Marie-Helene Zerah

  • Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit en ville et le taux d'urbanisation atteindra 68 % en 2050. Les pays émergents joueront un rôle majeur dans ce futur d'une urbanisation généralisée mais c'est l'Inde qui contribuera le plus à cette croissance, devant la Chine et le Nigeria. À cette date, le nombre d'habitants dans les villes indiennes sera de 800 millions, contre 377 millions en 2011, soit une fois et demie la population totale de l'Europe. Ces chiffres sont vertigineux et rendent nécessaire une appréhension fine de ce qu'est la transition urbaine de l'Inde. Trois grandes lignes de force structurent cet ouvrage : la nature du processus d'urbanisation, les effets de libéralisation économique sur les villes indiennes et la persistance de très fortes inégalités.

    Marie-Hélène Zérah est directrice de recherche à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), membre du CESSMA (Centre d'études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques) et en affectation au Centre for Policy Research (New Delhi, Inde).

  • ?This volume decentres the view of urbanisation in India from large agglomerations towards smaller urban settlements. It presents the outcomes of original research conducted over three years on subaltern processes of urbanization. The volume is organised in four sections. A first one deals with urbanisation dynamics and systems of cities with chapters on the new census towns, demographic and economic trajectories of cities and employment transformation. The interrelations of land transformation, social and cultural changes form the topic of the "land, society, belonging" section based on ethnographic work in various parts of India (Karnataka, Himachal Pradesh, Arunachal Pradesh and Tamil Nadu). A third section focuses on public policies, governance and urban services with a set of macro-analysis based papers and specific case studies. Understanding the nature of production and innovation in non-metropolitan contexts closes this volume. Finally, though focused on India, this research raises larger questions with regard to the study of urbanisation and development worldwide.

empty