandé comment les missionnaires ont évangélisé les peuples au cours de vingt siècles d'histoire. Partaient-ils sans méthode, sans instructions à appliquer ? La découverte de directoires et de traités de missionnaires, proposant des conseils pédagogiques pour évangéliser, apportaient un début de réponse. Or, la comparaison de ces textes a révélé l'existence d'une pédagogie en deux étapes : l'insertion du missionnaire dans la culture, et la mise en place d'une pastorale d'inculturation.
    Cet essai s'efforce de retracer la formation de cette pédagogie à travers vingt siècles, en partant de l'Apôtre Paul et en s'appuyant sur divers traités d'évangélisation. En 1659, théorisée par les Instructions de la propaganda Fide, elle sera recommandée par de nombreux papes du début du XXe siècle.
    Dans la préface, Claude Prudhomme, explique que " dès la première prédication apostolique, se met en mouvement une logique d'inculturation qui n'est pas simplement une habile adaptation aux sociétés d'accueil mais un effort pour penser le message chrétien à partir et à travers de multiples cultures. Et si le concept d'inculturation s'est imposé seulement dans le dernier tiers du XXe siècle, il rend compte d'une préoccupation qui traverse toute l'histoire des missions. "

empty