Martin Page

  • Martin Page interroge la place de la pénétration dans les relations hommes femmes, et plaide pour une explora­tion réciproque du reste du corps et une sexualité imagi­native...
    Un manifeste percutant, ico­noclaste et joyeux sur les rapports de genre.

    Et si la sexualité était à réinventer ?

  • Comment survivre dans le monde cruel du capitalisme triomphant quand on est, comme Antoine, un jeune homme lucide et moral ? Martin Page traite une qualité reconnue, l'intelligence, comme un défaut. Selon L'Ecclésiaste, « qui accroît sa science, accroît sa douleur ». Son héros, Antoine, jeune étudiant surdoué, est persuadé que son esprit insatiable est à l'origine de son mal de vivre ; s'il est intelligent, il n'arrive pas à vivre avec intelligence. Après quelques tentatives thérapeutiques radicales, il entre­prend de se guérir de cette maladie d'intelligence. Avec application, il cherchera la méthode pour s'offrir une vie enfin un peu douce. Un premier roman drôlement intelligent.

  • Oh les beaux jours!« J'ai répondu que j'étais libre dès maintenant. Il a eu l'air enchanté. Il m'a assigné une première mission : acheter quatre grosses boîtes en carton. Il a ajouté un sandwich au poulpe à la commande. J'ai noté l'adresse du traiteur grec et de son appartement. »Un été à Paris, le narrateur, un doctorant en anthropologie, est chargé par Samuel Beckett de classer ses archives : cette rencontre lui semble si improbable qu'il en tient le journal afin de ne rien oublier. Le Beckett qu'il décrit est en effet bien loin de l'homme austère que l'on connaît : un gourmand amateur de chocolat chaud, un original à la garderobe extravagante, un joueur de bowling et un apiculteur passionné.Mais ce récit n'est pas seulement le portrait désopilant d'un écrivain dont la clairvoyance se traduit en humour - ou l'inverse -, il est surtout une réflexion sur l'image de l'écrivain, sa mémoire, l'utilisation de son oeuvre. L'adaptation de En attendant Godot par un metteur en scène suédois qui choisit de la faire jouer par des prisonniers est ainsi une magistrale et ludique démonstration de la résistance d'une oeuvre !Toutefois, l'apiculteur pourrait bien être Martin Page lui-même qui tel un alchimiste fait son miel de cette rencontre. Il se joue des pièges qui se glissent aisément entre fiction et réalité, entre l'oeuvre et la vie de son auteur. Il en ressort un récit audacieux à la fois drôle et intelligent, réjouissant et stimulant.


  • Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux.

    Milan Kundera
    Récit du parcours de l'auteur vers le véganisme, ce livre navigue entre essai et aventure intime pour présenter la cause animale comme une lutte politique et éthique exigeante mais aussi joyeuse et inventive.
    Être végane, c'est avoir la conviction que l'être humain ne doit pas asservir et tuer les animaux pour manger, se vêtir ou se divertir. C'est un chemin passionnant et imparfait, riche en réflexions, débats, rencontres et connaissances.
    En racontant son quotidien, en présentant d'autres trajets et motivations (liées à l'écologie, à la santé), en informant sur la nutrition, en montrant que le véganisme est accessible et gourmand, et qu'il n'a rien à voir avec l'ascèse ou la pureté, Martin Page invite chacun, qu'il soit végane, végétarien ou omnivore, à s'interroger sur le regard qu'il pose sur les animaux et sur la place que leur assigne la société.
    La lutte pour les animaux est une question de justice sociale. Il est plus que temps d'inventer un monde empathique et égalitaire.

  • Depuis le jour où une mystérieuse fille a demandé à jouer au foot avec les garçons, Shadi est faché avec ses amis. Pourquoi ? Que s'est-il passé dans la cour de l'école ? En tout cas, ce fut la première fois que Shadi changea (un peu) le monde.

  • Martin Page répond aux lettres d'une jeune écrivaine prénommée Daria. Tout en lui donnant des conseils d'écriture, il esquisse des moyens de se débrouiller avec le monde, avec le milieu littéraire, avec ses propres névroses et fragilités. Au fil de ce dialogue, il brosse aussi une sorte d'autoportrait. Entre dépression et exaltation, il nous parle de l'art sauvage de l'écriture, un art encore jeune, riche de possibilités. Sans escamoter la dureté sociale ni la réalité des coups et des blessures, il défend l'imagination comme forme de résistance et de création intime. La littérature est un sport de combat autant qu'un des grands plaisirs de l'existence.
    Martin Page est né en 1975. Il est l'auteur, entre autres, de Peut-être une histoire d'amour et, dernièrement, de L'Apiculture selon Samuel Beckett. Il écrit également pour la jeunesse.
    Retrouvez l'actualité de l'auteur sur son site : martin-page.fr

  • La fin d'une histoire entre un homme et une femme qui ne s'aimaient pas et le début d'une histoire entre un homme et une femme qui ne veulent pas s'aimer. Élias, jeune et brillant producteur de cinéma, s'est très bien débrouillé pour ne pas avoir de vie : son métier harassant et sa femme alcoolique ne lui laissent pas une seconde pour exister. Il s'occupe des histoires des autres pour mener une vie sans histoires, et reste dans l'ombre. On ne sait rien de lui et il entretient le mythe de sa réussite. Puis un jour, l'édifice s'écroule à cause, ou grâce, à un ami. Tout ce qu'il croyait certain se délite, pour la première fois il ne contrôle plus tout, son univers tombe en morceaux, son masque se fendille. Il se tourne vers ses amis et comprend qu'il ne va pas mieux qu'eux. Il rencontre une femme qui elle aussi n'arrive pas à vivre. À tel point qu'elle tente de se suicider après chaque histoire d'amour. Ça n'arrange pas Élias, qui ne l'avait pas prévu mais il tombe amoureux de cette femme. Il n'aime pas ça, non décidément il n'aime pas, mais tout à coup Élias se met à exister.

  • Comment résister à des parents qui vous rêvent artiste, alors que vous voulez juste savoir qui vous êtes, au fond de vous-même, comme toute collégienne de ce XXIe siècle ? Et pourquoi ne pas devenir médecin ou avocat, si c'est votre désir ? Une fable pleine d'humour et de fantaisie de Martin Page, où l'auteur met en scène la pression exercée par les parents sur une jeune collégienne. Et comment cette dernière, plus sage que les adultes, souhaite simplement« devenir elle-même». Par un auteur reconnu, en littérature jeunesse et adulte, publié aux Editions de l'Olivier et à l'Ecole des Loisirs.
     

  • Fio Régale, une artiste-peintre fait face au succès, épaulée par Zora Marprelate, experte en misanthropie. Fio Régale a 22 ans. Elle est orpheline. Une ingénieuse arnaque lui permet de survivre, de payer son loyer et ses études de droit. Elle habite à Paris, dans un immeuble de Belleville qui appartient à sa seule et unique voisine, et son amie, l'ancien mannequin Zora Marprelate, experte en misanthropie, armée et dangereuse. Ses tableaux n'ont encore jamais été exposés mais bénéficient de l'aura d'Ambrose Abercombrie, personnage mythique de l'art qui vient de mourir. Impuis­sante, elle assiste à une véritable conspiration à sa propre gloire. Dans cette tragédie ironique et satirique, pleine de fantaisie, Martin Page traite des fausses valeurs du succès. Comment faire face à la célébrité?

  • " On s'habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n'est qu'une des multiples façons que la vie a trouvées pour nous dire qu'on est un inadapté. "
    Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu'à ce qu'un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l'humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d'une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. Mais peut-on sauver le monde si l'on s'y sent étranger ?
    En s'inspirant de l'univers des superhéros, Martin Page se réapproprie les codes habituels du genre. Captivant, bouleversant, Je suis un dragon est un roman sur la puissance de la fragilité et sur la possibilité de réinventer sans cesse nos vies.

  • Une nuit, dans un paisible cimetière californien, Steve Jobs sort de sa tombe.
    Il revient d'entre les morts pour protéger l'oeuvre de sa vie.
    Sa route sera sanglante.
    Les plus hauts responsables d'Apple vont tout faire pour le retrouver et le ramener à la raison.
    Ils ne reculeront devant rien...
    La Vengeance de Steve Jobs est une nouvelle d'horreur parodique qui questionne avec humour la puissance des marques sur notre vie.

  • En avant-première, découvrez les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire de janvier 2015 des éditions Robert Laffont :

    - France Cavalié, Baïnes - Martin Page (Pit Agarmen), Je suis un dragon - Jean-Guy Soumy, La Promesse - Diane Gontier, Souviens-toi que l'amour n'existe pas - Jesús Carrasco, Intempérie

  • On a toujours du mal à accepter sa propre mort. Surtout quand on ne l'a pas sentie passer... Lorsque Raphaël, jeune architecte à l'apogée de sa carrière, est réveillé par un policier qui entre chez lui pour " visiter la scène du crime ", Raphaël a de quoi s'interroger. Et si la mort lui était tombée dessus sans qu'il ne s'en rende compte ?

  • Martin vient d'avoir 41 ans. Il se rend à Paris pour rencontrer une productrice qui souhaite adapter un de ses romans au cinéma. Logé chez un ami artiste, il découvre la dernière œuvre de celui-ci, une curieuse "Machine à remonter le temps". Il s'y glisse et s'y endort. le temps d'une nuit, le voilà revenu 29 ans plus tôt, face à un double de lui-même âgé de 12 ans.
    Le lendemain, il retrouve la productrice pour discuter de l'adaptation de son roman. Mais très vite, tout déraille.
    Chaque nuit que compte ce séjour parisien où rien ne se passe comme prévu, Martin et son jeune-moi poursuivent leur conversation. Tout en lui révélant une partie de son avenir, le quadragénaire cherche à donner des conseils à l'adolescent, il veut l'aider et lui éviter les expériences douloureuses. Mais la relation se complique : ce jeune double a l'esprit de contradiction et ses remarques poussent Martin à se remettre en question. Vie rêvée et vie réelle deviennent aussi déstabilisantes et excitantes l'une que l'autre.
    À la fois décalé, drôle et profond, le nouveau roman de Martine Page est aussi une réplique au pessimisme et une défense de l'imagination comme arme existentielle.
    Martin Page est né en 1975. Il est l'auteur, entre autres, de Peut-être une histoire d'amour, de L'Apiculture selon Samuel Beckett, et plus récemment de Manuel d'écriture et de survie. Il écrit également pour la jeunesse.

  • Martin, Edwige, Erwan et Fred savaient que ça finirait par arriver
    un jour... et c'est le plus gentil d'entre eux qui s'est fait tabasser,
    sans que l'on sache par qui ni pourquoi. Cette injustice les a tous
    blessés et leur colère débordante les a poussés à agir, à leur
    manière... forcément particulière.

  • Lorsqu'elle découvre l'étonnante lettre de Max, Flora est à la fois heureuse et troublée, elle reçoit peu de courrier depuis qu'elle est en prison... Que peut bien lui vouloir ce garçon excentrique qui semble persuadé qu'ils ont des points communs ? Que peut-il partager avec une lycéenne condamnée à six mois ferme pour avoir violemment frappé une fille qui la harcelait ? Max ne tarde pas à révéler qu'il vit lui aussi enfermé. Il a quitté le lycée après une grave crise d'angoisse, depuis, il ne peut plus mettre un pied dehors et vit retranché chez lui, avec ses livres, son ordinateur, son chat gourmet et son ukulélé. Flora et Max vont s'écrire, collecter chaque jour des choses lumineuses et réconfortantes à se dire, apprivoiser leur enfermement et peu à peu, avec humour et fantaisie, se construire une place dans le monde.

    Pour écrire ce livre, Coline Pierré, alias Flora, la détenue, et Martin Page, alias Max, le reclus, se sont échangé des lettres pendant quatre mois, comme s'il s'agissait d'une vraie correspondance. « C'était une expérience passionnante et très fertile, car la surprise, la découverte de la lettre de l'autre nous donnait envie de rebondir, de nouvelles idées germaient sans cesse. »
    Une expérience stimulante pour les deux auteurs qui ont d'autres projets, d'autres envies de textes à quatre mains.

  • Les oiseaux rares ont besoin d'un refuge. Quand ils se sont connus, Flora et Max vivaient chacun dans une cage. Elle était en prison et lui vivait reclus dans sa chambre. Leur seul moyen de communiquer était de s'écrire des lettres.
    Aujourd'hui Flora sort et elle revient à la vie. Mais revenir à la vie, ce n'est pas rentrer dans le moule. Elle va étudier l'anthropologie parce que c'estinutile, trouver un appartement avec des cafards, et prendre un petit boulot dans la maison de retraite pas comme les autres située près du lac. Max va apprendre la cuisine, jouer de son ukulele et ensemble ils vont essayer de s'aventurer dans la jungle de la vraie vie. Mais un projet dévorant de centre commercial menace le fragile équilibre qu'ils mettent en place. Il va falloir se battre et se frotter aux autres pour y survivre. Avec toutes les armes des faibles, et le courage des oiseaux.

  • Anglais How I Became Stupid

    Page Martin

    Ignorance is bliss, or so hopes Antoine, the lead character in Martin Page?s stinging satire, How I Became Stupid?a modern day Candide with a Darwin Award?like sensibility. A twenty-five-year-old Aramaic scholar, Antoine has had it with being brilliant and deeply self-aware in today?s culture. So tortured is he by the depth of his perception and understanding of himself and the world around him that he vows to denounce his intelligence by any means necessary?in order to become ?stupid? enough to be a happy, functioning member of society. What follows is a dark and hilarious odyssey as Antoine tries everything from alcoholism to stock-trading in order to lighten the burden of his brain on his soul.

  • Another mordantly hysterical tale from the author of the cult favorite How I Became Stupid A funny yet poignant tour of one young man's existential crisis, The Discreet Pleasures of Rejection is another short novel from France's Martin Page. Virgil comes home from work one day to a message on his answering machine-his girlfriend is breaking up with him. This news should be devastating, but instead it's deeply troubling, because Virgil doesn't know the woman and doesn't have any memory of being in a relationship with her. The event sends Virgile into a tailspin of unrelenting self-analysis, causing him to question his memory, his sanity, even his worth as a lover. The seamless translation by Bruce Benderson perfectly captures Page's delicate, witty style, bringing this audacious gem of a novel to English-speaking audiences.

  • A unique collection of contributions by leading international academics that consider the impact of individual classics on the wider field of public policy and administration.

  • This Handbook brings together a collection of leading international authors to reflect on the influence of central contributions, or classics, that have shaped the development of the field of public policy and administration. The Handbook reflects on a wide range of key contributions to the field, selected on the basis of their international and wider disciplinary impact. Focusing on classics that contributed significantly to the field over the second half of the 20th century, it offers insights into works that have explored aspects of the policy process, of particular features of bureaucracy, and of administrative and policy reforms. Each classic is discussed by a leading international scholars. They offer unique insights into the ways in which individual classics have been received in scholarly debates and disciplines, how classics have shaped evolving research agendas, and how the individual classics continue to shape contemporary scholarly debates. In doing so, this volume offers a novel approach towards considering the various central contributions to the field. The Handbook offers students of public policy and administration state-of-the-art insights into the enduring impact of key contributions to the field.

  • Ouvrage optimisé pour l'application Apple iBooks (iPad et Mac OS X). Ce livre contient des animations qui se lancent automatiquement. Une vieille femme en prise avec les difficultés de son âge. Tout est une lutte. Elle est touchée par des maladies, elle prend des médicaments. Elle va souvent au cimetière pour assister à l'enterrement d'amis. Le passé est plus présent que le présent. Sa mémoire se détériore. Mais tout n'est pas triste. Elle refuse que son âge soit une tragédie. C'est simplement un changement de civilisation, se dit-elle. Ce qu'on pourrait prendre pour des dégradations sont en fait des nouveautés. Et elle compte bien apprendre à utiliser sa vieillesse... Les auteurs, lauréats 2014 de l'appel à projets Résidence d'écriture numérique de La Marelle, ont imaginé de nouveaux usages qui structurent la lecture de ce livre : les lettres se détériorent, s'écroulent, créent des confusions, reviennent parfois à leur état normal ou garde des traces de ces transformations...

    Ce livre est optimisé pour Apple. Il nécessite un lecteur reconnu comme compatible ePub3

  • Celebrating 100 years of HEP, this volume will discuss key pharmacological discoveries and concepts of the past 100 years. These discoveries have dramatically changed the medical treatment paradigms of many diseases and these concepts have and will continue to shape discovery of new medicinies. Newly evolving technologies will similarly be discussed as they will shape the future of the pharmacology and, accordingly, medical therapy.

  • Nombreux sont les essais recensés dans cette édition qui interpelleront le lecteur et imposeront une prise de conscience. L'importance de préserver l'indépendance des médias (Ici était Radio-Canada, d'Alain Saulnier ; Vortex, La vérité dans le tourbillon de l'information de Michel Lemay), de penser l'éducation (Réflexions sur l'université : le devoir de vigilance d'Ethel Groffier ; Une histoire philosophique de la pédagogie de Normand Baillargeon) et de revoir l'engagement citoyen (Publics rebelles. Le pouvoir sans précédent du citoyen du monde de Daniel Drache ; L'âge citoyen de Jean Carette) correspondent à des thèmes particulièrement d'actualité. Aussi dans ce numéro, l'ouvrage de Brigitte Haentjens Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène, l'essai autobiographique Ma vie rouge Kubrick de Simon Roy et des extraits inédits de la biographie de Richard Foisy consacrée au poète Jean Narrache, à paraître en mai 2015.

empty