Raucy C

  • Bien des années après la Seconde Guerre mondiale, Gabriel et Tony se lancent sur la piste des souvenirs. Qui a dénoncé les juifs qui se réfugiaient chez le mystérieux marchand de perruques? La clé de l'énigme les attend au bout d'un long voyage. A partir de 12 ans.

  • Comment galvaniser les troupes quand le moral sombre, que l'on pressent l'enlisement dans l'horreur ? Un capitaine du contingent canadien, dépêché sur le sol français, forme un commando de snipers amérindiens, dont le fameux soldat Odawaa, matricule Tomahawk. Très vite ses faits d'armes, surhumains, d'une violence inouïe, sèment la panique dans les lignes ennemies.

  • Matz et Rossi ont fort à faire pour suivre les belles et longues jambes de Felicity Brown dans ce tome 9 de XIII Mystery ! Le lecteur assiste, fasciné, à un road-movie à travers le sud des États-Unis, de la petite ville de Southburg en Alabama jusqu'au Costa Verde, en passant par Los Angeles. Toujours aussi redoutable, la belle se joue des agents du FBI. Felicity Brown, Fran Black ou encore Felicidad Moreno au bras du dictateur Ortiz : XIII n'est manifestement pas le seul à avoir plusieurs identités...

  • Plus jamais depuis la rébellion sanglante qui avait fait d'elles des femmes libres, plus jamais les amazones ne se soumettraient, elles l'avaient juré. Mais quand leur jeune reine, Penthésilée, défie le demi-dieu Achille, leur rencontre remet en cause ce qui ne l'avait jamais été : la haine des hommes, héritée de leurs aînées...

    Christian Rossi et Géraldine Bindi s'emparent du mythes des amazones pour en faire le récit épique d'une guerre des sexes qui espère sa fin.

  • Les émotions ont longtemps été considérées comme des signes de faiblesse n'ayant pas leur place dans le milieu professionnel. Or, les recherches récentes en neurosciences ont permis de montrer leur contribution dans un système très fin qui nous permet d'évaluer chaque situation et d'agir.
    Selon le Forum économique mondial de Davos, l'intelligence émotionnelle fait désormais partie des dix compétences clés pour réussir professionnellement.

    Mobiliser son intelligence émotionnelle, c'est développer sa capacité à percevoir les émotions, les siennes ou celles des autres, et à les intégrer dans sa communication et dans sa prise de décision. Les enjeux sont importants : qualité des relations, efficacité collective, coopération et engagement, gestion du stress et des tensions, qualité du service, influence et leadership...
    />
    Cet ouvrage permettra au manager mais aussi aux collaborateurs, de développer leur agilité émotionnelle et de la mettre au service de la performance collective :


    Comprendre et accueillir ses émotions sans se laisser submerger par elles.

    Comprendre les émotions des autres afin d'entretenir de meilleures relations.

    Porter un nouveau regard sur soi, réinterroger ses pratiques.

    Savoir exprimer son ressenti, réguler ses émotions et celles des autres.

    Renforcer son intelligence émotionnelle pour révéler ses talents !


    Régis Rossi est conférencier professionnel. Il démontre, à partir des mécanismes de l'illusion, comment les émotions conditionnent nos perceptions, nos prises de décision et nos comportements. Sa conférence Le pouvoir de l'intelligence émotionnelle a déjà séduit plus de 100 000 collaborateurs d'entreprises de toutes tailles.

    Claire Lauzol accompagne, grâce au coaching, les managers, les dirigeants et les experts dans le développement de leur intelligence émotionnelle. Associée chez Pragma Management, elle pilote les practices expertise et coaching.

    Didier Noyé est un expert en management et en développement des ressources humaines. Auteur de nombreux ouvrages sur la communication et le management, il est aussi membre de la Faculty CrossKnowledge.

  • La dissonante

    Clément Rossi

    "Quand le gamin a tiré le premier son du violon, j'ai cru qu'on m'enfonçait dans l'oreille la lame du pic à glace resté sur la table, à côté du seau à champagne."
    Chef d'orchestre dans une ville de province, Tristan, la soixantaine, n'a jamais vécu que pour son art, certain d'avoir été touché dès l'enfance par une grâce musicale. Alors qu'il s'apprête à diriger l'opéra de Wagner Tristan et Isolde, et peut-être aussi à se marier avec une femme plus jeune que lui, son oreille de maestro se dérègle : les notes lui parviennent frappées d'une mystérieuse dissonance. Inexplicable et inavouable, ce trouble risque de détruire sa vie.
    Un premier roman résolument musical, où les fausses notes du personnage finissent par composer une harmonie étrange et belle.

  • Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin !
    Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin. Avec un petit quelque chose en plus: non contente d'être hyper sexy, Ramba est littéralement accro au sexe ! Et la brune incendiaire a trouvé un moyen efficace d'allier sa passion et son métier de tueuse à gage : d'abord, elle se sert des hommes et des femmes qu'elle traque comme des objets sexuels, et ensuite elle les tue ! Un redoutable page turner signé Marco Delizia et Rossano Rossi, et un petit monument de la BD érotique italienne, qui devait absolument être réédité !
    Scénariste de bandes dessinées tous publics, Marco Delizia a usé de ce pseudonyme pour signer les scripts des 15 épisodes de Ramba, parus en Italie entre 1988 et 1989. Inspiré par l'oeuvre monumentale de Magnus, Rossano Rossi a fait ses débuts de dessinateur avec Ramba, série pour laquelle son travail soigné et son jeu de contrastes noir et blanc ont été unanimement salués.
    Préface d'Antoine Michel.

  • Lorsque Parwais apprend qu´il va être expulsé de Belgique, son monde s´effondre.
    Pour le jeune Afghan, le refus du droit d´asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d´orchestre à Venise.
    Sur le chemin de l´Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants.
    Autant d´amis d´un jour qui l´aideront à leur manière à conquérir ce qu´il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.

  • Cette analyse pluridisciplinaire explore des pistes pour une meilleure prise en compte des femmes chefs de famille qui se trouvent de plus en plus en situation précaire.
    Alors que la loi sur l'égalité femme-homme se discute, cet ouvrage analyse la précarisation croissante des femmes chefs de famille qui cumulent les difficultés économiques, un isolement relationnel et une fragilisation psychologique. Ce phénomène préoccupant nécessite de concevoir un soutien qui ne soit pas uniquement économique mais qui intègre les dimensions sociale et psychologique.

  • Marseille a bénéficié de l'élan insufflé par les années soixante et a vu une scène rock émerger. En acteur de ce mouvement, Robert Rossi a souhaité préserver la mémoire de cette période très peu documentée. Pendant dix ans, il a rencontré les groupes, rassemblé les souvenirs et exhumé les archives. Ce travail de mémoire a nécessité des bornes pour être exhaustif. L'espace? Marseille intra-muros. L'époque? Les groupes formés avant 1980. C'est ainsi qu'au fil des pages on rencontre le rock marseillais de Quartiers Nord, le rock'n'roll de Rocky Volcano, la pop psyché de Santa Maria et Choc, le rock fusion anarchiste de Barricade, le proto-punk de Wild Child ou la new wave de Leda Atomica. C'est toutes les origines d'une histoire qui continue de s'écrire que l'on retrouve dans ce livre.

  • Où es-tu Yazid ?

    Claude Raucy

    Un roman profondément humain Eliott vit dans une drôle de famille, où on ne s'embrasse pas sur la joue et où on ne fête pas les anniversaires. Un jour, dans la cabane au fond du potager, Eliott trouve Yazid, un jeune terroriste qui revient de Syrie et se cache de la police. Yazid supplie Eliott de ne pas le dénoncer... Ce récit aborde un sujet d'actualité, le terrorisme, d'une manière nuancée et pédagogique. EXTRAIT La porte est toujours verrouillée, mais je sais qu'il suffit de soulever un pot où des géraniums achèvent de mourir. La clef est là, qui permet de pénétrer dans cet antre du parfait mauvais jardinier. Depuis la fin de l'été, mon père n'y met plus les pieds et je suis sûr qu'on ne m'y dérangera pas jusqu'à la fin du printemps. Cette fois, la clef n'était pas sous le pot. Ni à côté. Je l'ai cherchée à terre. Rien. Elle était sur la porte. Étrange. Avais-je oublié de la retirer la dernière fois que j'étais venu ? Non, car la porte n'était pas verrouillée. Bizarre. Il y avait quelqu'un à l'intérieur. Assis sur un sac, un garçon que je ne connaissais pas. - Que faites-vous là ? La question a résonné à mes oreilles comme une phrase de film. Mais que dire quand on est face à quelqu'un qui n'a pas à être là et qui ne justifie pas spontanément sa présence ? Pas de réponse à ma question. Je me suis approché du garçon. Il m'a regardé avec un air mauvais. Je me suis arrêté. J'attendais. À PROPOS DE L'AUTEUR Claude Raucy est né en 1939. Il a exercé le métier d'enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 1997. Il est membre de l'Association des écrivains belges, de la Société européenne de culture (Venise) et secrétaire perpétuel de l'Académie Royale Luxembourgeoise. Chez Ker, il est également l'auteur du Violon de la rue Lauriston.

  • Berceau du diable (le)

    Raucy

    • Weyrich
    • 9 Décembre 2014

    Une saga?! Et qui prend ses racines en Gaume, au début du xxe siècle, pour se développer au Québec, puis dans l´Allemagne de la Seconde Guerre mondiale.
    Le Berceau du diable raconte la destinée des membres de la famille Gavroy, originaire de Virton. On y suit Nicolas qui doit fuir à cause d´une rixe et subit le naufrage du Titanic?; ou Bruno qui partira à la recherche de son double à Berlin?; ou encore David dont les miroirs du passé révéleront la couleur de l´âme.
    De 1900 à aujourd´hui, cette saga familiale plonge le lecteur au coeur d´un pan entier d´histoire. En Gaume ou au Canada, c´est avec délectation qu´il se laisse entraîner à la suite des Gavroy et leurs descendants, ballotés au gré des temps forts du xxe siècle.
    Dans ce roman âpre et profond, on retrouve tous les thèmes chers à Raucy?: la trahison, la gémellité, l´enfance, l´étouffement provincial et le mal engendré par le mystère humain autant que par les idéologies religieuses ou politiques.
    Tant par les destins qu´il embrasse que par ses réflexions sur la grande Histoire, Claude Raucy livre ici son oeuvre la plus ambitieuse. Une oeuvre à la fois distrayante, populaire et riche d´un regard qui traverse le Siècle.

  • Le Jardin des plantes de Montpellier, créé par Pierre Richer de Belleval en 1593 pour enseigner les « simples » aux étudiants en médecine, est le plus ancien jardin botanique de France. Ce livre, écrit par des spécialistes renommés du monde végétal et illustré de plus de 200 photographies, en conte l´histoire et en fait découvrir les végétaux exceptionnels - plantes succulentes, médicinales, d´Extrême-Orient... - au gré des saisons et des lieux.

  • La justice réparatrice s'est imposée comme le nouvel espoir de la Justice : la médiation relationnelle a été créée au Québec au début des années 2000, puis diffusée dans le monde. Cette approche met au centre de ses priorités la sécurité des participants. Si elle permet le dialogue victime-infracteur, elle donne accès à d'autres formes de réparation. Elle met en avant trois postulats : il existe un moyen de réparer les conséquences des crimes les plus graves ; la médiation relationnelle privilégie l'écoute attentive individuelle ; cette méthode est complémentaire aux interventions en justice pénale, en réhabilitation et en soutien clinique. Elle n'a pas vocation à lutter contre les institutions. Elle est toutefois assez performante pour être utilisée comme une alternative, pour ceux et celles pour qui l'accès à la justice pénale n'est pas possible.

  • La guerre n'a pas été tendre avec les Loizeau. Émile, le fils aîné tué dès les premiers jours dans l'explosion du fort de Loncin ; Désiré, le père, déporté en Allemagne ; la mémé a décidé de ne plus rien faire... En ce printemps 1918, Julien, le fils cadet, d'un naturel rêveur, fait de son mieux pour aider sa mère à la ferme, alors qu'on n'imagine pas que le conflit va bientôt prendre fin.
    Dans cette atmosphère tendue, Franz, un jeune déserteur allemand, se réfugie dans la grange des Loizeau. Une attirance puissante et trouble va naître entre Julien et cet homme traqué...
    Deux auteurs de générations très différentes conjuguent leur talent pour nous conter avec pudeur l'histoire d'une rencontre aussi improbable qu'émouvante. Né en 1993 à Dinant, Aurélien Dony, après un régendat littéraire-morale, est étudiant à la section Arts dramatiques du Conservatoire de Bruxelles. Il a publié jusqu'ici deux recueils de poèmes dont Puisque l'aube est défaite (Prix Georges Lockem) aux éditions M.E.O. Il participe également, en tant qu'auteur et chanteur, au projet musical ECHO. Né en 1939 à Saint-Mard, longtemps enseignant, Claude Raucy, romancier, nouvelliste, auteur pour la jeunesse, poète et essayiste a publié plus de 70 livres et obtenu plusieurs prix littéraires.

  • La sonatine de Clementi

    Claude Raucy

    • M.e.o.
    • 1 Février 2017

    Trois récits (ou longues nouvelles ? ou micro-romans ?) Le lien entre les trois ? La célèbre sonatine sans doute. Mais aussi l'insignifiance des personnages. Celui de « La sonatine de Clementi » est esclave de son passé, du souvenir d'une femme, d'une ville, Florence, où traîne encore le souvenir de Savonarole. Dans « Un héros à la sarbacane », un homme quelque peu veule, ballotté au gré des événements et notamment de la guerre, est promu bien malgré lui au rang de héros et se retrouve prisonnier d'une étiquette. « Le pion du troisième » évoque le quotidien d'un surveillant de province, ni meilleur ni pire qu'un autre, victime et partie de la médiocrité ambiante. Un monde certes guère brillant, mais où le sombre laisse transparaître l'humour.
    Claude Raucy est né à Vieux-Virton, en Lorraine belge, quelques mois avant que déferle la Seconde Guerre mondiale. Enseignant passionné, il a abandonné son métier avant la retraite pour se consacrer exclusivement à l'écriture : poèmes, romans, nouvelles, théâtre... Avec toujours la même passion.

  • Où et comment se fabrique la langue ? Quels sont les lieux où elle se crée, se recrée et se modifie constamment ? L'originalité de cet ouvrage est d'ouvrir, à partir de ces questions, le champ d'une réflexion commune aux psychanalystes, linguistes, philosophes et créateurs littéraires dont les propositions sont ici mises en dialogue. Les études réunies prolongent la position de Saussure, pour qui la question des origines de la langue était indissociable de celle de ses transformations. Les processus de création ou de recréation de la langue, façonnés par les étapes primordiales de la désignation et de la nomination, sont ainsi abordés au croisement de plusieurs approches. Leur rapprochement fait émerger des points d'ancrage communs, de la dynamique du discours et du transfert dans la cure psychanalytique à celle qui structure le bain sonore et séméiotique dans lequel la langue est transmise aux enfants, ou encore dans ce que révèlent les hypothèses linguistiques sur les origines du langage, dans ce que la traduction comme la création poétique et littéraire nous apprennent sur le langage. L'ensemble montre finalement que si la langue peut enfermer et meurtrir, elle permet aussi de (se) faire exister ou de donner la parole à ceux qui ne l'ont plus.

  • Il aura fallu la parution de deux ouvrages -Le Manuel du Goulag en 1997 et Qu´elle était belle cette utopie ! Chroniques du Goulag en 2000 - pour que le public découvre le destin singulier et extraordinaire de Jacques Rossi, ce Français emprisonné au Goulag. Mais, si ces deux ouvrages donnaient toutes les clés du système concentrationnaire soviétique et exprimaient les souffrances inouïes des déportés, ils ne disaient rien du parcours de l´auteur avant et après son séjour au Goulag. C´est l´objet de ce livre où il s´est confiéà l´écrivain Michèle Sarde.



    Jacques le Français, surnom qui lui fut donné par ses compagnons de captivité, relate avec force, vivacité et humour l´existence de Jacques Rossi. Né en 1909 d´une mère française, il vécut en Pologne une adolescence de fils de famille et adhéra très jeune au Parti communiste, ce qui entraîna une première peine de prison. En 1929, il se trouvait à Berlin où ses talents de polyglotte (il pratique une dizaine de langues) lui valurent d´être affectéà la section des liaisons internationales OMS du Komintern et au service de renseignements de l´Armée rouge, le GRU. Pendant environ huit ans, le jeune agent secret mena à bien de dangereuses missions en voyageant à travers l´Europe sous des identités d´emprunt.



    Pendant la guerre d´Espagne, agent de liaison pour le compte des Républicains sur le territoire de Franco, il est rappeléà Moscou lors des grandes purges de 37. Accusé d´espionnage, il est condamné, sans autre forme de procès, à« huit ans de camp de redressement par le travail » qui se prolongeront en vingt années forcées en Arctique et en Sibérie. Après la mort de Staline, il sera assignéà résidence à Samarcande en Asie centrale pendant quatre ans. Au sortir d´URSS, la vie de l´ancien Goulaguien sera consacrée à rentrer dans sa patrie française où il ne retournera définitivement qu´en 1985 et à témoigner sur un siècle qui restera dans l´Histoire celui de l´inhumanité idéologique, symbolisée par les totalitarismes nazi et soviétique.

  • Altérité, disparité, ethnocentrisme, taxinomie, racisme... Cet ouvrage révèle la richesse d'oeuvres cinématographiques de différentes aires culturelles et linguistiques. Les films analysés abordent la colonisation des continents africain et américain (Man to man, Alba de América), les guerres, l'opression des dominants et la haine de l'ennemi intérieur ou extérieur (Bruegel, Capitaine Alatriste, les quatre cavaliers de l'Apocalypse ainsi que des films de propagande nazie), l'incompréhension sous toutes ses formes.

  • Age : 7-10 ans Niveau de lecture : CE1-CM1 J´ai bien peur qu´il n´y ait une erreur. Je ne sais pas quel âge tu as, cher lecteur, mais je sais que ce livre n´est pas fait pour toi.
    Ces histoires sont écrites pour des chiens.
    Je t´entends d´ici?: ils ne savent pas lire. Je le sais bien?! Mais ils ont des oreilles. Ce livre est donc destiné à des chiens qui écouteront. Ils adorent qu´on leur raconte des histoires, surtout des histoires de chiens.
    Une dernière précision. Elles s´adressent à des chiens de n´importe quelle race, mais qui ont entre 7 et 10 ans. Avant cela, ils sont trop jeunes pour comprendre. Après, leur cerveau de chien commence déjà à se ramollir et ils préfèrent somnoler qu´écouter des histoires...
    Voici un recueil de nouvelles pour ceux qui veulent tout savoir sur les chiens A PROPOS DE L'AUTEUR Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu´il est né le 15 mai 1939 ? Qu´après six années de rêve à l´Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l´Athénée Royal de Virton ? Qu´après avoir tâté de la philologie romane à l´Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d´agrégé de l´enseignement inférieur?
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/ A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR Sergio Salma né en avril 1960 de parents italiens. Pas mauvais en dessin et assez bon en français , adorant l´histoire , c´est décidé il fera de la bande dessinée. Chasseur émérite, boulimique et curieux, il court plusieurs lièvres à la fois faisant comme chaque artiste devrait faire : être à l`écoute du monde et traduire tout ça dans différents projets en étant auteur complet ou co-auteur avec le même enthousiasme.
    EXTRAIT Tu aimes quand je te raconte ton arrivée ici, hein, Fripon ? Allez, je veux bien encore une fois, mais c´est la dernière.
    Tu sais à quel point j´adore tricoter dehors et comme je me plais sur le banc au bout de notre rue, face au petit étang du parc. Et c´est là, à cause de toi, que j´ai perdu mes mailles !
    Depuis quelques minutes, je te voyais aller et venir le long de l´eau, sautant bêtement pour attraper une libellule plus rapide que toi, t´étendant dans l´herbe pour regarder le ciel, t´approchant de mon banc avec des yeux curieux. Alors, je t´ai appelé.
    - Chien, viens, n´aie pas peur.
    Je savais bien que tu ne t´appelais pas chien, mais que dire d´autre ? À un bébé, on dit bien bébé. Alors, à un chien...
    Tu faisais deux pas en avant, trois en arrière. Tu retournais à l´étang puis tu revenais, indécis. Alors, j´ai compris qu´il fallait te trouver un prénom.
    - Nigaud, viens, viens, n´aie pas peur.
    Je disais ça parce que tu n´avais pas l´air très malin, excuse-moi. Apparemment, ça ne te plaisait pas. J´ai cherché dans ma tête quel pouvait bien être ton véritable nom. Milou ? Médor ? Claude ? Bouboule ?

  • Le roi du Sud

    Baptiste Rossi

    • Grasset
    • 8 Février 2017

    C'était dans les années 1980, à Portovan, un grand port de la Côte d'Azur... Il y a là Orski, le nouveau maire venu de nulle part et qui règne sur la ville. Ainsi que le narrateur, Daniel, qui noie sa mélancolie dans la fête et se lie avec un flamboyant caïd qu'on surnomme le Prince... Sous le soleil, et sur fond de guerre politique au sein de la droite française, chacun va aider - ou manipuler - l'autre pour mettre la main sur les subventions, les casinos, l'amour, le pouvoir... Assassinats, faux suicides, coups de théâtre - on ne se refusera rien pour faire main basse sur la région. Des boîtes de nuit aux restaurants de luxe, des coulisses des journaux aux méandres d'une justice sous influence. À chacun de reconnaître, derrière ces fictions transparentes, une mémorable réalité... Au final, la couronne du Roi du Sud se jouera entre quelques fantômes. La guerre d'Algérie ou la part noire du gaullisme. Les barons des machines à sous ou les voyous de la drogue. Les grands bourgeois ou les aventuriers. Un père ou bien son fils... Baptiste Rossi regarde ces hommes tomber, dans une fresque lyrique et précise. Il sait, comme personne, fixer un certain envers de la Ve République. Et ses héros troubles vivent au Sud, bien sûr, un Sud neuf, fascinant, et décrit par l'un des siens.

  • Reine des gangsters par intérim est le 2e tome de Paulette Comète, la superhéroïne de Sapin et Rossi, qui, étudiante le jour, se fait justicière la nuit.

    Le vrai pouvoir de Paulette Comète, elle n'en a même pas conscience : c'est son physique ! Dans ce second album, entre Rémi son voisin voyeur ; le professeur Mollet et sa secrétaire, Simonetta ; Raymond la science ou sa mémé, elle tente tant bien que mal de résoudre une nouvelle affaire et, surtout, de ne pas boire la moindre goutte d'alcool : cela lui fait perdre la tête !

    Ce 2e épisode de Paulette Comète conclut cette mini-série humoristique et décalée parue dans la collection de bande dessinée « Poisson Pilote ».

  • A partir des années 1990, les récits de personnes atteintes du cancer se multiplient. Pourquoi mettre en récit et rendre publique une expérience intime comme celle du cancer ? A qui s'adressent ces récits ? Quel est le rôle du cancer en tant que déclencheur de l'écriture et en tant que matière de la narration ? Quelles métaphores sont mobilisées pour raconter l'expérience du cancer et à quels besoin des personnes malades répondent-elles ? Afin de répondre à ces questions, cet ouvrage s'appuie sur les récits à la première personne de six écrivains italiens atteints de cette maladie.

  • Le progrès dans la connaissance des mécanismes cérébraux nous ont appris comment rendre les apprentissages plus agréables en donnant aux élèves une qualité de vie dont l'école faisait jusqu'alors peu cas. Le monde change, le monde scolaire doit changer : beaucoup d'enfants s'y ennuient quand d'autres n'arrivent pas à intégrer de contenus pourtant plus que répétitifs. Il est aujourd'hui possible de prendre en compte les fonctionnements émotionnels et cérébraux pour intéresser et faire réussir le plus grand nombre.

empty